Quand des professeurs de nos écoles dépouillent les 22 de leur identité juive, ils mentent.

Publié le 27 février 2014 - par - 6 commentaires

affiche-rouge-fLes 70 ans de « l’Affiche Rouge » célébrés à l’école : « SVP, ne dites pas à mes élèves qu’ils étaient juifs ! »

A lire sur Atlantico.

http://www.atlantico.fr/decryptage/affiche-rouge-svp-ne-dites-pas-eleves-qu-etaient-juifs-benoit-rayski-988448.html#8zW0bcpUV6h1ClzR.14

Ils n’étaient d’ailleurs pas tous juifs (il y a une généralisation du professeur et du journal, mais tout le monde a compris le message). .

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Quand des professeurs de nos écoles dépouillent les 22 de leur identité juive, ils mentent.”

  1. Jean-Paul Jean-Paul dit :

    Dans quels tréfonds de lacheté se trouve l’Ecole ?

  2. Avatar Savica dit :

    Ah mais quelle horreur ! Ça me rappelle ma prof principale et d’histoire géo qui m’a drastiquement baissé ma moyenne générale parce que j’avais osé défendre la vie sous Giscard dans une discussion… La pas de pitié à l’époque.

  3. Jean-Paul Jean-Paul dit :

    Sur Wikipédia

    Benoît Rayski est le fils d’Adam Rayski qui fut responsable de la section juive au sein des Francs-tireurs et partisans – Main-d’œuvre immigrée, mouvement du PC clandestin pendant la Résistance.

    Il a signé une dizaine d’essais sur le traitement historique du communisme et la mémoire de la Résistance, notamment L’enfant juif et l’enfant ukrainien : Réflexions sur une imposture (Éditions de l’Aube, 2001) et Le cadavre était trop grand. L’Affiche rouge (Denoël, 2009) fait revivre le Paris de ces vingt-trois adolescents qui payèrent le prix fort de leur engagement dans la Résistance.

    Il a travaillé pour France-Soir, L’Événement du jeudi, Le Matin de Paris, Globe Hebdo.

    Il a écrit pour le site d’informations Boulevard Voltaire, fondé par Robert Ménard et Dominique Jamet.

    Il collabore régulièrement au site d’information Atlantico marqué à droite ou libéral.

    En novembre 2012, il se définit comme « islamophobe de gauche ».

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Excellente idée que de creuser qui est ce Rayski nous sommes si peu nombreux à être et de gauche et islamophobes, ça fait plaisir !

  4. Avatar Antiislam dit :

    Bonjour,

     » Il était une fois un pays où fleurissaient, comme les colchiques dans les prés, les jolis noms chantants de Brocéliande, Aigues-Mortes, Orléans, Beaugency, Notre-Dame-de-Cléry, Vendôme, Beaune, Saint-Malo, Châteauneuf-du-Pape…
    Puis, telle l’Atlantide de la légende, il a disparu, se laissant engloutir. D’autres noms sont apparus : Bobigny, Stains, Villeneuve, le Val fourré, Corbeil-Essonnes, Clichy-la-Garenne, Sartrouville, Aulnay-sous-Bois…
    C’est alors que je me suis mis en quête de l’Atlantide. Je l’ai retrouvée. Intacte. Aussi belle que le fut Antinéa, prisonnière du désert, reine du désert. « Mon bel amour, mon cher amour, ma déchirure. » Et c’est ainsi que je suis revenu chez moi. »

    Bruno Rayski , extrait de son livre , « J’ai pour la France une étrange passion »…

Lire Aussi