La Cour européenne des Droits de l’homme a pourtant déjà démontré l’incompatibilité de la charia et de la démocratie… Par Philippe Jallade

femmes-sharia5« La Cour Européenne des Droits de l’Homme, a déjà fait observer l’incompatibilité du régime démocratique avec les règles de la charia (arrêt du 13 février 2003) »
Extraits, pour les persévérants :

. La Cour rappelle que la liberté de pensée, de conscience et de religion représente l’une des assises d’une « société démocratique » au sens de la Convention européenne des droits de l’homme. Cette liberté figure, dans sa dimension religieuse, parmi les éléments les plus essentiels de l’identité des croyants et de leur conception de la vie, mais elle est aussi un bien précieux pour les athées, les agnostiques, les sceptiques ou les indifférents.

. Par ailleurs, dans une société démocratique, où plusieurs religions coexistent au sein d’une même population, il peut se révéler nécessaire d’assortir la liberté en question de limitations propres à concilier les intérêts des divers groupes et à assurer le respect des convictions de chacun

. Selon la Cour, dans une société démocratique, l’Etat peut limiter la liberté de manifester une religion, par exemple le port du foulard islamique, si l’usage de cette liberté nuit à l’objectif visé de protection des droits et libertés d’autrui, de l’ordre et de la sécurité publique

. Nul ne doit être autorisé à se prévaloir des dispositions de la Convention pour affaiblir ou détruire les idéaux et valeurs d’une société démocratique.

. Dans ce contexte, la Cour considère qu’il n’est pas du tout improbable que des mouvements totalitaires, organisés sous la forme de partis politiques, mettent fin à la démocratie, après avoir prospéré sous le régime démocratique. L’histoire européenne contemporaine en connaît des exemples.

. la Cour partage l’analyse effectuée par la chambre quant à l’incompatibilité de la charia avec les principes fondamentaux de la démocratie,

. A l’instar de la Cour constitutionnelle, la Cour reconnaît que la charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictés par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques.

. La Cour relève que … l’instauration de la charia est difficilement compatible avec les principes fondamentaux de la démocratie

. Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenir un régime fondé sur la charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses.

Philippe Jallade

 67 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. « Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenir un régime fondé sur la charia. »

    • Oui Beate nous allons multiplier les incitations à agir la semaine prochaine, vous sonnerez le coup d’envoi avec ce texte, que je confisque puor publication lundi

  2. ..dans une société démocratique, où plusieurs religions coexistent au sein d’une même population, il peut se révéler nécessaire d’assortir la liberté en question de limitations propres à concilier les intérêts des divers groupes et à assurer le respect des convictions de chacun…

    Voilà bien la preuve de l’incompétence des autocrates aux manettes de l’Europe.
    Parce que les intérêts des non musulmans…
    …Leur sort à été réglé par mahomet voici 1400 ans ! Ils n’en n’ont… AUCUN !

    Les musulmans ne désirent ni ne respectent la démocratie. Pourquoi iraient-t’ils en respecter les lois ?

    La suite est pas mal non plus,

    … La Cour relève que … l’instauration de la charia est difficilement compatible avec les principes fondamentaux de la démocratie…

    DIFFICILEMENT ! Ça c’est du pléonasme où je m’y connais plus. Moi je dirais que c’est IMPOSSIBLE. Pour les larves qui dirigent l’Europe c’est juste « difficile », mot bien choisi pour préparer l’étape suivante où ils diront « inévitable » pour expliquer que finalement la démocratie est ses libertés doivent s’effacer.

    En fait quand je lis ça j’ai la certitude qu’ils préparent la reddition. Après tout, eux sont assez riches pour quitter l’Europe justement, et avec les millions que le Qatar ou l’Arabie leur verse chaque jour, ils s’enrichissent encore plus, la mise en esclavage de millions d’européens va les laisser de marbre.

    En fait, ce qui me sidère le plus, c’est qu’avec l’Algérie, nous avons sous les yeux le résultat de ce que l’islam fait d’un pays prospère quand on lui en laisse les commandes. Si NOUS pouvons constater l’échec patent et complet de l’Algérie post coloniale, des gens comme nos technocrates à la con le peuvent aussi, et chaque état européen possédant désormais son « 9-3 » à lui peux également voir que dés que l’islam devient majoritaire dans une région elle cesse de rapporter au pays pour devenir un gouffre à subventions.

    Bref, « ils » SAVENT !
    Mais « ils » s’en moquent…
    Ce n’est pas de l’incompétence en fait, c’est de la haute trahison déguisée en incompétence.

    • En effet, Coco… régime dictatorial qui oblige tout le monde à vivre sous surveillance et dans la peur… très inquiétant

Les commentaires sont fermés.