Pas de niqab ni de burka dans le coran… Par Philippe Jallade


NI-CHARIA-NI-BURKArecto-12-juilllejpegLe plus étrange -apparemment seulement- dans cette histoirede loi anti-burka est que le voile du visage n’est pas une obligation islamique mais une coutume locale ; les mots « niqab », « burqa » n’existent pas dans le coran.

Même Yûsuf Al-Qaradâwî, haute autorité de l’islam contemporain, admirateur de Hitler à propos de l’extermination des juifs, partisan des attentats-suicide et ami de Tariq Ramadan, l’admet (en 2003) :

« Ce qu’indiquent les textes et les traditions, c’est que LE VISAGE ET LES MAINS NE SONT PAS DES PARTIES A COUVRIR. C’est ce qui a été rapporté d’après Ibn `Abbâs, Ibn `Umar et autres Compagnons ainsi que d’après les Successeurs et les savants. Ibn Hazm – qui est un littéraliste s’attachant à considérer littéralement les textes – s’est appuyé sur le passage coranique suivant « et qu’elles rabattent leur voile » pour montrer qu’il était licite à la femme de montrer son visage. En effet, l’ordre concerne le rabattement du voile sur la poitrine, non sur le visage.
Le Prophète – paix et bénédiction sur lui – ne demanda nullement à la femme de se couvrir le visage

Quant à l’excès dans la dissimulation des femmes, excès qu’on a pu rencontrer dans certains environnements et à certaines époques islamiques, il relève des codes sociétaux inventés pour prévenir toute corruption des mœurs et obstruer la voie aux prétextes. C’est du moins ce que ces sociétés pensaient, bien qu’il ne s’agisse nullement d’un commandement islamique. »

Philippe Jallade 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “Pas de niqab ni de burka dans le coran… Par Philippe Jallade

  1. AvatarPhilippe le routier & Co

    Très bonnes précisions mais avec une erreur !
    Il n’existe en France AUCUNE LOI ANTI BURKA, il existe JUSTE une loi imposant à tous et à toutes d’avoir en permanence le visage visible ! Exception pour les motards quand ils roulent (interdit de garder son casque pour déambuler à pieds) et en période de carnaval.
    Pompiers, CRS… Peuvent conserver leur casque LE TEMPS DE LEUR INTERVENTION, seuls le GIGN peux quitter un champs d’intervention en conservant ses cagoules (pour des raisons évidentes)

    Parler de loi « anti burka » est donc une erreur car cela conforte les musulmans à prétendre qu’il y a des lois SPÉCIFIQUES CONTRE EUX, or, ça n’est pas le cas.

    Ceux qui, à l’assemblée ou au parlement persistent à dire « loi anti burka » ne sont rien que de fiéffés menteurs islamophiles et déjà soumis, leur usage de ce terme étant un moyen de montrer leur allégeance.

    1. AvatarChristine Tasin

      pas d’accord avec toi, il en est de la loi anti-burka comme de la loi anti-voile à l’école, on leur a donné un autre nom pour ne pas reconnaitre que le problème c’est l’islam et uniquement l’islam, on a fait semblant d’étendre à d’autres cas qui ne posaient pas question, et c’est une vraie islamophobe qui te le dit ! 😉

      1. AvatarPhilippe le routier & Co

        … on leur a donné un autre nom pour ne pas reconnaitre que le problème c’est l’islam et uniquement l’islam, on a fait semblant d’étendre à d’autres cas qui ne posaient pas question…

        Euh oui… Nous disons donc…
        …LA MÊME CHOSE !

        De toute façon, pour nommer l’islam comme un problème il faudrait changer la constitution et ça c’est pas demain la veille (hélas)

    2. AvatarJallade

      Qu’on le veuille ou non tout le monde appelle « loi antiburqa » la « loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public ».
      Cette loi a été précédée d’une « MISSION D’INFORMATION SUR LA PRATIQUE DU PORT DU VOILE INTÉGRAL SUR LE TERRITOIRE NATIONAL » qui a pondu un rapport de 650 pages dans lequel apparaît dès la première page que le problème est l’islam. Evidemment nos concitoyens n’en ont pas connaissance, ne les dérangeons pas, ils regardent les jeux télévisés.
      Si quelqu’un veut de la lecture (télécharger le format PDF, en cliquant à gauche) :
      http://www.assembleenationale.fr/13/pdf/rap-info/i2262.pdf

  2. BeateBeate

    Les mots « niqab », « burqa » n’existent pas dans le coran mais le voile est bien une prescription coranique.

    Coran, Sourate 33, verset 59 : Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

    Les femmes doivent être visibles et cachées grâce au voile. Elles sont visibles pour être plus vite reconnues dans la rue; une personne recouverte d’un voile (une femme) se différencie plus plus vite d’une autre personne qui a le visage découvert (un homme).
    Elles sont cachées pour éviter d’être harcelées… Le harcèlement est un moyen de les obliger à porter le voile. Les musulmans utilisent cette technique sur les femmes musulmanes et non-musulmanes dans toutes les banlieues des villes d’Europe. http://www.youtube.com/watch?v=H0uQInTECI4

    La vraie utilité du voile est le contrôle de toute la société. Le voile est la clef de voûte de l’Islam. Les garçons et les hommes séparés des femmes, les garçons et les hommes éduqués dans la méfiance et la haine envers les femmes (l’enfer est peuplé presque entièrement de femmes… selon le messager), ces garçons et ces hommes sont bien plus manipulables grâce à la frustration du manque de présence féminine et se donnent plus facilement à Allah. Le but du voile est de construire une société où les jeunes garçons et jeunes hommes proclament : « Mon plus grand désir est de mourir pour Allah. »

    Ce désir de mort est malsain. Le voile islamique fabrique une société où les jeunes désirent mourir pour Allah, alors qu’ils devraient vivre avec pleins de projets pour eux-mêmes, ainsi que pour celles et ceux qu’ils aiment.

    Si Dieu existe (je sens Sa présence, mais j’aime énoncer ce doute SI…) Si Dieu existe, Dieu veut la création et non la destruction de cette jeunesse.
    Je crois que Dieu nous a donné la mission de créer le paradis sur terre chaque jour de notre vie. Nous sommes les responsables de la création d’une vie terrestre juste et joyeuse. Allah veut l’enfer sur terre.
    Si Dieu n’existe pas, si l’univers est juste un chaos sans but, alors la solidarité et la compassion semblent encore plus nécessaire et les recommandantions du Coran sont encore plus absurdes et malsaines.

    Enfin, pour les musulmans qui lisent RR et qui se plaignent que les islamophobes citent des versets hors du contexte… voici quelques autres versets de la sourate 33 pour situer le contexte du verset 59.

    33 – 30. : Ô femmes du Prophète! Celle d’entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois! Et ceci est facile pour Allah.

    À noter : Le droit islamique déclarent le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’une homme, qu’elle hérite seulement la moitié d’une part lorsqu’un homme hérite d’un part entière. MAIS Allah (dans sa grande justice et bonté) réserve aux femmes un châtiment double en cas de désobéissance.

    33 – 32. Ô femmes du Prophète! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.

    33 – 33. Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’Islam (Jahiliyah). Accomplissez le Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et vous purifier pleinement.

    33 – 34. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.

    À noter : Les femmes n’ont qu’une fonction en Islam : servantes sans reconnaissance sociale et couveuses pour donner naissance à plus de soldats qui auront comme seul désir « Mourir pour Allah. »
    Réciter les versets du Coran depuis le berceau n’est autre que de l’endoctrinement pour que les musulmans n’utilisent surtout pas leur Raison. Les musulmans qui utilisent la Raison sont « dangereux » parce qu’ils deviennent toujours des ex-musulmans.

    « Mes » versets « préférés » sont ceux qui inscrivent l’esclavage comme une norme tout à fait acceptable en Islam.

    33 – 52. Il ne t’est plus permis désormais de prendre [d’autres] femmes. Ni de changer d’épouses, même si leur beauté te plaît; – à l’exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose. (Allah est un Big Brother avant 1984 de George Orwell).

    33 – 55. Nul grief sur elles au sujet de leurs pères, leur fils, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs soeurs, leurs femmes [de suite] et les esclaves qu’elles possèdent. Et craignez Allah. Car Allah est témoin de toute chose. (Big Brother est sans cesse rappelé pour conditionner les musulmans à la crainte et l’obéissance).

    33 – 57. Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.

    33 – 58. Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident.

    À noter : Allah n’est pas là pour vous aimer et vous aider. Non. Il est là pour vous maudire, pour vous menacer d’humiliations avilissantes et de tortures si vous n’êtes pas soumis aux volontés de son messager.

    60. Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au coeur, et les alarmistes [semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t’inciterons contre eux, et alors, ils n’y resteront que peu de temps en ton voisinage.

    33 – 61. Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement :

    33 – 62. Telles était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouveras pas de changement dans la loi d’Allah.

    À noter : La loi de Allah est insécable et immuable. Les musulmans qui prétendent le contraire sont des menteurs ou des ignorants de leur propre idéologie.
    Tous les musulmans qui déclarent défendre les Droits Humains ( CCIF http://islamophobie.net/ ) sont dans l’erreur car la loi de Allah veut la destruction des Droits Humains.
    Tous les musulmans qui déclarent être de bons patriotes ( Fils de France http://www.filsdefrance.fr/notre-charte/ ) sont dans l’erreur car la loi de Allah ne reconnaît pas les lois de la République Française. Un Musulman Patriote n’a qu’une seule patrie : la Oumma.

    « Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement : Telles était la loi établie par Allah. » Donc Allah et son messager sont une menace réelle pour la sécurité publique.
    « Fils de France » écrit sur son website « AGIR OU SUBIR »; je suis d’accord avec cela. À l’exemple de l’Angola, http://ripostelaique.com/117717.html Nous devons faire interdire l’Islam et le Coran en France et en Europe. http://unmondesansislam.wordpress.com/interdire-le-coran-et-lislam-en-europe/

    33 – 64. Allah a maudit les infidèles et leur a préparé une fournaise,

    À noter : Nous sommes les infidèles et Allah veut notre destrcution. 80% de l’Humanité est infidèle donc Allah prépare la fournaise de l’enfer pour presque toute l’Humanité. Allah est bon ! C’est cela, oui…

    http://islamfrance.free.fr/doc/coran/sourate/33.html

    1. AvatarJallade

      « Les mots « niqab », « burqa » n’existent pas dans le coran mais le voile est bien une prescription coranique. »

      Le voile, une prescription coranique, est-ce bien sûr ?
      Parmi les versets de la sourate 33 que vous citez manque un des trois versets du coran où le voile est -dit-on- prescrit, le verset du « HIDJAB ». Les promoteurs du « hidjab »/« voile islamique » -dont Dalil Boubakeur- se réfèrent en effet au verset 33 :53, qu’ils s’ingénient toujours à ne citer –quand ils le font-, que très partiellement, à leur manière.

      33.53 « ô vous qui croyez ! N’entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu’invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu’on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors qu’Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur DERRIERE UN RIDEAU (MIN OUARA HIDJAB) : c’est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d’Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d’Allah, un énorme pêché ». (Traduction Hamidullah).
      LE MOT TRADUIT ICI PAR « RIDEAU » EST « HIDJAB », que d’autres traduisent par « voile », ce qui donne par exemple : « Quand vous demandez quelque chose aux épouses du Prophète, faites-le derrière un voile ». Ceci ne change rien sur le fond car cette injonction s’adresse bien à des hommes, qui doivent se positionner derrière un rideau, un voile, et non à des femmes qui doivent se voiler.

      Ce verset concerne non pas les femmes mais des hommes, invités chez le Prophète pour manger, au cas où ils auraient, après le repas, quelque chose à demander à ses femmes. Ils doivent alors s’adresser à elles « de derrière un rideau » (??? ?????? ??????? : min oura hijab). Les compagnons du Prophète avaient-ils des visées sur ses femmes ? A noter qu’ils doivent entrer juste au moment de manger, pas avant, et doivent s’en aller dès que le repas est terminé, sans rester et essayer de palabrer et s’incruster ; et en fin de verset on dit à ses hommes de ne pas se marier avec les épouses du Prophète, après lui ; voila pour le contexte.

      « Hidjab » a diverses traductions : cloison, écran (écran de maisons), portière, rideau (rideau d’arbres), voile, mur, séparation… Le mot « hijab » figure sept fois dans le coran. Des versions du Coran en français remplacent le mot « rideau » (hidjab) du verset 33 :53 par « voile » Dans les autres versets du Coran qui mentionnent le « hidjab », ce mot a un sens immatériel, symbolique (« voile de la nuit », « mur » entre Les gens du Paradis et les gens du Feu…)

      Verdict déjà ancien –et trop rare- d’un modeste internaute sur un forum islamique, à la fin d’une longue discussion :
      « J’ai délibérément laissé le mot HIJAB sans traduction, car le sens de ce mot sort de lui même dans le contexte Coranique.
      Il est clairement évident et facile de constater et de conclure d’une manière lucide et sans ambigüité qu’effectivement aucune instance de ce mot «Hijab» utilisée dans le Coran fait référence à ce que les musulmans traditionnels appellent aujourd’hui (Hijab) comme une sorte d’uniforme pour la femme musulmane.
      Vous pouvez le dire et le répéter à tout le monde, oui Le Hijab dans le Coran n’a rien à voir avec le code vestimentaire des femmes musulmanes. C’est une fabrication mensongère ».

      La suite à demain ; le verset 59

    2. AvatarJallade

      « Coran, Sourate 33, verset 59 : Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

      Cette fois, « voile », ou « grand voile », traduit l’arabe « jilbab », qui est en réalité un large vêtement que la femme porte au-dessus de ses habits quand elle sort à l’extérieur, un manteau, une mante, une cape, une robe d’extérieur. Où est-il question de voile sur ou autour de la tête ?
      Voir aussi la djellaba maghrébine.
      Autre traduction : « Prophète, dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des croyants de revêtir leurs mantes (djilbab) : d’échapper à toute offense ».
      Autres traductions : « de resserrer sur elles leur mante » ; « de resserrer leur tunique », « de ramener sur elles leur grand voile », ou encore : « de ramener un pan de leurs voiles sur elles », ainsi que cette précision éventuelle : « de couvrir leur poitrine ». L’interprétation est assez large et incertaine, en fonction de l’opinion du traducteur…

      Origine, selon Wikipedia : « Les compagnons de Mahomet, en exil, habitaient des maisons petites et souvent inconfortables. À la nuit tombée, les femmes devaient sortir pour satisfaire leurs besoins naturels et des jeunes gens en profitaient pour les harceler sans vergogne. Elles se plaignirent à Mahomet, suite à quoi il aurait reçu verset. »

      Le Djilbab, nouveau déguisement des voleurs en Algérie
      septembre 13, 2013 5:03
      http://www.algerie-focus.com/blog/2013/09/le-djilbab-nouveau-deguisement-des-voleurs-en-algerie/

      C’est apparemment une nouvelle mode. Des voleurs, à Alger et probablement dans d’autres villes du pays se déguisent en femme. Ils portent un hidjab ou carrément un Djilbab, afin de pouvoir approcher des femmes dans des marchés et voler leurs bijoux ou autres objets de valeur. …
      Les femmes, et même les hommes, devront désormais se méfier de tous ceux qui rodent autour d’eux et dont le visage n’est pas visible.

  3. Laurent CLaurent C

    Philippe Amoto ( qui n’est pas japonais -;) ) corriges-moi si je me trompe mais il me semble que depuis 1989, après l’affaire du voile au lycée de Creil, une loi fut votée.

    Donc , pour résumer Christine, il s’agissait d’interdire le symbole islamique.
    T Ramadan, dans son discours au Bourget insistait, une dizaine de fois, sur la présence des femmes etc. Une façon masquée (?) de faire du prosélytisme. Pourquoi?
    parceque les femmes vont en course, rechercher les enfants à l’école etc, alors que les barbus, ils pensent, font la prière…pour être moins con!

  4. Avatarpirlouit

    a reims une femme portant le niqab a pris cent euros d’amende.venant de roubaix ou elle avait recu d’autres amendes.au tribunal elle dit qu’elle ne changera rien.en 2013 sur 432 femmes controlées 329 sont francaises et 94 étrangéres.pour celle de reims prenom karine..432 c’est vraiment pas beaucoup qu’en on voit nos rues.

  5. Avatarpaul

    Mais que ce soit une directive du coran ou pas !cela change quoi ? Burka ou voile ou chemise brune ,n importe quel signe ostentatoire aurait suffit pour emmerder le monde ,proclamer au public sa doctrine et montrer sa « noble » différence face à une société mécréante..Le Coran est un livre violent ,immoral et abjecte et la source inspiratrice des jihadistes et de ceux qui veulent en finir avec nos société….N est pas suffisant..D ailleurs nos pauvres petits égarés jihadistes sont déjà de retour pour certain et n ont perdu de temps.Et ce n est hélas que le début..

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/26/un-attentat-islamiste-aurait-ete-dejoue-sur-la-cote-d-azur_4390136_3224.html#xtor=RSS-3208

    1. AvatarChristine Tasin

      exact Paul ça ne change rien ou presque mais ça donne une légitimité à nos revendications et les pouvoirs publics s’ils le voulaient pourraient utiliser cela !

  6. AvatarJallade

    Extraits d’un long commentaire trouvé ce jour sur internet, datant de 2004 :

    « Que dit le Coran sur le voile ? Rien. Mais strictement rien. Nulle part, il n’est question de la tête de la femme. Le mot « cheveux » (sha’ar) n’y existe tout simplement pas. Dieu ne dit ni de les couvrir ni de les découvrir. ..
    Le terme ash’âr, pluriel de sha’ar , n’y intervient qu’une seule fois (XVI : 80) pour désigner le poil de certains animaux domestiques. Rien, donc, dans le Coran, ne dit aux femmes explicitement de se couvrir les cheveux. ..

    Le terme voile, dans le sens qu’on lui donne aujourd’hui, ne fait pas partie du vocabulaire coranique. Le voile est une création de la charia. Le Coran emploie trois termes que l’on a interprétés, à notre sens, d’une façon abusive dans le sens de voile : hijâb ; jilbâb ; khimâr.
    Pas un mot dans ces textes ne concerne la coiffure de la femme. Le Coran ne parle pas du voile. »

  7. AvatarLio de France

    LE VOILE EST-IL INSCRIT DANS LE CORAN ?

    NON ce n’est pas écrit dans le qour’an !

    Malgré ce qu’en copient-collent des gens qui ne connaissent pas l’arabe et font confiance à des traductions erronées : de pures falsifications du qour’an !

    Ou vous me croyez sur parole, ou vous lisez tout ce qui suit :
    Pour intéresser les lecteurs :

    J’offre la somme symbolique de 10.000 $ canadien (désolé, mais cela ne vaut pas plus) à toute personne qui prouvera, preuve à l’appui, que le qour’an demande le port d’un voile pour la femme.

    Le VOILE dans le Qour’an ?

    Les traductions françaises du qour’an traduisent par « voile »,
    7 mots arabes différents. Y aurait-il une difficulté ?

    2 mots seulement (n° 6 et 7) concernent la femme :
    ils désignent les pans de sa tunique, non son couvre chef.

    A/ 5 mots NE CONCERNENT PAS la femme

    Arabe :
    1. a°l hija°b, le rideau, la séparation.
    2. a°s sita°r, l’écran, le paravent, la tenture.
    3° a°l Richa°wat, le bandeau, l’enveloppe.
    4° a°l Rita°a, la couverture, l’obscurité.
    5° a°l kina°, le cache, tout ce qui cache la vue.

    Dans les versets suivants, cherchez la … femme ?

    1. hija°b
    C’est le plus utilisé, mais pas de chance, il ne concerne pas la femme, alors que c’est le mot que les musulmans utilisent de préférence.

    § S.17 – v.45
    « wa i°za° qara°ta-l qoura°na ja’al-na° bayna-ka
    Et quand tu récites la Lecture, Nous plaçons entre toi
    wa bayna-l lazîna la° yoûminoûna bi-l a°Rirati hija°bam moustoûra°n
    et (entre) ceux qui ne croient pas en la [vie] dernière, un voile invisible. »

    2. sita°r
    § S.18-v.90
    « lam naj’al la-Houm min doûni-Ha° sitra°n
    Nous n’avions pas donné, pour s’en protéger, de voile/écran. »

    3. Richa°wat
    § S.2-v.7
    « Ratama-l lahou ‘alâ qouloûbiHim wa ‘alâ sam’iHim wa ‘alâ oubSa°riHim Richa°watoun
    Le Dieu a fixé sur leurs cœurs et sur leurs oreilles et sur leurs yeux un bandeau. »

    4. Rita°a
    § S.50 – v.22
    « …fa-kachaf-na° ‘an-ka RiTa°a-ka fa-baSarou-ka-l yawma hadîdoun
    …Aussi, Nous ôtons ton voile : alors, ta vue, ce Jour, [sera][perçante comme] du fer. »

    5. kina°
    § S.17 – v.46
    « wa ja’al-na° ‘alâ qouloûbi-Him a°kinnatan°n
    Et Nous avons mis sur leurs cœurs des bouchons/caches,
    a°n yafqa-Hoû-hou
    de sorte qu’ils ne comprennent pas
    wa fî a°za°ni-Him waqra°n…
    et dans leurs oreilles, une lourdeur… »

    B/ 2 mots CONCERNENT la femme

    6° a°l jalabab, la (d)jelaba, un vêtement
    7° a°l Rima°r, la pellerine, houpelande.

    6. jala°bab
    § S.33 – v.59
    « ya°-a°yyouHa°-n nabiyyou qoul li-a°zwa°ja-ka
    Ô Prophète ! Dis à tes femmes
    wa bana°ti-ka wa nisa°i-l moûminîna
    et à tes filles et aux femmes croyantes :
    youdnîna ‘alay-Hinna min jala°bîbi-Hinna
    Que soit rapproché vers elles [les pans de] leur tunique/(d)jalaba !
    zalika a°dnî a°n you’rafna
    Voici le moyen pour qu’elles soient honorées/élevées
    fa-la° yoûzayni…
    et ne soient point offensées… »

    7. Rima°r
    § S.24 – v.31
    « wa la° youbdîna zînata-Hounna i°lla ma° ZaHara minHa°
    et de ne montrer de leurs atours (1) que ce qu’il en parait
    …wa-l yaDribna bi-Roumouri-Hinna ‘alâ° jouyoûbi-Hinna
    et qu’elles rabattent leurs pèlerines (2) sur leur poitrine… »

    Qu’est-ce que « les atours » d’une femme ?

    >>>Dictionnaire Le Micro Robert :
    (1) Atours > Tout ce qui sert à la parure des femmes, c.à.d. les bijoux, les accessoires…etc… non ce que la nature leur a fourni. Le Dieu a t-il procuré des atours aux femmes ?

    (2) Pèlerine > vêtement de femme en forme de grand collet rabattu sur les épaules et la poitrine : un manteau, quoi !

    Que dit la littérature française ? Molière :
    « Cachez ce sein que je ne saurais voir !  »

    CONCLUSION :

    qour’an :
    ne dit RIEN d’un « voile » que la femme devrait porter.

    Sounnah : OUI ! Enfin !
    La tradition du prophète recommande le port d’un voile. Mais qui a écrit la sounnah ? Le Dieu ? Le Prophète ? Les imams de la cours des Califes ?

Comments are closed.