Du rôle des 50000 fonctionnaires européens dans l’adhésion de la Turquie, par Mandalay

Publié le 26 octobre 2013 - par - 7 commentaires

Reprise des négociations pour que la Turquie fasse partie de l’UE : petite précision qui n’a pas grande importance, puisque le redémarrage des négociations est une chose acquise.
Donc, il faut faire « avec ».
Mais cette petite précision a une importance indirecte considérable.

Selon Jacques d’Eville, qui a signé un éditorial dans le journal http://www.lepeuple.be (édito du 22.10.2013), l’initiative de ré-ouvrir les négociations UE/Turquie viendrait surtout des euro-fonctionnaires.
Les politiciens (c-à-d les 29 ministres des affaires étrangères + les euro-commissaires « spécialisés ») ont plutôt suivi le mouvement, avec une certaine indolence.

Pour info : L’UE emploie près de 50.000 fonctionnaires issus de tous les états membres – dont près de 60% font partie des multiples services de traduction (traductions allant en tous sens et démentielles, puisque le moindre bout de papier doit être traduit dans TOUTES les langues des pays membres…. soit 29 fois ! ).

La haute euro-fonction publique -par le nombre important de gens qu’elle représente- devient un réel pouvoir autonome, à l’intérieur même des institutions, et s’accorde -de sa propre autorité- de très larges plages d’initiatives
D’où l’usine à gaz démentielle que représentent des directives européennes pour à peu près tout, et pour tous motifs …mêmes assez délirants comme une directive à propos de la courbure des bananes, les concombres tordus, …
A quand une directive faisant obligation aux poules de pondre des oeufs cubiques, pour en faciliter l’emballage ?

Mais ces euro-fonctionnaires cherchent aussi et surtout, à protéger leur pouvoir, … pouvoir d’autant plus large qu’ils n’ont à répondre de leurs décisions, mêmes idiotes, que devant eux-mêmes.
Le pouvoir, sans responsabilité à devoir assumer … le pied !!!


Imaginons que demain matin, l’UE gèle les candidatures à l’adhésion, bon nombre de fonctionnaires affectés à ces dossiers, deviendront inutiles … et seront renvoyés dans leurs pays d’origine.
Conséquences : adieu le pouvoir « sans risque » sur vous, … sur moi, … sur près de 600 millions d’européens, … adieu aussi aux avantages spécifiques (salaires, fiscalité réduite, retraites, protection sociale, soins de santé etc…).

Les autorités turques y trouvent également leur compte, … que l’adhésion aboutisse ou non.
L’UE finance la mise aux normes de l’UE d’institutions turques, l’UE finance aussi les coûts des négociations, …pendant qu’Erdogan accélère l’islamisation de son pays, incite les turcs installés en Europe à ne pas s’intégrer, à vivre selon la culture du pays d’origine, tout en réclamant toujours plus d’avantages sociaux.

Quoiqu’il advienne, le dindon de la farce (ou le cochon de payeur) est déjà connu … !

Mandalay

(NDLR Les commentaires postés les 26 et 27 octobre ne seront validés que le 28) 

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Du rôle des 50000 fonctionnaires européens dans l’adhésion de la Turquie, par Mandalay”

  1. Avatar La France dit :

    NOUS NE VOULONS PAS DE LA TURQUIE !!!!!!!!!!!!!!! NON, NON, et NON !!!!!!!!!!!

  2. que les turques commandes chez eux mais qu’ils s’écrasent en FRANCE

  3. Avatar Jacqueline S dit :

    quand on nait idiot en général c’est pour la vie !!!
    nos élus sont la honte du peuple !!! leur non implication, leur désintérêt pour la mission confiée par les habitants de leur région,
    j’en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce site du danger des lobbies arabo-musulmans qui circulent en grand nombre( des milliers ) dans les couloirs, secrétariats et bureaux des fonctionnaires européens qui inculquent , distillent leur venin de la pensée unique, de l’utilité de leurs guerriers, de leur violence gratuite envers les non musulmans et les animaux…sy rendre pour voir la réalité !!! effarant !!!!
    nos politicards de pacotille , avides de pouvoir et d’argent ne réfléchissent jamais des conséquences de leur actes !!!
    ils ont beau se contorsionner dans tous les sens pour éviter la débandade en 2014, les élections vont laisser des traces….ils seront éliminés !!!!
    dans nos QUARTIERS, ne pas donner de pouvoir aux partis anti Français et pro- islamistes,
    le maire coco/front de gauche de ma commune se caque dessus,son enfance en Algérie, malgré le rejet des barbaresques en 1962 , il se complait dans le sillage de cette population musulmane auxquels il se soumet…..

  4. Avatar Fanch Lebreton dit :

    Kadafi discours (début juin 2010 à Al-Shams (Libye),

    La Turquie sera un cheval de Troie dans l’UE . «Allah a promis une victoire de l’islam contre toutes les religions … Vous (les musulmans) êtes une minorité en Europe. Allah le veut, vous deviendrez une majorité un jour, et vous aurez la haute main (sur l’Europe)… Vous allez être les imams et les héritiers du continent européen.
    « La Turquie rejoignant l’Union européenne signifie que le continent européen ne sera plus jamais un continent croisé ou un continent chrétien. L’Islam deviendra un partenaire puissant sur le continent européen en termes de territoire, de gens et d’actions. Nous attendons le jour où la Turquie adhérera à l’UE, de sorte qu’elle restera dans l’histoire comme un cheval de Troie (de l’islam).

  5. Avatar Dideau dit :

    La Turquie occupe illégalement un territoire européen, Chypre depuis 39 ans. Elle ne fait partie de l’Europe ni géographiquement, ni ethniquement, ni du point de vue de l’éthique tant elle est incapable de reconnaître la réalité du génocide arménien. La Turquie et son régime islamique n’a rien a faire en Europe (pas plus que dans l’OTAN quand elle livre aux ayatollah les noms des espions occidentaux agissant en Iran). On nous a toujours présente la Turquie comme la passerelle entre l’Europe et l’orient. Qu’elle intègre l’Union Européenne et s’y engouffreront ses 80 millions de musulmans.

  6. Avatar Françoise dit :

    Philippe de Villiers est le seul homme politique français à avoir tirer la sonnette d’alarme concernant l’entrée de la Turquie dans l’UE, en dehors de MLP, il a eu à ce propos une prise de tête avec mr Sarkozy, sur ce sujet, en 2008, en respectant les décisions de la Commission de Bruxelles, l’ancien président déclare haut et fort qu’il ne veut pas de la Turquie dans l’UE, mais en coulisse il milite et fait tout pour que cette négociation aboutisse; en clair il ment à la face des européens et des français en leur faisant croire qu’il est contre, alors qu’il agit totalement dans le sens inverse, voilà ce que les arabes appellent la taqqyia, le mensonge et la dissimulation c’est aussi simple que ca ! sur les 35 chapitres que compte la procédure, 12 ont déjà été négociés, et le reste devrait suivre mais les turcs eux mêmes souhaitent ils entrer dans l’UE ? il semblerait que non la majorité est contre, seule une petite partie est pour, les plus lucides voient très bien que la zone euro est en crise depuis 2008, et ce n’est guère tentant d’entrer dans une pareille organisation politico-financière, si c’est pour connaitre de graves difficultés économiques et perdre une grande partie de leur indépendance et de leurs souveraineté à laquelle ils sont très attachés il faut bien le reconnaitre, de plus ce serait la porte ouverte à une plus grande immigration en provenance de ce pays, sans compter les autres pays d’Afrique du nord et d’Afrique subsaharienne, et des autres pays du proche et du Moyen Orient. Donc en résumé la Turquie dans l’UE c’est NIET.

  7. Avatar bretonnedecoeur dit :

    Ils ne peuvent pas faire partie de l’Europe car ils n’ont pas la mentalité européenne, point barre ! Ce n’est quand même pas difficile à comprendre. Personnellement, je suis archi-contre !!! Ou alors faisons entrer dans l’Europe leurs pays frontaliers, ceux qui sont de l’autre côté. Vous voyez ce que je veux dire ? Ca va être du joli, oui. Déjà que nous sommes envahis…

Lire Aussi