Quand Bruxelles applaudit à la visite de Delanoë à Alger… par Philippe Jallade

Quand l’Union Européenne en Algérie (?) annonce la récente visite à Alger de Delanoë, toujours porteur du 17 octobre 1961 dans sa valise :

PARIS – Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, effectuera une visite à Alger du 24 au 26 novembre pour « promouvoir la coopération entre Paris et la capitale algérienne », a-t-on appris jeudi soir auprès de la collectivité de la capitale française.
Accompagné par Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie, le maire sortant aura des discussions avec des responsables algériens autour des actions de la Ville de Paris dans le travail de mémoire depuis 2001, notamment avec LA COMMEMORATION ANNUELLE DE LA REPRESSION SANGLANTE DU 17 OCTOBRE 1961 A PARIS QUAND DE NOMBREUX ALGERIENS ONT ETE TUES alors qu’ils manifestaient pacifiquement pour le droit à l’indépendance.
La visite du maire de Paris sera également l’occasion de faire le bilan de la coopération bilatérale et d’examiner de nouvelles perspectives pour le partenariat entre Alger et Paris.
Il visitera aussi le Jardin d’Essai d’El Hamma, principal espace vert d’Alger, rénové avec l’appui technique de la Ville de Paris. Pour rappel, Alger et Paris ont signé un accord d’amitié et de coopération en 2003.
Les deux capitales ont également créé en 2007 une Ecole de la propreté d’Alger, sur le modèle de son homonyme parisienne.
Rattachée à l’établissement public NETCOM qui effectue la collecte des déchets ménagers, elle assure chaque année la formation de plus de 300 agents de la propreté, avec l’appui d’agents de la Direction de la propreté et de l’eau (DPE) de la Ville de Paris.
Ce projet s’insérait dans un vaste programme de mise en place d’un schéma directeur de la gestion des déchets du Grand Alger, mené avec le Conseil général des Bouches-du-Rhône. APS

http://algerieeuropecoopration.blogspot.fr/

A propos, le saviez-vous ? L’Union Européenne a un ambassadeur en Algérie, du nom de Malik Skolil. Pour quoi faire ? Pour claquer de l’argent qui n’est pas le sien, à savoir : nos sous.

http://www.aps.dz/Patrimoine-bati-un-programme-de.html

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/50101
etc…

Et quand les discussions n’ont pas lieu à Alger, elles peuvent avantageusement se tenir avec d’autres en banlieue d’Alger, c’est-à-dire à Marseille :
http://www.maghrebemergent.info/component/k2/item/30336-algerie-ue-entretiens-a-marseille-entre-m-benmeradi-et-la-commissaire-e-androulla-vassiliou.html

A noter que l’UE consacre chaque année entre 7 et 9 milliards d’euros à « l’aide au développement » hors UE (rubrique « UE acteur dans le monde »), c’est-à-dire environ 6% de son budget, c’est-à-dire aussi, le même ordre de grandeur que les frais de fonctionnement de ladite UE, ou encore, l’équivalent du montant que la France perd chaque année dans le cadre de l’UE (différence entre la contribution de la France à l’UE, et le « retour » de l’UE, essentiellement dans le domaine agricole).

Post-scriptum : Il est probable que les courageux lecteurs de RR auront à subir prochainement un mode d’emploi raccourci -dont la rédaction reste à faire- des finances de l’UE, de quoi avoir envie de prendre les armes.

Philippe Jallade

 133 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. QUOI ???????

    « ..Rattachée à l’établissement public NETCOM qui effectue la collecte des déchets ménagers, elle assure chaque année la formation de plus de 300 agents de la propreté, avec l’appui d’agents de la Direction de la propreté et de l’eau (DPE) de la Ville de Paris…. »

    Depuis l’indépendance, ils ne savent pas encore rendre l’eau propre ?

  2. Christine, est-il possible, éventuellement, d’ajouter à la suite du texte principal, le commentaire ci-dessous ?

    A propos, le saviez-vous ? L’Union Européenne a un ambassadeur en Algérie, du nom de Malik Skolil. Pour quoi faire ? Pour claquer de l’argent qui n’est pas le sien, à savoir : nos sous.

    http://www.aps.dz/Patrimoine-bati-un-programme-de.html

    http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/50101
    etc…

    Et quand les discussions n’ont pas lieu à Alger, elles peuvent avantageusement se tenir avec d’autres en banlieue d’Alger, c’est-à-dire à Marseille :
    http://www.maghrebemergent.info/component/k2/item/30336-algerie-ue-entretiens-a-marseille-entre-m-benmeradi-et-la-commissaire-e-androulla-vassiliou.html

    A noter que l’UE consacre chaque année entre 7 et 9 milliards d’euros à « l’aide au développement » hors UE (rubrique « UE acteur dans le monde »), c’est-à-dire environ 6% de son budget, c’est-à-dire aussi, le même ordre de grandeur que les frais de fonctionnement de ladite UE, ou encore, l’équivalent du montant que la France perd chaque année dans le cadre de l’UE (différence entre la contribution de la France à l’UE, et le « retour » de l’UE, essentiellement dans le domaine agricole).

    Post-scriptum : Il est probable que les courageux lecteurs de RR auront à subir prochainement un mode d’emploi raccourci -dont la rédaction reste à faire- des finances de l’UE, de quoi avoir envie de prendre les armes.

    • Fait ! Philippe ! On attend avec impatience l’article sur les finances de l’UE !

      • Quand l’Europe (pas celle des peuples!) finance le tonneau des Danaïdes…Mais je suis une mauvaise langue !!!

Les commentaires sont fermés.