Pourquoi souhaitent-ils tant que nos enfants soient incultes ? Par Philippe le routier

Pourquoi souhaitent-ils tant que nos enfants soient incultes ?

Il est important je pense de rappeler que les décideurs actuels escomptent bien que leurs enfants seront les décideurs de demain, et cela malgré que Jean Sarkozy ou Thomas Hollande aient un niveau tellement médiocre qu’en 1950 ils auraient échoué au brevet.
Ceci étant posé explique déjà le désir de nos « gouvernants » de rendre la plèbe idiote et illettrée, en effet Jean, Thomas, tous les fils et filles DE, n’auraient aucune chance de faire illusion face à un peuple instruit.
MAIS, si le peuple n’a JAMAIS ouvert un livre…quiconque sera capable de citer deux ou trois références passera pour un érudit, SURTOUT si on a convaincu le peuple qu’un diplôme offert fait de lui un peuple intelligent, car le vrai érudit est celui qui admet ses lacunes et cherche à les dépasser, l’idiot quand à lui se contente d’être heureux si on le déclare intelligent !

Au fond, vous, moi, savons nous servir d’un ordinateur, mais saurions nous en fabriquer un ? Bien sur que non.
Une voiture ? Idem.
Bref ces trucs sont mis au point par une minorité de gens intelligents, mais montés en séries par des cons, MAIS, ces cons ne sont pas encore ASSEZ CONS, ils savent lire un contrat, ils connaissent leurs droits…l’étape suivante est d’en faire des cons complets travaillant sept jours sur sept, 14h par jour pour quasiment rien, un retour aux événements qui ont précédé les meetings qui aboutiront à la répression qui fît du 1er mai la fête du travail, mais avec un peuple incapable de tenir des meetings pour améliorer son sort, une armée de robots de chair sans pensées !

Économiquement bien sûr un tel système n’est voué à rien qu’à une disparition et une destruction de toutes les structures sociales humaines avec un retour à une véritable féodalité pour les puissants et un Moyen-âge pour les autres mais qu’importe puisque les dégâts des utopies des 40 dernières années semblent irréparables à nos cadors, même s’ils affirment l’inverse, ils se disent simplement… »après nous ? Rien à foutre ! »

Philippe le Routier

 177 total views,  1 views today

image_pdf