Manifestation du 9 mars : premiers échos

DSC_9142Après deux jours sans ordinateur, je me contenterai dans l’immédiat de vous renvoyer à l’article de Riposte laïque paru ce matin.

http://ripostelaique.com/immigration-referendum-une-manifestation-qui-fait-deja-parler.html

Avec quelques extraits intéressants sur cette video ci-dessous, suite, commentaires, videos et photos dans les heures et jours à venir.

Christine Tasin

 

 72 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Pas de quoi Christine ! c’est normal,
    je travaille dans mon petit coin et dès que j’ai du neuf pour vous aider je vous le communique,je vous envoi des infos pour vous aider parce que c’est aussi mon combat ! .Les moments vont être très dur suite a beaucoup de récentes agréssions de Juifs tout comme de Chrétiens en France et que nos autorités ne réagissent pas ! je suis sur le térrain et j’ai mes infos direct ,quel honte de laisser faire,en tout cas j’aiderai avec mes petits moyens comme je peut,pour moi j’ai déclarer la guerre a cette secte islam et tout les moyens sont bons a contré et détruire cette secte sanguinaire et endoctrineur.
    Christine, je veut aussi vous dire et j’admets que vous aviez raison de me dire que vous ne pouviez tout publier , la preuve est dans ce que je vous est envoyer aujourd’hui avec ce qu’ils prépare contre les Français de souche et notre pays,mais sachez j’ai la haine contre cette secte abjecte et si vous saviez ce qu’ont ma déjà fait ces dernières années parce que je ne me laisse pas faire,vous seriez étonner ! mais malheureusement pour eux je ne suis pas lâche,j’ai aussi fait l’Armée et je ne serais jamais un Dhimmis et me battrer tant qu’il le faudra pour notre Pays et nos enfants qui ont droit de vivre libre dans notre Culture JudeoChrétienne et en toute quiétude,j’ai 4 enfants 2 Filles et 2 Garçons et jamais je n’accepterez qu’ont les endoctrine pour les islamisés ! voilà la vérité et en plus mon site internet :
    http://www.jewellery-investing.fr que j’ai lancer depuis le commencement où j’ai remarquer et compris ce qui ce passe dans notre pays cela à déplus à beaucoup de personnes et administrativement ont me harcèle tout comme les gens qu’ont m’envoie sur le dos dès que l’occasion ce présente pour eux ! donc vous comprendrez ma réaction de haineux et que ces dirigeants me font vomir,mes enfants ne rentreront jamais dans cette secte parce que ces traîtres en haut lieu le veulent et ils sont tous des lèches babouches et moi je protègerai jusqu’a la mort mes enfants et mon pays.Chalom et Ainsi soit t’il.
    Roland l’Alsacien.. COMPATRIOTES VOTEZ ET CHASSEZ L’UMPS du POUVOIR..REVEILLEZ-VOUS !!!

  2. Sous moi donc cette troupe s’avance,
    Et porte sur le front une mâle assurance.
    Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
    Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
    Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
    Les plus épouvantés reprenaient de courage !
    J’en cache les deux tiers, aussitôt qu’arrivés,
    Dans le fond des vaisseaux qui lors furent trouvés;
    Le reste, dont le nombre augmentait à toute heure,
    Brûlant d’impatience, autour de moi demeure,
    Se couche contre terre, et sans faire aucun bruit
    Passe une bonne part d’une si belle nuit.
    Par mon commandement la garde en fait de même,
    Et se tenant cachée, aide à mon stratagème;
    Et je feins hardiment d’avoir reçu de vous
    L’ordre qu’on me voit suivre et que je donne à tous.
    Cette obscure clarté qui tombe des étoiles
    Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles;
    L’onde s’enfle dessous, et d’un commun effort
    Les Maures et la mer montent jusques au port.
    On les laisse passer ; tout leur paraît tranquille;
    Point de soldats au port, point aux murs de la ville.
    Notre profond silence abusant leurs esprits,
    Ils n’osent plus douter de nous avoir surpris;
    Ils abordent sans peur, ils ancrent, ils descendent,
    Et courent se livrer aux mains qui les attendent. Nous nous levons alors, et tous en même temps
    Poussons jusques au ciel mille cris éclatants.
    Les nôtres, à ces cris, de nos vaisseaux répondent;
    Ils paraissent armés, les Maures se confondent,
    L’épouvante les prend à demi descendus;
    Avant que de combattre ils s’estiment perdus.
    Ils couraient au pillage, et rencontrent la guerre;
    Nous les pressons sur l’eau, nous les pressons sur terre,
    Et nous faisons courir des ruisseaux de leur sang,
    Avant qu’aucun résiste ou reprenne son rang.
    Mais bientôt, malgré nous, leurs princes les rallient,
    Leur courage renaît, et leurs terreurs s’oublient
    La honte de mourir sans avoir combattu
    Arrête leur désordre, et leur rend leur vertu.
    Contre nous de pied ferme ils tirent leurs alfanges;
    De notre sang au leur font d’horribles mélanges.
    Et la terre, et le fleuve, et leur flotte, et le port,
    Sont des champs de carnage où triomphe la mort.
    Ô combien d’actions, combien d’exploits célèbres
    Sont demeurés sans gloire au milieu des ténèbres,
    Où chacun, seul témoin des grands coups qu’il donnait,
    Ne pouvait discerner où le sort inclinait ! J’allais de tous côtés encourager les nôtres,
    Faire avancer les uns et soutenir les autres,
    Ranger ceux qui venaient, les pousser à leur tour,
    Et ne l’ai pu savoir jusques au point du jour.
    Mais enfin sa clarté montre notre avantage;
    Le Maure voit sa perte, et perd soudain courage
    Et voyant un renfort qui nous vient secourir,
    L’ardeur de vaincre cède à la peur de mourir.
    Ils gagnent leurs vaisseaux, ils en coupent les câbles,
    Poussent jusques aux cieux des cris épouvantables,
    Font retraite en tumulte, et sans considérer
    Si leurs rois avec eux peuvent se retirer.
    Pour souffrir ce devoir leur frayeur est trop forte;
    Le flux les apporta, le reflux les remporte;
    Cependant que leurs rois, engagés parmi nous,
    Et quelque peu des leurs, tous percés de nos coups,
    Disputent vaillamment et vendent bien leur vie. À se rendre moi-même en vain je les convie :
    Le cimeterre au poing ils ne m’écoutent pas;
    Mais voyant à leurs pieds tomber tous leurs soldats,
    Et que seuls désormais en vain ils se défendent,
    Ils demandent le chef; je me nomme, ils se rendent.
    Je vous les envoyai tous deux en même temps;
    Et le combat cessa faute de combattants.

    (Le Cid, extrait acte IV, scène 3)
    nous seront vainqueur merci christine.

    • Merci à toi Pirlouit pour ce beau rappel et ce magnifique cadeau , bises

  3. Que je fut heureux pendant cette journée parmi tt les patriotes de France
    et je me suis senti à ma place avec vous et à tes coté, merci à toi Christine et à toi Pierre et tt les autres que je ne connais pas et qui sont la aussi pour que cela marche.

    Je suis fier d’être à tes cotés Christine et à bientôt pour ce combat de longue haleine mais que nous gagnerons de tt façon .

    Bises / Alain

    • Merci à toi alain pour ta présence, ton aide et tes encouragements permanents, nous sommes fiers d’être à tes côtés, bises

  4. COMPATRIOTES ! LISEZ ET VOYEZ CE QUE LES MUSULMANS PREPARE POUR CONTRER L’ISLAM EN FRANCE !

  5. tous lu ce matin sur rl.merci a vous tous.le plus les commentaires dans les différents medias.. 9 sur 10 positif de plus certains ne nous connaissaient pas bises a tous. un immense résultat de com.

Les commentaires sont fermés.