Quand est-ce que les musulmans demanderont pardon pour les 20 millions d’esclaves dont ils sont responsables ? Par Jean-Paul Saint-Marc

Publié le 28 avril 2014 - par - 16 commentaires

traites-negrieres2Toute vérité est bonne à dire, telle est la nécessité de l’Histoire, surtout si elles remettent en cause la manipulation des peuples.

Il faut donc dire la vérité sur l’esclavage.

De l’esclavagisme, il y en a eu depuis la nuit des temps, sur tous les continents. Avant les Romains, aux Amériques entre Amérindiens (quitte à effectuer des sacrifices humains), en Afrique entre noirs, en Europe quand Charlemagne allait combattre le slave et le saxon païens… Et bien sûr en orient, au moyen orient…

En France l’esclavagisme fut aboli le 3 juillet 1315 par un édit royal du roi de France Louis le Hutin… Il faut le chercher pour le savoir, on oublie de l’enseigner… Et dire qu’il fut rétabli hors de France par les ELITES, PAS PAR LE PEUPLE, pour faire des ronds, produire des douceurs dont que n’avait que faire le peuple qui n’avait d’objectif que de survivre aux disettes et famines…
Il en va à peu près de même pour la colonisation…

Dans les deux cas le peuple, par contre, a payé par ses impôts pour une marine royale protégeant le commerce triangulaire ou pour l’établissement d’infrastructures dont Jules Ferry avait annoncé qu’elles seraient construites par les commerçants et industriels pour participer au développement des colonies… Ne parlons pas du sacrifice de colons, gens du peuple, parfois déportés, pour assainir tel marais ou irriguer telle terre pour faire des vergers si ce n’est des paradis… Eux ont payé un lourd tribut et leurs enfants n’en ont eu que de l’opprobre qu’ils subissent encore aujourd’hui…

Les chiffres sont partiellement connus, on oublie les morts dues aux captures et aux déplacements.

Pour ce qui est de la traite occidentale, le chiffre est celui cumulé des registres de « commerce », car c’était un commerce sonnant et trébuchant de machines humaines, à l’arrivée, pour remplir les poche des nobles boursicotant et de la bourgeoisie de nos ports… Ce chiffre de 11,5 millions n’aurait jamais pu être atteint si une aide n’avait été apportée par certaines tribus ou certains peuples africains…

Quant aux 17 millions de la traite arabo-musulmane, c’est une estimation, pas de comptabilité ! Et combien de descendants de cette traite ? Comme l’a écrit Tidiane N’diaye, c’est un génocide voilé… Émasculation mortifère des hommes, les femmes aux harems dont on cherche aussi les descendants…

N’oublions pas les 3 millions d’enfants enlevés par les ottomans en Europe du sud-est pour en faire des janissaires ou pour peupler les harems…

Les 1,2 millions d’esclaves emprisonnés par la piraterie otto-arabo-musulmane des barbaresques.

Des trois derniers rappels, chut, silence, le politiquement correct veille !

Jean-Paul Saint-Marc

Print Friendly, PDF & Email

16 réponses à “Quand est-ce que les musulmans demanderont pardon pour les 20 millions d’esclaves dont ils sont responsables ? Par Jean-Paul Saint-Marc”

  1. Jean-Paul Jean-Paul dit :

    On peut même considérer que l’esclavagisme romain, il y a 20 siècles, était moins rude que d’autres qui l’on suivi. On n’y pratiquait pas émasculation, l’esclave pouvait être émancipé, le maître pouvait être sanctionné s’il traitait trop rudement son esclave… Certes, le sort était souvent différent entre, si j’ose dire, l’esclave des villes et celui des champs, pire des mines et carrières très durement traité.

    Des prisonniers de guerre des guerres de christianisation devenant esclaves, une chance que le christianisme soit revenu à un mode de fonctionnement plus humain, ceux-ci étaient aussi souvent châtrés, en particulier à Verdun. Cet acte qui était dévolu à des juifs (un métier pour le peuple responsable de la mort du christ) avant que les esclaves soient conduits dans le sud pour être souvent vendus aux musulmans !!!

    Pour revenir aux bénéficiaires de l’esclavagisme du 16 au 19ème siècle. Les actuelles élites qui s’expriment pour faire la leçon aux peuples, les financiers ces derniers sans morale en sont les SUCCESSEURS et les HÉRITIERS ! Ce sont eux qui doivent être culpabilisés.

  2. Avatar Mandalay dit :

    Pour ne pas être en reste, sont à considérer également les travaux de chercheurs indiens de l’University of Delhi (faculty of social sciences/ history dept),

  3. Avatar le français provençal dit :

    oui d’ailleurs quitte a se lancer dans le concours de la victimisation, je crois que nous autres provençaux, espagnols et italiens pourrions demander de sacrées réparations aux maghrébins pour l’époque des barbaresques et des bagnes d’Alger, de Tunis, de Salé et de Tripoli.

    parce que ce fait n’est pas étranger au déclenchement de la colonisation en afrique du nord et en orient.

    • Avatar Christine Tasin dit :

      exactement s’il y a concours vont pas être déçus !

      • Alain Alain dit :

        Vivi Christine, chiche pour le concours parce les chialeuses que l’on connaît pourront repasser avec leurs « c’est jamais eux mais toujours les autres ».

  4. Avatar Riton dit :

    Par la meme occasion qu’ils demandent pardon pour les massacres des Arkies des Français, viols tortures emputations bombes enlévements et j’en passe, perpétré lors de la guerre d’algérie, nos ministres et présidents ne cessent pas de demander pardons j’attend le retour de ces musulmans , et apres nous verrons si ont peux discuter de paix.( ce jour n’est pas prés d’arrivé)
    Quand j’ai vue hollande f se pavaner avec le drapeau algérien sur les épaules !!!!
    Nos politiciens méritent d’etre jugés pour haute trahison

  5. […] complément de l’article de Jean-Paul Saint-Marc sur l’esclavage arabo-musulman, sont à considérer également les […]

  6. Avatar Sandrine dit :

    En tant que Provençale, je devrais demander des dommages et intérêts aux descendants des Barbaresques pour les rafles, pour la mise à sac répétée de Toulon, pour tous ces villages contraints de rester dans les terres, non visibles de la mer, et derrière des hauts murs, comme le village de mon arrière-grand-mère…villages auxquels seul le débarquement des Français en 1830 en Algérie a enfin apporté la paix et l’activité agricole ou de pêche libérée de la crainte de la rafle !
    On devrait mettre dans un port du midi une statue dédiée au « Provençal inconnu » raflé par les Barbaresques et mort esclave chez eux…

    • Avatar Christine Tasin dit :

      oui excellente idée que cette demande de statue du Provençal inconnu, qui, dans les nouveaux maires aura l’idée de la mettre à exécution. Je veux bien faire un article sur le sujet des fois que… à moins que vous ne préfériez le faire, Sandrine ?

      • Avatar Sandrine dit :

        @Christine
        Je suis overbookée en ce moment, faites-le si vous voulez Christine. Le fait de donner des idées même s’il faut rester dans l’ombre après me va très bien ! Et je mettrai un commentaire !…

        • Avatar Christine Tasin dit :

          Parfait Sandrine je pense que je publierai lundi ou mardi en fonction de l’actualité !

  7. […] complément de l’article de Jean-Paul Saint-Marc sur l’esclavage arabo-musulman, sont à considérer également les […]

Lire Aussi