Rappel : pour le pape de l’anti-racisme, un génocide en Afrique ce n’était pas très important…

Publié le 30 mars 2013 - par - 8 commentaires

Merci à Philippe Jallade, spécialiste, par son histoire, personnelle et professionnelle, du Rwanda, de m’avoir rappelé cette phrase énorme de Mitterrand parlant du génocide au Rwanda : « Dans ces pays-là, un génocide, ce n’est pas trop important ».

 Pourquoi revenir sur l’itinéraire de ce personnage interlope s’il en est (je sais que ce mot n’est pas courant, mais il est beau, et nous devons, nous, résistants, choisir de faire (re)vivre, le plus possible, le mieux possible, notre langue menacée à la fois par l’anglais, par la destruction de notre école, par les borborygmes haineux du rap et par le sabir banlieusard, pour ne pas parler des dégénérés de la tronche qui ne connaissent que 3 mots « nique ta mère ») ?

 Parce que, face à la montée du sentiment anti-islam, à l’occasion du scandale Babyloup, les professionnels de l’anti-racisme que Mitterrand a portés sur les fonds baptismaux s’agitent et vont tout faire pour essayer de nous contraindre au silence. Ils vont tout faire pour que le débat sur le voile n’ait pas lieu et pour essayer de nous prouver qu’interdire le voile dans les entreprises serait une stigmatisation, autrement dit un crime raciste…

 Alors n’hésitons pas à leur rappeler la dualité, l’hypocrisie et la monstruosité de celui qui méprisait tant les Africains que, pour lui, un génocide chez eux n’avait pas grande importance. N’hésitons pas à leur dire que les vrais anti-racistes, c’est nous. Nous qui voulons à tout prix protéger les nés musulmans et surtout les nées musulmanes du système totalitaire qu’on leur impose parce que le hasard les a fait naître d’un père musulman. Nous qui voulons à tout prix que les femmes n’aient pas honte de leur corps et de leurs cheveux. Nous qui voulons à tout prix qu’en France on vive et on grandisse avec le respect et l’amour de la femme. Nous qui voulons qu’en France les enfants puissent voir, apprécier et savourer la beauté de n’importe quelle femme, nounou, puéricultrice, ou simple passante. Parce que nous vivons dans l’héritage grec et qu’il faut être un sacré pervers pour considérer une Vénus callipyge comme une chèvre à « niquer  » pour assouvir ses bas instincts.

AphroditeKallipygos

  Vous pouvez aider la direction de la crèche Baby Loup en lui envoyant des messages de soutien. Baby Loup, 12 place Trident, 78570 Chanteloup les Vignes. [email protected]

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Rappel : pour le pape de l’anti-racisme, un génocide en Afrique ce n’était pas très important…”

  1. Laurent Laurent dit :

    j’ai essayé d’écrire à babyloup mais l’adresse internet est erronée!
    Pouvez-vous rectifier? Cermi euh merci

  2. Avatar Jallade dit :

    Mis à part la mise en cause de Mitterrand, l’article mis en lien contient un certain nombre de rengaines inexactes, des « images d’Epinal » dont on a alimenté le grand public. Deux exemples.

    « un véritable génocide, qui se solde par plus d’un million de Tutsi ».
    Sans rentrer dans une comptabilité macabre, ce chiffre est supérieur (environ 300.000) au nombre de Tutsi présents dans le pays à l’époque ; et ils sont loin d’avoir tous été tués.
    Et ne pas oublier d’inclure parmi les victimes, les Hutus tués par les Hutu et, ce que l’on persiste à occulter, les Tutsi tués par les Tutsi du FPR.

    « une population hutu conditionnée depuis plusieurs décennies à la haine anti-tutsi ».
    S’il y a eu haine (le terme est un peu excessif, sauf massacres ethniques de 1973 qui ont d’ailleurs amené Juvénal Habyarimana à prendre le pouvoir pour y mettre un terme) plusieurs décennies, c’était dans les deux sens, voilée, sans nécessiter de « conditionnement ».
    Le « conditionnement » est apparu à partir de fin 1990 suite à l’attaque du FPR à partir de l’Ouganda (« guerre d’octobre »). Il s’agit de la revue Kangura et son fameux numéro de décembre 1990 où a été publié « les dix commandements du Hutu ». Avec le recul, c’est du niveau de la littérature islamique quand elle s’en prend aux juifs.
    D’ailleurs, la dernière page de couverture de ce numéro était occupée par une grande photo du souriant visage de Mitterrand avec pour légende « un véritable Ami du Rwanda ».

    Plus tard, en juillet 1993, est apparue « Radio Mille Collines ».

    J’envoie tout-à-l’heure à RR pour archives une copie de ce numéro de Kangura de décembre 1990, malheureusement de qualité pas terrible.
    Christine Tasin sera ravie d’y voir une photo du sémillant interlope Mitterrand « Ami du Rwanda », où « un génocide n’est pas très important »…
    .
    Pour ce qui est de l’habituelle « pause dominicale » de RR, apparemment, pour certains, c’est mal barré.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Merci Philippe je savais que tu allais réagir sur le fond. j’avais mis ce lien pour la référence à Mitterrand… mais je veux bien que tu nous fasses juste un récapitualitif, simple et court en 10 de ce qui s’est passé au Rwanda (je sais c’est bi en trop compliqué pour être réduit à ça mais justement c’est tellement compliqué etlong à lire que personne n’y comprend plus rien) avec juste des liens pour ceux qui veulent plus d’infos.
      Par ailleurs cela ne va pas empêcher la pause dominicale c’est pas parce qu’on est athées qu’on ne va pas fêter Pâques en famille, bien boire et bien manger, non mais !

  3. Avatar Jallade dit :

    A propos de « Dieu » (François Mitterrand)
    Ne pas oublier que dans le haut clergé socialiste d’alors, après le père, il y a le fils. Jean-Christophe Mitterrand (« Papa-m’a-dit »), alors Monsieur « Afrique » à l’Elysée, très beaucoup grand spécialiste du Rwanda.

    . « …Pour sauver l’armée rwandaise en déroute, François Mitterrand ordonna l’« opération Turquoise », ce qui permit au passage d’effacer les traces des vastes plantations de cannabis grâce auxquelles Jean-Christophe arrondissait ses fins de mois (Survie)

    . « Le génocide franco-africain : faut-il juger les Mitterrand ? », titre, par exemple, le journaliste Pascal Krop, qui ouvre son livre en forme de procès à charge par une manifestation de réfugiés rwandais, en juin dernier, agitant des pancartes : « Jean-Christophe Mitterrand, marchand de drogue ! » • Le Monde Diplomatique Philippe Leymarie, novembre 1994.

    . « Quand bien même Jean-Christophe Mitterrand aurait trempé dans les trafics de drogue du clan Habyarimana… » (Lutte Ouvrière avril 1999).

    . « Ces dernières années,  » plus de 60% du cannabis (de 500 kilos à une tonne selon les années) saisi au Burundi provenait du pays voisin  » (le Rwanda).

    Les manifestants voulaient signifier que le fils du président de la République française était impliqué dans l’exploitation de vastes champs de cannabis appartenant à l’ancien président, dans la grande forêt de Nyungwe, au sud-ouest du pays. Dans la presse belge, on insinue que si les troupes françaises sont intervenues dans la préfecture de Gikongoro, située dans la « zone humanitaire sûre », et que si les commandos de la Légion étrangère patrouillent dans la forêt de Nyungwe, c’est également pour faire disparaître toute trace de ces activités (149) ».
    http://survie.org/publications/les-dossiers-noirs/dossier-noir-no2-les-liaisons/article/cote-d-ivoire-rwanda-comores

    La grande sollicitude socialiste anti-raciste à l’oeuvre en Afrique, « Stop ou encore » ?

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Atroce… est-ce prouvé ou bien la presse a-t-elle fait courir des rumeurs ? Il faut se méfier de tout et de tout le monde….

  4. Avatar Hélène dit :

    Oui, chère Christine-agrégée-de-lettres-classiques, nous devons faire revivre notre langue, menacée par l’anglais, la destruction de notre école, notamment par ceux qui devraient le mieux la pratiquer, à savoir les professeurs!
    Je me permets, très amicalement, de vous rappeler que les « fonds » baptismaux que vous évoquez dans votre article sont des bassins, (des fontaines), qui s’écrivent donc « fonts ».
    A moins que la réforme de l’orthographe, à mon insu, soit aussi passée par-là…
    Joyeuses Pâques!

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Très juste remarque Hélène, j’en suis confuse, à force d’écrire des articles ou pistes d’articles divers en même temps je passe d’un homonyme à l’autre !

Lire Aussi