En France, le déni de réalité dépasse l’entendement, par Nordine

Publié le 17 mai 2013 - par - 6 commentaires

Il y a, en France, un déni de réalité. Critiquer un dogme, reviendrait à critiquer une ethnie ou une race. Les paroles d’Anne Zelensky sont pourtant imparables. Au sujet du Coran, elle a dit « je ne respecte pas un écrit qui ne me respecte pas ».

  Faouzia Farida Charfi, scientifique tunisienne auteur du livre « La Science Voilée », vient de prendre la parole sur France Info. Elle dénonce la mise en place d’un « islam rigoriste »  en Tunisie qui fait que des étudiants, le pouvoir en place et des imams remettent en cause la science occidentale dans les universités « parce qu’ils rejettent la raison » et « la liberté de penser ».  Ses propos sont clairs non ? C’est quoi « un islam rigoriste » ? C’est simplement un islam qui revient à ses fondements, à ses invariants, à ses règles.

L’islam, c’est la loi de Dieu, imposée à tous, musulmans ou non. L’islam est ce système de pensée qui mène à la ségrégation, aux tabous obscurantistes, à l’instauration de règles basées sur le pur et l’impur et, non des moindres, à la dégradation de l’image de la femme mais aussi celle de l’homme. Des idéaux tout aussi critiquables qu’opposés à nos valeurs occidentales.

J’aimerais poursuivre avec un extrait d’une prise de parole d’un imam à Strasbourg, à la Grande Mosquée. Monsieur M’Bay, c’est son nom, est considéré comme un imam très « modéré » et ouvert sur l’autre. On notera au passage l’euphémisme… « Modérer » signifie « rendre moins violent », « tempérer », « restreindre ». Tiens ! Tous nos détracteurs, qui nous considèrent racistes et intolérants, utilisent volontiers ce terme. N’avouent-ils pas, ce faisant, que l’islam est un système intrinsèquement « violent » et qu’ils partagnet donc nos opinions? Mais revenons à Monsieur M’Bay, défenseur d’un islam « modéré ». L’intégralité de son allocution mériterait des commentaires et remarques: comme toujours, ce ne sont que les passages les plus conciliants qui sont cités. Mais alors, que faire des passages qui les rendent caduques ?

      http://youtu.be/hR6Ls8SzVzU 

 J’aimerais m’arrêter sur un passage (à 3:00) qui, s’il ne s’apparente pas à un double discours, en dit long sur la pensée islamique « modérée ».

« oh vous qui ne croyez pas (« kafiroun » dans le texte coranique), je n’adore pas ce que vous adorez, et vous n’adorez pas ce que j’adore, et jamais au plus grand jamais vous n’adorerez ce que j’adore et au plus grand jamais je n’adorerai ce que vous vous adorez. Quelle est la solution ? Allah dit  » à vous votre religion, à moi ma religion ». Voilà le respect des opinions […] L’islam nous appelle à l’acceptation, pour une simple raison : le soleil ne peut briller que par l’absence de nuit, et la nuit ne peut être paisible que par l’absence de soleil. Le mal n’aurait pu être identifié que par la présence du bien. Et le bien n’aurait pu être apprécié que par la présence du mal. Ainsi donc, la maladie nous permet de mieux apprécier la santé, et la santé de mieux prévenir la maladie. Il faut qu’il y ait tout et son contraire afin que l’on puisse vivre dans l’amour, dans la compréhension. Seul Dieu pourra démêler les Juifs, les Musulmans, les Chrétiens, les athées, les animistes le jour du jugement dernier. »

Quelques commentaires:

Le Coran et fatalement M. M’Bay nous qualifient de « kafiroun » : mécréants, ingrats, infidèles. Bel exemple d’amour et de « respect » que de qualifier l’autre par un terme très dépréciatif.

Le monde est fixé pour l’éternité : rien ni personne ne peut évoluer. Bel exemple de pensée dynamique et positive. Bel exemple de déterminisme médiéval qui condamne et sauve « à l’aveugle ».

Nous sommes ravis d’apprendre que nous autres « kafiroun » sommes « malades », mauvais (« le mal ») et associés aux ténèbres (« la nuit »). Merci Monsieur M’Bay pour ces images empreintes d’amour et d’ouverture. Dans le même temps, les Musulmans sont bien entendu associés à la lumière (« le soleil »), au « bien »et à « la santé ».

Dans ce contexte où les « kafiroun » sont dans le mal et les ténèbres alors que les autres, les Musulmans, sont du côté du bien et de la lumière, à quel groupe renvoie ce « on » qui « peut vivre dans l’amour » ? Toute l’humanité, où seulement les Musulmans ? La réponse paraît claire et sans appel.

Enfin, « Dieu seul pourra nous démêler »… suivez mon regard, et ne mélangeons pas torchons et serviettes! Finalement, on file bien la métaphore à la mosquée de Strasbourg !

Voilà, un discours de la sorte ravira tout le monde: les Musulmans certains d’être supérieurs aux autres, les Musulmans « modérés » ravis d’être parmi les élus, les islamophiles contents d’avoir la preuve que l’islam est occidento-compatible. Enfin presque tout le monde: il restera toujours des islamophobes bornés qui prétendent que l’islam mène à la ségrégation et l’intolérance, même face à un discours comme celui de M. M’Bay. Allez comprendre !

Nordine

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “En France, le déni de réalité dépasse l’entendement, par Nordine”

  1. Avatar Antigone dit :

    E BAY est insupportable d’hypocrisie et de suffisance . J’ai eu le même sentiment que vous en écoutant ses « thèses  » . Mais pour qui , il se prend ce « Mônsieur  » : il nous dit , nous , nous sommes du côté du vrai , de la lumière , de la vérité , de l’esprit , du génie et les autres , c’est le côté obscur , les pauvres crétins ( c’est nous ça ! ) qui ne savent pas ce qu’ils perdent , mais soyons tolérants avec ces pauvres esprits égarés . Tout est blanc ou noir dans ses  » évaluations  » , pas de gris , le bien ( c’est eux ) ou le mal ( c’est nous ) .
    Retourne sous ta tente avec les grands esprits supérieurs de ton espèce , et laisse nous dans notre médiocrité qui me convient parfaitement .
    Il faut qu’il arrête de réfléchir ce pauvre homme , il perd beaucoup de temps et d’énergie pour pondre des débilités au ras du gazon , enfin du sable .
    Je suis bien contente d’être athée : j’ai déja bien du mal quand je dois écouter un curé ou un pasteur , mais alors là c’est le sous top du sous top .

  2. Avatar Philippe le routier dit :

    Encore un très bon « papier » de notre ami Nordine.
    J’aimerai cependant réagir à ceci,  » Il y a, en France, un déni de réalité. Critiquer un dogme, reviendrait à critiquer une ethnie ou une race. »
    Je suis peut être un grand naïf mais j’ai le sentiment que le racisme basique et en chute libre dans notre beau pays.
    À ce racisme de couleur c’est substitué un racisme d’idée, et « curieusement » les Francais de souche (les sous-chiens méprisés par H Bouteldja) le pratiquent très très peu, de plus en plus ce sont les immigrés et/où leurs descendants qui, souvent par le biais de l’islam reviennent à ce que Nordine nomme très justement des invariants et refusent le mélange avec ceux qu’ils nomment des « faces de craie » ou des « infidèles »

    Voici vingt ou trente ans quand un fils ou une fille d’immigrés finissait par se marier avec un Francais, les parents en étaient fiers et heureux, ca concrétisé leur parcourt, leur intégration.

    Aujourd’hui, deux de mes connaissances, des mecs, ont effectivement pu épouser une musulmane mais à la condition sine qua non de se convertir, l’islam est revenu au premier plan même pour des jeunes nés ici.

    Et pourquoi en serait-il autrement puisque depuis des années la Françe pratique le slogan Mc-do, « venez comme vous êtes » ? On à fait comprendre aux Francais qu’ils devaient accepter l’autre et à cet autre qu’il pouvait mépriser les Francais et la Françe…ben il le font !

  3. Beate Beate dit :

    Oui, le déni de réalité dépasse l’entendement et peut devenir mortel. Il ne reste que très peu de temps. Si la construction de mosquées n’est pas arrêtée maintenant, si l’Islam et le Coran ne sont pas interdit maintenant, si les musulmans qui veulent vivre selon la charia ne sont pas expulsés, dans quelques années seulement il y aura des massacres de Saint Barthélemy en France.
    http://unmondesansislam.wordpress.com/interdire-le-coran-et-lislam-en-europe/

  4. Avatar Joël dit :

    Ben alors, je comprend pas pourquoi bouteflika vient se faire soigner chez les mauvais des ténèbres. Serait-il un mauvais musulman ? noooonnnnn ! j’y crois pas une minute. A mon avis chez eux, ils produisent tellement de lumière
    qu’il a peur de se faire griller.

  5. Avatar Jallade dit :

    « Seul Dieu pourra démêler les Juifs, les Musulmans, les Chrétiens, les athées, les animistes le jour du jugement dernier. »
    Ce gros rusé de M’Bay pense sans doute ici, sans le citer évidemment, au verset 17 de la sourate 22, un peu plus précis :
    « Certes, les croyants (les Musulmans), les Juifs, les Sabéens, les Nazaréens (les Chrétiens), les Mages et ceux qui donnent à Allah des associés, ALLAH TRANCHERA ENTRE EUX le Jour du jugement car Allah est certes témoin de toute chose.»

Lire Aussi