3000 candidats pour un poste, prêts à accepter n’importe quoi pour avoir du travail… Par Philippe le Routier

Désobéissons-à-lunion-européennePourquoi l’Europe tient-elle tant aux 200 000 entrées légales par an ?
Mon associé, avec qui je codirige notre entreprise, m’a récemment appelé au secours, me demandant si ma santé me permettait de repasser (au moins un peu) à la boîte.
La cause ? Le départ en retraite d’une de nos chauffeurs (c’est une femme oui, mais « chauffeuse où chauffeure comme pôle emploi le suggère parfois ça me fait grincer des dents)
Son départ est prévu dans huit mois, nous avons donc plusieurs solutions,
-Appeler des intérimaires qui avaient donné de très bons résultats.
-Proposer le poste à des chauffeurs, au chômage ou pas, en précisant que ce n’est pas pour tout de suite.
-Ouvrir l’offre à des jeunes n’ayant pas leur permis EC, et leur payer la formation contre 18 mois obligatoires de travail pour nous.
Les intérimaires ça c’est réglé très vite…
…Ceux qui étaient bons sont désormais en poste ailleurs (ou préfèrent l’intérim)
Nous passons donc par les sites Internet, pôle emploi… (ça c’était voilà un mois)
La raison de l’appel de mon pote, c’est les candidatures…
UN poste, dans une PME de cinquante employés environ, pas la boîte la plus connue MAIS…
3000 (trois mille) candidatures ! (et il en arrive encore)
Bien sûr, certaines sont de tels torchons (nous n’offrons pas la possibilité de postuler électroniquement ça démotive les moins motivés) qu’elles sont déjà à la poubelle, mais les 2/3 sont sérieuses, bien rédigées.
  J’ai des jeunes à bac+… qui postulent, des gens ayant déjà un job mais qui veulent en changer (rares heureusement car ça pose un problème de mettre peut-être une autre PME dans l’embarras)
Et j’ai des candidats ou candidates qui vivent loin, plus d’une heure de route voire qui sont prêts à changer de région, à déménager !
Tout ça pour un poste de chauffeur 40 tonnes à 1800€ environ pour facilement 45h par semaine, dont une bonne partie de nuit avec des charges lourdes à manipuler… Pas un job pépère quoi. (2100€ mensuel prime comprises)
J’ai déjà passé quelques coups de fils (selon l’expression consacrée bien qu’il n’y ait plus de fils) à la catégorie que je nomme « surmotivés » ou « désespérés » pour en savoir plus… Et c’est effrayant !
-Je peux prétendre qu’il y a eu erreur dans l’annonce et que ce serait plutôt 1400€… Ils prennent !
-Je peux demander qu’ils ou elles soient prêts à tricher sur les heures, SANS CONTREPARTIE… Ils prennent !
Bref je peux noircir le tableau à fond, les candidats ne feront pas marche arrière PARCE QU’UN JOB EST EN JEU ET QUE C’EST DEVENU AUSSI RARE QUE DE L’OR !
(bon, avant de les quitter je remets les choses en place, je leur explique que j’ai besoin de tester leur motivation)
Mais p***** c’est dur !
Avec notre expérience j’ai confiance, on trouvera un ou une remplaçante qui sera très bien (bien que la perpétuelle bonne humeur de l’ancienne va nous manquer)
Mais ça va encore être des centaines de déceptions… Plus de 2500 en fait si je soustrais déjà les 500 « candidatures-gribouillages-de-5 minutes » et comme nous mettons un point d’honneur à TÉLÉPHONER aux recalés QUI AURAIENT PU ÊTRE PRIS (MAIS hélas il n’y a qu’UN poste) c’est encore pire.
On téléphone pour que ce soit moins impersonnel, et les gens semblent apprécier cette sollicitude (qui double notre travail puisque nous enverrons quand même un courrier pour que le demandeur puisse prouver ses recherches d’emploi le cas échéant, ça aussi c’est apprécié)
Je déteste ça !
J’ai très peu à le faire, nos employés ne nous quittent que très rarement, grosso modo c’est un poste par an pour des raisons variables et, HÉLAS, rarement pour créer un nouveau poste c’est déjà dur de garder tout le monde en ce moment…
Mais, JAMAIS il n’y avait autant de candidatures de qualité… En fait il n’y avait JAMAIS autant de candidatures tout court et ça me donne envie de hurler.
Nos « gouvernants » disent, « Venez, les frontières sont ouvertes ! Nous avons besoin de vous » (pour être réélus)
Et moi le petit patron je dois ensuite trouver les mots pour expliquer à un jeune qui espérait une formation suivie d’un job, ou à un père au chômage ou à une mère dont les références étaient très bonnes que, non, désolé…oui ils étaient intéressants MAIS il y avait mieux… (rien de tel pour casser le moral de celui ou celle qui avait postulé quoi).
Et notre « président » et ses allègements de charges…
Chez nous ça permettrait de payer UN CAMION AVEC UNE REMORQUE… Mais pour en faire quoi ? Sans nouveaux clients ou sans augmentation de l’activité d’un client actuel, nous n’allons pas acheter une nouvelle semi remorque et un tracteur pour décorer notre cour ! On va donc garder un peu (30% de prévus) pour améliorer notre trésorerie, le reste sera reparti en primes, sûrement des chèques vacances d’ailleurs sinon l’Etat en repercoit à nouveau une bonne partie via les impôts.

Et on continue à laisser venir… 200 000 par an !
POUR QUEL BOULOT BORDEL ?

Philippe le Routier

 94 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. La seule solution qui soit applicable rapidement, c’est de mettre un terme à l’immigration, avec sans doute quelques exceptions contrôlées,ainsi qu’aux demandes d’asile politique avec installation préalable. Il faut renforcer ces mesures par une réforme efficace des aides pour dissuader tous les candidats, et mettre un terme au droit du sol ainsi qu’au regroupement familial. En fait, on peut en sortir, il faut simplement que les gens le montrent dans les urnes, après tout est possible avec de la bonne volonté, et assez simple à mettre en place.

  2. Que de vérités dans cet article et dans ces commentaires ! Pour moi, les responsables sont bien sûr les politiques qui nous gouvernent depuis Pompidou (inclu) ….je veux parler de l’umps et de leurs inféodés !! Un faudra bien qu’un jour, les traîtres à la Patrie paient devant le peuple de france !

  3. je suis de tout cœur avec Philippe, je le comprends.. ayant moi- même créer une entreprise florissante jusqu’à la guerre de 2002 en Côte d’Ivoire …

    devenir fonctionnaire n’est plus une sécurité comme le croit le français provencal..
    à part les hauts magistrats: de la cour des comptes, leurs annexes, les cadres du budget de Bercy, les ambassadeurs, les agents des ministéres, de l’élysée, de toutes nos institutions dépendantes du pouvoir politicien : sénat, assemblée nationale et toutes les institutions crées pour les intérêts des policards européens, ceux de nos partis politiques ….plus les indemnités des politicards et leurs avantages …
    les associations contre le peuple de FRANCE …. les salaires y sont non justifiés, très élevés sans compter les primes excessives de toute sorte…

    commençons par les politicards ,la réduction de ces émoluments non imposables … des milliards peuvent être récupérés

    ceux qui verront réellement leurs salaires diminués :
    des agents en catégorie C ont un salaire de moins de 1000 euros… DONC retraites à 500 euros max pour les plus chanceux…..les temps partiels aussi nombreux que dans les entreprises privées
    pour les agents diplômés après 3 à 5 ans d’études catégorie B ou A :
    salaire de base débutant :1200 euros tout compris, cotisent au chômage mais n’y ont pas droit..

    les retraités des collectivités locales : exemple :
    hôpitaux
    un grand nombre d’agents partent avec 1000 euros imposable de retraite sans la complémentaire souvent très minime pour ceux qui ont cotisé..

    les mutuelles deviennent excessives, inclus l’AME destiné aux étrangers et aux vieux issus de l’immigration âgés de 65 ans n’ayant jamais cotisé, ni travaillé, une allocation de 800 à 1200 euros un couple euros non imposable non considérés comme une retraite, plus les avantages loyer gratuit, électricité à moindre coût, soins gratuits .. ce gouvernement de traitres imagine que le peuple de FRANCE continuera sans se rebeller…
    d’après le misérable traitre mimolette, qui se demande s’il va pouvoir aller jusqu’au bout de son mandat
    seuls les ethnies magrébines aurait le droit de contester leurs dirigeants ??? qu’attend il pour se présenter aux élections en algérie ??

  4. Bonjour. bravo, en tout cas de répondre aux candidats recalés. Je pense qu’ils doivent apprécié qu’on prenne la peine de leur répondre.
    Ne pas recevoir de réponse (meme négative), c’est déshumanisant à la longue.
    Au sinon, continuons notre action. Ce gouvernement est en chute libre et leurs idées pourries aussi.

  5. excellent résumé.

    j’ajouterais que si ils sont prêts a accepter n’importe quoi pour avoir du travail je pourrais leur conseiller d’aller travailler dans la grande distribution par exemple, quand j’y ai travaillé en tant que gondolier (mise en rayon) je me suis retrouvé a devoir assurer également les livraisons d’électroménager puisque la direction ne voulait pas engager deux livreurs a plein temps, mais attention ! les deux gondoliers qui partaient livrer devaient tout de même s’organiser pour que leur rayon reste correctement géré ! et le meilleur pour la fin, lors des réunions avec les patrons, ces derniers refusent que le sujet des salaires soient abordés.

    je pourrait aussi leur conseiller d’aller travailler dans l’artisanat, dans la metallurgie par exemple, j’ai eu le « plaisir » de travailler en mission d’intérim avec un artisan dans ce domaine, et il m’expliquait que dans cette branche il y a des places a prendre avec un bon salaire, seulement dans un contexte ou petits artisans sont aux prises avec des entreprises industrielles il faut etre capable de produire de la qualité artisanale a une cadence industrielle et de s’aligner aux prix industriels !!!

    en clair la société actuelle nous laisse trois possibilités

    1 devenir salarié d’un grand groupe pour accomplir un job qui ne plaira pas mais d’etre relativement en sécurité professionnelle

    2 devenir son propre patron avec tous les soucis que ça implique

    3 devenir fonctionnaire et ne rien branler mais au moins préserver sa santé.

    • Ce n’est pas tout à fait ça parce que je connais des fonctionnaires qui en bavent et qui bossent comme de s fous en ayant le moral dans les chaussettes en v oyant ce qu’on leur demande de faire, notamment dans la police et l’enseignement

  6. IL FAUT SORTIR DE L’EUROPE ET VITE ! ET FERMER LES FRONTIERES .
    IL VEULENT FAIRE RENTRER LA TURQUIE QUI EST SOUTENUS OUVERTEMENT PAR LA ROUMANIE ET BULGARIE …
    NE LAISSONS PAS ENTRER EN EUROPE C’EST TROIS PAYS QUI VEULENT ROULER LA FRANCE ! SINON ONT EST FOUTU EST L’ISLAM SERA IMPOSER DE FORCE EN FRANCE …
    ROLAND L’ALSACIEN…

  7. Ça donne vraiment la rage de lire ça ! Mais bien évidement que ces 200 000, c’est du foutage de gueule et insulte à notre encontre, sans compter bien évidement réservoir de voix qui de toute façon se retourneront contre eux : y’a qu’à voir cette saloperie de UMDF (ha !) dont Christine a fait un article.

    Et que ça te rampe aux pieds aussi bien de l’E.U. que ces tordus de l’or noir, tout en claironnant que bien évidement qu’il en faut des 200.000 à la pelle car toutes ces « chances » dont leur fonce à eux a tellement besoin, elles n’ont que qualités alors que les Français(e)s n’ont que défauts et sont des incapables non qualifiés et feignasses comme pas possible hein ! Ouais ben dans leur délires car pas la réalité. D’ailleurs y’avait pas pas l’empaffé qui s’est fait prendre queue et oreilles (olé !) l’autre soir qui disait encore que mais si, y’a plein des postes à pourvoir par les 200.000 ET le reste ?

    Ils sont tous maqués et se comportent en catins – perso j’ai bien plus de respect pour une femme exerçant la probablement plus vielle profession, que tous et toutes ces incapables réuni(e)s-

    Alors qu’ils aillent tous se faire, et en attendant, grâce à Philippe, au moins un(e) des nôtres aura un emploi. Tous ceux et toutes celles dans la même positon devraient faire le choix de se tourner vers la qualité lorsque postes sont à pourvoir. Je ne vais pas y aller par quatre chemins : si j’étais dans cette position, les postes iraient à un(e) des nôtres, point barre et serait non négociable, et fait de telle manière qu’ils l’auraient tous dans le fion pour prouver quoi que ce soit ces hyènes hurlantes. Et d’ailleurs, qu’ils le veuillent ou non, la préférence nationale est bien vivante et elle grimpe.

Les commentaires sont fermés.