Ras le bol de la manif pour tous et mouvements similaires, par Luc Forgeron

conf de presse Belghoul etcRas-le-bol de la manif pour tous et des mouvements similaires et d’autant plus que ses dirigeants s’associent avec le mal personnifié adepte d’un certain bédouin pédophile- No Comment.

 Chacun fait ce qu’il veut de son cul et c’est un hétéro qui vous le dit. La diversité sexuelle qui reste, quoiqu’en disent ses détracteurs, majoritairement hétérosexuelle, n’a jamais mis à mal une société, c’est l’égo et la vénalité de ses élites et de son peuple qui a fait disparaître de nombreuses civilisations. Les Grecs ont écrit l’histoire du monde pendant 15 siècles et c’est les guerres intestines qui ont détruit cette civilisation et non leurs histoires de fesses !!!  Que l’on lutte contre le gender, contre les lobbys en tous genres et notamment gays c’est ok mais pour le reste chacun son orientation sexuelle et en plus en s’en fout éperdument.

 Quand je vois que de nombreux « patriotes » se sont perdus dans ces marécages et qu’ils sont en train de vendre leur âme au diable, j’en vomis de dégoût. Je me demande si toutes ces mobilisations, toutes ces manifs pour des sujets aussi futiles ne cachent pas tout simplement une grande frustration sexuelle et un grand vide affectif.

C’est mon coup de gueule de la soirée mais maintenant je dis stop et je reste fidèle à mon combat, à mes vraies valeurs et à mon honneur.

Luc Forgeron 

 185 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Justifié coup de gueule Luc ! Et les affaires de fesses doivent rester tout comme celle de religion -et soit-disant- hein les soumis : DANS LA SPHÈRE PRIVÉE ! Liberté de conscience, tout comme de choix et liberté de s’assumer en tant que homo ou hétéro, en paix et tranquillité sans que grains de sel ne viennent sans cesse s’imposer et pourrir la soupe.

    Quand aux Patriotes embourbés car ils ont écouté et se sont laissé prendre par le chant des sirènes (pour reprendre une analogie de Christine), qu’ils attrapent notre main tendue pour les en sortir, et qu’ils reprennent le cap au lieu de faire le jeu -à l’insu de leur plein gré ici aussi- aux fossoyeurs et ennemis de notre Patrie ! Merdalors !

  2. Je partage votre agacement, Luc. « Ras-le-bol de la manif pour tous et des mouvements similaires et d’autant plus que ses dirigeants s’associent avec le mal personnifié adepte d’un certain bédouin pédophile. »

    Je me demande si toutes ces mobilisations ne cachent pas une grande insécurité émotionnelle et sexuelle. L’homosexualité ne menace pas la Constitution ni les Droits Humains, en revanche l’islam est une menace mortelle.

    Il y a environ 2,5 % d’homosexuels et lesbiennes déclarés en France. Si l’on considère que certain(e)s n’osent pas se déclarer ouvertement, on peut imaginer (en étant très généreux) qu’il y a le même pourcentage non déclaré; donc nous allons dire qu’il pourrait y avoir 5% d’homosexuels toute la population française. Cette population n’engendre pas (ou très peu) donc il n’y a pas de risque de voir ce pourcentage évoluer.

    De plus il faut rappeler que la sexualité partagée par deux individus du même genre existe dans la nature. Bruce Bagemihl http://en.wikipedia.org/wiki/Bruce_Bagemihl explique l’exubérance et diversité de la Nature dans son livre « Biological Exuberance: Animal Homosexuality and Natural Diversity » http://www.amazon.com/Biological-Exuberance-Homosexuality-Diversity-Stonewall/dp/031225377X

    L’échelle de Kinsey est aussi intéressante.
    « L’échelle d’évaluation hétérosexuel-homosexuel, parfois appelée « Échelle de Kinsey », a été développée par Alfred Kinsey et ses collègues Wardell Pomeroy et Clyde Martin en 1948, afin de tenir compte des résultats de la recherche qui ont montré que les gens ne s’intègrent pas toujours exclusivement dans les catégories hétérosexuels ou homosexuels. http://www.kinseyinstitute.org/research/ak-hhscale.html

    L’échelle de Kinsey montre qu’entre le genre masculin et le genre féminin, il existe toute une palette de comportement entre l’hétérosexualité et l’homosexualité. Comme entre la lumière et l’obscurité, il y a une multitude d’intensité d’éclairage, entre le blanc et le noir, il y a une multitude de gris.

    Oui, Luc, vous avez raison « La diversité sexuelle qui reste, quoiqu’en disent ses détracteurs, majoritairement hétérosexuelle, n’a jamais mis à mal une société. »

    • excellent rappel, Beate je publie immédiatement, c’est un bon complément au coup de gueule de Luc

Les commentaires sont fermés.