La diversité sexuelle n’a jamais mis à mal une société, l’islam si ! Par Beate

belghoul conf presseIl est clair que le rapprochement Belghour/responsables catholiques aura des conséquences sur la vision de la famille, de l’éducation des enfants et de l’homosexualité. Le risque de voir à nouveau l’homosexualité dépeinte comme un péché à éradiquer de notre société est majeur. Pendant ce temps ces abrutis cathos qui étaient à côté de Belghoul à la conférence de presse et lui servaient la soupe ne s’intéressent pas à l’islam et cautionnent même la charia, incidemment, forcément. Le danger est majeur et nous devons le dénoncer sans relâche. Il faut sonner le tocsin…

Christine Tasin 

Je partage votre agacement, Luc. « Ras-le-bol de la manif pour tous et des mouvements similaires et d’autant plus que ses dirigeants s’associent avec le mal personnifié adepte d’un certain bédouin pédophile. »

Je me demande si toutes ces mobilisations ne cachent pas une grande insécurité émotionnelle et sexuelle. L’homosexualité ne menace pas la Constitution ni les Droits Humains, en revanche l’islam est une menace mortelle.

Il y a environ 2,5 % d’homosexuels et lesbiennes déclarés en France. Si l’on considère que certain(e)s n’osent pas se déclarer ouvertement, on peut imaginer (en étant très généreux) qu’il y a le même pourcentage non déclaré; donc nous allons dire qu’il pourrait y avoir 5% d’homosexuels toute la population française. Cette population n’engendre pas (ou très peu) donc il n’y a pas de risque de voir ce pourcentage évoluer.

De plus il faut rappeler que la sexualité partagée par deux individus du même genre existe dans la nature. Bruce Bagemihl http://en.wikipedia.org/wiki/Bruce_Bagemihl explique l’exubérance et diversité de la Nature dans son livre « Biological Exuberance: Animal Homosexuality and Natural Diversity » http://www.amazon.com/Biological-Exuberance-Homosexuality-Diversity-Stonewall/dp/031225377X

L’échelle de Kinsey est aussi intéressante.
« L’échelle d’évaluation hétérosexuel-homosexuel, parfois appelée « Échelle de Kinsey », a été développée par Alfred Kinsey et ses collègues Wardell Pomeroy et Clyde Martin en 1948, afin de tenir compte des résultats de la recherche qui ont montré que les gens ne s’intègrent pas toujours exclusivement dans les catégories hétérosexuels ou homosexuels. http://www.kinseyinstitute.org/research/ak-hhscale.html

L’échelle de Kinsey montre qu’entre le genre masculin et le genre féminin, il existe toute une palette de comportement entre l’hétérosexualité et l’homosexualité. Comme entre la lumière et l’obscurité, il y a une multitude d’intensité d’éclairage, entre le blanc et le noir, il y a une multitude de gris.

Oui, Luc, vous avez raison « La diversité sexuelle qui reste, quoiqu’en disent ses détracteurs, majoritairement hétérosexuelle, n’a jamais mis à mal une société. »

Beate

 87 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Kinsey dont vous vous servez comme référence était un fou qui s’est suicidé en s’arrachant les testicules! bel exemple d’une société harmonieurse que vous voulez nous imposer.
    Son fameux rapport, financé par Rockfeller, est issu d’études et d’expériences faites dans les milieux de la prostitution et dans les milieux homos.
    C’est chouette chez vous :
    La diversité sexuelle n’a jamais mis à mal une société!!! Ah bon, vous êtes sûrs?

    • Et bien oui la diversité sexuelle n’a jamais mis à mal une société et je le prouve : la Grèce antique qui acceptait -voire prônait pour une part de ses élites- la bi-sexualité (la reproduction avec les femmes l’amour avec les hommes) demeure le modèle inégalé de la tolérance, de l’équilibre, de l’art, de la philosophie, de la démocratie, de la grandeur et de l’homme et de la nation. On ne peut pas en dire autant, c’est peu de le dire des sociétés chrétiennes dans les moments de folie d e l’église quand elle pourchassait et les homos et ceux qui ne faisaient pas maigre le dimanche et ne parlons pas des sociétés musulmanes si bonnes et attentives aux homos que mmeme les hététos les fuient par millions… Quant à Kinsey au lieu de reproduire des racontars en faisant d’une règle générale ce qui a été une partie de ses expériences, partie nécessaire pour la rigueur scientifique, et de vous servir de sa mort pour déconsidérer sa vie (le fait que Maupassant soit mort fou n’empêche pas que son oeuvre soit géniale) vous feriez mieux d’apprendre à réfléchir, à penser, à être humain et intellligent tout simplement au lieu de vous laisser aveugler par votre haine primaire de l’homosexualité. Auriez-vous peur d’être un homo refoulé ?

    • Kinsey était bi-sexuel.

      Kinsey n’était pas pédophile.
      Il n’a jamais utilisé d’enfant pour ses recherches, ni travaillé avec des gens qui utilisaient des enfants pour leur recherche.

      Kinsey a posé des questions sur un sujet tabou afin d’essayer de comprendre l’espèce humaine.

      Kinsey est mort de pneumonie et des complications cardiaques.

      • Merci Beate pour cette réponse claire et simple à des malveillances et diffamations ayant pour but de discréditer des travaux fort importants

        • Conclusion sur ce sujet :

          J’avais juste mentionné l’échelle de Kinsey parce qu’elle donne une vision intéressante de la sexualité dans l’espèce humaine; sujet tabou.

          Alfred Kinsey n’est pas un homme que je trouve particulièrement sympathique.

          Je plains beaucoup son épouse qui été conviée à participer à des ébats avec les amants de son époux. Mais elle était adulte et consentante donc cela ne me regarde pas.

          Je suis en désaccord avec Kinsey à propos du mariage ouvert à plusieurs partenaires.
          Pour moi, le mariage ou un couple engagé dans une relation sérieuse c’est exclusivement deux personnes. Je pense que l’engagement, la confiance et la fidélité sont nécessaires. Je pense aussi que la majorité des gens partagent ce point de vue.

          Mais les autres approches, dès lors qu’il est question d’ADULTES vraiment CONSENTANTS et qu’il n’y pas de soufrance, ces approches ne me regardent pas et je n’ai pas à les juger.

          Je suis en désaccord avec Kinsey à propos de la pornographie qui est, à mon sens, nuisible à une sexualité saine.
          Tous les amateurs de pornographie ne sont pas des violeurs, mais les violeurs sont tous de grands amateurs de pornographie.

          Je comprends que Alfred Kinsey puisse choquer, que l’on puisse être en désaccord avec lui, mais je ne comprends pas que l’on rejette en bloc tout son travail.

          Même si l’hétérosexualité est grandement majoritaire, les homosexuels et bi-sexuels n’ont pas à raser les murs dans la honte d’eux-mêmes. Il n’y a pas de fierté non plus à être homosexuel et je déteste le mouvement Gay Pride. Mais il n’y a pas de honte à être homosexuel ou bi-sexuel et c’est ce que montre l’échelle Kinsey.

  2. Bourge belghoul même combat, je ne vois pourtant pas ce que mme Bourge fait avec cette engeance, elle déclare son amour à la diversité, (dixit islam), et exècre les femen comme je l’ai vu lors d’un reportage sur TVL, il y a quelques semaines, bizarre comme engagement, en tout cas mme Bourge ne voit-elle pas le danger de l’islam conquérant ? elle aussi est atteinte de cécité mentale.

  3. Une personne epanouie ,comblée affectivement ,ne peut en aucun cas etre derangé par la sexualité des autres ,du moins tant qu il s agit d adultes consentants….Par contre une personne avec une sexualité refoulée et non assumée souvent par nevrose du à une education religieuse ou la sexualité est « sale et honteuse  » ne supportera pas de voir d autres s epanouir dans une forme de sexualité qu elle se refuse à elle meme…

    A voir les tronches epanouies des Boutin et ses consoeurs « d aigritude » on comprend mieux leur demarche …….D ailleurs la frustation entraine la violence et la rancoeur et tout ça a besoin d etre canalisé par quelque chose ! un artiste pourra ecrire et composer une chanson triste ! d autres bien moins talentueux canaliseront leur frustation dans la haine et l exclusion des autres …..Rien d etonnant finalement à ce que l islam exerce une facination sur ces personnes ,surtout que l inquisition catholique ou elles auraient pu s epanouirs n existe plus heureusement…..

    Violent , fourbe ,vicieux ,haineux ,pervers ,immoralité totale sous couvert de moralité intransigeante , voilà le vrai islam ,voilà la noble religion que ces sinistres personnes appellent de leurs voeux pour l avenir de la France.

  4. je suis choqué et déçu que vous évoquiez Kinsey le promoteur de la pédophilie franchement écoeure .

    • Kinsey a fait des études sur la sexualité à un époque où c’était tabou nje ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le citer. par ailleurs il n’a jamais été poursuivi ni même accusé de pédophilie ! Même si c’était vrai, d’ailleurs cela ne changerait rien aux études et au travail de recherche qu’il a publié !!!!

      • Merci Christine d’avoir répondu ce que j’aurai répondu; mais en ajoutant que la sexualité est toujours un sujet tabou.

        À propos de la pédophilie voici ce que le Kinsley Institute écrit :
        « Ce serait une cause de grande préoccupation, cela était vrai. Kinsey n’était pas un pédophile. Il n’a jamais réaliser d’expériences sur les enfants, il n’a pas embauché, ni collaboré avec des gens qui faisaient des expériences avec les enfants, ni persuadé les gens de faire des expériences sur les enfants. Il ne falsifie pas les résultats des recherches et il n’y a absolument aucune preuve de pédophilie dans sa recherche « opened flood gates for the sexual abuse of children » Kinsey a questionné des milliers de personnes au sujet de leur vie sexuelle, et certains des comportements divulgués étaient illégales, la maltraitance à enfants a fait partie des ces confidences. Mais, de nombreux comportements sexuels, même ceux entre adultes mariés, étaient illégales dans les années 1940 et 1950.
        Sans la confidentialité, il aurait été impossible d’enquêter sur la vie très privée des Américains alors, et encore aujourd’hui. »
        http://www.kinseyinstitute.org/about/controversy%202.htm

        • J’ai oublié le « si »
          Kinsley Institute écrit : Ce serait une cause de grande préoccupation, si cela était vrai.

  5. merci beate.oui environ cinq pour cent de personnes qui oscillent entre homo hétero en fonction des rencontres d’une vie c’est cela en fonction des panels d’études depuis des années.pour pugnacite les homos ne sont pas des sous étres qui devrais quémander leur place dans la société..tous les jours vous croisez des homos vous n’en savez rien.les enfants d’homos sont bien élevés car désirés aimés et libres les parents ont assez combattus pour qu’ils le soient..bourge belgrour et autres nous tirent vers le bas .contre nature .je suis morte de rire que faites vous des sciences des lettres et autres avancées de l’humanité.c’est comme l’arabie saoudite qui interdit d’aller sur mars c’est parait il haram.

  6. Le démantèlement sociétal mis en oeuvre tant par la gauche que par la droite a indubitablement produit ses effets.On érige désormais en norme ce qui relevait de l’exception marginalisée.
    Si effectivement le projet politico-religieux muzz qui tend à nous être imposé par nos dirigeants est certes dangereux ,il n’en demeure pas moins que normaliser ce qui est contre nature ne participe en rien à la structuration de la société est contre productif .En effet,accepter ce qui est marginal n’est pas l’ériger en norme et en exemple.L’homosexualité existe et ne doit pas faire l’objet d’un rejet ou d’une mise à l’index .Cependant ce type de marginalité subie ou choisie ne doit -selon moi-n’être aucunement la norme sociétale.

    • Vous avez un mot malheureux « contre-nature », l’homosexualité n’a rien de contre-nature. Et il n’est pas question de l’ériger en norme nous avons suffisamment dénoncé les manipulations et l’endoctrinement des enfants sans parler des fautes que constitue tout proésélystisme à l’école pour qu’il n’y ait pas de doute.

1 Rétrolien / Ping

  1. La diversité sexuelle n’a jamais m...

Les commentaires sont fermés.