Bonne nouvelle en Algérie : Renault construit une usine automobile. Par Philippe Jallade

Hollande, après d’autres, poursuit à pas feutrés la désindustrialisation de la France, au profit notamment du Maghreb.

Il se confirme que, pour ce faire, le grand-guignolesque Montebourg, sinistre du « redressement productif » et turlututu-chapeau-pointu, quoique d’une discrétion de violette, est parfaitement opérationnel.

ALGERIE PRESSE SERVICE -28 novembre (extraits) :

PARIS – Le premier véhicule Renault-Algérie sortira de l’usine d’Oued-Tlélat, près d’Oran, en novembre 2014, a confirmé jeudi à Paris le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement, Amara Benyounes.

 « Lors de ma rencontre (mercredi) avec des responsables du Technocentre de Renault, ces derniers m’ont réaffirmé solennellement leur engagement à être au rendez-vous de novembre 2014 pour la sortie de l’usine du premier véhicule Renault-Algérie », a-t-il déclaré à l’APS, à l’issue d’une rencontre, au Medef (Patronat) international, avec des entreprises françaises.

Le premier coup de pioche des travaux de construction de l’usine Renault à Oued Tlélat, dans la région d’Oran, a été donné début septembre dernier. Implantée sur une superficie de 151 hectares, l’usine devra produire la première voiture Symbol, à l’automne 2014.

Renault

Elle devra produire, dans une première étape, quelque 25.000 unités par an avant de passer à une cadence supérieure de 75.000 unités/an, vers 2020.

 Le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement est depuis mercredi à Paris où il doit prendre part, jeudi, avec le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, à la première réunion du Comité mixte économique France-Algérie (COMEFA).

Mercredi, il avait rencontré, en banlieue parisienne, des responsables du constructeur automobile français Renault pour notamment passer en revue le projet de l’usine de la marque au losange dans l’Ouest algérien.

 http://www.aps.dz/Le-premier-vehicule-Renault.html

 Philippe Jallade 

 130 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. QUIZZ
    Ne soyons donc pas si inquiets. Il fût un temps où les sociétés automobiles françaises essayaient désespérément de faire tourner et de développer en Algérie des usines de construction automobiles. Berliet dans le poids-lourd et Peugeot dans les V.L. s’y sont vainement essayées. (Et encore ne s’agissait t-il que d’usines d’assemblage, nous sommes bien loin de la fabrication des pièces).
    La langue française connaît des expressions anciennes assez imagées ayant trait aux pays et à leurs habitants.
    C’est ainsi qu’avant l’apparition de la LICRA, et de « Touche pas à mon pote « , l’on entendait régulièrement l’expression « Travail d’Arabe « .
    Mais, de quoi s’agissait t-il donc bien ?

  2. Au fait Christine, où est passée la photo qui accompagnait l’article ?

    (C’était pour aguicher les acheteurs potentiels ; sinon RENAULT ne me donne pas ma commission)

    • glups j’ai dû la perdre en route désolée.. je ne sais ce que j’ai fait !

        • pardon Philippe je cours partout et ne sais où donner de la tête et j’oublie plein de choses .. je vais aller la récupérer sur mon blog et l’ajouter,

  3. Voyez le bon côté des choses pour une fois.
    Des voitures construites par des Algériens, si elles sont vendues en France, elle connaîtront tellement de pannes que au bout de quelques mois vous verrez votre garagiste rouler en Rolls-Royce !

    Blague à part, ça reste, très très très bien, mais (hélas) sur le long terme, je m’explique, Renault prévoit 75 000 unités/an en 2020…
    …ils atteindront PEUT-ÊTRE, LA MOITIÉ car ils oublient, ou ignorent, la mentalité Arabe, les cinq prières par 24h, le ramadan, les difficultés de diriger des musulmans et j’en passe…
    Au final ils reviendront vers une production nationale, sauf si leur but c’est de concurrencer Traban bien sur, ce dont je doute.
    C’est triste à dire mais il faut les laisser tomber dans le piège du « toutes les civilisations se valent » pour qu’ils finissent par reconnaitre que C’EST FAUX.

    Les erreurs de la mondialisation finiront par servir NOS gosses, ça j’en suis sûr, hélas c’est à 10 ou 15 ans déchéance, mais au final oui la France reproduira en local avec les emplois qui iront avec.

    • excellents compléments que je confisque pour sans doute publication mercredi

  4. Effectivement, la qualité risque d’en prendre un coup …

    HONTE à la France de donner du travail à des gens qui nous ont renvoyés chez nous en nous menaçant de mort (la valise ou le cercueil) tout ça au détriment des vrais Français de souche !

    On est fous à lier (enfin, pas moi) , je ne vois pas d’autre explication.

  5. C’est minable. On n’entend parler d’ouverture d’usines en Afrique et chez les Arabes, mais pas chez nous ! Quelle bel esprit francophobe.

  6. n achetez plus de voiture renault en plus c est de la merde et ca ne va pas s arranger

Les commentaires sont fermés.