La preuve que Bruxelles a déjà décidé que la Turquie ferait partie de l’UE, par Mandalay

Publié le 11 novembre 2013 - par - 15 commentaires

Certes, la reconnaissance du génocide arménien reste « problématique ».
D’autant que le génocide de 1915/1916, fut précédé par celui de 1894/1896 (celui des hamidiens) que la Turquie essaie de faire oublier … un peu comme si on soulevait un coin de tapis pour y dissimuler la poussière.

Mais même si les Européens ne veulent pas de la Turquie, les eurocrates n’en ont rien à faire.
Un Européen « vulgum pecus » (traduction approximative : pigeon moyen !) est -selon les euro.fonctionnaires- un pur décérébré, … tandis que -eux- les euro.fonctionnaires « géniaux » détiennent la connaissance de tout !
Pour nos eurocrates, c’est oui à la Turquie dans l’UE, le tout est de laisser s’écouler du temps.

Petite preuve indirecte ?
Savez-vous que la Turquie fait partie de l’EuroGendFor, et participe à ses interventions ?
En deux mots, l’EuroGendFor est la gendarmerie (au sens de force de police sous statut militaire) de l’UE.
Cette gendarmerie (issue d’un projet mené à son terme par Michele Alliot-Marie) est encore assez discrète, et son QG est à Vicenza en Italie…

Mandalay, responsable Résistance républicaine Belgique

(NDLR Les commentaires postés entre le 9 et le 11 novembre ne seront validés que le 12 novembre)

Print Friendly, PDF & Email

15 réponses à “La preuve que Bruxelles a déjà décidé que la Turquie ferait partie de l’UE, par Mandalay”

  1. deniaud deniaud dit :

    Mon grand-père Arménien, rescapé du génocide de 1915, avait réussi à s’installer en France, à La Rochelle 17. Lui et ses compatriotes ont toujours été reconnaissants à leur nouveau pays et ont travaillé dur comme ouvriers. Aucun problème d’intégration et moi-même j’ai bien conscience que c’est un privilège et une grande chance que de vivre en France.
    La Turquie déteste qu’on lui rappelle ce sinistre génocide de plus de 1 500 000 morts Arméniens conduits à traverser un désert dans les pires conditions ( hommes, femmes, enfants, vieillards), jusqu’à ce que mort s’ensuive. Quelques jeunes filles ont été « recueillies » sur la route par des Turcs comme… esclaves sexuels.
    La Turquie est championne du négationnisme, du déni. L’Europe et les USA ferment pudiquement les yeux sur le génocide car la Turquie est une base militaire très importante, très bien située près de l’URSS, l’IRAN, et autres…

    Je ne serais pas du tout étonné si un jour proche, elle rejoint l’UE, l’OTAN, tout lui est permis !

  2. Avatar Mandalay dit :

    Petit complément d’informations :

    lien : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article577

  3. Avatar Bagratide dit :

    Il y a quelques années, une protestation populaire consistant à barrer la silhouette de la Turquie sur les billets d’euros avait démarré mais il semble que le mouvement se soit essoufflé. Si les citoyens s’endorment, la cité sera prise.

  4. Avatar J M Parnet dit :

    http://www.eurogendfor.org/francais/organisation/les-forces-participantes/observateur

    Précision: la Turquie n’est pas pays membre de EUROGENDFOR, mais pays observateur (ce qui ne me dérange guère moins car la Turquie, pays asiatique et majoritairement musulman n’a bien sûr RIEN A FAIRE dans l’UE). Rappelons en effet que l’organisation européenne a pour objet de regrouper CERTAINS pays européens aux racines chrétiennes et ayant atteint un certain niveau de progrès en matière économique, sociale, culturelle (démocratie, droit de vote, égalité homme-femme), donc pas la Grèce, pas la Bulgarie, pas la Roumanie, pas la Slovénie (état mafieux), pas la Serbie (état fasciste), pas le Luxembourg (pays fiscal mafieux), etc …

  5. si ses batard de turk rentre dans l’UE la France deviendra une république islamique

  6. Avatar nonodu93 dit :

    Je pense qu’il est plus que temps que nous peuples européen .
    avec notre histoire ! et passe nous nous réveillons !
    et vite !
    je souhaite comme pour le  » mariage pour tous  » que c’est cette nouvelle génération qui montreras l’exemple !
    dans la rue !
    ou comme nos bonnets rouge !
    nos politiciens umps semble ignorer le caractère biens trempé des bretons :!
    mais aussi des corses !
    voir ……….l’ensemble de nos régions !
    oui une nouvelle révolution FRANSAISE nationale et nationaliste est INDISPENSABLE !

  7. Avatar yoniiii dit :

    hi

    pour completer cela , helas

    la strategis de l’OCI

    est a la fois de rendre dependante l’occident de l’islame

    dd detriure l’occcideent de l’interrieure

    demograhie de remplecement

    destruction de l’espriet des occidentaux de souche , les enfant de leurs connaisance de leurs propree histoire

    promouvoir la civlisation de l’islame dans les eesprit des occidentaux de souche

    etc…

    un exemple de cettte strategie

    la fameuse strategie utiliser par l’islame , la guerre entre dhimmis affaiblie les dhimmis et renforce l’islame

    la reecriture de l’histoire des dhimmis , de l’un vis a vis de l’autre
    divisere pour regner

    exemple ci jiont

    « Les Juifs sont des arabes comme les autres », une opération idéologique de grande ampleur

    Shmuel Trigano

    lundi 11 novembre 2013
    – Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) –
    Partager Share on email Share on print Share on twitter More Sharing Services | Autres liens
    Une incroyable opération publicitaire autant qu’idéologique est en train de se déployer en France depuis deux à trois semaines. Elle a pour cible l’opinion publique globale et pour vecteur les Juifs et plus spécialement les Sépharades, pardon : les « Arabes juifs ». Son ampleur se mesure à son caractère transatlantique, à son déploiement éditorial et audio-visuel, autant qu’à ses supports et ses sponsors.
    Qu’on en juge: une série en quatre épisodes sur Arte, lancée avec un maximum de publicité dans de nombreux médias, Juifs et musulmans, si loin, si proches,[1] un livre de 1150 pages rassemblant de nombreuses contributions, publié simultanément en français et en anglais aux Etats-Unis[2], Histoire des relations entre Juifs et musulmans des origines à nos jours (sous la direction de Abdelwahab Meddeb et Benjamin Stora, Albin Michel).

    Réunir le film et le livre ne se justifie pas uniquement en fonction de leur lancement coordonné mais parce qu’on retrouve mentionné (remercié) dans le générique du film Jean Mouttapa, l’éditeur du livre (et, en fait, son véritable artisan car ce domaine de l’histoire ne ressortit pas du domaine académique des deux directeurs de l’ouvrage) et parce que, parmi les interviewés du film, on retrouve l’un d’entre eux, Abdelwahab Meddeb et certains de ses contributeurs. De surcroît, la publicité pour les deux produits est faite en simultané aux Etats Unis et ils sont vendus ensemble sur Amazon.fr[3].

    http://www.desinfos.com/spip.php?article38444

    http://www.desinfos.com/IMG/article_PDF/article_38444.pdf

    Le message européen

    Le film met en scène quelque chose de nouveau: le discours d’une identité arabo-musulmane européenne, qui n’a renoncé en rien à ses fondamentaux (islam, cause palestinienne) quoique se distinguant des excès actuels du monde arabe, et qui, pour ce besoin, réécrit l’histoire des Juifs – et des Sépharades parmi eux -, à moins qu’il ne s’agisse du discours identificatoire que l’Union Europénne voudrait souffler aux musulmans européens (chaîne « européenne » Arte oblige!). Cette dernière éventualité serait tout de même très grave car elle montrerait que l’Europe sacrifie les Juifs dans l’ordre symbolique pour installer l’identité musulmane qu’elle souhaite voire se constituer. Cette possibilité est tout à fait plausible car on découvre, à la lumière des résolutions du Parlement européen sur la circoncision ou l’abattage cachère, que l’U.E. est en train de développer une doctrine de la condition juive, qu’elle lie à la condition musulmane. Sa politique à l’égard d’ISraël – question symbolique de la plus haute importance – s’éclaire d’autant mieux.

    Cette ré-écriture de l’histoire des Juifs – et des Sépharades parmi eux – pour les besoins d’une apologie de l’islam ou d’une « paix civile » en Europe, dénie bien évidement la notion même d’histoire juive et méconnait le témoignage des Sépharades encore vivants qui ont connu l’exclusion massive de 10 pays arabes durant la deuxième moitié du siècle dernier. De ce point de vue[11], comme du point de vue de leur histoire passée[12], ce film pratique purement et simplement une nouvelle forme de négationnisme.

    On reste toutefois confondu de voir que les pouvoirs publics (les régions) s’engagent dans une telle entreprise idéologique unidimensionnelle, sous son vernis pseudo-conciliant et « multiculturel », qui blessent la mémoire d’une autre partie de la société française, pas moins respectable, et qui pour ce faire n’hésite pas, par ailleurs, à s’en prendre à l’Europe, au christianisme, à la France elle même, ou à faire l’apologie de la « convivance », d’un système qui est le contraire de la laïcité.

    Abdelwahab Meddeb, qu’on a vu sur Public Sénat faire l’apologie de la dhimma en la comparant au statut des Juifs en Europe pré-moderne[13], a beau jeu de reconnaître qu’elle serait inacceptable, à la lumière du concept d’égalité moderne. Et heureusement qu’il le fait, mais alors qu’en est-il de l’apologie qu’il fait du modèle culturel de « Bagdad » ou de « Cordoue » comme d’une leçon pour aujourd’hui, pour l’Europe actuelle? Les chrétiens et les Juifs y étaient des dhimmis, sous la tutelle de l’islam. Et la culture qui en est sortie, qui ne concernait qu’une infime minorité de privilégiés, ne change en rien ce qui fut le destin de la grande masse. Elle est de toutes façons caduque, médiévale. Aujourd’hui, nous ne voulons pas de ce modèle: à la « convivance »[14] sous tutelle religieuse ou à l’ombre des religions, nous préférons résolument la citoyenneté de la laïcité. Au « vivre ensemble », slogan typique de l’Union Européenne, nous préférons « l’être ensemble » qui devrait être celui de la République.

    Devant le matraquage médiatique très puissant orchestré par cette opération, on ne peut, en tant que Juifs, que ressentir combien c’est notre mémoire qu’on nous dérobe et qu’on étouffe sous la chappe de plomb de l’histoire racontée dans le discours du « maître ». Ce n’est pas comme cela qu’on rapprochera les Arabes et les Juifs. Le Psaume 22 nous revient à l’esprit: « ma langue est collée à mon palais. Tu m’étends dans la poussière de la mort. Je pourrai compter tous mes os, eux, ils me toisent et se repaissent de ma vue… ils se partagent mes habits, ils tirent au sort mes vêtements » (14-19).

    NOUS VOUS FAITE D ILLUSSION LA MEME CHOSE CE PRODIUT POUR VOTRE PROPRE HISTOIRE JUDEO CHRETIENNE

    ET LA MEME STRATEGHOIE EST MISE EN OEUVRE PAR L OCI ET SES COLLABO DHIMMIPHIER

    BY

  8. Avatar Denis dit :

    Je vous signale que la Turquie occupe Chypre depuis 1974 sans légitimité . De plus , ils ont détruit la culture Byzantine . L’Unesco serait-elle complice ? Combattons ensemble pour la défense de toutes les cultures en respectant les créateurs artistiques & les compagnons du Devoir . Détruire des bouddhas ou des mausolées sont des « crimes » . La Turquie est en Asie mineure . Gardons la frite , Mandalay .

  9. Avatar yoniiii dit :

    hi

    ci jiont image qui en dit long sur l’islame et la turquie

    http://www.mfs-theothernews.com/2013/11/is-obamas-bff-erdogan-out-of-control.html

    main dans la main entre la turquie islamofaschiste et le hamas islamofaschiste
    conquerant et islamisant de force les non musulman d’eurabia
    est en les genocidant de force si il ose refuser de ce soumettrea l’islamofaschisme

    et par ailleurs

    les nouveaux munichois d’occident dhimmiphie

    http://www.mfs-theothernews.com/2013/11/chairman-rep-ed-royce-to-convene.html

    by

  10. […] Certes, la reconnaissance du génocide arménien reste « problématique ». D’autant que le génocide de 1915/1916, fut précédé par celui de 1894/1896 (celui des hamidiens) que la Turquie essaie de fair…  […]

  11. Avatar titine dit :

    Les négociations ont commencé en 2002 et il n’y a aucune raison qu’elles s’arrêtent. Une député européenne membre de l’IMP a meme fait voter une forte somme afin d’aider la Turquie à arriver au niveau… alors leprocessus étant enclenché comment croire quelaTurquie n’entrera pas SAUF si elle refuse.
    Au fait >quand est-ce que la FRANCE reconnaitra le massacre des Français d’ORAN du 5 Juillet 1962, les 3000 disparus, otages envlevés par le FLN ????

  12. Avatar moka dit :

    Et pendant ce temps ,les muzzs pleurnichent pour de malheureux tags sur les murs de leurs mosquées ou têtes de porcs , alors que ce sont les mêmes muzzs qui persecutent, assassinent des chretiens , parce qu ils refusent de croire au faux prophète Momo le pedo.

  13. Avatar moka dit :

    En tout cas, jamais ils me séduiront pour que je me convertisse à cette religion satanique, jamais, plutôt mourrir que de devenir muzzs.

Lire Aussi