Que puis-je faire pour inverser l’ordre des choses ? Par Jojopolitico


12-Saint-Denis-2013

 Dans l’inconscient collectif, l’Islam fait partie intégrante de l’identité des musulmans, et par conséquent, attaquer l’Islam ce serait indirectement attaquer les musulmans.

Il n’empêche qu’attaquer l’Islam c’est avant tout, attaquer une vision du monde, une idéologie, des comportements.
Que cela soit considéré, par certains droidelhommistes, comme des attaques contre les musulmans ne doit pas nous enlever le droit de rejeter ce qui nous apparaît comme dangereux ni de critiquer des pratiques dangereuses.

Autant le racisme, qui consiste à attaquer des gens pour ce qu’ils sont n’est pas acceptable.
Autant attaquer (au sens exprimer son inquiétude ou son rejet) des gens pour CE QU’ILS FONT est totalement légitime. C’est même un droit de critique républicain (Cf. « Parlons d’Islam » avec John Paul Lepers)

La trahison que notre pays subit depuis … bien trop longtemps, tient à la culpabilisation du peuple (qui a légitimement le droit de revendiquer son identité, et donc rejeter ce qui lui apparaît comme un communautarisme hostile et totalement opposé à ses valeurs), et ce muselage de la population tient à ce simple amalgame.

D’ailleurs, c’est le même mécanisme qui fait qu’il est impensable de discuter de nos flux migratoires (Car les flux migratoires sont composés d’étrangers, et donc les remettre en cause reviendrait à attaquer indirectement ces étrangers).

On devrait  donc accepter l’immigration et l’islamisation (que le politiquement correct nomme « évolution de la société française ») sans autre choix possible.

Si on applique ce même raisonnement à une scéne de la vie courante, le phénomène revêt immédiatement tout son ridicule.

Exemple :
« J’ai une piscine. Le tuyau d’alimentation d’eau étant bien trop gros, à chaque remplissage, ma piscine déborde, et inonde ma propriété. J’envisage donc de réduire le diamètre de ce tuyau. Est-ce que cela veut dire que je n’aime pas l’eau? »
(Explication : Le diamètre du tuyau représente l’intensité de nos flux migratoires, et l’eau les immigrés).

Si jamais j’ai un jour la chance de débattre avec un de nos représentants politiques mondialiste, j’exposerai ceci :

 » Je suis un français lambda. Je n’ai pas ma carte au FN. Je ne hais aucun individu en particulier. Pourtant je tiens à l’identité judéo-chrétienne de mon pays, aux bikinis de nos plages, et à l’alcool disponible dans tous les quartiers. Je pense que l’Islam va nous conduire à une société communautariste sans harmonie. Je pense également que l’Islam, de par sa nature même n’est pas conçu pour se dissoudre dans la République. Je pense que l’immigration est démographique et non économique, ce qui explique la non-correspondance entre la courbe économique décroissante et la courbe de l’immigration, elle, croissante. Une telle démarche immigrationniste n’est pas moralement acceptable pour le peuple français (importer des gens pour qu’ils nous remplacent démographiquement, non merci). Dans le paysage politique actuel SEUL le FN apporte des réponses à ces questions que les autres partis évitent lâchement, clôturant le débat par des accusations de racisme. S’il est raciste de voter FN, que puis-je faire d’autre dans ces conditions, pour inverser l’ordre des choses, un ordre qui, pour nous (le peuple) est de moins en moins supportable? Merci «

Jojopolitico

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


2 thoughts on “Que puis-je faire pour inverser l’ordre des choses ? Par Jojopolitico

  1. AvatarDUVAL Maxime

    Que pui-je faire ?

    Hélas, comme ce fut le cas dans l’histoire de notre pays : « Y penser toujours, n’en parler jamais ».

    On connait la suite.

  2. AvatarDaniel

    Bonjour…..

    En ce moment (mais ce n’est pas si récent) tout est fait pour stigmatiser, criminaliser, mais surtout influencer le mode de pensée patriote par une critique féroce (et injustifiée) de l' »ethnodifférentiation » (terme compliqué, mais plus exact que racisme.) Dire qu’un noir est noir (pardon, mélanoderme en bobo correct !!) c’est juste une vérité, ce n’est pas du racisme !!!Ce qui le serait reviendrait à prétendre que la couleur de peau influe directement sur le développement intellectuel. Par contre la culture, et notamment musulmane, peut fort bien être un facteur de différence. Quel rapport peut-il y avoir entre le christianisme, qui prône l’amour du prochain quel qu’il soit (encore que des fanatiques l’aient parfois dévoyé, les imbéciles ne sont pas l’apanage d’une seule religion !!) L’athéisme que la plupart des clergés considèrent comme une hérésie, qui prône la liberté de pensée et ne prend d’ordres d’aucune hypothétique divinité, et l’islam obscurantiste et cruel qui prône le meurtre et le combat à longueur de sourates d’un ramassis d’idioties dont on n’est même pas certain de l’identité de l’auteur…..
    Et aujourd’hui, pour culpabiliser encore plus tous ceux dont la pensée « pourrait » s’avérer incorrecte, voire « déviante (horreur !!) tout est fait pour mettre en avant la « diversité » et ses prétendus avantages. Observez bien, vous constaterez vous-même la manipulation insidieuse. Formatage mental dont les publicitaires ont l’habitude, souvenez vous de Mitterrand et Séguéla…..(la force tranquille, devenue la farce tranquille avec Flamby…)
    En fait si on analyse sans préjugés « il n’y a pas pire racisme que l’Islam ». Qui n’est pas basé sur la couleur de peau ou l’aspect physique ( qui sont des hasards génétiques) mais qui prétend contrôler la pensée. Et ça c’est très grave, car cela va à l’encontre de tout ce qui a fait l’homme. Toutes les grandes civilisations sont antérieures à mahomet, et ce n’est pas l’islam qui a sorti notre ancêtre de ses cavernes. Encore qu’en observant ses préceptes régressifs il serait fortement susceptible d’y retourner…..

    Bonne journée Cordialement Daniel.

Comments are closed.