Delanoë est un Maghrébin infatigable… Par Philippe Jallade

Publié le 29 novembre 2013 - par - 7 commentaires

Delanoë est un Maghrébin infatigable. Il vient d’aller montrer ses fesses trois jours à Alger, et y « a rappelé son appartenance au Maghreb… »
Delanoë met le paquet pour bien lier, ligoter, Paris à Alger.

Extraits de la presse algérienne, 26 novembre 2013 :

…Mais en réalité, il (le maire de Paris, Delanoë) se veut “avant tout Maghrébin”. Certainement avec la ville d’Alger, comme il l’affirmera lors de la conférence de presse…
Précédé par Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, qui a rappelé que la visite du maire de Paris s’inscrivait dans le cadre des relations de partenariat entre les deux capitales, relatives à la concrétisation d’un certain nombre de projets de REHABILITATION DE LA VILLE D’ALGER, Bertrand Delanoë abondera dans ce sens : “Je n’ai pas cessé depuis mon installation, il y a treize ans, à la tête de la mairie de Paris, de militer pour une coopération ouverte avec la ville d’Alger. Alger a besoin de cette coopération avec Paris”, avant de déclarer sa satisfaction quant au travail magnifique d’application des équipes aussi bien algériennes que françaises concernant notamment la réhabilitation du jardin d’Essai.
Cette opération permet aujourd’hui à un million de personnes de visiter ce patrimoine. De même qu’il faut rappeler que l’École de la propreté algéro-parisienne fonctionne parfaitement..,
…dira le maire de Paris, rappelant la nécessaire consolidation de cette coopération par une série de propositions comme celle d’organiser une exposition à Paris sur la recherche urbanistique d’Alger. Une proposition qui a été précédée par des manifestations organisées à Paris avec LA CREATION DE L’INSTITUT DES CULTURES D’ISLAM qui ouvrira ses portes jeudi et dont une partie de la présentation sera dédiée à la pratique de la religion qui sera prise en charge par la direction de la Mosquée de Paris et UNE PARTIE ARTISTIQUE A LA CHARGE DE LA MAIRIE DE PARIS. “Je souhaite accueillir les créateurs algérois et algériens et vice-versa”.
Au registre de la mémoire entre les deux peuples algérien et français, M. Delanoë a rappelé son appartenance au Maghreb et son vœu de voir ces deux peuples construire ensemble leur avenir sur les vérités historiques. “J’ai voulu que Paris rende la vérité en ce qui concerne les événements d’Octobre 1961. Pour cela, j’ai tenu à honorer des personnalités historiques algériennes comme l’Émir Abdelkader, un personnage fédératif, comme je l’ai fait pour Mohamed Arkoun en donnant son nom à une grande bibliothèque parisienne. Il y a aussi des Français qui ont épousé la cause algérienne durant la guerre pour son indépendance à l’image de Maurice Audin dont il est question de lui donner le nom d’un lieu à Paris.
Après la visite du jardin d’Essai, M. Delanoë s’entretiendra avec le Premier ministre Sellal. Il est question pour l’hôte d’Alger de revenir, justement, sur les actions de la ville de Paris dans le travail de mémoire depuis 2001, notamment avec la commémoration annuelle de la répression sanglante du 17 Octobre 1961.
Il rencontrera, par la suite, le ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaïz, et Ali Yahia Abdennour, président d’honneur de la Ligue algérienne des droits de l’Homme.

Et ailleurs :

Les deux responsables ont convenu également selon M. Delanoë, de « partager le savoir-faire des Parisiens sur la réhabilitation des immeubles à caractère historique qui ont connu des dégradations au fil des années ».
« A Paris, j’ai chargé une société de la ville de Paris de rénover quelque 1.038 immeubles. Nous avons convenu avec M. le wali que cette société apporterait de l’expertise à la wilaya d’Alger »…
« Nous avons décidé que l’atelier parisien d’urbanisme qui travaille dans la métropole parisienne et dans le monde entier, viendra en mission et rencontrera les collègues d’Alger, pour travailler sur ces projets d’urbanisme en y intégrant les enjeux de mobilité durable », a-t-il expliqué. Il ajoutera dans le même sillage, que « dans l’aménagement des grandes métropoles, il y a toujours des enjeux de qualité de vie de développement économique d’habitat, mais aussi d’écologie, et tout cela passe par les problèmes de déplacement ».

http://www.aps.dz/Le-president-Bouteflika-recoit-le,132934.html

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/50136

http://www.liberte-algerie.com/actualite/alger-a-besoin-d-une-cooperation-avec-paris-bertrand-delanoe-evoque-le-partenariat-entre-les-deux-capitales-211061

Philippe Jallade

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Delanoë est un Maghrébin infatigable… Par Philippe Jallade”

  1. Avatar SAM dit :

    Bonjour , surement parti chercher sa grosse enveloppe ! comme tous les autres !

  2. […] Delanoë est un Maghrébin infatigable. Il vient d’aller montrer ses fesses trois jours à Alger, et y « a rappelé son appartenance au Maghreb… » Delanoë met le paquet pour bien lier, ligoter, Paris à Alger.  […]

  3. Avatar Aaron dit :

    il a raté sa vocation; il aurait du devenir imam quoique l’un comme l’autre ne débitent que des âneries à longueur de journée…..

  4. Avatar DURADUPIF dit :

    En passant par le continent liquide il va à Tanamrasset. Parisiens de grâce, votez bien !

  5. Avatar oxydent75 dit :

    Et ans sa suite ANNE HIDALGO…………. Ne l’oubliez pas au moment des municipales !!!

  6. Avatar ABOU detout dit :

    Quand un casque à boulons vous apostrophe au féminin, il est inévitable d’être moqueur sans être mesquin, c’est « bien français » ça!

  7. Avatar duval dit :

    Delanoe va plus loin que les autres maires en matière de capitulation devant l’islam.
    Il ne capitule pas il avance.
    Autrement dit, on apprendra un jour qu’il est un musulman.

Lire Aussi