on refait le mondeA partir de la 17e minute et 6e seconde.

http://www.rtl.fr/emission/on-refait-le-monde/ecouter/faut-il-interdire-les-spectacles-de-dieudonne-le-debat-dans-onrefaitlemonde-7768578819

Ce qui est bien avec le journaleux islamo-collabo Claude Askolovitch, salarié du Qatar via la chaîne sportive BeIn, c’est qu’il exprime tout fort ce que le gouvernement rêve de faire, mais ne peut annoncer officiellement.

Dans ce débat sur RTL, ce lundi soir, autour de la question Dieudonné, ce propagandiste de l’islam, déguisé en journaliste, se permet de dire qu’il y a encore trop de liberté d’expression en France… et cite, en les déformant grossièrement, les propos d’un article de Christine Tasin, publié en mars 2013 sur Boulevard Voltaire.

http://www.bvoltaire.fr/christinetasin/que-faire-des-musulmans-une-fois-le-coran-interdit,13185

Pour information, voilà ce qu’avait écrit Christine.

Les musulmans, qu’ils soient Français ou pas, auront donc le choix. S’ils veulent rester en France, ils seront dans un pays où disparaîtra toute visibilité de l’islam, le voile, le kami, l’abattage rituel, les boucheries halal, les prénoms musulmans, les mosquées… Les nés-musulmans pourront alors librement abdiquer l’islam et devenir apostats ou pratiquer leur culte de façon totalement privée, chez eux, sans en faire état. Si cela ne leur convenait pas, ils auraient le droit de gagner un des 57 pays musulmans de la planète où règne la charia. À cela s’ajoutera un moratoire sur l’immigration s’accompagnant de mesures de préférence nationale pour les prestations sociales, afin de supprimer l’appel d’air permanent qu’elles suscitent. Bien sûr, il faudra ou sortir de l’Union Européenne ou la faire exploser puisqu’elle voudra nous empêcher de faire la loi chez nous, et reconstituer une Europe des nations.

Bien sûr, il y aura contestations, émeutes et même menaces terroristes. Le pouvoir y mettra fin grâce à sa détermination sans faille, et, s’il faut sacrifier quelques extrémistes pour redonner à 65 millions d’habitants paix et protection, il faudra faire savoir que l’armée, dépêchée à chaque menace, n’hésitera pas à tirer dans le tas. C’est terrible, mais il n’y aura pas d’autre solution pour calmer le jeu et imposer notre loi.

Et voilà ce qu’a traduit Askolovitch, osant dire, sur l’antenne de RTL, qu’il avait le texte sous les yeux : Christine Tasin, extrémiste, voudrait  faire interdire l’islam et demander à l’armée française de tirer sur les musulmans ! C’est un scandale, il y a trop de liberté d’expression en France, il faut aller plus loin que la seule interdiction de Dieudonné et interdire les sites islamophobes vecteurs de haine…

Voilà comment, à une heure de grande écoute, on ment aux Français d’une manière aussi grossière. Signalons d’autre part la conclusion de l’article de Christine, que bien évidemment le commissaire politique qatarisé Askolovitch ne signalera pas :

Par ailleurs, éternelle optimiste, je demeure convaincue que la majorité des musulmans, principales victimes de l’islam, choisira de demeurer dans une France qui saura enfin se faire respecter.

Rappelons que Pierre Cassen, en Suisse, lors du débat qui l’avait opposé à Hani
Ramadan, avait eu droit à la même attaque, avec les mêmes mots, de la part d’un musulman surexcité… qu’il avait rapidement calmé.

Donc, au-delà de ces mensonges crapuleux, tout le monde aura compris qu’après les spectacles de Dieudonné, la prochaine étape de Valls sera l’interdiction de l’islamophobie, et que ce journaleux porte-flingue de ce régime est payé pour préparer le terrain.

Finalement, si Askolovitch n’existait pas, il faudrait l’inventer.

Jeanne Bourdillon