Il y a beaucoup de policiers avec nous, par Paul de Nancy

Islam Publié le 10 mai 2013 - par - 18 commentaires

J’ai contacté dimanche dernier le commissariat de ma ville pour signaler une femme voilée intégralement croisée en bas de chez moi alors que je promenais ma petite fille de deux ans.

Je n’avais pas mon portable sur moi, c’est donc à mon retour que j’ai résumé la situation au policier de garde. J’ai eu un bon retour de sa part, il m’a recommandé, dans l’hypothèse où je la croiserais à nouveau d’avoir mon portable sur moi pour une action immédiate de leur part.

Il a bien compris mon intention de ne pas en rester à une simple constatation. Je lui ai fait part de mon expérience de vie dans le 18e à Paris, de mes démarches auprés des institutions (maire, ministère, présidence) concernant les prières de rues, voile intégral etc. Il a capté tout de suite. Je lui ai fait part de ma colère, de mon exaspération, de devoir moi simple citoyen me débrouiller avec des situations, qui si l’on n’y mettait pas un terme, conduiraient à la catastrophe.

Il m’a conseillé d’écrire au procureur de la République, chose que j’ai faite dès le lendemain. Il m’a remercié pour ma démarche citoyenne, m’a dit qu’il avait des enfants, qu’il ne souhaitait pas qu’ils grandissent dans une situation qu’il estimait se dégrader de jour en jour. J’ai noté ses mots: « population grandissante, qui se radicalise, qu’il ne voyait pas d’amélioration possible sans le concours des citoyens » et cette réflexion (je m’interroge sur son sens) « ça me passionne ». Il semblait jeune, j’ai eu le sentiment que mon appel le libérait d’un sentiment d’impuissance.

Mon commentaire est peut-être décousu. Je suis trés, trés en colère. Excusez-moi, j’ai eu une rude journée, j’ai bossé toute la journée, et cette sal…pe a failli tout gâcher. Sauf que j’aime ma fille d’un amour fou et qu’elle a eu droit malgré tout à une super balade !

PS: Je n’ai pas eu besoin d’insister auprés de ce jeune policier de garde pour qu’il prenne note de mon nom, de mes coordonnées, de la date, de l’heure et du lieu de l’infraction constatée afin qu’il y ait une trace de mon appel.  Il m’a semblé digne de confiance. Comme je le lui ai dit, je ne suis pas revenu vivre ici, chez moi, en Lorraine, pour subir sans réagir ce genre de provocation, qu’un esprit de résistance m’animait et que je n’étais pas seul à partager ce sentiment. J’étais un peu énervé, je m’en suis excusé, il m’a dit me comprendre. De toute façon, je ne lâcherai rien, nada.

 

Paul de Nancy.

Print Friendly, PDF & Email
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ahele
ahele
il y a 7 années

magnifique ! merci de ce témoignage Paul ! ça fait plaisir de voir que vous avez été bien reçu par un policier ! j’espère que de plus en plus de policiers montreront qu’ils n’apprécient pas non plus la vision de notre pays que ces gouvernements successifs nous imposent ! il faut que les français inondent de lettres (à chaque infraction, vue dans la rue) les élites du gouvernement, cela leur montrera l’ampleur de non respect de nos lois par les musulmans, et ce, sur tout le territoire et qu’ils ne font rien pour faire respecter les lois qu’ils votent eux mêmes ! un comble ! moi je suis dans un quartier de paris où pour le moment c’est encore rare, mais si j’en croise, je ferais la même démarche, en tant que citoyenne, j’en ai marre de supporter cela ! merci donc Paul ! (j’ai moi même des enfants et petits enfants) et je ne veux pas que leur soit imposé tout ce qui gangrène actuellement la laïcité et leur laisser un pays musulman dans l’avenir (ce qui arrivera si on ne stoppe pas cette dégradation continue et sans fin) !

POLLETT Daniel
POLLETT Daniel
il y a 7 années

Bravo pour ce témoignage. Effectivement, rien ne se fera sans l’action des citoyens.
Je rappelle à tous que les informations détaillées concernant ce type de démarches sont les bienvenues sur notre site de collecte : [email protected]

Jeanne
Jeanne
il y a 7 années

Le titre est « gourmand » on aurait envie d’y croire……. mais -tous ces policiers avec nous – appuyaient avec entrain
lorsqu’ils gazaient des enfants etc….. curieux non ?

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 7 années
Reply to  Jeanne

non pas tous et il ne faupt as oublier qu’ils sont aux ordres quand ils sont de sortie

Beate
Beate
il y a 7 années

À Saint-Denis il y a beaucoup de voilées et de plus en plus de niqabs. Je l’ai signalé à la Police mais les chefs de secteurs sont des policiers musulmans et ils minimisent la chose. « Il y a tellement d’autres problèmes bien plus grave ici, alors ces jeunes femmes ne sont pas dangereuse, ce n’est pas bien grave. »
Il y a de nombreuses salles d’endoctrinement où se rendent ces jeunes voilées et jeunes hommes parfois en kami. Lorsque j’en croise, je leur distribue des tracts « Le génocide Voilé » avec une photo de l’auteur sénégalais, et un récapitulatif du statut des femmes en Islam avec la photo de Dana Bakdounis http://unmondesansislam.wordpress.com/je-soutiens-le-soulevement-des-femmes-du-monde-arabe-parce-que-la-liberte-est-universelle/
J’ai été insultée plusieurs fois, et même violemment poussée par un homme d’une trentaine d’années qui ne supportait pas que je discute avec deux adolescentes noires voilées qui avaient accepté de prendre mon tract sur « Le Génocide voilé ».

La loi sur le voile intégral doit s’étendre à tous les voiles islamiques. Y aura-t-il un député qui ait le courage de proposer cela au parlement ?

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 7 années
Reply to  Beate

Excellente initiative Beate mais dangereuse effectivement dans certains secteurs.

vikingsland
vikingsland
il y a 7 années

merci pour ce post, je pense que beaucoup d’autres agents sont du même avis mais son limiter dans leurs démarches et leurs actions « pour ne pas faire trop de vague » dans certaine commune,
j’habite dans le 93 et ce genre de chose « MALHEUREUSEMENT » est devenu quotidien…
En tout cas bravo a toi, ne prends pas trop de risque quand même tu risque d’être inculper pour propos raciste ou trouble de l’ordre public.
Bref il faut que sa change et vite…

Banro
Banro
il y a 7 années

Paul, si vous avez l’occasion de revoir ce policier, donnez-lui l’adresse de ce blog afin qu’il puisse lire les messages d’encouragements et de félicitations des différents blogueurs auxquels j’ajoutent les miens.

Banro
Banro
il y a 7 années

PS : Paul, la prochaine fois que vous allez vous promener n’oubliez pas votre portable et si vous croisez une femme voilée avant de prévenir le commissariat, prenez la en photo. Photo que vous pourrez joindre au Procureur de la République.

Ewan
Ewan
il y a 7 années

Merci pour ce témoignage et c’est bien que vous soyez tombé sur un policier comme lui. Si ils pouvaient tous êtes comme lui, ça serait vraiment bien.

Gheraert
Gheraert
il y a 7 années

J’ai un ami qui est policier municipal en région parisienne il nous dit que depuis quelques années, lui et ses collègues sont exaspérés par le comportement des jeunes issu de l’immigration mais qu’ils sont dans l’impossibilité d’exercer leur métier correctement, depuis le nouveau gouvernement ils ressentent encore plus de haine envers leur uniforme qui représente l’ordre dans notre pays.

Alain
Alain
il y a 7 années

Merci de ce témoignage Paul, et effectivement, surtout ne lâchez rien, jamais !

Il y a effectivement et heureusement nombre de nos policiers qui, comme nous, voient ce qui se passe et eux aussi en ont marre, et peuvent se ranger derrière nous le cas échéant. Petite anecdote illustrative que Christine choisira de laisser ici ou non.

L’an dernier, lors de leur ramdam -qui lui aussi ne l’oublions pas n’a strictement rien de « chez nous » et lui aussi nous pourrit la vie, je sors d’une boulangerie avec mon jambon beurre que je commence à déguster. Et voilà-t-il pas que 2 de ces adeptes de « paix et amour », arrivent en sens inverse et tous deux me regarde d’une façon qui m’aurait foudroyé sur place si les regards tuaient. Ça jacte dans leur dialecte du bled en haussant le ton, et en arrivant à ma hauteur, l’un d’eux balance des insultes plutôt salées, m’insultant moi, ma mère et ma patrie car j’avais cette énorme audace, DANS MON PAYS, de manger quand bon me semble alors qu’eux ont l’interdiction formelle de se restaurer et s’abreuver de telle à telle heure. Mon sang n’a fait qu’un tour et je lui demande s’il veut bien répéter car il me semble avoir entendu des insultes. Ça ricane et ça répète, et ça en rajoute. Je lui balance un pain, il se retrouve par terre, et je préviens l’autre que s’il bouge ou la ramène, il aura pareil. Je pense qu’il a vu dans mon regard et expression que j’étais loin de rigoler, et de voir son pote par terre a du le faire réfléchir car il n’a ni bougé ni pipé mot. Je reporte mon attention sur l’autre par terre, et voyant son regard fixé, je suit son regard et voit à quelque pas de nous un policier à l’arrêt, qui a tout vu et entendu de ce qui venait de se passer.

Le policier me regarde, regarde l’autre par terre et d’un regard et signe de la tête dans équivoque, lui fait comprendre que se barrer est pour lui la meilleure chose à faire. Ce que lui et son pote ont fait, en courant. Quand au policier, ne voulant quand même trop tenter ma chance en la ramenant, on se regarde, et il me fait un signe de la tête avec un léger sourire. Je l’ai alors salué et ai continué mon chemin.

Espérons de ces deux racailles y réfléchiront/y ont réfléchi à deux fois avant d’emmerder un autre Gaulois, et ce policier, je l’ai remercié à ma manière du fond du cœur de son acte de Patriotisme.

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 7 années
Reply to  Alain

Merci Alain pour ce témoignage qui va dans le même sens que celui de Paul.

Paul de Nancy
Paul de Nancy
il y a 7 années

Je lis avec intérêt vos commentaires. Dénoncer et témoigner est éprouvant, en tout cas pour moi simple citoyen.
Mais c’est juste et nécessaire. Ce qui est plus éprouvant encore c’est de laisser faire et ne rien dire car « Qui ne dit mot consent » et ça jamais.
Bon dimanche à tous.

Jean-Baptiste Jouvet
Jean-Baptiste Jouvet
il y a 7 années

 »Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » A.Einstein

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 7 années

Excellent rappel

Alain
Alain
il y a 7 années

Effectivement, dixit Einstein : ceux qui ont le privilège de savoir ont le devoir d’agir.

Alors pour ceux qui savent mais n’agissent, ils sont purement et simplement complices.

apocalyptus
apocalyptus
il y a 7 années

Paul, votre comportement altruiste et citoyen est noble au sens le plus fort du terme. Pour cela je vous adresse ma plus profonde estime et un respect sans faille.
Bon courage!

Lire Aussi