Bientôt notre choix : manger halal ou devenir végétariens ?


 A lire, un article (végétariens contre bouchers, la guerre du steak aura bien lieu) qui parle de la lutte assidue du lobby végétarien pour nous détourner de la viande et nous persuader que nous n’en avons pas besoin. Ils commencent tout doucement, par la proposition d’un jour sans viande par semaine. Puis suit tout un passage sur les révoltes des producteurs de viande qui voient la consommation baisser… naturellement pas un mot sur l’interdit du porc qui frappe nos producteurs partout, à cause de l’islam, non plus que du halal qui empêche bien des gens de consommer de la volaille, du boeuf ou de l’agneau, dans leur crainte de manger halal.

Que du politiquement correct.

 Attardons nous d’abord sur la proposition d’un jour sans viande par semaine.

Et pourquoi pas un jour sans faire l’amour ? Et pourquoi pas un jour sans desserts ? Et pourquoi pas un jour sans rire ?

Qu’est-ce que c’est que ce bazar ? Les végétariens et autres végétaliens ne peuvent-ils pas se contenter d’être végétariens ou végétaliens sans devenir  des  activistes de la lutte anti-viande ?

Marre de tous ces gens qui veulent nous imposer leur conception sinon du bonheur du moins de la santé à tout prix, et surtout au prix de la disparition des plaisirs. J’ai de plus en plus l’impression que la vision protestante d’un monde austère se développe et, cerise sur le gâteau, veut faire école.

 Plus de sucre, plus de sel, plus de crème fraîche, plus de beurre, plus de pain, plus de cigarettes, plus d’eau chaude qui dégouline longuement et délicieusement sur votre peau sous la douche, plus de maison chauffée à 20 degrés partout…

Et tout ça avec l’alibi écologique. Nous serions trop nombreux, la planète serait en danger…

Quels faux-culs ! C’est à nous qu’ils osent dire ça, nous à qui ils disent que nous ne sommes pas assez nombreux, qu’il faudrait faire venir des immigrés pour travailler et payer nos retraites ?

De qui se moque-t-on ?

Passez votre chemin, écolos en tous genres. C’est dans les pays en voie de développement, là où la contraception est inexistante, voire interdite par des religions rétrogrades que vous devez aller vous battre. Parce que le résultat de vos sottises, c’est que les nôtres, qu’on culpabilise, qui ont peur pour leurs enfants, en font de moins en moins, des enfants, faisant disparaître ainsi toute une civilisation dont nous sommes fiers, au profit des enfants sans éducation, mourant de faim, dans les pays en voie de développement, au profit des familles polygames qui voient dans certains pays un seul homme avoir 40 ou 50 enfants. A nourrir. A chauffer. A laver. Et c’est nous qui sommes montrés du doigt ? Et c’est nous qui devrions vivre comme des stylites ?

Je peux comprendre des choix philosophiques, le refus de se nourrir d’animaux,  par éthique, par souci du sort des animaux… mais quel besoin de faire du prosélytisme sur le sujet, comme s’il s’agissait d’une nouvelle religion ? Il y a là quelque chose de malsain.

Ensuite l’hypocrisie des bouchers qui vont organiser un barbecue géant est  désespérante. Qu’attendent-ils pour faire pression sur leurs représentants pour exiger l’étiquetage halal afin que chacun soit sûr de ne pas manger halal ?Ils verront sans doute augmenter leur débit…

 Enfin, quid du silence des producteurs de porc assassinés, délibérément, par  les compagnies d’aviation, par les hôpitaux publics, par les mairies et autres établissements scolaires désireux d’imposer à tous les préceptes « sans porc » d’une minorité sur notre terre, la minorité musulmane ?

Ce sont les musulmans qui devraient, tout bonnement, se passer de viande quand ils ne sont pas chez eux, tout simplement pour obéir à leurs interdits, sans que cela rejaillisse sur l’espace public et sur tous.

Nous marchons sur la tête. Par peur (oui il s’agit bien de peur et je laisse chacun en tirer les conséquences) des réactions de quelques millions de personnes on impose à près de 60 millions de personnes de manger halal, de ne plus avoir le choix du porc en attendant le jour obligatoire de végétarisme…

Je vous engage à écrire votre façon de penser aux producteurs de porc (11, rue de la Baume 75008 PARIS – Tél. 01.53.83.47.02 – Fax. 01.53.83.48.30 – Email : [email protected]), aux producteurs de boeuf, d’ovins, de volaille…  via la FNSEA 11 rue de La Baume 75008 PARIS Tel : 01 53 83 47 47 Fax : 01 53 83 48 48  http://www.fnsea.fr/contact

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


35 thoughts on “Bientôt notre choix : manger halal ou devenir végétariens ?

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Cher Daniel, je me suis permis de supprimer votre remarquable commentaire pour le transformer en post que je publierai sans doute jeudi, avec votre aimable permission

  1. AvatarGayan

    « J’ai de plus en plus l’impression que la vision protestante d’un monde austère se développe et, cerise sur le gâteau, veut faire école. »
    Je pencherais plutôt pour le poids grandissant dans la société :
    – de la femme par rapport à l’homme ==> la soit de sécurité remplace la prise de risque (je parle en moyenne, il y a de nombreuses femmes qui n’hésitent pas à prendre des risques, comme vous Christine),
    – la féminisation des comportements sociaux des hommes (avec le point précédent),
    – le vieillissement de la population ==> soif de sécurité et horizon personnel limité au désir de vivre le plus longtemps possible, y compris en se passant de tout ce qui fait le plaisir dans la vie (là aussi, je parle en moyenne).

    Suite à de telles évolutions de la population, les associations hygiénistes se développent et les politiques adaptent leurs propositions et discours, en transformant les aspirations qu’ils supposent majoritaires en obligations pour tous.

  2. Avatarfranny06

    Bonjour Christine, vous oubliez aussi la disparition des mots « père et mère »….http://www.lesalonbeige.blogs.com/ suite à l’article paru dans salon beige, et à vérifier, bien sûr, mais je ne doute pas de la véracité de cet article.

    En ce qui concerne notre façon de penser aux éleveurs de porc, bovins, et ovins, nous allons bien sûr, leur en faire part !
    Cordialement.

  3. AvatarMuxu64

    Superbe article Christine 🙂
    Comment la dictature des esprits s’immisce dans tous les domaines !!! A croire que le but recherché est de nous désespérer car sans espoir en l’avenir, on baisse les bras, on ne se bat plus…..et ce jour là ils auront gagné……Résistance 🙂

  4. Avatarpaul

    Il semblerai sauf erreur de ma part qu aucune viande de porc n etait proposé lors de ce barbecue geant de l hotel de ville ! les producteurs de Porc n etaient pas concernés ? ou Delanoé n en voulaient pas ,car cela aurait été discriminant ? plus rien ne m etonnerait !
    Je comprend mieux la demarche des producteurs de charcuterie et autre cochonnailles ,qui ont suivis Hollande en
    Chine ,en esperant un debouché commercial ! pour le cochon en France ,l avenir n est pas rose ! pour l heritage
    de la pensée Grecque ,les lumieres et 1789 non plus…..

  5. AvatarErick

    Comme tu l’as dit :pas trop de sucres, pas trop de sel, pas trop de gras, pas trop d’alcool, pas trop de sexe, pas trop de travail, pas trop de choix, pas trop d’extrème (droite hein ! , la gauche est permise et même encouragée), pas trop ouvrir sa gueule, pas trop manifester (sinon gazzzzz lacrymo bien sûr), 5 fruits et légumes, des produits laitiers……….LEs français sont-ils devenus cons au point qu’il faille leur dire quoi prendre ou quoi éviter ?

    J’aimerais beaucoup plus que l’on nous dise (et surtout qu’on le fasse) : pas trop de charge sociales, pas trop d’impôts, pas trop de TVA, pas trop de racailles, pas trop de radars, pas trop de concessions sur notre identité, pas trop de quartiers communautaires, pas trop d’esclavagisme des entrepreneurs Français (les petits, car les grands…) pas trop de burquas dans les rues, pas trop d’administrations compliquées alors que c’est si simple de faire des tranches de cotisations en fonction du CA qui reprennent toutes les charges obligatoires et justes si possible (option libératoire de taxes du travail : exemple de 1 à 10000 euros par an : pas de taxes, développement de la société, de 10001 à 30000 euros une taxe de x% reprenant tous les prélèvements obligatoires à ‘administration de se débrouiller avec la répartition et donner quitus au cotisant) au lieu de celà l’on nous taxe de manière inégales et incompréhensible (année N-2, régularisation, rangement dans une case dont il faut justifier pour en sortir…….) j’aurais tant à dire……Merci à Christine pour ses lumières sur l’islam.

  6. AvatarFOURCADE

    N’étant ni halalien ni végétarien je mange du porc,du poisson,des oeufs et sur internet on peut avoir la liste des abattoirs avec leur numéros « ne pratiquant pas l’abattage halal ni casher » hors volailles et lapins.
    Il suffit de contrôler leur numéro en principe présent sur les emballages à la vente au détail et voir si il est présent sur cette liste ce qui n’est pas évident du tout notamment dans les grandes surfaces.Si non ne pas acheter.
    Personnellement chez un seul boucher des hall celui-ci m’a montré le n° d’abattoir présent sur le morceau de carcasse dont il m’a découpé mon morceau.
    En cherchant sur internet le site « viande halal » cela est très instructif.

  7. AvatarRENAU

    Bonjour,

    En parlant de féminisation, j’ai aimé le reportage sur les femmes « CHATOUILLEUSES » de Mayotte qui ont fait une action aussi importante que Gandhi (sans armes et sans violence, elles ont fait pliée des grands des Comores avec comme résultat la création du 101e département Français).
    Mais ce qui m’a le plus plu dans ce reportage c’est qu’ont les voient pimpantes et fières d’être libre car c’est « matriarcale » et que l’homme musulman passe au deuxième plan et cerise sur le gâteau elles seules peuvent acheter un terrain et y faire construire la maison (l’homme n’en a pas le droit). Alors question ultime pourquoi ne pas diffuser ce reportage à grande échelle pour que les autres femmes prennent le pouvoir « matriarcale » et que dans le monde il y ai une vrai religion musulmane modérée et aimant son prochain.
    Amicalement.
    Jean Philippe

    1. Avatarresistancerepublicaine

      effectivement, ils font tout pour nous imposer la société multiculturelle qui ne les empêchera pas d’imposer leur modèle partout dans le monde

  8. AvatarDICENTIME

    Pourquoi tant de colere ?

    Vous semblez aimer manger de la « bete morte » … soit ! c’est votre droit SOYEZ HEUREUSE AINSI !

    Personne n’oblige a ne pas faire ceci ou cela et je n’ai pas entendu parler de « nervis ou de troupes de choc végétariennes » ? ? ou sont ces cranes rasés de la salade ?

    Supposons que nous observions notre environnement avec une lorgnette (des besicles des culs de bouteille bref des lunettes a gros foyers) ces lunettes ce sont nos passions non tenues en laisse ET ELLES SONT MAUVAISES CONSEILLERES

    Les végétariens et vous voyez la chose d un bout différent de la même lorgnette , cette lorgnette est française vu d un coté cela grossit vu de l autre cela rétrécit tout dépend de qui est du bon coté mais ce qui est dans le collimateur c’est notre pays !

    Discutez avec eux au lieu de vous invectiver car l union fait la force Unissez vous donc au lieu de vous chamailler comme des gaulois de gossiny car vous ne vous reproduisez pas a la vitesse GRAND V vous !

    finalement à la mesure de l humanisme (pas le communisme) qu y a t il de plus horrible pour notre conscience si on se donne la peine de la questionner ?

    par ordre d élimination :

    1 manger de la viande (du cadavre donc si vous me permettez ce raccourci ) « y a beaucoup bon gout ! »mais on a une quantite phénoménale de reportages en camera cachée qui montrent que les animaux agonisent dans des conditions épouvantables dans les abattoirs pourtant non halal et agréés par l’état ?

    2 manger du cadavre halal préalablement torturé en étant conscient et qui contient toutes les bactéries de régurgitation (poumons de l animal noyés par ses vomissures durant son agonie entre autres je ne vais pas insister )?

    3 changer d époque et POUR CEUX QUI LE SOUHAITENT remplacer la viande par effectivement l équivalent PROTEINES (EN FROMAGE notamment) œufs (c est a dire du foeutus de poule soit de la « matiere non née »

    Les muzz eux nous voient non pas par un autre bout mais avec une lorgnette complètement tordue qui date de plusieurs milliers d années et dont le mode d emploi date de la même époque barbare

    Par contre elle ne marche que dans un seul sens , celui rétrécissant dans lequel on voit la France toute petite et faible de ses dissensions , eux se sentant « hakbar » bien sur !

    nous changeons d époque Si nous nous passons de viande (ceux qui le souhaitent) en faisant un bond dans le futur car le cadavre qui est ingéré ne contient pas que des protéines , il est imprimé dans sa matière des conditions dans lesquelles il a été obtenu ( mais c’est là un autre débat )

    ne plus manger ces choses nous démarquerait encore plus des muzz en tant que civilisés face a la barbarie

    quant a la filière viande c est toujours difficile de changer d activités mais pas insurmontable le pays en a vu d autres

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Je n’ai pas dénoncé les végétariens en général mais le lobby qui veut imposer un jour sans viande

    2. AvatarJehan Delours

      Il est vrai [humour] que physiologiquement l’homme, tout comme quelques autres animaux, n’est pas fait pour manger de la viande (de cadavre dites-vous, bien sûr ! comme si on dévorait vivant ! bref …) alors pourquoi être « classé » comme omnivore et avoir des canines ? …
      Quand aux souffrances de la nourriture, parlons-en ! Vous n’avez jamais entendu le cri de douleur de la carotte que l’on arrache de son sol natal ? ou bien n’avez-vous point connaissance du supplice de la salade à qui on tranche le col au ras de la terre ? …
      Soyons sérieux et admettez tout de même que les végétariens et autres « taliens » profitent du malaise créé par la viande hallal pour tenter de nous inculquer leurs théories « New Age ».
      Que l’on nous foute la paix avec ces « régimes alimentaires » et que l’on nous laisse consommer ce que bon nous semble. Moi, une ou deux tranches de lard grillé en entrée, suivi d’une bonne bavette à l’échalote bien saignante et des patates sautées, le tout arrosé d’un bon pinard puis un morceau de fromage à pâte crue et une salade pour finir, ça me convient et je ne me mêle pas de juger de ce qu’il y a dans l’assiette du voisin !

      1. AvatarDICENTIME

        ahhhhhhh !cette histoire de la « carotte qui hurle de douleur » je m’y attendais ! c est un lieu commun sans vous offenser !

        « Dieu a mis dans les mains de « L‘homme » le sceau de son destin » nous dit Bossuet je crois …

        PRENONS DONC JE VOUS PRIE LE SCEAU DE NOTRE DESTIN

        Qui commande l estomac ou l esprit ?

        Moi je fais réellement appel a votre réflexion je ne souhaite pas entrer en polémique stérile avec des lieux communs et des coups bas

        Argumentez vraiment mais nos arguments resterons ce qu ils sont , une confrontation de points de vue et non un affrontement de points de vue du moins je le souhaite ainsi

        De la discussion nait la lumiere , de l affrontement ne peut naitre que rancœur et … animosité

        je vous invite a relire mes arguments sur ce que contient ce que vous appelez de la « viande » (ce qui est une matieresupposée hypocritement inerte ou sans origine ) et moi je la nomme de la bete morte pour marquer ma distanciation ;ce terme est VRAI il indique la vraie nature de ce que vous ingerez et qui devient partie intégrante de vous memes , en bref vous devenez un peu de la vache ou du cochon que vous mangez

        Observez la violence et la haine perpétuelle inextinguible des muzz obsédés par le sang et les égorgements

        Que mangent ils ?

        Comment cette « viande est elle obtenue ? de façon cruelle et pour tout dire avec nos criteres eux memes hypocrites , épouvantable ! sans compter qu ils infligent le meme traitement aux humains qui leurs sont differents

        QUE PEUT ON EN CONCLURE ?

        Nous sommes CE QUE NOUS MANGEONS

        CQFD

        réellement comme Descartes relechissez « cogito ergo sum » et non pas « carpe diem »

        le second postulat (carpe diem ») est plus court que le premier en terme de profondeur , il ne fait pas appel a votre ame n a votre reflexion ni a votre capacité a vous autodeterminer mais a votre instinct de survie , ce qu on appelle le « cerveau REPTILIEN » (DJINN) sans que vous en ayez conscience et qui vous fait « omnivore » donc si j ose dire , a votre « animalité » basique …que vous revendiquez malheureusement !

        je souhaite a tous un bon premier mai et surtout un bel et grand eveil empathique envers les autres animaux car nous sommes tous reliés avec des degrés différents

        c est pourquoi certains mangent plus un légume qu un œuf , un oef plus qu un poisson , un poisson plus qu animal a sang chaud le tout étant une question de choix par défaut car il faut bien effectivement se nourrir, Dieu nous a fait ainsi

        mais il nous a donné aussi une conscience ….. et la conscience (l esprit )anime la matière et non l inverse

        difficile d échapper a sa conscience lorsq elle s est révélée

        « l’œil était dans la tombe et regardait Cain »

        1. AvatarJehan Delours

          Mort de rire ! C’est ce que nous mangeons qui détermine notre devenir soit, dans mon cas, de la vache ou du cochon ! …
          C’est le même argument utilisé par les chrétiens de l’époque de l’inquisition donc autant arriérés (pour notre époque) que les musulmans et leur coran malheureusement encore d’actualité.
          Donc, si j’en crois ce que vous dites, l’esprit de ce que nous mangeons s’intègre à nous … alors qu’en est-il du mouton mangé par le loup, lui-même mangé par l’ours, lui même mangé par les rapaces et les asticots etc-etc … ?
          (Pour toutes références au sujet et votre culture personnelle, lire « L’ours, histoire d’un roi déchu » de Michel Pastoureau).
          Bon, je ne m’étendrai pas plus sur ce genre de débat stérile qui ne peut faire que le jeu des obscurantistes qui menacent notre liberté de choix et pour moi toute forme de religion ou tentative d’endoctrinement sur quelque sujet que ce soit est « opium du peuple ». Je n’aurais même pas dû répondre à la provocation, et s’il y a coup bas et lieux communs c’est bien de s’engouffrer dans la brèche ouverte par les conflits idéologiques actuels pour essayer de nous endoctriner avec des principes alimentaires qui sont les VÔTRES mais pas ceux de la majorité silencieuse.
          Dans une stratégie du même acabit, j’ai remarqué, par chez moi, que depuis qu’il y a conflit ouvert entre le monde chrétien et le monde musulman, les « témoins de Jéhovah » recommencent à tournoyer tels des charognards pour tenter d’inculquer leurs préceptes de malades comme étant le seul salut de l’âme. Et OUI, je met les « végétauvores » dans le même sac qu’eux ! Ceux qui renient nos origines et notre nature animales ne sont qu’illuminés.
          En conclusion pour ma part : Fin d’un débat hors sujet et bien loin de nos préoccupations de défense de la laïcité.

          1. AvatarJehan Delours

            Post-scriptum :
            Si « Nous sommes ce que nous mangeons » … alors je préfère être un ours qu’un navet !

          2. Avatarresistancerepublicaine

            Je comprends votre coup de gueule Jehan, face à la véhémence de Dicentime, mais je me garderais bien de comparer les végétariens avec les adeptes de sectes quelconques. Tout est dans le juste milieu, mais arrêtons là le débat, le danger est ailleurs.

          3. AvatarDICENTIME

            hummmm! un ours dites vous ? vous devriez manger des moules ou des huitres c’est le même QI donc vous ne risquez rien ,

            « amicalement » BIEN SUR

            continuez donc a mordre les culs de vache , à d etre « mdr » « ptdr » et autres gracieusetés de la novlangue de gooooooche , ce message ne s’adressait a l évidence pas a vous mais a des personnes non formatées

            et comme dit Mme TASIN arrêtons là car effectivement l’ennemi est ailleurs

            ps : je ne me suis pas du tout montré « véhément » , ce qualificatif est connoté « extrême ou abusif » a moins que la simple argumentation ne soit a présent assimilée a de la véhémence

            quant aux majuscules elles furent utilisées en juste relief ponctuel et sans abus je trouve

            merci pour cet excellent journal et la largeur des points de vue que vous y admettez !

  9. Avatarpaul

    Je regarde les vegetariens plutot avec bienveillance ,par contre le vegetalisme pour moi est une folie, surtout pour
    des enfants..Les vegetaliens ne consommant meme pas du lait, ni miel etc…
    Je ne suis pas vegetarien , mais j estime que la souffrance animale inutile doit etre bannis…ainsi que certains
    elevages intensifs qui mettent l animal au rang d objet et c est insupportable..

    Et justement , la barbarie du rite musulman qui se repand en Europe , est une raison supplementaire de
    combattre cette religion violente et sanguinaire……et dire que c est un symbole religieux pour eux ? beau symbol effectivement, que beaucoup n hesite pas à accomplir en famille et à la vue des enfants de tout age..

    1. AvatarJehan Delours

      Voilà ! Là, je suis d’accord, le danger est ailleurs et si je respecte les coutumes alimentaires de chacun, j’ai du mal à tolérer que l’on critique les miennes. Mon père était boucher, FRANÇAIS, LAÏQUE, ATHÉE (comme moi actuellement), et si son métier était de fournir de la viande à ceux qui en voulaient jamais il n’a accepté de faire souffrir inutilement les animaux au nom d’une religion ou d’un quelconque principe ethnique. Revenons-en à nos moutons … hallal, kasher ou pas !? …

  10. AvatarDaniel

    Bonjour à tous les amis…..

    Juste une petite remarque : j’aimerais assez que nos « amis » végétariens, végétaliens ou macrobiotiques, voire légèrement sectaires comme les mormons et les « jéhovah » m’expliquent comment il feront pour « conseiller » à certains « groupes ethniques » comme les Inuit (qui par la force des choses ont une alimentation exclusivement carnée, les légumes poussant assez mal sur la banquise !!) une bonne méthode pour mourir de faim…..Ce ne sont d’ailleurs pas les seules peuplades qui dépendent de la « viande de brousse » pour survivre. C’est sympa un phoque, au moins autant qu’une vache….Je suis certain qu’ils seraient d’accord pour qu’on convertisse les orques (et les Inuit !!)au végétarisme ….
    Et finalement, carnivores ou pas nous mangeons tous de l’herbe. Après passage dans l’estomac (multiple) d’un ruminant (ou pas !) herbivore . Qu’on culpabilise ou pas l’homme est à une extrémité de la chaine alimentaire !! (parfois le requin et le crocodile aussi, certains grands félins, et le lombric de toute façon !!)
    En revanche nous devons exiger que soit prise en compte la souffrance animale. Le besoin naturel de protéines n’autorise pas la torture préalable. Ce qui implique l’interdiction pure et simple de l’abattage Halal. Si certains pays ont imposé cette interdiction sont-ils plus évolués que nous? J’ai quelques amis en Hélvétie, je n’ai pas l’impression d’être un sauvage en leur compagnie…..
    Et même l’église a « excusé » les membres de cette équipe de rugby sud-américaine qui après le crash de leur avion ont dû pour survivre se nourrir des « cadavres » de leurs amis, enfreignant ainsi l’un des tabous les plus forts de l’espèce humaine. Quand l’esprit qui anime le corps a disparu celui ci n’est plus qu’un certaine quantité de protéines. Après tout les organes de remplacement « prélevés » existent….Je ne pense pas que ceux qui survivent avec un rein ou un coeur greffé aient l’impression d’être des cannibales . Végétariens compris….

    Amitiés à tous, bonne journée Daniel.

  11. AvatarDICENTIME

    question : Y A T IL DES TROLLS sur ce site ?

    apparemment « nous y en a pas parler le même français  » OU QUOI ?

    OU ALORS C EST MOI QUI DÉRANGE apparemment

    REMARQUEZ JE VEUX BIEN SI C EST BON POUR LE PAYS AU FINAL

    ceux qui me comprendront sauront que je n’ai proposé qu un « saut quantique » (un sursaut u bond « civilisationel » )

    qui parle de sectes , de contraintes etc ?????????????????????????????????????????????

    je ne suis MEME PAS végétarien MAIS LIBRE PENSEUR je n adhère et n’ai jamais adhéré a aucune association ni parti politique saurait on dire mieux ?

    simple question :

    sommes nous encore selon vous « dans la brousse » (mis a part peut être la saine saint Denis , arguenteuil etc ?
    (orthographe non garantie bien sur car yen a être dans la brousse ))ou au sommet de l Himalaya dans un avion crashé ??

    non on est dans un pays ravagé certes alors ?

    dépendons nous de la chasse pour « SURVIVRE » .????

    C’ incroyable a chaque fois que j’ai soulevé cette question du « viandard » ce que j ai récolté comme haine plus ou moins contenue ou enrobée avec des « humours » a 2 balles »

    a ce train là le pays est mal barré

    pourquoi ?

    parce que nous ne pouvons pas soulever entre nous autres français de souche des questionnements alimentaires sans faire éclater une tempête et hop c’est parti pendant 6 mois !

    comme l a si bien écrit Michel de nostre Dame « pendant que hire et discorde(entre gaulois) méditerranée était couverte de nefs » (d’invasion)

    les halal doivent bien se frotter les mains pendant ce temps là

    là dessus bonsoir

    je ne devrais plus y revenir car tout ceci manque singulièrement de courtoisie et je n ai pas versé le premier sang avant d être traité de « navet »

    NOTA BENET ( « humour ») je ne veux pas du tout avoir « le dernier mot » ,

    continuez donc a faire semblant de ne pas comprendre ce que je dis en répondant a coté de la question ou en ne répondant pas du tout a la question , mais je ne peux pas laisser dire n importe qui sans réagir et comme je suis fidèle lecteur du site … je vois ce que je vois

    allez bonne route a tous même si c’est a coups de menhir !

  12. Avatarapocalyptus

    Quelques remarques éparses, mais convergentes:

    * remarques préliminaires: j’habite en Angleterre, je suis Français et d’extraction protestante. Les protestants de l’Europe continentale sont loin de ressembler aux protestants des îles Britanniques. Seules des personnes de mauvaise foi pourraient m’accuser de donner libre cours à de purs préjugés.

    * au XIX° siècle, dans l’Angleterre victorienne, les âmes puritaines proclamaient: FLESH IS SIN.
    Après le Flower Power des années 1960, cette équivalence CHAIR = PÉCHÉ ferait plutôt ringard aujourd’hui, et les vrais ou faux végétariens (ces derniers se muant en carnivores lorsque personne ne les voit) proclament alors
    MEAT IS CRIME, bref VIANDE = CRIME. Du niveau religieux et moral, donc symbolique, on est descendu au niveau du réel, du tangible, de l’animal/esque. Mais la rémanence puritaine est toujours là, tapie au fond des âmes. Elle s’est tout simplement déplacée.
    Dans l’Angleterre victorienne, ces belles et bonnes âmes cautionnaient des mouvements sociaux du genre « Social Purity », pour lesquels le péché s’étendait jusqu’à la consommation d’alcool, de tabac, etc. Leur prosélytisme fleurissait et les nimbait d’une bonne conscience affleurant à même leur teint diaphane. Leurs descendants actuels sont à leur image. Ces croisés anti-carnivores ne se contentent pas simplement d’être végétariens, mais toisent du haut de leur orgueilleux pharisaïsme tous ceux qui ne résistent pas au péché consistant à manger de la viande animale.

    * Les vaches sont herbivores et leur estomac est façonné en conséquence, on apprend cela dès l’école primaire. L’estomac des végétariens n’est pas différent de l’estomac des omnivores. Il n’en diffère que par ce qu’il contient.

    * Le végétarisme véhicule un contenu de classe. Il y quelques lustres déjà, une enquête menée en Angleterre avait établi le portrait-type de la personne végétarienne:
    c’est une femme, elle habite dans le sud-est de l’Angleterre, elle appartient à la classe moyenne ou y aspire.
    Son opposé le plus réfractaire au végétarisme, c’est un homme, il habite dans le nord de l’Angleterre, il fait partie de la classe ouvrière.
    Le végétarisme est un marqueur culturel et socio-économique.

    * En Europe, c’est en Angleterre que la proportion de végétariens est la plus forte. Même parmi les populations protestantes d’Europe continentale, le végétarisme ne « prend » pas comme c’est le cas en Angleterre, sans doute parce que l’humus culturel y est différent.

    * L’imaginaire du sujet végétarien se nourrit d’une vision du monde où les animaux sont clairement hiérarchisés, comme c’est le cas dans le livre de la Genèse. Mes voisins par exemple se disent végétariens mais, paradoxe étrange, mangent du poisson. En effet, les poissons nagent et sont plus éloignés de l’humain que ne le sont les mammifères qui, eux, marchent. Quand j’ai dit à ma voisine que dans leur mise à mort, les poissons pouvaient souffrir tout autant que les mammifères, elle a émis des propos évasifs et m’a plutôt regardé avec des yeux de limande. Mes voisins ne sont pas à une contradiction près. J’oubliais de préciser: c’est elle qui a converti son compagnon à la religion végétarienne.

    * Hitler était végétarien.

    * Les personnes végétariennes ne sont pas forcément aimables. Leur « humanité » à géométrie variable pour les animaux se retrouve dans leur attitude face aux humains.

    * Aux personnes dont les défenses immunitaires ont été affaiblies, les médecins déconseillent en général le végétarisme. Les végétariens ne se posent guère de telles questions.

    * La VRAIE cuisine végétarienne, ce n’est pas simplement ôter la viande d’un plat « normal ». Certains végétariens sont de ce fait de très mauvais cuisiniers.

    * Le végétarisme fait partie intégrante de certaines religions. Dans ce cas, il se comprend aisément.

    * C’est en France que j’ai mangé le meilleur repas végétarien. La maîtresse de maison croyait en la métempsychose, et je n’ai eu aucun mal à comprendre ses élucidations en la matière. Son pâté de fleurs était délicieux, le devenait encore davantage avec un vin d’Alsace, ou était-ce un vin d’Anjou?

    1. Avatarresistancerepublicaine

      Voilà des considérations historiques passionnantes, merci ! Il n’empêche que l’on ne mettra pas tous les végétariens dans le même sac il y a de vrais humanistes et de vrias épicuriens dans le lot !

  13. AvatarMAIDON Norbert

    Pour mettre TOUT le MONDE d’ACCORD, un personnage non moins CELEBRE a dit, et PROCLAME:

     » ce n’est pas ce qui RENTRE par la bouche ………qui REND l’HOMME IMPUR…………………mais ce qui en RESSORT »

    VOILA, la BONNE FACON de PENSEE -JUSTE – COHERENTE – UNANIME en CLAIR

    MANGEZ TOUT ce que vous VOULEZ: de la viande, pas de viande, des légumes, du lait, des oeufs…
    et FAITES VOUS PLAISIR (manger pour VIVRE, et non pas vivre pour MANGER)

    VOUS n’êtes pas…………….des ANIMAUX, qui n’ont pas le CHOIX de leur nourriture ( herbes, ou viandes),
    ils mangent……ce qu’ils peuvent,…… quand ils le peuvent
    VOUS (NOUS) sommes des ÊTRES HUMAINS, LIBRES……………..OMNIVORES (= qui PEUVENT manger de TOUT )

    ALORS JOUISSONS de tous ces METS SUCCULENTS que cette BELLE TERRE nous fournit, et nous propose.

    MAIS ATTENTION: MANGER ne suffit pas………………..pour BIEN VIVRE,
    (la BELLE REMARQUE citée ci-dessus comporte un deuxième volet beaucoup plus IMPORTANT que le premier:)

    SOYEZ TOUS…………………………PURS (de coeur, de pensées, et de comportements)
    (ce n’est pas un COMMANDEMENT, mais plutôt…….une (RE)COMMANDATION DIVINE (NUANCE)

    A CHACUN………………………..de CHOISIR, librement

  14. Avatarcathy catowl

    la vérité, c’est que nous sommes trop nombreux sur la planète mais pas assez nombreux dans les pays civilisés. Plus exactement, nous sommes nombreux mais avec une population vieillis ante. trop de vieux, pas assez de jeunes. c’est ce qui explique le paradoxe . mais l’immigration n’a rien arrangé. bien au contraire. Avec l’importation exagérée de copulations prolifiques, il y a aussi trop de ‘jeunes’ et en attendant qu’ils deviennent aptes à travailler , ils sont une charge supplémentaire pour les ‘actifs’. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a trop de gens pour qu’ils puissent tous manger de la viande (et pourtant même si on ne compte que ceux qui ont les moyens de le faire, donc , à l’exclusion des plus pauvres)

Comments are closed.