Invasion vestimentaire au Qatar, par Jack

BurkaBanEn complément du post d’Olivia Blanche paru il y a quelques jours, un témoignage nous venant des Etats-Unis.  

 

C’est l’été et il fait chaud au Qatar. Je viens de lire un article de Aya Batrawy, journaliste de Associated Press, reproduit dans mon journal local « Austin American Statesman, numéro du dimanche 15 juin 2014 », à propos de la tenue des étrangères, vraisemblablement européennes et américaines, faisant un séjour au Qatar cet été, à l’appui d’une photo montrant le regard hostile d’un local croisant une femme blonde vue de dos, dont la chevelure tombe jusqu’à la taille, en jupe d’été à bretelles montrant ses épaules. Les Qatari et leurs femmes s’offusquent de trop de peau visible et des minijupes qui ne peuvent que faire mauvaise impression sur leur jeunesse. Une campagne est donc en cours dans les rue de la ville de Doha, encourageant les étrangères à se vêtir de façon plus adéquate dans un pays qui est celui de celles et ceux qui font ainsi campagne. Les locaux sont, paraît-il fatigués de la façon dont les touristes étrangers s’habillent, dans cette région dont les racines et traditions remontent à 1400 ans d’islam, comme le rappelle l’article. Les femmes Qatari couvrent leurs cheveux, portant de longues robes de préférence noires ; certaines couvrent même leur visage, précise l’article. La police de la morale religieuse fait respecter le code vestimentaire, tout au moins chez l’habitant. Des dépliants vont être imprimés et distribués aux étrangers leur rappelant que « les jambières ne sont pas des pantalons » et que « si vous êtes au Qatar, vous êtes l’un(e) de nous ».

 

Voilà une fois encore, si besoin est, un rappel que les choses sont à sens unique pour les fidèles de l’islam puisqu’en France, où on compte de nombreux musulmans, ceux-ci devraient adopter vis-à-vis des Français ce qu’exigent les Qatari chez eux, à savoir « si vous êtes en France, vous êtes l’un(e) de nous » et donc respecter en premier lieu l’interdiction du voile dans les lieux publics, car il existe bien une loi à ce sujet et, dans la foulée, renoncer aux djellabas, hidjabs, jilbebs et autres tenues dignes du Qatar et autres pays de l’islam, leur rappelant que la France est de culture judéo-chrétienne ainsi que même les athées le proclament, car il s’agit là tout simplement de culture, non d’attache religieuse.

 

La campagne menée au Qatar n’implique pas le gouvernement du pays, indique l’article. Elle est lancée par des bénévoles et un club féminin. Inutile d’essayer d’imaginer qu’un club similaire en France soit capable de lancer une campagne semblable pour demander à celles et ceux qui s’habillent comme s’ils se trouvaient au Qatar, en Arabie Saoudite ou autres pays de cette région du globe, de bien vouloir respecter les us et coutumes de la France et de se vêtir comme les gens du pays. On ne devrait même pas avoir besoin d’une loi pour cela ! Une telle opération n’est pas imaginable en France, elle ferait immédiatement l’objet de nombreuses plaintes devant les tribunaux et serait interdite avant même que le moindre jugement soit rendu.

 

Jack

 

P.S. – Voici l’article original et la photo qui l’accompagne :

http://www.usnews.com/news/world/articles/2014/06/12/qataris-cast-eyes-on-foreigners-in-modesty-push

 130 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Le jour ou il existera une réciprocité entre ces pays et nous, les poules auront des dents. Et ce ne sera pas demain la veille.

  2. Un témoignage supplémentaire de leur connerie, le mâle coiffé de son bol de riz réglementaire trouve-t-il son jeans « collant » halal ?

  3. Tout ce qui est agréable, beau etc est à cacher sinon détruire, car au final constant rappel de ce qu’il sont, incapables à tant de sinon tous niveaux. Qu’ils soient bourrés de fric pensent que ça leur achètent quelque légitimité que ce soit ? Certainement pas auprès des incorruptibles parce qu’au final, pas eux ni leurs cousins blédards qui ont découvert quoi quece soit, en ont trouvé les applications et moyens d’extraction. Ils peuvent se vautrer dans leurs orties mais leur fric pas plus qu’eux n’est éternel
    Le qatar (pas majuscule) ferait mieux de la fermer et se faire encore plus petit qu’il ne l’est. Car tous pas encore autant ripoux que FIFA donc ce bled devrait sous peu se faire retirer ce qu’il n’a obtenu que par corruption et généreux dessous de table, et qui en passant a coûté nombre vies à un paquet d’esclaves -pas d’autre mot pour qualifier les conditions de « travail »- rien que pour ce qui est de construire stades et tout le tintouin bling bling allant avec.
    Et ça veut oser prétendre pourvoir donner leçons -y compris de « modestie » au monde, alors que faut-il aussi rappeler que ça aussi allègrement finance le terrorisme ? Il ne suffira pourtant de pas grand chose pour renvoyer ce pan de désert dans l’oubli, la nature reprenant ses droits et c’est bien connu : le sable rentre et surtout retourne partout…

Les commentaires sont fermés.