Un agent de la voirie a failli se faire tuer par une machine à laver dépressive qui avait sauté du 6ème étage, par Philippe le Routier

Et encore, les dépenses des Picards ne couvrent « que » des nouveautés…pas des choses qui, HÉLAS, sont DÉJÀ entrées dans le domaine de l’habituel et où comme toujours, ce sont surtout des immigrés maghrébins ou sub-sahariens qui, se comportant comme au pays, coûtent un maximum à la communauté.

Un exemple, « Les coursives »
De grands immeubles, ma foi plutôt moches, architecture typique des années 60 à 70 mais, plutôt bien conçus puisque chacun de ces immeubles communique avec un vaste espace commercial (inutile je pense de préciser que plus un commerçant n’y est Français de souche) communications qui peuvent se faire sous des allées couvertes. Bref des promenades qui a l’origine étaient arborées, avec de vastes bacs à plantes, des bancs, etc etc
Je précise que ces immeubles sont immenses, nettement plus de cent mètres de long avec huit à dix étages et chaque entrée est desservie par QUATRE ascenseurs, pour éviter des attentes trop longues (les architectes avaient bien fait leur job)
Pour passer d’un immeuble à l’autre il y avait également des « ponts » qui se rejoignaient eux-mêmes par des escaliers, permettant ainsi de rejoindre un étage précis de la galerie marchande. Ces « ponts » aménagés, arborés, équipés à l’origine de jeux pour les enfants formaient de vraies cours intérieures, les places de parking étaient nettement suffisantes en nombres et il y avait des espaces vert.
Je me répète les immeubles je les trouve laids, MAIS, le truc a été bien pensé, comme un village sur plusieurs niveaux, futuriste, mais où il faisait bon vivre au départ selon les témoignages des anciens qui ont connu ce truc au départ.

Il est temps de préciser que je viens de décrire les choses à l’origine (selon les images d’archives), alors… qu’est ce qui a changé ?
Déjà les « ponts » sur plusieurs niveaux ont été supprimés car les « chances pour la France » s’en servaient pour leurs trafics divers, pour guetter la police et changer hyper vite de secteur (impossible aux flics d’y accéder en voiture)
Les allées couvertes aux sol demeurent, MAIS, les bacs à plantes sont devenues poubelles géantes et cendriers collectifs.
Les bancs ? Il y en a moins, curieusement ils doivent être bien moins solides qu’avant car la ville passe son temps à les changer, même des modèles en métal ne résistent guère plus d’un mois (un microclimat avec des pluies acides sûrement).
Les espaces vert ? Très fertiles désormais, il y pousse de vieux micro ondes, des carcasses de voitures, de machines à laver, motos brûlées etc etc. Là encore la ville récolte ces nouveaux produits de la terre tout les deux où trois mois, mais ils repoussent très très vite, même en hiver.
Les abords des immeubles sont repoussants ! Pourquoi ? Parce que les vides ordures sont dans des petites pièces dans les couloirs, IL FAUT SORTIR DES APPARTEMENTS POUR Y ALLER… c’est inhumain, donc les sacs poubelle passent par les fenêtres, les agents de la voirie passent très régulièrement (ça doit être compris dans les loyers bien sûr) et récemment, l’un d’eux a failli se faire tuer par une machine à laver dépressive qui avait sauté du sixième étage !
Passons aux ascenseurs, une malédiction vaudou doit être à l’oeuvre car malgré leur nombre largement suffisant, ils sont quasi tous en panne permanente… Otis envois ses techniciens, ils réparent… ça retombe en panne et « étrangement » on y trouve des excréments, de l’urine, des graffitis qui sitôt enlevés sont reproduits dans les cinq jours… qui fait cela ? Mystère bien sûr.
Les boîtes aux lettres font année après année portes ouvertes, les serrures semblent fuir ce quartier.
La surpopulation y est incroyable car certains jeunes vivent quasi en permanence dans les entrées (bien sûr ils ouvrent les portes aux vieilles dames)
Quand à la mixité ethnique si chère à nos élus elles est heureusement respectée et établie, il y a des Marocains, des Tunisiens, des Algériens, des Maliens, des Cap-verdiens, des Sénégalais, des Turcs… bref toute l’Afrique, seuls ces racistes de blancs Français de souche refusent de venir…

Avec tout ça je me pose une question…
…puisque les immigrés et descendants d’immigrés sont TOUS des « chances pour nous » des gens honnêtes dont la majorité en prison n’est dû qu’au racisme des policiers et des juges…
…Qui a fait de cette cité, beau projet au départ, un cloaque invivable ???
Des Français de souche racistes c’est IMPOSSIBLE il doit en rester 2% et je suis large.
Les artisans autorisés à venir entretenir les lieux sont tous de la diversité, idem pour les facteurs, les agents EDF et j’en passe.

Alors QUI impose ces conditions indignes à ces « pauvres » immigrés et fils ?

Philippe le Routier 

 75 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. encore une mauvaise manipulation, texte envolé
    Nini, je n’avais pas l’intention de vous gâcher la journée de travail…, mille excuses…pour ma part mon enragement est envers ces « élus « … une partie de cette représentation est quasiment analphabète …..faut pas le dire !!! sont couverts par les élites marrionnettistes….
    Le « système débrouille  » et tutti- quanti est performant dans certaines communes du sud est… ces belles cités sont devenues les repaires des vendeurs de poisons, des fabricants de schizophrénes… l’état de délabrement des immeubles n’ont rien à envier avec ceux des quartiers des grandes villes africaines… cette population super protégée, les actions malveillantes couvertes par les politiciens pendant des décennies  » le clientélisme privilégié  » …..etc .

  2. chère Nini, je vous accorde le pardon, sourions, riions, c’est la seule chose qui est encore gratuit !!!..Je suis comme vous, je voudrai tant que nos compatriotes se sentent concernés, ce matin, je suis allée me fournir en papier d’imprimante, je croise un monsieur qui venait de faire le même achat…ah, vous faites des photocopies dit il avec un regard complice, vs aussi, vous relevez et faire pa

  3. Bonjour à tous…..

    Pour comprendre, il faut avoir connu sur place l’algérie d’après 1962, enfin ce qui en restait après les « prélèvements » des patriotes du FLN….La foire d’empoigne, à qui pillerait le mieux quitte à supprimer ceux qui auraient pu revendiquer une quelconque propriété,à commencer par les quelques pieds-noirs qui n’avaient pas choisi la valise….Les immeubles de centre ville, j’ai vu ceux de Sidi-bel-abbès avec des chèvres dans les escaliers en marbre, les appartements sans portes (volées), les baignoires transformées en jardinières…pas grave, de toute manière l’eau était coupée, la plomberie volée aussi….les cultures et les vignes retournées à la friche….comment voulez vous qu’une telle manière de vivre ne s’exporte pas ??C’est culturel, « Sui generis »…..
    Moi aussi il a fallu attendre les années 70 pour disposer de toilettes intérieures, pas encore de salle de bains ni d’eau chaude et mon lit « cosy corner » dans le salon, qu’il fallait tirer le soir.On n’en est pas morts, d’avoir utilisé la cabane au fond du jardin ou le « jules »….
    Alors quand j’entends « revendiquer » les « chances pour la france » à peine bonnes à garder des chèvres qui se lamentent sur l’ambiance de leurs « ghettos » (qu’ils ont créés par eux-mêmes !!) je suis comme notre ami le Routier, la fumée me sort des oreilles….Que n’y retournent-t-ils dans leurs bleds merdiques, puisque c’est tellement mieux qu’ici !! Ah oui, il y a un os : il faudrait qu’ils bossent, car au niveau de la délinquance et malgré une certaine férocité de la police (issue de l’ALN) il y a une sacrée concurrence….Et plus grand chose d’intéressant à voler, les flics sont passés avant eux. En plus pour l’état providence, c’est demain on rase gratis !!

    Bonne journée Amitiés Daniel.

  4. c’est la faute à la société, qui parque dans des cités insalubres les pauvres immigrés.

    c’est écrit ici.

    http://www.aps.dz/L-ouvrage-Islam-et-immigration-Un.html

    Moi, en 1970, venant d’une cité minière, j’étais content d’avoir une vraie salle de bains, des toilettes à l’intérieur, et de n’avoir plus besoin de remonter de la cave les seaux de charbon et les racourches. ( buches de bois de chauffage ).

    • et moi donc dans les années 60, après une enfance dans une maison sans eau, sans toilettes, avec une seule chambre pour 9 personnes…

      • Jeeezzz..vous n’avez pas grandi dans la soie !!…vous l’avez eû dure !!…Maintenant je comprend pourquoi vous êtes si forte aujourd’hui !…
        Des gens comme Jean F aussi ne l’ont pas eû facile ! C’est tout un passé qui fût difficile à vivre mais qui donne le courage, le sens de l’effort et l’endurance en retours…c’est un prix fort à payer pour acquérir ces qualités mais la récompense en aura valu la peine .
        Cela vous permettra de passer au travers des pires moments de l’existence, là ou peu de gens n’auraient pas ce courage.

    • Pareil pour moi: Ce que j’ai maintenant, je ne l’ai pas volé…
      Et je n’ai jamais eu recours à aucune aide publique !

      Les gourbis insalubres dont ils se plaignent sont le résultat de leur propre comportement.

      Lorsque ces cités ont été construites, elles étaient un progrès considérable par rapport aux bâtisses anciennes et sans confort que beaucoup d’entre nous ont connu.
      Mais il est vrai que, ne venant pas du bled, on se contentait de peu…

      Il est urgent de cesser d’importer des improductifs coûteux que, de plus, nous ne pouvons plus loger.

  5. @ Philippe : j’adore vos récits, ils sont toujours colorés. C’est un plaisir renouvelé chaque fois que je vous lis 🙂

  6. au bled pas le loisir de jeter une machine à laver.Cet outil conçu par des occidentaux pour des occidentaux avec pour objectif : libérer la femme ….
    pour les musulmans, hors de question de libérer la femme, compte tenu que le coran désigne la femme comme une femelle inéducable, la lampe à pétrole le sable et l’huile de coude doivent leur suffire pour les occuper….4 épouses , une par chaque semaine ,l’homme ne doit pas être privé de vider ses couilles pendant les menstruations ou le retour de couches de chaque épouse ….
    Les traitres politicards à notre civilisation PS/PC/FDG/VERTS/NPA/LO/CGT/CFDT et C° sont de fervents adeptes de la polygamie, puisqu’ ils ferment les yeux sur les pratiques coraniques, interdites par la loi de la République Française…
    on met le jeune Nicolas en prison parce qu’il a bravé en bon républicain, pacifiquement la loi.. prendre position pour la famille !!!
    Ces élus transgressent la loi en permanence en détournant les textes de la laïcité, reçoivent des médailles en construisant des mosquées avec l’argent des contribuables.. la justice française aux ordres des pouvoirs en place… Notre CIVILISATION FRANCAISE subit des agressions graves entérinées par les magistrats assujettis …

    • @Jacqueline S : vous dites des vérités qu’il serait préférable de ne pas lire en se levant, au risque de gâcher sa journée de travail. Je suis de très mauvaise humeur pour ne pas dire enragée après vous avoir lue. Travaillant avec le publique, j’espère que ma clientèle n’en soufrira pas, d’autant plus qu’une autre grosse journée de travail m’attend aujourd’hui.

  7. A Marseille, une bande de « jeunes » ont tenté de noyé un policier….Rien à dire..je suis sidérée…un peu plus chaque jour !!

  8. Un quartier est à l’image de ses habitants.
    Il ne faut pas s’étonner de l’état de leurs pays d’origine, vu celui de leurs quartiers.

    • Déplorable, en effet et malheureusement reproductible en bien des endroits de France…Que ce soit sur Villeneuve sur Lot (toutes proportions gardées) ou Grenoble…Deux villes que je connais bien…France ,qu’as tu fais de tes territoires ?!!!

      • @Jarczyk : Ne posez pas cette question à la France mais à ceux qui , depuis tant d’années, ont portés au pouvoir des dirigeants peu soucieux de cet état de chose !!!
        Désolée si je file grincheuse ce matin, mais je viens de me lever et de lire le commentaire de Jacqueline S tout en sirotant mon café, et ça m’a mise de mauvaise humeur pour commencer la journée.

  9. En effet, c’est indigne !

    Tous ça n’est pas nouveau, hélas.

    La France était, depuis longtemps, considérée comme la poubelle du monde; elle ressemble maintenant à une décharge à ciel ouvert…

Les commentaires sont fermés.