« Parents, vous êtes pires que les parents thaïlandais qui amènent leurs enfants aux pédophiles »

Publié le 14 mai 2014 - par - 13 commentaires

pedophilieVoici une des dernières de l’innommable Belghoul, proférée pendant l’émission de Guillaume de Thieulloy, le libre journal de la Chrétienté, diffusée sur Radio Courtoisie le premier mai dernier, en présence de l’animateur de l’émission, du journaliste Vivien Hoch (celui qui, sur Boulevard Voltaire, s’émerveillait du ramadan et invitait les chrétiens à en prendre de la graine, de l’Abbé Pagès (celui qui mène depuis des années une lutte implacable contre l’islam mais a pris les yeux de Chimène pour Belghoul, de Gaël Nofri (responsable du RBM à Nice) et de Béatrice Bourges (qui a soutenu Belghoul pendant une conférence de presse à lever le coeur) interrogée par téléphone…

Revenons à la phrase comparant les parents qui osent désobéir au petit chef Belghoul en ne retirant pas leurs enfants de l’école quand elle le leur ordonne aux parents thaïlandais amenant leurs enfants aux pédophiles… 

Personne, dans le studio, n’a élevé d’objection, au contraire, l’un des intervenants a même ajouté que, au contraire des Thaïlandais,les parents désobéissants n’ont pas l’excuse de la pauvreté… 

Certes, le gender n’est pas une bonne idée ; certes, on doit dénoncer la manipulation des enfants que prône notre gouvernement de staliniens ;certes ici ou là quelques militants de la cause LGBT, comme ceux du Mrap ou de SOS racisme ont porte ouverte pour venir faire des cours aux enfants sur le droit à la différence mais il ne faut pas exagérer ! Belghoul insulte délibérément les milliers d’enseignants de maternelle et de primaire qui font leur travail avec conscience et qui respectent, ô combien, l’intégrité physique et même morale des enfants, quels que soient les programmes !  

Non, dans nos écoles on n’apprend pas aux enfants à se toucher le sexe malgré les énormités de l’OMS  ni à devenir homosexuel quoi qu’en dise Belghoul ! Les Cours sur l’ABC de l’égalité ne sont pas destinés à cela mais à laver nos chères têtes blondes des stéréotypes véhiculés par la famille, la tradition et notamment celle des contes de fées, de la littérature, de l’histoire, des représentations artistiques… bref de tout ce qui fait que nous avons des racines, des repères, une image de nous-mêmes, un socle sur lequel construire, quitte à remettre en question ce socle à l’âge adulte. Ce que veulent les socialistes au pouvoir c’est créer une nouvelle race d’enfants qui acceptera les yeux fermés ce que Belghoul rêve de nous imposer, l’islamisation de la France et le remplacement de population… 

Forcément, Belghoul est vexée et très en colère, pensez, son idée de génie, utiliser le gender pour faire entrer l’islam dans la tête des parents chrétiens et pour imposer l’islam à nos gouvernants encore un peu plus, ça ne marche pas… Elle crie  au loup devant des moutons… et est furieuse de ne pas être suivie ! Ceci explique sa hargne devant les parents qui ne l’écoutent pas, qui ne l’entendent pas… alors elle ose cette insultante comparaison entre les parents offrant leurs enfants aux pédophiles et les parents qui laissent leurs enfants dans les écoles de notre pays.  

Mais ce n’est pas tout. Au cours de l’émission en question, cela a été un véritable festival d’énormités !

On passera sur le prosélytisme religieux agressif qui ne peut que choquer les chrétiens laïques qui sont les plus nombreux dans notre pays :  » nous ne devons pas nous prosterner devant des créatures humaines mais devant des croix et La Mecque » (quant à savoir qui a jamais demandé à quiconque, en France et en 2014, de se prosterner devant des êtres humains… mystère et boule de gomme !). Il faut être gonflé pour oser mettre sur le même plan la croix, symbole d’amour et de pardon avec La Mecque, symbole d’intolérance et de violence… Mais là encore aucun des présents n’a protesté… Belghoul ose même ajouter « Il faut prononcer le nom de Dieu sur la place publique » (sont tous bons pour l’appel de Belghoul du haut du minaret…)Bref, sus aux athées, sus aux croyants qui pratiquent leur religion dans la sphère privée, intimement, et, surtout, déclaration de guerre à notre sacro-sainte laïcité, condition sine qua non du vivre ensemble… Au moins, les choses ont le mérite d’être claires.  

On garde le meilleur pour la fin, c’est l’effarante agressivité de Belghoul qui lance carrément un appel à insurrection : « La France nous attend« (sic !) ;  » Il faut faire comme ceux de la place Tahrir, prêts à donner leur vie« . Non seulement il s’agit là d’un appel qui devrait préoccuper les autorités françaises mais la comparaison est lourde de sens. On a les références qu’on peut, certes, mais on ne me fera pas croire que quelqu’un qui se mêle -et combien !- de l’éducation en France, qui prétend se lier avec des responsables d’associations catholiques françaises n’a pas d’autres références historiques FRANCAISES d’insurrection ! 

Place-Al-Tahir-JPEG2

Parce que, tout de même, la place Tahrir, au Caire, pour ceux qui l’auraient oublié c’est la place de la Révolution instrumentalisée en partie par les Frères musulmans qui ont cherché, ensuite, avec Morsi, à contrôler les moeurs, les consciences, et imposer l’ordre islamique…   Il paraît que Belghoul est allée passer quelques mois en Egypte au moment où les FM étaient tout puissants et en est revenue après leur chute, faut-il y voir un rapport  ?  

Christine Tasin

Nota Bene. Allez, deux perles entendues pendant cette émission : l’abbé Pagès disant : « Seul Dieu sait. Il ne faut pas obéir aux hommes, il faut des actes de désobéissance civile« . Il est mûr pour la théocratie islamique dont rêve Belghoul. C’était bien la peine de s’échiner à écrire des livres pour critiquer l’islam…  Et puis Vivien Hoch s’attaquant à travers Peillon à 1789, notre révolution aurait accouché de l’école de Peillon ! On rappellera à l’inculte que sans les travaux de Condorcet, entre autres, et notamment quelques laïques comme Guizot ou Jules Ferry les enfants des paysans et des ouvriers n’auraient toujours droit qu’à apprendre à anônner et signer avec une croix avec le curé du village et seraient considérés comme des bouches inutiles à nourrir qu’il faut faire travailler à partir de 5 ans… « l’écrit et l’imprimerie vont se développer grâce à l’alphabétisation qui se développe en France avec deux lois :

– la loi Guizot de 1833 qui oblige les villes ou villages de plus de 500 habitants à avoir une école.
– Les lois Jules Ferry qui rendent l’école laïque et obligatoire (1882)
Il y a donc l’apparition d’instituteurs laïques, l’école se répand dans les villages et donc la grande majorité des enfants apprennent à lire.
En 1832 : plus de 50 % des hommes ne savent pas lire
En 1914 : moins de 4 % des hommes ne savent pas lire« 

Sources : http://www.artezia.net/litterature/histoire_livre/histoire_livre.htm

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “« Parents, vous êtes pires que les parents thaïlandais qui amènent leurs enfants aux pédophiles »”

  1. Avatar S.Jacqueline dit :

    éducation , instruction était un projet de nos ancêtres rendre l’homme libre !!!
    aujourd’hui, combien d’enfants sortent du scolaire en sachant à peine déchiffrer la lecture du français, sans diplôme ….
    le projet de la belgour : à ses yeux, seul l’islam mérite son intérêt… elle se sert de certains chrétiens qui draguent et veulent donner une image bénéfique de la religion millénaire …
    Que dit cette femme au sujet de ces jeunes fréres djidahistes assassins…silence !!!
    pour cette femme, le but essentiel : préserver ses bénéfices secondaires…
    c’était bien la peine que nos concitoyens se donnent la peine d’accueillir dans nos écoles publiques les enfants vendus à la théorie du prophéte pédophile..la secte Boco aram nous le prouve une fois de plus…que dit la belgour ??
    Les musulmans éduqués à l’occidentale rêvent de perpétuer le déguisement ethnique pour le peuple ancestral analphabéte….surtout qu’il ne se mélange pas avec les érudits !! qu’ils restent les esclaves utiles prévu dans le coran et les haddiths….

  2. Avatar Antiislam dit :

    Bonjour,

    Il faut défendre mordicus l’Ecole de la République : laïque et d’excellence.

    Mais , il ne faut pas se dissimuler qu’elle subit de délirantes attaques.

    Une alerte du « Figaro » m’apprend , au moment même , que l’EN , lors de la journée de la jupe de Nantes va demander aux garçons à venir en jupe.

    C’est une blague ou c’est du délire.

    Là encore , il s’agit de noyer le poisson , le sexisme musulman , soulevé par le film avec Adjani , en sombrant dans le grotesque …

    A quand la restauration des fondamentaux à l’Ecole et la fin de ces … pantalonnades ???

    http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/lycees-l-academie-de-nantes-demande-aux-garcons-de-se-mettre-en-jupe-le-16-mai-5320/

    Le communiqué de l’EN :

    « Les lycéens se mobilisent dans la lutte contre les discriminations

    En 2013, des élèves, élus au Conseil Académique à la vie lycéenne (CAVL) de l’académie de Nantes, se sont mobili- sés, au sein d’une commission “discrimination – citoyenneté”, pour la mise en œuvre d’une action de lutte contre le sexisme.

    Leur constat initial s’appuyait sur le sentiment d’une discrimination quotidienne, au lycée, à l’égard des filles portant atteinte au climat scolaire et au vivre-ensemble au sein du lycée. Ils ont souhaité proposer une action pour favoriser la prise de conscience, susciter les échanges et faire évoluer les représentations de chacun.

    C’est ainsi qu’est née la journée “Ce que soulève la jupe” empruntant son nom au livre de Christine Bard *. Le principe est le suivant :

    – Inviter filles et garçons, élèves et adultes, le temps d’une“ journée évènement” à porter une jupe ou un auto- collant “je lutte contre le sexisme, et vous ?”;

    – proposer aux établissements , pour animer cette journée, différentes ressources pour approfondir les échanges sur les différentes formes de discriminations, de sexismes et de préjugés à l’égard des filles :

    • cafés citoyens, • débat, pendant la pause méridienne, à partir de supports vidéo ou romans-photos, • ouverture de la journée à l’entrée des établissements en piochant des citations stéréotypées qui invitait les
    élèves à s’interroger sur les préjugés. • série d’affichage.

    La première édition a eu lieu le 12 avril 1013 dans 20 lycées de l’académie. »

    • Avatar Christine Tasin dit :

      je viens d’écrire un article sur le sujet que je publierai demain, avec une analyse différente de la tienne et des questions sans réponses… on en reparle demain ?

  3. Avatar Philippe le routier & Co dit :

    « Non, dans nos écoles on n’apprend pas aux enfants à se toucher le sexe malgré les énormités de l’OMS ni à devenir homosexuel quoi qu’en dise Belghoul ! »

    Oui mais

  4. Avatar coco dit :

    Les dix plaies d’Egypte ne sont rien à coté de l’agent Belghoul !!!!!

    Je suis surprise qu’elle n’aie pas donné suite à votre demande de débat… Elle est sa langue de vipère auraient donc peur de se trouver prises dans leurs propres contradictions????

    • Avatar Christine Tasin dit :

      Silence radio pour le moment en effet… on en tirera les conséquences qui s’imposent si ce silence perdure !

  5. […] « Non, dans nos écoles on n’apprend pas aux enfants à se toucher le sexe malgré les énormités de l’OMS ni à devenir homosexuel quoi qu’en dise Belghoul ! » nous dit Christine […]

  6. Avatar Jallade dit :

    « nous ne devons pas nous prosterner devant des créatures humaines mais devant des croix et La Mecque »

    Certes, se prosterner vers la Mecque -la « qibla »- est normal pour les musulmans, lors de la prière.
    Mais

  7. […] ne devons pas nous prosterner devant des créatures humaines mais devant des croix et La Mecque » a dit Belghoul à Radio […]

  8. […] ne devons pas nous prosterner devant des créatures humaines mais devant des croix et La Mecque » a dit Belghoul à Radio […]

  9. […] devons pas nous prosterner devant des créatures humaines mais devant des croix et La Mecque » a dit Belghoul à Radio […]

Lire Aussi