Langues minoritaires et régionales : l’imposture de Lassalle révélée au grand jour

Publié le 30 janvier 2014 - par - 8 commentaires

tour de babel 1Que de bruit pour rien ! On nous en a rebattu les oreilles du voyage du député Modem Jean Lassalle, parti battre la campagne au  printemps  2013 soi-disant « à la rencontre des Français »…

Comment un être normalement constitué qui passe des jours à parler avec le Français de base peut-il le trahir en signant pour la modification de la Constitution qui pourrait permettre la ratification de la Charte européenne des langues minoritaires et régionales ?

Trahison. Pure et simple. Et on ne s’en étonnera pas de la part d’un membredu Modem, ayant prêté allégeance à Bayrou, qui lui-même a toujours applaudi à l’oeuvre infâme de Valéry Giscard d’Estaing, consistant à faire disparaître la France au profit de l’Union Européenne.

Si on a pu, en 2006, admirer le courage et la détermination de Lassalle qui a fait une grève de la faim de 6 semaines pour éviter des délocalisations d’emplois dans sa commune, on ne peut que rester coît devant ses oeillères. Les délocalisations ? Bonjour Bruxelles et la concurrence libre et non faussée ! eu importe. On fait une grève de la faim utile localement mais on ne remet pas en question les grands dogmes et on reste fidèle au texte, au Traité de Lisbonne qui grave dans le marbre la pérennité et l’inexorabilité des délocalisations. Comprenne qui pourra.

Il en est de même avec la Charte des langues régionales et minoritaires.Lassalle avait fait sensation au Palais Bourbon en 2003 en chantant en occitan dans le temple de la République, là  où l’on ne doit, c’est un minimum, que parler français. Qu’il soit amoureux de l’occitan et du béarnais, et qu’il les parle, c’est très bien. Et personne ne l’en empêche, comme personne n’empêche les Bretons de parler breton entre amis, en famille  ou entre voisins. La République jacobine, même, grand Seigneur, paye des professeurs de breton, d’occitan, de basque… dans les lycées et accepte que les élèves en subissent des épreuves au bac.

Que veulent-ils de plus ?

Que tous les enseignements soient faits en langue régionale ou minoritaire, que l’on ne parle plus français dans les tribunaux, les préfectures et les postes de police… mais basque, occitan, berbère, arabe dialectal, chti, alsacien…

Gravissime.

Lassalle est un traître à la patrie, oeuvrant pour faire disparaître notre nation, remplacée par la fameuse Europe des régions que l’Allemagne, depuis l’ère nazie au moins s’évertue à faire naître, afin de rester seule grande nation non démentelée.

J’invite les Français que Lassalle se vante de tant écouter et vouloir comprendre à lui écrire leur façon de penser, courtoisement, en insistant sur les risques qu’il fait prendre à notre pays. Et allez à sa rencontre dans sa permanence !

[email protected]

  • Assemblée nationale

    126 Rue de l’Université

    75355 Paris 07 SP

  • Permanence

    2 Rue Saint-Grat

    64400 Oloron-Sainte-Marie

    Téléphone : 05 59 39 67 83

    Télécopie : 05 59 39 06 95

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Langues minoritaires et régionales : l’imposture de Lassalle révélée au grand jour”

  1. Avatar Brujam dit :

    Bien avant d’avoir lu cet article Christine ma réaction fut la même que la tienne en découvrant le nom de ce monsieur (pas de majuscule) dans la liste des traitres de l’assemblée nationale (qui ne mérite pas de majuscule non plus par les temps qui courent) qui ont voté pour.
    Haro sur tous ces traîtres.

  2. Laurent C Laurent C dit :

    Encore un p’tit coup de trahison ?

  3. Avatar DURADUPIF dit :

    Un député sait parfaitement qu’il n’y a qu’ UNE SEULE République une et INDIVISIBLE et ne doit surtout pas recréer de barrière : celle de la langue

  4. Avatar Huc Henri dit :

    (Dans mon commentaire sur un autre sujet, je viens d’évoquer ce député et je m’aperçois qu’il est déjà à « l’honneur » ici ).
    Je ne m’explique pas pourquoi, alors qu’environ les 2/3 des députés sont dans le même cas, cet article est centré sur Lasalle (?). Je suis d’accord avec vous sur l’exclusivité à réserver à la langue française, ne serait-ce que pour une raison pratique qui semble méconnue : c’est la seule dont les termes sont suffisamment fixés et définis (merci à Richelieu et à l’Académie Française), alors que les langues intra-nationales (expression plus appropriée que langue régionale ) connaissent chacune des variantes multiples qui les rendent impropres à un usage juridique. Difficile d’imaginer les motivations d’un
    redressement fiscal ou d’un jugement civil en occitan par exemple, dont la traduction ne puisse pas être contestable sur bien des points. Ceci dit toutes ces langues et cultures, font non seulement partie du patrimoine de la France, mais sont également constitutives de la culture française elle-même, dans son esprit au moins, la langue étant aussi « une manière d’être » par rapport au monde. Si leur usage administratif est préjudiciable, leurs autres utilisations, notamment en littérature, ne peuvent qu’être favorables. Enfin, la phrase sur la « République jacobine grand seigneur », même si ce n’est sans doute pas du premier degré, est malheureuse, car il n’y a pas d’un côté la République et de l’autre les cultures et langues intra-nationales : la République c’est la France dans le cas qui nous occupe, et les langues dont il s’agit en font partie.
    D’autre part, aurait été ajouté à cette ratification de la charte européenne, un texte spécifique franco-français pour inclure des langues importées récemment et ce point mériterait vérification.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Pourquoi Lassalle ? Je le dis dans mon article : parce qu’il y a eu pas mal de publicité à son « tour de France » et que son vote, après avoir rencontré des centaines (milliers ? ) de Français ne paraît pas logique !
      Votre remarque sur les inconvénients et insuffisances des langues régionales est très pertinente et je l’ajouterai au dossier, avec votre permission
      L’arabe dialectal fait partie des langues minoritaires dans le rapport Cerquiglini remis à Jospin… http://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_r%C3%A9gionales_ou_minoritaires_de_France

Lire Aussi