Complainte de Tasin, par Luc Forgeron, en guise de pause dominicale

Première accusée, levez-vous…   

Nous étions vingt ou trente

Résistants dans une bande

Tous habillé d’un rien

A la mode de Phryné

 

La première volerie

que je fis dans ma vie

c’est d’avoir goupillé

la Dîme Halal d’un iman » lettré »

 

J’entrais dedans sa chambre

Mes Dieux qu’elle était grande

J’y trouvais mille écus

Je mis la main dessus

 

J’entrai dedans une autre

Mes Dieux qu’elle était haute

Des burkas et des voiles

J’en chargeais trois chariots

 

Je les portai pour vendre

A la foire de Hollande

J’les vendis(comme étoffes) bon marché

Ils m’avaient rien coûté

 

Ces messieurs de la Justice

Avec leurs longues robes

Et leurs esprits bornés

M’eurent bientôt jugé

 

Ils m’ont jugé à pendre

Que c’est dur à entendre

A pendre à étrangler

Sur la place « des Marchés »

 

Montée sur la potence

Je regardai la France

Je vis mes compagnons

A l’ombre d’un buisson

 

Compagnons de guerre

Allez dire à ma mère

Qu’elle ne m’reverra plus

J’suis un enfant perdu

 

La première volerie…

Luc Forgeron

 82 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Les compagnons sont à l’ombre d’un buisson !! pas pour long-temps………….Dans l

  2. Bonjour et bravo pour la parodie de la COMPLAINTE DE MANDRIN!!!! Mais pourquoi ne pas rendre un peu de ce qui appartient à CESAR ?
    Le fait de citer ses sources ne rend pas moins futé! non?et instruit(sic) si faire ce peut (comme aurait dit G.Brassens!

    L’enrichissement culturel est aussi un bon moyen de marquer l’immense richesse de la FRANCE dans ce domaine?son esprit libre!!

    Merci à Christine TASIN et tous les personnes contributaires de ce site!

    Un Français qui aime son pays ! et le fait savoir , sans orgueil aucun, simplement.

    très amicalement !

    • Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une volonté de « voler » l’auteur de la « complainte de Mandrin, je suppose tout bonnement que Luc a pensé que tout le monde connaissait cette dernière et ferait le rapprochement comme dans tout pastiche ! Merci à vous pour vos encouragements

Les commentaires sont fermés.