Du choix douteux des personnages à panthéoniser, par Jeanlg75

panthéonHollande vient de communiquer son choix pour « panthéoniser » quatre « grands Français » à qui la Patrie est reconnaissante. Ce qui est instructif c’est que sa liste indique clairement son attachement profond à l’idéologie politique socialiste pour devenir une véritable pathologie : la « Francophobie ».

Germaine Tillion – Grande Résistante, c’est bien. Mais pourquoi a- t-elle rencontré l’un des « Dirigeants du FLN Algérien, en pleine guerre d’Algérie : Yacef Saâdi (responsable de nombreuses actions armées contre les Français civils et militaires) ? Etait-elle communiste dans l’âme par hasard… La Patrie reconnaissante.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yacef_Saâdi

Geneviève de Gaulle-Anthonioz, nièce du Général, elle fut résistante, c’est bien. Mais son engagement au mouvement ATD Quart Monde, dont la mission est de porter assistance aux immigrés (légaux et illégaux) en grande pauvreté, contribue aussi à être complice de cette politique d’immigration sans contrôle. Elle ne dénoncera jamais que l’arrivée massive d’immigrés ne contribue pas à leur bien être et celui de la Patrie. La Patrie reconnaissante.

Pierre Brossolette : Résistant, c’est bien. Homme politique Socialiste surtout. Il s’engage dans la Section Française de l’International Ouvrière (SFIO), qui est le parti socialiste français de 1905 à 1969. En 1969 le SFIO devient le parti Socialiste. La Patrie reconnaissante.

Jean Zay : Qui fut l’un des responsables du Parti Radical Socialiste. Qui a passé sa vie à écrire des ouvrages, des études contre l’Extrêême drooite. Ses nombreux ouvrage « ésotérisme et extrême droite » le confirment ainsi que son attachement à la France avec son fameux poème Le drapeau, où il écrit tout son amour au drapeau tricolore, dont je vous fais découvrir quelques vers :

« Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le bleu que tu voles au ciel

Le blanc livide de tes remords » sic)

ou encore : « Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,

Que tu es pour moi de la race des torche-culs« . (re sic)

et pour finir son cri d’amour pour les Patriotes Français :

« Je te hais pour tous ceux qui te saluent,

je te hais à cause des peigne-culs, des couillons, des putains,

Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre » (re re sic)

source.: http://cntaitgironde.free.fr/spip.php?article21. 

La patrie reconnaissante.

M. Hollande, certains citoyens, c’est à dire 81 % si on ne compte que 19 % de Français satisfaits de votre travail, ne comprennent pas votre choix. Nous découvrons que pour vous, pour être digne de la reconnaissance de la Patrie, il faut être :

socialiste ou de gauche ;

aider l’immigration massive ;

Avoir la haine du drapeau tricolore, des Français qui aiment leur pays.

En effet, ce genre de « Français » il y en a de plus en plus dans nos cités. Et vu le nombre de drapeaus étrangers à votre élection, on comprend mieux : ceux qui aiment le drapeau tricolore et les us et Coutumes françaises ne sont pas de bon Français !

Oui, vous êtes bien atteint de la pathologie de « Francophobie » et l’un de ses symptômes est la perte de confiance des Français.

Mais, bonne nouvelle, pour les Français, cela se soigne en trois prises, c’est radical :

perte des élections Communales,

perte des élections Européenne,

perte de la Présidentielle.

il y aura des effets secondaires, que les Français devrons supporter comme :

pertes des Ministres socialiste, écolo ou Communistes

perte de maire de gauche

disparition de nomberux journalistes militant de gauche

disparition de la complicité islamo-gauchiste du paysage Français.

Mais rassurez-vous M. Le président « pluspourtréslongtemps », les Français seront sauvés !

      Et là, on pourra dire du résultat final : la patrie reconnaissante !

Jeanlg75

 

Je voudrais exprimer mon désaccord avec le texte ci-dessus …

Je conserve une admiration totale pour ces quatre personnes , quels que soient certains errements …

Y compris pour Jean Zay , malgré son texte sur le « torche-cul » que je connaissais.

Sur ce dernier point , il ne faut pas décontextualiser : ce texte est sorti des horreurs de la boucherie de 14.

Le « plus jamais ça » pouvait se comprendre comme réflexe quasi instinctif.

Il a cependant contribué à désarmer face à l’ennemi.

Ce qui a été un crime , qu’ont commis beaucoup d’intellectuels , de militants SFIO , c’était de persister dans le pacifisme face à la montée du Nazisme , voire sous l’Occupation …

Ce crime Jean Zay ne l’a pas commis.

C’est le propre des périodes troublées , comme l’entre-deux-guerres, que de prendre des positions aberrantes temporaires ou définitives …

Nous sommes bien placés pour le savoir puisque nous vivons une telle époque où les positions aberrantes face au totalitarisme musulman se multiplient.

Puisse , au contraire , l’exemple de ces quatre héros , nous en préserver …

Antiislam

 77 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. bonjour Jean…..

    Bah, au point où on en est on finira bien par honorer la mémoire d’autres « résistants », tant la frontière entre résistance et terrorisme est ténue.simple question d’angle…..à quand l’entrée au panthéon de la ci-devant épouse de cette ordure de Vergès, tueuse d’enfants ?? ou de Georges Boudarel, coco français « résistant » efficacement…à l’armée Française en Indo??? certains maires communistes ont déjà commencé, en donnant à des rues ou places de leurs villes le nom de vermines du FLN, tortionnaires et assassins de français….Mon père, un « résistant » qui avait toujours estimé n’avoir fait que son devoir et refusé tout honneur me parlait parfois des « résistants du 9 mai », curieusement bien plus nombreux que les autres….
    Pourquoi ne pas considérer comme résistant un Thorez, .bien planqué chez Staline et n’ayant jamais vu un allemand (sauf bien sûr, quand le petit père Josef était pote avec Adolf….)C’est déjà fait ???Ah bon……

    Cordialement Daniel.

  2. Bonjour,

    Je voudrais exprimer mon désaccord avec le texte ci-dessus …

    Je conserve une admiration totale pour ces quatre personnes , quels que soient certains errements …

    Y compris pour Jean Zay , malgré son texte sur le « torche-cul » que je connaissais.

    Sur ce dernier point , il ne faut pas décontextualiser : ce texte est sorti des horreurs de la boucherie de 14.

    Le « plus jamais ça » pouvait se comprendre comme réflexe quasi instinctif.

    Il a cependant contribué à désarmer face à l’ennemi.

    Ce qui a été un crime , qu’ont commis beaucoup d’intellectuels , de militants SFIO , c’était de persister dans le pacifisme face à la montée du Nazisme , voire sous l’Occupation …

    Ce crime Jean Zay ne l’a pas commis.

    C’est le propre des périodes troublées , comme l’entre-deux-guerres, que de prendre des positions aberrantes temporaires ou définitives …

    Nous sommes bien placés pour le savoir puisque nous vivons une telle époque où les positions aberrantes face au totalitarisme musulman se multiplient.

    Puisse , au contraire , l’exemple de ces quatre héros , nous en préserver …

    • Très bien, bons arguments, j’ajoute au texte présenté votre réfutation

Les commentaires sont fermés.