Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Cran… Par Philippe Jallade

RacismeAntiBd047-09b1e« La connerie intégrale » ? « l’imbécillité affligeante » ?

Au CRAN, la connerie ne fait pas peur, on en est même fier, et on l’affiche sur son site internet.

« Le CRAN est le Conseil Représentatif des Associations Noires.
Lancé en novembre 2005, le CRAN a pour but de lutter contre les discriminations que subissent les populations noires en France.
Depuis, grâce à son travail, le CRAN a permis de briser un double tabou :
. le tabou du nom (jusqu’alors, apparemment, on n’avait pas pas le droit de se dire noir en France) ;
. le tabou du nombre (jusqu’alors, apparemment, on n’avait pas le droit de compter les populations noires de France, ce qui permettrait pourtant de mieux lutter contre les discriminations).
Par ailleurs, depuis 2012, le CRAN a brisé un nouveau tabou, la question des réparations relatives à la colonisation et à l’esclavage. Le CRAN a posé, voire imposé le débat dans l’espace public, tout en proposant des solutions concrètes dans ce domaine.
En définitive, le CRAN est une organisation antiraciste et anticolonialiste. L’idéologie coloniale a été l’une des sources majeures du racisme. Et le racisme a permis de justifier d’autant mieux les politiques coloniales. C’est pourquoi on ne peut séparer ces deux combats.
Aujourd’hui encore,
– le racisme se maintient en France, aujourd’hui encore, à un très haut niveau.
– le colonialisme se poursuit encore actuellement dans le monde, et notamment en Afrique, sous des formes nouvelles (exploitation économique, accaparement des terres, pillage des ressources, maintien de la Françafrique, interventions militaires discutables, etc.). »

FIN DE CITATION.

Voila la mythologie, le fond de commerce, le gagne-pain du CRAN. On notera au passage la précision …des inventions pour fomenter la haine : « (jusqu’alors, apparemment, on n’avait pas le droit de se dire noir en France) ».

Passons rapidement à une anecdote, version officielle CRAN. En début d’année le CRAN s’est retrouvé avec deux présidents, l’un, Tin, actuel président depuis novembre 2011, l’autre, dénommé Diallo, ex-secrétaire général du CRAN, qui a organisé sa propre élection en février 2013 avec le soutien du précédent président du CRAN, Lozès. Embryon de république bananière ? Comment, l’emploi du mot « banane » est interdit ?
L’affaire a été portée en justice, qui a donné raison à Tin contre ses ex-petits camarades. La place doit être très bonne, on se l’arrache… Allez CRAN, dis-nous tout, il n’y avait pas une histoire de gros sous là-derrière ? Nous, ce que nous voulons savoir, CRAN, c’est simple : d’où vient le pognon ? Combien par an ?

Pour finir, une double question au CRAN, d’ordre privé, au sujet des adhésions :
. J’ai une fille métisse, 50% black, 50% blanc et, je crois, 0% Beur ; a-t-elle le droit, ou non, d’adhérer au CRAN ? Peut-elle être qualifiée d’appartenir à une « population noire » ? En plus, c’est une métisse très claire donc j’ai l’impression qu’on est plutôt dans la merde à cause de çà. Dois-je lui annoncer la mauvaise nouvelle (elle va bientôt avoir 16 ans) ?
. Sa mère, par contre, est bien plus noire que Taubira et encore bien plus noire que Tin ; la « population noire » d’où elle est originaire (j’vous raconte pas où j’suis allé la chercher) est visiblement plus noire que la « population noire » de Taubira et que celle de Tin. Cette situation lui donne-t-elle droit à un tarif réduit pour adhérer au CRAN, et autres avantages ?

Philippe Jallade

 133 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. et pourquoi pas non plus demander reparation à Dieu ,enfin celui des religions du livre ,ou on peut lire que
    le fait d avoir la peau noir ,ce n est pas à cause du climat ,mais bien une punition divine (:malediction de Cham )

    Je cherche en vain egalement un CRAJ ,mais je trouve pas ! comité representatif des associations jaunes !
    ou des associations d Asiatiques exigeants de voir nommé leurs semblables au gouvernement , à la tete d une
    entreprise ou en presentateur du JT de 20h ou encore chez miss France.

    Et cette fameuse representation tant reclamé de la diversité ! moi j aimerai bien qu il y ait un peu plus de diversité dans le football Français par exemple ! ou les blancs deviennent une curiosité tellement c est rare desormais .
    En tout cas il y des secteurs ou certains representants de la populations vivants en France sont une enorme majorité ,voir la totalité ! maternités , bureau d aides sociales ou encore benefiviaire de l AME surtout pour les accouchements ! …On ne peut pas etre bon partout

  2. Comme je l’ai dit dans un autre sujet: Le CRAN, comme toutes les autres associations du même tonneau, ont BESOIN de racistes pour exister (et pour drainer des subventions).
    C’est une question de fric, de pognon, d’oseille, de talbins…

    Sans racisme, ILS NE SONT RIEN…
    Et donc, lorsqu’ils n’en trouvent pas, ILS EN INVENTENT !

    C’est purement de l’escroquerie; mais peut-on s’étonner ?

  3. COMPLEMENT

    Déjà en 2008, au patrimoine génétique de cette association :

    « SCANDALES ET MALVERSATIONS FINANCIERES AU CRAN

    http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=10567&sid=367fabc403b3614025feb82ee333ca71

    Pourquoi nous les Noirs de France sommes-nous réellement incapables de gérer nos propres affaires sans magouille, au-delà de grandes déclarations ?
    …Je suis reconnaissant à Edouard Nduwa qui, m’ayant remplacé au poste de Secrétaire général du Cran, reconnait au cours de notre conversation téléphonique que mes demandes et mes rappels en terme de méthode et de clarté des comptes financiers étaient tout à fait justifiés.
    Le Cran … qui reçoit des subventions conséquentes de la part de l’Etat, de la région et des organisations internationales…
    Lucien PAMBOU 1er secrétaire général du Cran, co-fondateur du Cran et membre actuel du CA dépité par la tournure que prennent les affaires financières au Cran. DOMMAGE »

    « On pourra dire que je la ramène tardivement, certes. Mais il fallait avoir des faits. Ces faits sont les suivants : le Cran est une association d’utilité publique qui reçoit des subventions de l’Etat (autour de 150 000 euros par an) plus des subventions d’Ile de France et des donations d’associations noires américaines (autour de 200 000 $ par an)…. mon intervention, après un silence lâche pendant deux ans, porte sur ce que nous Noirs sommes réellement, pas très courageux, critiques à souhait comme je le fais en ce moment, surtout vis-à-vis des chefs d’Etat africains en ce qui concerne leur gestion. Force est de constater que, lorsque nous sommes à la tête des associations, nous sommes des incapables (y compris moi-même) et quand nous n’avons pas d’emploi nous profitons des associations pour nous remplir les poches. Lucien Pambou »

    Un autre internaute de la communauté :
    « Le CRAN est pour moi une association sortie de la pochette surprise d’individus peu crédible… Tout ce qui les intéressent c’est s’en mettre plein les fouilles et tant pis si tous les jours on salie encore un peu plus leur propre communauté.
    Comme les enflures de chefs d’états qu’on a en Afrique on assiste tout simplement à un remix du schéma individualiste de ses prétendus leaders de la communauté noire qui n’hésiteront pas à piller les caisses de leur propre associations.
    Rien de nouveau. Juste une confirmation. »

    Voir aussi :
    http://www.fxgpariscaraibe.com/article-polemiques-et-luttes-internes-au-cran-117760799.html

    • Eh bien… Je ne vais pas publier pour ne pas lasser nos lecteurs avec tous ces articles sur le Cran mais à garder pour en remettre une couche à la première occasion

    • Entre CRAN et CORAN, il n’y a qu’une lettre…

      Et comme cette lettre « O » est facilement confondue avec le chiffre « 0 », on peut dire que l’écart est infime.

  4. Problème : moi aussi je suis métisse. Bigre ! Que faire ? Dois-je raser les murs en rencontrant des Noirs ou des Blancs ? Dois-je arborer un drapeau pour une identité qui en 62 ans ne m’a jamais posé le moindre problème ? Bien sûr, j’ai rencontré quelques connards. J’ai même eu droit à un « Négresse rentre chez toi » à Saint-Lazare il y a de cela de nombreuses années. Le type a même eu le cran (sans jeu de mot) d’ajouter : « Je dis ce que je pense Madame. Il y en a marre des gens comme vous… ». Qu’avais-je fait ? J’avais commis un crime capital : qu’avais-je besoin de râler parce que ce malotru m’avait violemment bousculée dans l’escalator au risque de me faire tomber et ce, sans même s’excuser. Et il m’a attendue en haut de l’escalator pour me sortir ça ! Il y en a qui ont du temps à perdre.
    Pour en revenir au CRAN n’est-ce pas le leader de cet organisme qui a organisé le meurtre d’un jeune Juif il y a une dizaine d’années je crois ? Il me semble que ce jeune homme s’appelait Ilan. Le leader en question l’a fait piéger par une jeune fille blanche et ce jeune est mort dans des conditions atroces après avoir été torturé durant plusieurs jours. Barbares !!!

  5. Petite précision (pourquoi ne pas mettre un lien avec l’article de Mandalay, Christine ?)
    Mon texte ci-dessus n’est qu’un modeste complément à l’article de « Mandalay » du 07 courant, -qui commentait lui-même un article de Daniel Pollet du 06 sur un questionnaire débile du CRAN-, dans lequel il utilisait à juste titre ces expressions : « la connerie intégrale » et « l’imbécilité affligeante » à propos du CRAN.

  6. Bonjour……

    Pour être plus « politiquement correct », mieux vaut dire « mélanoderme » que « Noir », terme fort galvaudé (café, « imprégnation alcoolique », roman, film, ou tout simplement nuit !!) »Nègre » c’est bien trop raciste….!
    En plus le terme n’est pas compris de tous et peut passer pour un problème génétique. (le téléthon pour cette « cause », c’est pour quand ??)
    Eh oui, le CRAN est interdit aux faces de craie, aux babtous (souvenir colonial verlandisé) . Si ce n’est pas de la discrimination c’est bien imité…..
    La victimisation pleurnicharde est à la mode, mais si elle peut rapporter c’est Byzance !! Pourquoi se priver…..

    Bonne journée amitiés Daniel.

  7. Il est toujours déprimant de s’apercevoir que des notions assez simples ne parviennent pas à être comprises par bon nombre de gens (ceux du CRAN étant inclus dans l’expression « bon nombre »).

    1. Il est inacceptable de s’en prendre à quelqu’un pour ce qu’il est.
    Principalement, parce qu’il est né ici ou là, parce qu’il est né blanc, noir, … et même vert à petits pois bleus.
    C’est du racisme bête et idiot, à rejeter sans appel, … et pouvant toucher n’importe qui, n’importe quand, avec la particularité que la victime à un moment quelconque, peut devenir l’agresseur le moment d’après.

    2. En revanche, il est acceptable, de s’en prendre à quelqu’un pour ce qu’il fait, et au nom de quoi il le fait.
    Cela s’appelle un débat, même s’il peut déraper.
    Débat parfois genant, que certains tentent d’éviter ou d’occulter en recourrant à la justice contre quiconque ne partage pas leurs « vérités », leurs points de vue, … ou refuse de s’y rallier.
    Encore que le mot justice soit alors galvaudé ou mis au placard, et que l’on devrait se limiter à parler de techniques juridiques.

    Ces deux notions me paraissent à la fois simples et aisément compréhensibles par tous, … mais vu leurs faibles impacts, je dois probablement me bercer d’illusions !

    Réponse à la question privée :
    La « petite » verra sa cotisation au CRAN majorée parce que son papa ose preter sa plume alerte à un canard « déchaîné » dirigé par une jacobine à petit chapeau et à la langue bien pendue …
    C’est bien fait, … Na ! (lol)

Les commentaires sont fermés.