Mes voisins, par Démosthène

Publié le 28 novembre 2013 - par - 3 commentaires

Mes voisins sont des gens charmants. Appréciés dans mon immeuble pour leur politesse ; toujours un bonjour, des enfants polis, souriants, et, pour tout dire, corrects. Arrivés il y a quelques mois, ils font l’unanimité par leur discrétion. Pas le moindre bruit. En somme des voisins comme chacun souhaiterait en avoir. Un détail toutefois : nous ne nous serons jamais la main, la voisine est voilée, ils n’ouvrent jamais leur porte et vivent volets fermés. Autre détail : bénéficiant de l’aide alimentaire, ils jettent à la poubelle les conserves qui ne sont pas hallal. Ce qui a fini par nous faire comprendre pourquoi elles sont parfois si lourdes. Cinq enfants, ça fait des conserves, naturellement. Presque tous les jours, monte vers moi une mélopée lancinante : celle du Coran que l’on récite. En d’autres termes, peu de chance que moi nous sympathisions jamais un jour…

Qu’en pensent les riverains ? Des bobos pour la plupart. autre nom pour les bourgeois de gauche. Il y a peu encore, ils vivaient dans le pays légal. Celui-là même qui ne demande qu’à s’apitoyer sur le sort des pauvres des réfugiés, mais n’en voudrait pas dans sa rue. Celui-là même qui écoute du Yannick Noah mais refuserait de voir sa fille épouser un Noir. Depuis, je m’amuse, parfois, à évoquer ce sujet. Et, à les regarder dans les yeux, on y voit un trouble ; trouble qui vient troubler leur foi absolue en un homme de couleur, et donc forcément victime de nous. Oh ! Le trouble est bien minime, à peine un frissonnement. Dire qu’il y a peu encore, ces braves gens s’imaginaient que le Maroc était un pays à l’Islam moderne, destination pour des vacances rêvées…

J’ai encore en mémoire ces quelques mots d’Alain Mimoun, saluant le Général De Gaulle :

«  Mon Général, vous savez, je suis un enfant de la France «. Il avait troqué son prénom d’Ali en Alain pour mieux s’intégrer à sa nouvelle patrie.

Autre temps, autre mœurs.

Démosthène

 

Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “Mes voisins, par Démosthène”

  1. Avatar Katouch53 dit :

    Certes, ils sont corrects, certes ils sont souriants : Ils sont minoritaires pour l’instant.
    Lorsqu’ils ne le seront plus ils viendront vous demander de vous convertir, à votre femme de se voiler, vos enfants devront aller dans une école coranique, vous devrez manger hallal le tout sans ménagement. Il n’y aura plus de sourire.
    Ils sont les nazis du XXIe siècle, surtout ne pas l’oublier. Et à ceux qui vous diront que ce n’est pas vrai, tenez bon, faites leur lire le coran, et ne lâchez rien. C’est notre seule bataille actuelle. Dites vous que pour l’instant on vous traitera de raciste et de toutes sortes de nom d’oiseaux, mais il ne faut jamais rien lâcher.
    Et lorsque nous aurons gagné, parce que nous gagnerons, car la démocratie triomphe toujours quel qu’en soit le prix à payer… Nous organiserons un nouveau Nuremberg et traduirons en justice tout ceux et celles qui nous auront conduit par leur traîtrise et leur aveuglement à ce chaos… J’ai déjà un début de liste non exhaustive…Il y en a une majorité qui pérorait hier au « grand meeting » anti-raciste organisé par le PS, mais l’UMP ne sera pas en reste.

  2. Avatar Laure dit :

    Ce qu’il y a d’extrêmement choquant dans ce témoignage, c’est que de la nourriture se retrouve à la poubelle ! Avec les appels à collectes alimentaires qui affluent à cette période de l’année, les donateurs seraient ravis d’apprendre ce qu’il advient de leurs dons ! C’est un véritable scandale.

  3. Avatar Laurence dit :

    Eh bien envoyons ce post à Emmaüs, les restaus du coeur et tout le toutim…

Lire Aussi