Le Conseil d’Etat est à Valls ce qu’est Leonarda à Hollande

valls hollande leonardaLe ridicule ne tue pas, heureusement pour Valls. Mais réunir en urgence une instance officielle qui met habituellement des mois à se mettre en branle et à donner son avis et la contraindre à juger en quelques heures suppose qu’il s’agit, comme son nom l’indique, d’une affaire d’Etat, qu’il s’agit de savoir si oui ou non Hollande doit appuyer sur le bouton nucléaire, s’il doit oui ou non sortir de l’Europe et de l’euro, s’il doit oui ou non rendre la Guyane indépendante pour faire plaisir à Taubira, s’il doit oui ou non y déplacer les patriotes français réfractaires au multiculturalisme…

Et bien pas du tout. On a déplacé des montagnes pour qu’elles accouchent d’une petite souris. On a interdit à Dieudonné de tenir le spectacle prévu à Nantes. Je dirai dans le post suivant pourquoi cela me rejouit. Et cela n’a rien à voir avec Valls.

Nous sommes dans une crise lourde et inquiétante. Quand le Président de la République prend la parole à la télé pour gérer des faits divers, à savoir l’expulsion de clandestins, quand le ministre de l’intérieur accourt en s’arrachant les cheveux à la moindre tranche de jambon gisant sur le trottoir devant une mosquée, quand le même ministre de l’Intérieur saisit une des plus hautes juridictions de l’Etat pour faire interdire un spectacle autorisé par un tribunal administratif, on est dans une médiocratie dangereuse, sans parler d’abus de pouvoir et donc de dictature, pas loin du tout.

Nous sommes aux mains d’irresponsables, incapables et incultes qui ne savent que suivre leurs instincts et leurs pulsions sans se soucier de réfléchir avant d’agir et de se poser l’intérêt du pays qu’ils sont chargés de gouverner.

Parce que l’intérêt de la France c’est que notre pays et ses institutions soient pris au sérieux par ses ressortissants et à l’étranger. Or la clique Hollande-Ayrault-Valls fait joujou avec les dites institutions et ridiculise notre pays.

Ils l’aiment si peu, d’ailleurs, notre pays qu’on peut se demander s’il n’y a pas, là aussi, un désir, inconscient peut-être, de tuer sinon le père la mère patrie… Ces gauchistes n’en auront jamais fini de sortir de l’adolescence et de régler leurs comptes. Le souci c’est qu’ils le font au plus haut niveau et qu’ils nous entraînent dans cette indignité.

Quand les Français se décideront-ils à mettre dehors ce gouvernement qui n’en est pas un ?

 Christine Tasin

 69 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Celui à qui dieu fût donné est un émissaire barbu de plus des nombreux barbus qui encombrent les mosquées islamistes si complaisamment construites aux frais des contribuables Français. Là est le problème et non pas tout d’un coup, plus de 10 ans après, de « trouver » des propos plus antisémites de chez antisémite, que d’autres avaient faits plus forts que lui et bien avant lui. Et les propos odieux anti- France, anti-français et anti-sémites tenus par des musulmans à tout- bout de champ, on s’en occupent quand ? Pour le moment ce sont ceux qui dénoncent ces propos anti-français qui font l’objet « d’occupations » et d’interdictions. La France de Descartes en décrépitude.

  2. Pourquoi le faire bouger?
    Une association dotée de la capacité d’ester en justice pourrait saisir le Tribunal Administratif d’un référé demandant la suspension de l’autorisation préfectorale de ce type de manifestation, ce pour menaces de troubles à l’ordre public et/ou risques d’atteintes à la dignité humaine, deux concepts utilisés par le Conseil d’Etat.
    Une association aura-t-elle ce courage? Les avocats pour la représenter ne manqueront pas vu l’état d’exaspération d’une partie du Barreau.
    « Tout est possible en effet’. Cela pourrait de plus être tout à fait jouissif, ce quel que soit le résultat.
    Un de vos lecteurs féru de droit administratif pourrait-il réfléchir sur le sujet?

    • les choses sont simples, il faut 5 ans à une association pour pouvoir ester en justice il nous faut donc encore un an et demi.. etil faut que les statuts aient très expressément prévu le cas de figure…

  3. Et si on utilisait cette désormais célèbre « jurisprudence Dieudonné » pour tenter de faire interdire certaines manifestations où, à longueur d’interventions, la haine de l’Occident, du juif, du chrétien, transpire de chaque parole, de chaque posture, de tous les applaudissements.
    Après tout, ces réunions publiques et accessibles à tous (?) devraient pouvoir être considérées comme étant de nature à porter un trouble certain à l’ordre public et républicain dont nos élites (sic) aiment tant se gargariser…….quand cela sert leurs intérêts.
    Ce serait au moins une façon de mettre certains face à leurs contradictions: Soit il vont dans le sens de cette jurisprudence fabriquée sur mesure et leurs amis barbus ne le seront plus (amis, pas barbus), soit ils renient cette jurisprudence et ils montreront alors leur visage de Janus même aux journalistes les plus bornés, corrompus, arrivistes, aveugles…(rayer les mentions qui vous semblent les moins appropriées. Je les garde toutes).
    De l’art de se tirer une balle dans le pied en quelque sorte!
    Je ne veux pas m’aventurer sur le terrain de plus en plus glissant du doigt pointé (il vaut mieux être prudent avec certains gestes par les temps qui courent), mais une commune de la banlieue nord de Paris pourrait être visée par ce type de tentative comme accueillant notamment un certain congrès où nos politiques aiment venir se montrer…….ce qui a le don d’irriter au plus haut point une courageuse libraire que nous connaissons bien.
    L’arrêt du Conseil d’Etat n’est peut être pas une si mauvaise nouvelle que ça finalement…..

    • Après tout tout est possible en effet, sauf qu’on aura du mal à faire bouger Valls sur l’islam c’est là tout le problème

  4. Toujours aussi prompte à réagir, bravo, j’attend la suite avec impatience.

    • je te renvoie le compliment ! je confisque et publie demain matin !

  5. En fait, si Dieudo n’avait pas envoyé son message « Manu tu la … » Il n’ aurait certainement pas réveillé la conscience du conseil constitutionnel et aurait pu jouer ce soir à Nantes.
    Heureusement pour la société Dieudo. n’est pas trop intelligent.
    Mais la liberté d’expression à été bafouée.
    Je suis certaine qu’il avait d’autres moyens moins médiatiques pour obtenir le même résultat.

Les commentaires sont fermés.