Islam : qui dit esclaves sexuelles dit aussi prostitution, par Philippe Jallade


Qui dit esclaves sexuelles dit aussi prostitution.
Là, le coran, qui veut souvent se donner des airs « propre-sur-lui-et-tout-et-tout », a prévu un truc qui a l’air sympa et honnête, surtout dans les traductions, faites de plus en plus pour les couillons. Sur la base d’un verset, on va vous raconter en effet que le coran interdit aux musulmans de prostituer leurs esclaves.
Sourate 24 verset 33, seconde moitié : « … Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu’elles aient été contraintes, son pardon et sa miséricorde. » (Traduction Hamidullah).
Traduction Kasimirski (originale de 1865 car dans l’édition Flammarion/Mohammed Arkoun ce verset est falsifié) : « Ne forcez point vos servantes à se prostituer pour vous procurer des biens passagers de ce monde, si elles désirent garder leur pudicité. Si quelqu’un les y forçait, Dieu leur pardonnerait à cause de la contrainte ; il est indulgent et compatissant. »
Or dans le coran, une interdiction est désignée par « haram » (illicite) ; cette interdiction est absente de ce verset 24 :33 (texte arabe). Et selon la « théologie » islamique, ce qui n’est pas explicitement « haram » est autorisé, « halal » (licite).
En outre, mettons ici à profit, opportunément, les ressources d’un Youssouf Qaradawi, dans un discours ancien sur un autre sujet (l’excision) : « … que signifie cette injonction prophétique : une obligation ? une recommandation ? ou bien un conseil ? À mon sens, l’impératif a valeur de conseil dans ce genre de question, il ne signifie ni obligation ni recommandation, car il vise à organiser un sujet mondain, et à réaliser un intérêt humain … »
Un grand merci à Youssouf Qaradawi, grand apôtre des Frères musulmans, de nous permettre de comprendre les ressources de la dialectique islamique, quitte à en faire attraper une jaunisse à son éphèbe Tariq Ramadan.
La prostitution des esclaves, malgré les apparences, est donc autorisée. Ce verset, tout au plus, conseille de ne pas le faire. Et, dans la foulée, est aussi permis le proxénétisme qui va de pair.
Comment comprendre que sous nos cieux les proxénètes sont plutôt des « Vladimirs » ?
Autre chose : que les converties en prennent bonne note ici -ailleurs, personne ne leur dira-, le statut de musulman(e) n’empêche pas d’être esclave, comme il ressort d’autres versets du coran. Faut-il vous faire un dessin Mesdames ?

Remarque accessoire : « … si elles veulent rester chastes » (Kasimirski traduit par : « si elles veulent garder leur pudicité »). Cet apparent souci de chasteté dans ce verset est singulier alors même que dès l’instant où elles tombent aux mains des musulmans, les femmes sont leurs esclaves sexuelles, donc sont violées et/ou vendues puis violées, même si elles sont déjà mariées.

Philippe Jallade

P.S.

Deux compléments :

1 – Dans le coran, les transgresseurs aux ordres d’Allah sont toujours punis/menacés des pires châtiments ; or rien de tel n’apparaît dans ce verset 24 :33 à l’encontre des musulmans qui prostituent leurs esclaves, ce qui confirme que prostituer les esclaves n’est pas interdit, donc autorisé.
Les proxénètes ne sont pas même traités de « pervers » (fâsiqûn), qualificatif utilisé ailleurs dans le coran à trente-sept reprises.
Au verset 4 de cette même sourate, par exemple, des musulmans sont traités de « pervers » pour moins que cela : « Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire
par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n’acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers», mais d’ailleurs le verset suivant enchaîne par : « à l’exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux ».
Nul besoin donc pour les proxénètes de songer à (faire semblant de) se repentir, à se réformer, car Allah ne les considère pas comme « pervers ».

2 – Il y a néanmoins dans ce verset des gens coupables : les esclaves que les hommes ont forcé à se prostituer. Mais comme elles ont été forcées, Allah leur accordera son pardon et sa miséricorde.
Grandiose, l’islam.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




4 thoughts on “Islam : qui dit esclaves sexuelles dit aussi prostitution, par Philippe Jallade

  1. AvatarNagau06

    On retombe donc sur la logique de ce qui est arrivé à la traductrice suédoise je crois, en arabie saoudie qui s’était faite violée….le pardon accordé aurait été qu’elle épouse son violeur….quelle générosité d’âme….elle se serait faite violée en étant déjà mariée, elle aurait été lapidée…ouf… mais finalement elle devait être jugée, et elle encourait QUE 8 mois de prison étant considérée comme responsable de son agression…c’est connu, les cheveux à l’air ça excite….

  2. AvatarFrançoise

    Il leur en faut peu pour être excité, de tout façon le Coran est un livre rempli de contradictions on avance et on recule donc ça n’a aucun sens.

  3. Avataryoniiii

    hi

    pour competter votre article

    l’esclave sexuel en islame a plusieures but strategique pour l’islame

    1) rediure la demographie des non musulman , afin d’eliminer au sens literale le non musulman .
    le non musulman n’aillant plus d’huamin de sexe feminin , ne peut plus ce reprodiure , donc sa demographie ce rediue au point ou le non musulman disparer faute de pouvoir ce maintenir demographiquement

    donc cette strategie est utiliser par l’islame

    l’histoire huamin est pleine de ce genre de strategie utiliser par l’islame contre le non musulman

    ne pas oublier que les muslman , considere que le non musulman n’est meme pas considerer comme un etre humain

    c’est pour cela que vous entender souvent les musulman vous dire  » nous sommes des etre huamin  »
    c’est parce qu’ils ne considerer pas les non musulman ; c’est pour cela qu’il font la distinction

    une egyptienne demander que l’ont enleve des femmes juive en israel . et que l’ont les viole et les convertisent de force a l’islame
    afin d’empecher ses femmes juive d’avoir des enfants juifs , afin de rediure la demographie juive et israelienne en israel
    pour que le judaisme d’isparaisse de la surface de la terre

    je n’ai pas reussi a retrouver un site parlnty de cel , mais en cherchant bien ont peut retrouver cela

    2) l’utilisation sexuel des femmes , fillle , enfnt non musulamn , comme objet sexuel pour le musulman

    comme  » objet  » car le non musulman n’est pas considerer comme un etre humain ,
    et sexuel , au profit du muslman

    exemple ;

    Des esclaves sexuelles pour lutter contre l’adultère?

    Salwa al-Mutairi, une militante politique et ancienne candidate aux élections législatives a demandé la légalisation d’esclaves féminins pour les hommes musulmans du Koweït, explique Kuwait Times. Selon elle, cela permettrait d’éloigner les hommes de l’adultère et de la corruption.

    Elle déclare:

    http://www.slate.fr/lien/39253/esclaves-sexuelles-lutte-adultere

    video

    http://www.youtube.com/watch?v=xA13ZjZks5o

    et

    PERSONNE N’EN PARLE, NOUS SI ! PROSTITUTION : Les marchés aux esclaves sexuelles n’ont pas disparu chez les arabes, bien au contraire ! Ils ont seulement pris un autre visage et se sont modernisés : LA TRAITE DES FEMMES ICI ET AILLEURS, HIER ET AUJOURD’HUI !
    Publié le 21 novembre 2012 | 3 Commentaires

    La traite arabo-musulmane : une réalité occultée

    Parce que chez les barbares la femme n’est qu’un objet sexuel et une bonne-à- tout-faire, hier comme aujourd’hui, l’esclavage sexuel qu’ils pratiquent est on ne peut plus florissant en Europe, avec la complicité de nos gouvernants, que cela ne dérange pas, puisqu’ils acceptent sur leur propre sol que soit pratiqué l’esclavage sexuel des adolescentes et jeunes femmes blanches par les arabo-musulmans.

    http://louyehi.wordpress.com/2012/11/21/personne-nen-parle-nous-si-prostitution-les-marches-aux-esclaves-sexuelles-nont-pas-disparu-chez-les-arabes-bien-au-contraire-ils-ont-seulement-pris-un-autre-visage-et-se-sont-modernises/

    3) strategie pour la conversion de force des femme , fille , enfants non musulman en musulman , le cas en egypte avec les copte femme , fille et enfants

    Egypte : L’enlèvement et la conversion forcée des jeunes filles coptes

    Une des méthodes de progression de l’islam… un crime contre l’humanité.

    C’est ce qui attend nos filles si nous laissons l’islam s’imposer en Occident.

    Egypte-coptes-enlevees
    ______________________

    Dans la semaine précédant l’évènement, la rumeur circulait au sujet d’une femme musulmane de la ville de Kom Ombo dans le sud égyptien qui aurait été convertie de force au christianisme. Une horde de musulmans s’est alors senti obligée de fomenter une émeute en lançant des attaques à la bombe incendiaire contre le local de l’église chrétienne copte de la ville.

    http://www.postedeveille.ca/2013/03/egypte-lenlevement-des-jeunes-filles-coptes.html

    l’esclave sexuel , le viole fait partie de cette strategie , on viole une non muslman et ensiute ont la force a ce convertire a l’islame

    Accueil / News / [News] Les adolescentes coptes d’Égypte violées et converties de force
    [News] Les adolescentes coptes d’Égypte violées et converties de force

    Au milieu des bouleversements en Égypte depuis Janvier, les rapports ont commencé à émerger au sujet d’une poussée des disparitions de jeunes filles coptes. Un prêtre au Caire estime qu’au moins 21 jeunes filles, un grand nombre ayant 14 ans, ont disparu de sa seule paroisse.

    http://blogcopte.fr/2011/05/30/news-les-adolescentes-coptes-d%E2%80%99egypte-violees-et-converties-de-force/

    etc…

    by

Comments are closed.