Lèche-babouches : monseigneur vingt-trois, archevêque, par Danielle Moulins

Publié le 7 janvier 2014 - par - 4 commentaires

Le cardinal André Vingt-Trois invité du Grand Jury

http://media.rtl.fr/online/image/2012/1223/7756222494_le-cardinal-andre-vingt-trois-invite-du-grand-jury.jpg

  

voile-islamique-burqa

http://data9.blog.de/media/645/7587645_479fecae66_m.jpeg

  En attendant la ponte jésuitique du Conseil d’Etat concernant les « mamans voilées » si friandes de sorties scolaires, le Figaro du 21 courant nous donne à apprécier la tortueuse casuistique d’un des prélats les plus médiatiques du PAF.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/21/97001-20131221FILWWW00186-mgr-vingt-trois-craint-une-societe-de-l-interdit.php

 A lire cet article il semblerait que Monseigneur Vingt-Trois apprécie les pirouettes de séraphin, pratique l’art de tourner autour du pot laïque et la manière de contourner un problème pourtant aussi voyant qu’un abattoir halal en place publique ! Interrogé sur cette fichue patate chaude qu’est le voile islamique ( oh, pardon, le « foulard ») il se demande « si la République doit décider de la manière de s’habiller ». On serait tenté de penser que le Cardinal-Archevêque de Paris nous prend pour des ravis de la crèche cherchant à nous faire gober des antiennes dignes de « l’Islam pour les Nuls », célèbre ouvrage lénifiant de Malek Chebel qui garnit les rayonnages de la librairie du bien-pensant Collège des Bernardins. Ainsi donc pour le prélat incontournable dont l’expertise vaut parole de sociologue, le fameux torchon halal ne serait qu’un élément vestimentaire banal au même titre que le string de Zahia, le maillot de bain de Laure Manaudou, le costard de traviole de notre Président, le gilet de Léonarda, la soutane élimée de Frère T., le bleu de travail du plombier polonais et ma chemise de nuit en pilou-pilou ? Qui nous fera croire que Monseigneur Vingt-Trois ignore ce que représente cette partie émergée de l’iceberg islamique, ce symbole de l’avilissement des femmes et leur exclusion de la société française moderne, même si, en bonnes esclaves, elles le revendiquent de plus en plus, ce signe de l’apartheid sexiste et matrimonial, cet étendard d’un communautarisme de plus en plus virulent ?

 Et bien sûr ensuite le grand oracle mitré attaque le couplet attendu en faisant part de sa crainte que « la peur de l’autre »n’aboutisse « à une société de l’interdit en France ». Donc, si nous suivons les propos de ce haut dignitaire, la méfiance et le sain refus qu’une majorité de Français affichent maintenant devant les manifestations de plus en plus intolérables de l’islam conquérant, ne seraient dus qu’à une « peur » ( on devine « irraisonnée » entre les lignes) de cet  « Autre », personnage à l’identité diplomatiquement imprécise, fourre-tout et passe-partout ! Allez-y Monsieur l’Archevêque, ayez le courage de dire que nous sommes islamophobes, xénophobes sans raison et même racistes car nous savons que d’aucuns chez vos pairs craignent la montée des populismes, danger fulgurant alors que l’étripage de Chrétiens bat son plein !

  Le représentant parisien de l’Eglise Catholique nous fait part de sa crainte d’une « société de l’interdit en France », mais que ne la voit-il pas déjà ! Cette prolifération de voiles de toutes tailles, ces silhouettes informes empaquetées de laideur, ces grotesques barbus en kamis, ces casernes djihadistes et ces centres d’endoctrinement qui détruisent l’intelligence des petits enfants, ces antennes paraboliques déversant les prêches odieux des prédicateurs saoudiens, cette déferlante du halal, ces égorgements tant chéris par nos politiques (2), n’est-ce pas déjà cela « une société de l’interdit » ? Faut-il en déduire que l’archevêque craint davantage les interdits nécessaires d’une société laïque que les immondes interdits qui régissent déjà les territoires perdus de notre pays(3) ? Craint-il pour sa chapelle si la laïcité venait à se durcir, confrontée à un islam impérieux qui se joue d’une loi de 1905 impuissante à le cadrer ? Il est vrai que certaines stupides réactions faussement laïcardes comme des suppressions de visites de père Noêl, des interdictions de crèches ou, dernièrement, des contestations d’exposition de Nativités(1), lui font peut-être craindre des mesures plus restrictives pour les manifestations ostensibles du culte catholique…Alors les fervents adeptes du  «  dialogue » des religions, le Cardinal en tête, chercheraient-ils à négocier un « deal », ton foulard contre ma cornette, ton kamis contre ma soutane, ton égorgement festif contre ma crèche, ton chant du muezzin contre mes cloches, ton ramadan indigeste contre mes processions ? Ce « deal » de dhimmi  n’est pas nouveau, il est distillé à longueur de temps par les dialogueux du SRI, par ceux-là mêmes qui fréquentent les congrès de l’UOIF et qui vendent la parole fiéleuse du serpent Oubrou, par ceux qui invitent « Fils de France » et des voilées à leurs manifs, c’est ce « deal » infâme qui trahit là-bas les Chrétiens d’Orient massacrés tous les jours en terre d’islam, et condamne ici les femmes d’origine musulmane à se plier au joug sectaire.

 Ce marchandage infect, qui trahit à la fois les valeurs chrétiennes et les valeurs républicaines, mériterait bien un retour accéléré de celui dont certains célèbrent la naissance aujourd’hui  et qui, en son temps, a su manifester de saines colères, tancer les Pharisiens et virer les marchands du temple.

 Danielle Moulins

   (1)http://alsace.france3.fr/2013/12/23/polemique-l-ecole-publique-de-drusenheim-67-383297.html

 

 (2)http://www.fdesouche.com/410526-elysee-a-la-difference-de-laid-el-fitr-aucun-message-du-gouvernement-pour-les-chretiens-a-noel/comment-page-1#comments

  (3)http://www.liberation.fr/societe/2013/12/23/il-ne-faudrait-pas-raviver-de-vaines-querelles_968707

 

Deux liens intéressants : 

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Manuel-Valls-et-le-cardinal-Andre-Vingt-Trois-debattent-de-la-laicite-2013-10-06-1033930

 http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20639-quand-le-cardinal-vingt-trois-parasite-le-travail-de-rome

 Et une petite phrase à méditer : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres, qui font ce qui est doux amer, et ce qui est amer doux! »

Isaïe 5:20

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Lèche-babouches : monseigneur vingt-trois, archevêque, par Danielle Moulins”

  1. Avatar Jallade dit :

    A la sagacité de Monseigneur Vingt-Trois, Cardinal-Archevêque Lèche-babouches de Paris, « Extraits du sermon prononcé par Monseigneur Louis Pavy, évêque d’Alger, en la cathédrale d’Alger en 1853. »

  2. Avatar Jallade dit :

    Dans ce cas peut-être ajouter à la suite :

    Pour les curieux qui voudraient le texte complet (et pour faire manger son chapeau à monseigneur Vint-trois) :
    Source : numérisation Google des pages 1257 à 1288 du livre « Collection intégrale et universelle des orateurs sacrés », tome 84, par l’abbé Jacques-Paul Migne.
    Ou :
    http://books.google.fr/books?id=fc8sAAAAYAAJ&pg=RA5-PA1264&lpg=RA5-PA1264#v=onepage&q&f=false

Lire Aussi