Fils de France, c’est l’UOIF, et l’UOIF c’est les Frères musulmans !

Publié le 22 août 2013 - par - 7 commentaires

Nous avons eu un beau numéro de takkia en début de semaine sur Boulevard Voltaire. Nicolas Gauthier, qui, malgré sa plume gouleyante et ses analysesparfois lucides, est englué dans une islamophilie incompréhensible, a voulu faire cadeau à son ami Camel Bechikh d’une interview destinée, une fois de plus, à nous faire croire -ou du moins à essayer, ça marche de moins en moins, si on en juge aux commentaires sous l’article- que l’on pourrait être musulman et patriote.

J’ai déjà dit pourquoi je ne croyais pas au patriotisme des militants de Fils de France, qui, s’ils sont véritablement musulmans, ne peuvent avoir d’autre but que d’imposer la charia en France.

Il est temps d’ajouter que le parcours de Camel Bechikh est très inquiétant et ne plaide pas en sa faveur. Il est membre de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France)  et est proche de Tarek Oubrou, invité d’honneur du Congrès de Fils de France en octobre 2012. L’imam de Bordeaux, est membre de l’AMG (Association des musulmans de la Gironde) affiliée à l’UOIF.

Or, ni Tarek Oubrou ni l’UOIF ne sont des gages de respectabilité et de respect des lois françaises.

D’abord, Oubrou pratique allègrement la takkia puisque, comme le souligne wikipedia, il n’hésite pas à se contredire selon les interlocuteurs : Ainsi, il déclare à l’Express : « Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure » alors qu’à la page 216 de son livre entretien avec la sociologue Leïla Babès: Loi d’allah, loi des hommes, il écrit : « Le khimâr (cachant les cheveux et le cou) et le jilbâb (qui cache le reste du corps) sont des prescriptions vestimentaires divines qui ne sont abrogées par aucun autre texte. Objectivement, s’il y avait le moindre soupçon sur cette norme, je serais le premier à prôner sa levée. »Wikipedia

Bref, pour Oubrou, seuls le coran et les haddith-s donnent la loi…

D’ailleurs son livre, un imam en colère, est un festival de pirouettes et mensonges. Il y a trop de musulmans dans les prisons ? C’est la faute de la société française. Mohamed Mérah ? Un pur produit de l’exclusion et en plus il n’est pas musulman puisqu’il frappait sa mère. Et si certains musulmans disent tout haut leur haine du juif, c’est juste un réflexe communautaire et identitaire !

D’ailleurs,Tareq Oubrou admire le fondateur des Frères musulmans, Hassan Al-Banna et a fait tout un cycle de conférences sur celui qui  disait : « le coran est notre constitution » et « il est dans la nature de l’islam de dominer, d’imposer sa loi  à toutes les nations et d’étendre son pouvoir dans le monde entier.« , relayant en l’approuvant son apologie de l’expansion de l’islam  et de son souci de restaurer le califat mondial : « l‘islam c’est un Etat, c’est un pays, il regroupe toute la communauté dans une géographie, une frontière entre deux pays est une hérésie méprisable par l’islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans« . Dans son livre Loi d’Allah, loi des hommes, Tareq Oubrou cite tous ceux qui l’inspirent, salafistes et Frères musulmans et cite les grands savants de l’islam qui forment ses livres de chevet. Ce sont tous de doux agneaux préconisant châtiments corporels et Jihad contre les non musulmans entre autres joyeusetés, comme le rappelle Joachim Veliocas dans son excellent livre Ces Maires qui courtisent l’islamisme,dans lequel j’ai largement puisé sources et citations.

Oubrou aime bien, notamment, Shafi’î qui rappelle que le combat total contre l’Infidèle ne s’arrêtera que lorsque l’humanité entière sera musulmane et Taymiyya qui affirme clairement la nécessité du jihad, « guerre légale » pour imposer la seule parole d’Allah contre les mécréants. Le doux Taymiyya est une des principales références des islamistes, car il justifie l’assassinat des apostats, des impies et autres novateurs dangereux…

On ne s’étonnera donc pas quand Tarek Oubrou dit « tout homme qui réfute un verset formel du coran, ou bien qui interprête un verset du coran abusivement est considéré comme en-dehors du cercle de l’islam. »

Totalitarisme incompatible avec notre constitution qui garantit la liberté de conscience. totalitarisme dangereux qui appelle à une lecture littérale du coran et de ses appels au meurtre.

On ajoutera enfin que Oubrou, le grand ami de Camel Bechikh, est également proche del’Institut international de la pensée islamique, institution née aux Etats-Unis en 1981 grâce à l’activisme de responsables des Frères musulmans, qui aurait servi de couverture au Hamas et au groupe Jihad islamique..  et qui a édité un certain nombre de livres islamiques, dont Tawid  qui met les points sur les i :  » La théorie de la oumma est de celles où le gouvernement gouverne le plus, où la souveraineté appartient à Dieu et à Sa loi, non à la volonté arbitraire de la majorité » ; « Il est de notoriété publique que l’islam est une religion de la vie privée comme de la vie publique, de l’individu comme de l’Etat. » ; « L’universalisme de l’islam est absolu et ne souffre aucune exception« .

Tarek Oubrou est donc un maître es takkia, qui avance peu à peu, et veut faire appliquer la charia progressivement, en attendant le moment où on pourra l’imposer à la France entière.

Tel est l’ami de Camel Bechikh… et son inspirateur aux côtés des doux penseurs de l’UOIF.

 L’UOIF est née en 1983, elle regroupait quelques petites associations musulmanes et notamment la Ligue socio-culturelle islamique de Lille, dont le Président, très engagé auprès de la branche syrienne des Frères musulmans devint le trésorier de l’UOIF. Cette association ne comprenait que des étrangers, pas un seul Français et défend le courant salafiste réformiste, le courant qui a inspiré les Frères musulmans et qui prétend revenir aux sources de la loi de Mahomet.

D’ailleurs Mansour, l’ancien secrétaire général de l’UIOF, le reconnaissait clairement en 2005 :

 » Nous avons créé 12 associations qui se sont réunies au sein de l’UOIF. Elles étaient pilotées par les étudiants parce qu’ils étaient l’élite des musulmans de France. Même s’ils n’en étaient pas membres, tous ces étudiants étaient issus de l’école de pensée des Frèrs musulmans. Il n’y a pas de grille organique entre les organisations qu’ils ont créées en Europe et les Frères mais notre grille de lecture générale coïncide avec celle des Frères. »  

Les Frères musulmans ?

Il faut revoir cette excellente émission, pour ceux qui ne l’ont pas vue, et qui dit tout : La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans.

[youtube width= »380″ height= »258″]http://youtu.be/BoFMiZGT9g8[/youtube]

Et il faut rappeler la devise des FM « Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance ».

Tout un programme, n’oubliez pas non leur slogan d’il y a quelques années :  « l’islam est la solution ».

Encore quelques anecdotes sur l’UOIF de Camel Bechikh ?

On pourra rappeler qu’un de ses anciens secrétaires généraux, Abdallah Ben Mansour, est un Tunisien lié au parti Ennahda… dont on voit à quel point en Tunisie même il est contesté parce que lié aux Frères musulmans.

On ne dira jamais assez que l’UOIF a invité à son salon du Bourget annuel, avant qu’il ne soit interdit par Sarkozy en France,  Youcef Qaradawi, qui appelle les musulmans à finir le travail d’Hitler…       .

Fouad Alaloui, ancien Président de l’UOIF, qui organise son congrès annuel au Bourget où les femmes voilées sont pléthore et où il a permis que soit sifflé Nicolas Sarkozy lorsqu’il a demandé le retrait du voile sur la photo de la carte d’identité, affirme clairement son soutien aux filles voilées malgré la loi…

 [youtube width= »380″ height= »258″]http://youtu.be/sNpIK0mGG2E[/youtube]

 Le même Fouad Alaloui, en 2007, ne « comprenait » pas que la loi française interdise la polygamie mais autorise le concubinage…

http://www.dailymotion.com/video/x3fqg9

On lira aussi avec intérêt l’interview accordée par l’ancien Président de l’UOIF, Lhaj Thami Breze qui s’y contredit allègrement, ou, plutôt, qui explique clairement pourquoi et comment il veut utiliser nos principes républicains « J’en appelle à la laïcité juridique et non idéologique et au respect de la liberté, l’égalité et la fraternité pour que les Français de confession musulmane soient traités comme tout le monde » pour les nier. Parce que l’on ne peut pas demander que les musulmans soient traités comme tout le monde et consacrer sa vie et ses efforts à en faire des gens à part pour lesquels il faudrait une séparation des autres, dans la vie et dans la mort, par l’habillement, la nourriture… : « Nous avons travaillé avec les mairies pour faire avancer la question des carrés musulmans, avec les conseils généraux pour trouver des solutions concernant l’abattage rituel et les cantines scolaires pour des repas de substitution et nous avons intégré un volet du dialogue interreligieux à nos actions. »

Cerise sur le gâteau, à lire, un excellent article de Jeanne Bourdillon décortiquant l’interview de Camel Bechikh dont la video a mystérieusement disparu de dailymotion, sauf erreur de ma part…

Bref, Nicolas Gauthier a beau s’égosiller, essayer de faire passer Bechikh pour un bon père de famille (quand tout musulman défend la famille, certes, mais la famille musulmane, polygame, qui voile les filles et méprise les femmes) et nous vendre un Oubrou et un UOIF qui seraient compatibles avec la démocratie, la laïcité et la République, Fils de France ne peut pas, puisque cette association se revendique musulmane, être patriote, et encore moins être rassurante sur l’islam avec la proximité assurée de son Président avec Oubrou et l’UOIF et donc les Frères musulmans responsables des horreurs de l’islamisme en Egypte et en Tunisie, entre autres.

Christine Tasin

 

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Fils de France, c’est l’UOIF, et l’UOIF c’est les Frères musulmans !”

  1. Avatar Charlie dit :

    Plus on avance dans le temps, plus on accumule les témoignages, plus on se rend bien compte que l’islam le plus intégriste dicte sa loi aux musulmans les plus « modérés »…

    Si ces « modérés » ne veulent pas être assimilés aux extrémistes, ils doivent créer un schisme et refonder leur religion en coupant totalement les ponts avec les salafistes et leur doctrine putride.

  2. Avatar Pivoine dit :

    Dans l’interview du président le 14 juillet, Laurent Delahousse avait évoqué la formation d’un parti islamiste…
    Comme quoi, certains journalistes savent ce qui nous attend.

  3. Avatar BAY Françoise dit :

    Oui ce parti s’appelle le P.M.F. le parti des musulmans français, qui se présentera pour commencer à des élections locales comme les élections municipales et ensuite beaucoup plus haut, voir législatives, sénatoriales, et présidentielles, mais rassurez-vous il n’y aura guère que les membres de ces partis, la communauté musulmane, et tous ces bobos gauchos islamo collabo, donc de gauche style PS PCF EELV, qui voteront pour eux pas la droite jamais la droite, donc ce sera un résultat de scrutin minoritaire, pour l’instant, mais pour l’avenir, nous savons effectivement ce qui nous attend, grâce à leur forte natalité si l’immigration musulmane n’est pas stoppée! ainsi que les mariages mixtes et les conversions! moi je dis que ce parti des musulmans français devrait être interdit car tout français de confession musulmane n’a pas besoin d’un parti communautariste, s’il s’estime patriote, or ce n’est pas le cas, il y a en France une majorité de musulmans qui ne sont pas du tout patriotes, absolument pas ! donc qui ne se sentent pas du tout français !

  4. Avatar Jacqueline S dit :

    eh oui pivoine, ds nos communes aux municipales nous verrons les pa

  5. Avatar Charlie dit :

    IMAGINEZ LA CONSTITUTION D’UN PARTI OUVERTEMENT FASCISTE…

    TOUS LES DÉMOCRATES GRIMPERAIENT AUX RIDEAUX !

  6. Avatar Mélie dit :

    J’ai beau savoir tout ça, je ne me ferai jamais à l’idée qu’un jour nous puissions être islamisés de force! Et pourtant, nous y allons lentement mais sûrement. Le monde arabe n’a pas la même notion du temps que nous… Ils ont tout le temps et le disent.

    Il est évident que nos politiques savent ce qui nous attend, mais ils nous ont livrés à la boucherie.

  7. […] en bonne place lors des échéances électorales. Par ailleurs sa coupable complaisance pour Fils de France, parti musulman prétendument patriote proche de l’UOIF organe des Frères musulmans le […]

Lire Aussi