Halal : l’argent n’a pas d’odeur… Par Jarczyk

Publié le 27 mai 2014 - par - 3 commentaires

RR autocollant halalL’argent n’a pas d’odeur… surtout dans l’économie de marché mondialisée ! Je rappelle un article de Pétunia James du 16 avril 2014 dans « 20 Minutes » :
http://www.20minutes.fr/magazine/secrets-alimentation/on-vous-dit-tout/la-verite-sur-la-viande-halal-31863/
Par ailleurs, un certain Thierry de Souche (!) responsable de la communication de la chaîne de magasins  » Système U  » nous affirme (le cœur sur la main…) que :
 » Même si les produits halal, sont élaborés à partir de préceptes relatifs à la religion musulmane, ce sont des produits comme les autres… »
Evidemment, bien sûr….Mais pas si sûrs !!!

A ce crétin bavard de la première heure « Ici, un crétin parle aux crétins » nous pourrions soumettre à son jugement défaillant ou à son cynisme exacerbé, les mises en garde de bien des vétérinaires et autres sommités scientifiques, au sein du NARG, par exemple:
http://www.collectif-narg.info/texte/actu.html

Que l’on maltraite les animaux est déjà une chose grave en soi, mais lorsque cette maltraitance s’appuie sur des préceptes religieux et en principe d’économie de marché, c’est carrément insupportable, pour tout vrai patriote, tout véritable humaniste et pour tout « homme » méritant encore d’être considéré comme tel .
Et si j’en crois le « 20 Minutes » du 17 mars 2014,l’abattage rituel croît en France, parce que des « hommes » d’affaires veulent saisir ce créneau commercial à l’export, lequel représenterait un tiers des exportations…Un comité a même été tout spécialement crée pour ça !
Tous les mensonges, tous les faux semblants les plus éhontés sont convoqués pour JUSTIFIER le bien fondé de cette ignoble pratique :
Les uns vont nous affirmer,(la main sur le cœur…)  » que la réglementation européenne est respectée : que les pauvres bêtes sont bien étourdies avant d’être égorgées, les autres, que Bruxelles, permet toutefois une exception à titre religieux et que depuis 2012,ce mode d’abattage ne peut se pratiquer qu’à partir de commandes de viande casher ou halal et non plus de façon automatique.. ».etc, etc.

Notez bien le mensonge qui consiste à nous faire croire que ce serait pour répondre à une forte demande des pays musulmans, aux nouveaux « marchés dynamiques »…Mais que l’on nous cache soigneusement la demande croissante du « marché dynamique intérieur ».
Curieux, tout de même que tant de pays de l’UE aient interdit l’abattage rituel…Mais cela ne semble pas troubler outre mesure le directeur de la Fédération des industries et du commerce en gros des viandes (FNICGV)… »L’indonésie, un marché potentiellement énorme avec ses 245 millions d’habitants…ne commandera que du rituel… » Et pour l’ironie de l’histoire, ledit directeur se nomme : Hervé des Déserts…La conversion…c’est pour bientôt.

Jarczyk

Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “Halal : l’argent n’a pas d’odeur… Par Jarczyk”

  1. Avatar Fougerat dit :

    Scandaleux que l’on pratique l’abattage rituel en France, c’est à dire sans étourdissement préalable – ce qui est inhumain – qui plus est pour exporter dans des pays musulmans de l’étranger comme l’Indonésie. Nous pouvons difficilement tomber plus bas. Et tout cela pour remplir les poches de gros industriels et commerciaux qui ont autant de moralité et de principes que les tocards qui nous gouvernent !

  2. Avatar Fougerat dit :

    Je voudrais dire aussi que dans le cas du halal l’argent a une odeur : l’odeur du sang, de la terreur et de la souffrance des animaux qu’on torture. Je suis épouvantée par l’immoralité et l’indifférence des hommes qui se prêtent à des agissements aussi avilissants pour la race humaine. Ai-je le droit d’écrire qu’il existe une RACE humaine ?

    • Avatar Christine Tasin dit :

      Oui tu as raison de parler de l’odeur du sang et de la terreur, on l’oublie trop souvent ! DEs centaines de milliers de personnes sont capables de se mobiliser pour un châton maltraité mais se moquent comme d’une guigne de l’horreur qui se passe dans les abattoirs !

Lire Aussi