Valls lance une concertation sur le droit d’asile… Patriotes, allez-y !

Concertation avec les élus et les associations dont le but est clairement affiché : « définir des garanties nouvelles accordées aux demandeurs d’asile et aboutir à une meilleure répartition des demandeursd’asile sur le territoire ».

Décryptage immédiat pour le Français moyen : encore un bon coup  de main à la préférence étrangère et un bon appel d’air pour l’immigration illégale et… un autre coup de main à Duflot pour faire entrer jusque dans le plus petit village gaulois un quota d’immigrés, légaux ou illégaux.

Le discours de Valls pour présenter le projet est un modèle du genre :

« Et si je m’adresse à vous aujourd’hui, c’est parce que nous faisons face à l’impérieuse nécessité de nous réformer.

De nous réformer collectivement pour garantir ce droit fondamental auquel nous sommes attachés, parce qu’il est au cœur de ce qu’est la France : le droit d’asile. »

Ah bon ? Nous ne garantissons pas, actuellement, le droit d’asile ? Pourtant, Valls en personne nous apprend que

« La République, un jour, a voulu parler au nom de l’humanité tout entière ; et c’est donc logiquement que du monde entier l’on y vient chercher un refuge face aux persécutions.

Ministre de l’Intérieur, je suis le ministre du droit d’asile, et c’est ma responsabilité d’en garantir la pérennité.

une demande qui s’est accrue et qui continue de croître : entre 2008 et 2012, le nombre de demandeurs d’asile a augmenté de 73%. Avec un total de 61 400 demandes, la France se place ainsi au deuxième rangeuropéen, après l’Allemagne, des pays destination des demandeurs. Je souligne que sur les cinq premiers mois de l’année 2013, nous enregistrons déjà une augmentation de 10% par rapport à la même période en 2012. 

Depuis cinq ans les crédits de l’asile ont augmenté de façon spectaculaire, sans pour autant améliorer la prise en charge des demandeurs d’asile. Les crédits consacrés aux CADA, à l’ATA et à l’hébergement d’urgence des demandeurs représentent aujourd’hui près de 500 millions d’euros. Si l’on prend en compte l’ensemble des dépenses liées à l’asile et aux déboutés du droit d’asile ce montant devient bien supérieur. « 

Quel est le problème ? Non pas que des demandeurs d’asile qui ont effectivement besoin d’asile ne le reçoivent pas, puisque la France accueille à bras ouverts tous les demandeurs d’asile auto-proclamés et qu’elle y met le prix. D’ailleurs Valls reconnaît que seule un minorité des demandeurs obtient le statut parce que seule une minorité en relève…

« Or, in fine, notre système n’octroie l’asile qu’à une faible part des demandeurs. »  (Un regret, monsieur Valls ?)

Non, c’est que le système est une pompe aspirante devenue folle. Alors que propose Valls ? Un tri plus sévère en amont ? Une limitation des aides, argent, hébergement, prise en charge préfectorale ou associative qui ferait cesser l’appel d’air aux demandeurs d’asile, parce que, après tout si la France est la deuxième destination c’est bien parce qu’on y trouve l’Eldorado pour l’immigré clandestin, non ? Or la réponse de Valls est tout autre :

 » Inefficacité de notre système actuel : accueil dégradé, saturation de nos dispositifs d’hébergement, files d’attentes interminables des demandeurs d’asile devant les préfectures ou encore, occupations illicites de bâtiments quand ce n’est pas simplement errance de familles dans l’espace public. Des tensions de plus en plus vives sont ressenties dans les régions, départements et villes les plus concernés : Rhône-Alpes, Alsace, Bourgogne, ou encore Bretagne. »

Le souci c’est qu’il y a des dysfonctionnements, des nuisances, et que cela se voit de plus en plus, or les élections municipales approchent et le PS craint de perdre un certain nombre de villes, et, quoi qu’il en dise, il connaît la révolte des Français devant ce qu’ils subissent (et payent) à cause de l’immigration illégale. Alors, l’idée est simple, diluons le problème, répartissons les immigrés illégaux (faux demandeurs d’asile, il le reconnaît lui-même) sur tout le territoire national.

Près de 80 % des demandeurs sont déboutés de leur demande, dont une large part relève en réalité de motivations économiques et non de nécessité de protection.

On pourrait croire que Valls voudrait limiter l’immigration illégale qui coûte sir cher à la France  :

La majorité de ces déboutés reste de manière irrégulière sur le territoire et parmi eux nombreux sont ceux qui introduisent une demande de séjour à un tout autre titre que l’asile et sollicitent de surcroit les dispositifs d’hébergement d’urgence. C’est précisément ainsi que le droit d’asile est dévoyé et détourné.

Mais on le connaît trop bien, on sait qu’il ne fera rien pour réduire, restreindre, empêcher… l’immigration illégale. La preuve ? C’est que je mettrais ma main au feu que parmi les associations invitées à discuter avec les élus se trouvent les plus engagées au service de l’immigration illégale…Cimade, DAL (malgré le scandale récent ils sont sûrement présents) FASTI, France Terre d’Asile, Licra, Mrap et autres RESF ! On sait que pour ces associations la France doit ouvrir tout grand ces bras, faire travailler les Français pour le bénéfice de ceux venus d’ailleurs au détriment de leurs propres enfants et même aller vivre sous les ponts pour leur offrir leur logement.

Alors, puisque Valls nous demande notre avis, je vous propose de le faire en nombre sur le formulaire qui est proposé, avec des arguments, sans insultes ni grossièretés, il est important que la Résistance soit digne et fiable. Voici celui que j’ai posté :

Il faut supprimer la prise en charge des immigrés illégaux par l’Etat ou les associations, ce qui crée un appel d’air et un encouragement à tous ceux qui ne relèvent pas du droit d’asile.

Il faut supprimer les subventions de l’Etat aux associations d’aides aux migrants qui violent délibérément la loi qui interdit toute aide à personne dans l’illégalité en aidant tout clandestin à monter des dossiers de demandeurs d’asile. 

Il n’appartient pas à la collectivité publique de dépenser argent et moyens humains pour accueillir sur son territoire des gens qui y sont en toute illégalité. 

Il faut rétablir la « double peine » pour tout immigré délinquant et l’expulser. Est-il concevable qu’un « demandeur d’asile » soit condamné pour délinquance et que sa demande d’asile soit examinée ? 

L’Etat (nous) n’a plus les moyens d’être généreux et d’accueillir toute la misère du monde s’il veut assurer pour les Français et immigrés légaux ses missions régaliennes, prioritaires.

Ils voudraient nous faire croire qu’ils ne savent pas, prouvons-leur qu’ils savent, demandez un accusé de réception de votre demande quand vous remplissez la case et faites-le suivre à Daniel qui s’occupe de centraliser informations et protestations sur la Reconquista à Résistance républicaine. reconquistamaintenant@yahoo.fr, pensez à faire un copié-collé de votre texte avant de l’env oyer pour le faire suivre à Daniel, le texte envoyé n’apparaît pas sur l’accusé de réception.  

Christine Tasin

 33 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. http://actu.orange.fr/une/l-australie-ferme-ses-frontieres-aux-migrants-clandestins-afp-s_2469176.html

    Vite prévenez Valls que ces migrants choississent la France au lieu de l’ Australie et en plus ils auront toutes les aides possibles et immaginables… la France étant plus riche que l Australie, c’ est bien connu, sauf par les Français ! C’ est le monde à l’ envers quand on connait le nombre énorme de jeunes Français qui partent pour l’ Australie avec leur visa…

  2. Bonjour Christine,
    J’ai un petit problème. Je suis entrée dans le formulaire et suis prête à le remplir de la façon idoine. Mais comment le faire parvenir à Daniel ? Il n’y a pas de fonction « transférer »… Merci de votre aide.

    • en fait il faut sélectionner votre message, faire un copié-collé et l’envoyer ensuite à Daniel… je croyais qu’on aurait notre texte sur l’accusé de réception, hélas… cela oblige à une petite manip supplémentaire, on peut aussi préparer sous word, copier sur le forumaire et ensuite pour Daniel

  3. le DROIT d’asile ?? Quel droit ? Parce que asile de nos jours chez nous est plutôt synonyme de foutage de gueule et suçage de nos allocs, alors on arrête de pousser mémé dans les orties parce que son derrière n’en peu plus !

    Moi j’ai envie de dire que de nos jours et surtout lorsque l’on voit la provenance des « demandeurs » qui en fait ne se gênent pour entrer chez nous ILLÉGALEMENT, l’asile n’est pas/plus un droit mais se mérite, et sans aucune contrepartie financière de notre part, parce que vaches à lait, nous refusons de l’être !

    Et quand à tous ces pourris qui ont le culot de baver que la France a toujours été terre d’immigration, bande de pourriture de menteurs, ne pas nous confondre avec USA ou Australie bordel ! Immigration chez eux pue en fait « d’invasion », et s’il faut de nouveau reprendre les armes pour se battre contre ça, grand nombre d’entre nous sont suffisamment courageux pour le faire, et moi certainement y compris. Je n’en minimise la gravité bien au contraire, mais il est hors de question que je sois un de ceux qui aussi crachent sur la mémoire de tous ceux et toutes celles qui se sont battus pour nos libertés et notre souveraineté.

    Alors Valls le collabo peut aller se faire !

  4. Et en même temps en imposant les villages de plus de 5000 habitants à construire des aires d’acceuil, puis proposer à ces gens voyageant des cartes d’identité -témoignage d’un des leur ce matin à la radio-, enfin ils vont avoir des droits…celui de voter… et bien voila, il fallait le dire pourquoi tout ce ramdam….

  5. Valls est un agent du nouvel ordre mondial, alors il fait tout pour accélérer les choses.

  6. Le p’tit coq nain de Tulle est venu jeudi soir

    Nous dire qu’il était nul, qu’on s’était fait avoir

  7. « droit fondamental auquel nous sommes attachés, parce qu’il est au cœur de ce qu’est la France : le droit d’asile.  »

    C’est faux. Le droit d’asile n’est pas le droit fondamental au cœur de la République française.
    Si Monsieur Valls aime ses enfants, il devrait cesser de collaborer à la destruction de la France.

    La liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression sont les droits fondamentaux au cœur de la France

  8. Sous couvert de bonnes intentions, dont l’enfer est pavé rappelons-le, ce bon Valls avec ses incantations spécieuses continue la sape et la destruction systématique et systémique de la France. Son intention et sa mission sont la paupérisation et la tiers-mondisation de notre peuple en instillant l’égalitarisme social et économique au niveau le plus bas possible. Car les nouveaux arrivants ne sont pas préparés à suivre notre rythme à nous, donc c’est nous qui devons être rabaissés et appauvris en tout domaine, on le voit pour l’école et l’état lamentable de médiocrité sociale ambiante qui est artificiellement entretenu et maintenu en ce sens. Nos gouvernants veulent toujours faire avec les étrangers comme nous le faisons entre nous, avec notre mentalité propre et spécifique, or ce type d’échange ne peut pas et ne pourra jamais fonctionner avec des populations exotiques ciblées car toujours les mêmes et tant affectionnées….

  9. ce valls … la honte … qui nous pousse à vraiment devenir raciste, lui même espagnole naturalisé en 1982 … il devrait montrer l’exemple de la France qui l’a accueilli mais en l’a protégeant …

Les commentaires sont fermés.