Le docteur Folamour, c’est lui ! Par Daniel Pollett

docteur folamour1683Regardons grâce à ce lien : http://full-stream.net/5880-docteur-folamour.html ce film de cinquante ans dont les symboles n’ont pas pris une ride.

 Un président fade, semblant presque étranger aux événements qui surviennent, dominé par le cynisme d’un entourage bien plus fort que lui, dialoguant avec un homologue ivre ayant donc laissé ses penchants personnels déliter sa responsabilité de Chef d’État, eux tous dépassés par des mécanismes qu’ils ont eux-mêmes mis en place et qui amènent à la catastrophe. Cette situation a de singuliers points communs avec celle de la France et du monde d’aujourd’hui.

 Un Président oubliant les obligations de son engagement, se persuadant lui-même que la situation du pays s’améliore et croyant que nous le croyons… Un Président manipulé par des ministres et fonctionnaires orgueilleux, tellement satisfaits de leurs propres délires qu’ils ne voient pas venir la catastrophe ni le mépris de ceux qu’ils servent et qui, bientôt, les domineront… Des démonstrations de ce que certains voudraient appeler « virilité », allant des propos démagogiques à la pure bagatelle… Des individus dangereux qui se prennent au sérieux en développant des théories et des systèmes pervers… De prétendus responsables qui persistent à continuer des intrigues même dans les pires situations… Le recours à de soi-disant experts dont les actions passées ont démontré l’inhumanité tout autant que les théories qu’ils professent…

 Si la catastrophe qu’ils préparent n’est peut-être pas atomique (mais il n’y a pas d’assurance tout-risque), elle est démographique, sociale, économique, morale… Elle désintègre les civilisations, les références, les consciences et les racines indispensables à l’évolution de l’humanité. Elle pulvérise l’équilibre mondial en dispersant les individus d’une façon violente, illogique et aléatoire.

En quelque sorte, c’est bien aussi une catastrophe nucléaire.

 Daniel Pollett, responsable Résistance républicaine du Vaucluse

 134 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. En réponse car ils sont le gouvernement , acommencer pas hollande ‘ valls , Taubira et bien d’autres a gauche comme a droite et c’est comme ça partout en Europe .

  2. Et le prie dans cela est qu’ils parle du fluor qui a été introduit dans nos vie bien avant que cela devienne un scandale , quelle vision……. A voir et a revoir ….espérons que nous seront tous assez fort pour virer nos franc maçon du gouvernement avant que la france meurt

    • Pourquoi viser les francs-maçons ? (pour qui je n’ai pas de sympathie particulière) et ne pas cibler le gouvernement en tant que tel au lieu de chercher des respnosables collectifs ?

  3. Bonjour Christine, bonjour à tous…..
    De très loin mon film préféré, celui que j’emmènerais sur une ile déserte, s’il en existe encore…. et à mon avis un des meilleurs du génial Kubrick Tout y est, les unités de temps, de lieux, le réalisme pointilleux, un découpage parfaitement rythmé, et des personnages à la fois caricaturaux et cohérents, inoubliables, les rôles multiples de Peter Sellers, fantastique improvisateur….. un humour au vitriol qui provoque un rire quelque peu crispé, car cette farce grinçante est parfaitement vraisemblable !!
    Jusqu’aux noms des personnages, Strangelove (Folamour, le rôle titre !!) mais aussi le général shtarbé Jack Ripper, (Jack Eventreur), le colonel anglais Mandrake (mandragore) l’officier des « marines » Bat Guano (crotte de chauve-souris….), le pilote cow-boy, le diplomate soviétique et sa montre-photo, le général faucon Bud Turgidson (mâle fils de Turgide !!) et son classeur « Cibles mondiales en millions de morts »…..Et j’en oublie….
    Ou comment faire rire (jaune !!) avec un sujet particulièrement grave. Car ne nous y trompons pas : Si effectivement les grandes puissances nucléaires sont plus ou moins parvenues à un équilibre de la Terreur, il n’en va pas de même pour tout le monde. Et quelques cinglés fanatiques ont déjà le doigt sur le bouton. Pour certains, la peur d’être vitrifiés en retour les retient encore. Mais que penser de fous de dieu qui n’hésiteraient pas une seconde à expédier tout leur peuple au paradis d’allah ??
    Ou « comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la Bombe…. »
    Allô, Dimitri ??? Pourriez vous faire baisser un peu la musique ???
    Bonne journée Daniel.

    • Merci Daniel pour ce superbe commentaire qui devrait donner envie à ceux qui ne connaissent pas de découvrir ce superbe Kubrick

      • Merci Christine…..C’est vrai que j’aime tellement ce film que malgré son âge (et le mien !) il m’arrive encore de me le repasser, et toujours avec le même plaisir. comme le dit Daniel Polett il aurait pu être tourné hier….à condition de retrouver un Kubrick !!!
        Quelques anecdotes, trouvables sur Wikipédia ou dans les bonus du DVD….
        Le FBI s’est demandé comment Kubrick avait pu reproduire aussi fidèlement le cockpit d’un B52, et fit même une enquête. En fait le décorateur s’était servi d’une photo prise lors d’un meeting, où il n’y avait qu’une moitié visible. Il avait extrapolé l’autre moitié…..
        Peter Sellers (réputé comme incontrôlable sur un plateau) aurait dû jouer un quatrième rôle, en plus de celui du président Muffley, du colonel Mandrake et du docteur Strangelove : celui du pilote du B52, « King » Kong .(!) la maquette étant sur un praticable assez haut, Sellers en était tombé (en faisant l’idiot !) et s’était blessé à la jambe. Kubrick le remplaça au pied levé par Slim Pickens, un acteur de westerns, et en fit un Texan pour l’occasion. Le rodéo sur la bombe est un clin d’oeuil aux grands burlesques comme Keaton….
        Un film pratiquement sur le même thème, « Point limite » de sidney Lumet, aurait du sortir à peu près en même temps. Kubrick en fit racheter les droits par son distributeur, qui retarda d’un an la sortie de ce film.
        Une des scènes phares du film, la discussion au téléphone entre le président américain et son homologue soviétique (censé être complètement bourré) est un morceau d’anthologie surréaliste, quasi intégralement improvisé par Peter Sellers.
        Aujourd’hui, cette satire féroce mais spirituelle ne serait peut-être pas considérée comme « politiquement correcte »…..
        Bonne soirée Daniel.

        • C’est un régal de vous lire, cher Daniel, je vais compiler tout ça en guise de cadeau pour le début de week-end, samedi, pour inciter nos lecteurs à voir et revoir… Sans compter que je révèle demain dans un article le rapport entre le Docteur Folamour et la quenelle de Dieudonné..

          • Ouh mais quel suspense Christine dis ! Alors qui auront nous dans les rôles principaux ? Pas évident le casting hein ! :mrgreen:

1 Rétrolien / Ping

  1. Pour tout savoir sur le « Docteur Folamour » qui aurait « inspiré » la quenelle de Dieudonné, par Daniel | Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.