Le Monde enlève le masque : il milite bien pour le retour du délit de blasphème

Il suffit de relever une phrase dans un article sur « le féminisme islamique » (sic ! cette notion est décidément très tendance…) : Le féminisme islamique élève-t-il un double étendard contre les visions racistes qui propagent la haine de l’islam et celles qui répandent des interprétations misogynes et rétrogrades ?

 Critiquer l’islam, « propager la haine de l’islam » c’est, pour les islamo-collabos du Monde, une vision raciste.

 Haïr une doctrine, c’est, pour les staliniens du Monde, une vision raciste. Il est vrai que, déjà, pour Staline, critiquer le communisme était un délit méritant le goulag ou même la mort. Staline ne se donnait pas la peine de chercher des arguties pour prouver qu’en critiquant le communisme on poussait à la haine de celui-ci et donc de façon sous-entendue à la haine des communistes, quels qu’ils soient, quelle que soit leur histoire, quelle que soit leur façon d’appliquer et de vivre la doctrine communiste. Staline ne s’embarrassait pas de telles complications !  Dans l’ex-union sociétique, le délit de blasphème existait bien. Il ne fallait pas toucher au dieu communisme.

 Il en est de même en France, à présent, il ne faut pas toucher à l’islam. Sauf que la tradition française des droits de l’homme et de la liberté voltairienne empêche ce qui allait de soi dans une Russie passée directement du régime tsariste à celui des commissaires du peuple. Alors il aura fallu près de 40 ans de lois soi-disant anti-racistes, de manipulations de l’opinion via l’école et les medias pour que l’on puisse faire croire aux gens que détester une doctrine pourrait signifier la haine pour les tenants de la dite doctrine et, plus encore, l’incitation à haïr et donc à malmener les prosélytes de cette doctrine.

 Je connais nombre de Français moyens qui ont une détestation absolue du communisme, au nom des dégâts et meurtres commis. Je ne sache pas que, jusqu’à présent, André Gérin, Georges Marchais ou Pierre Laurent aient jamais poursuivi en justice tous ceux qui ont dénoncé, à coups de discours, d’articles ou de livres le communisme sous prétexte qu’ils inciteraient à haïr les communistes eux-mêmes et même à les malmener !

 Voilà les maux dont nous souffrons. Les fossoyeurs de la liberté d’expression sont ceux qui, par des lois scélérates, ont décidé que l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen (voir ci-dessous) ne suffisait pas à permettre la liberté religieuse et qu’il fallait mettre à l’abri de toute critique ceux qui pratiquent une religion (ou un épouvantable système qu’ils appellent religion). De là  à interdire la critique même de la religion il n’y a qu’un pas que nos censeurs franchissent allègrement.  Ils rêvaient de restaurer le délit de blasphème, ne le pouvaient pas par une loi, ils y sont arrivés par des arguments et des procédures de sophistes, avec la complicité active de nos gouvernants.

 C’est comme cela que les Pol Pot du Monde peuvent incorporer à leur comité de rédaction les responsables du machin contre l’islamophobie, qui ont orchestré toute une campagne pour essayer de faire croire que l’islamophobie était un délit, bafouant, dans un silence religieux et complice, le préambule de notre constitution :

Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu’aux droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement de 2004.

Préambule renvoyant explicitement à la Déclaration des Droits de l’homme et du  Citoyen de 1789 dont les articles 10 et 11 assurent la liberté d’expression et de pensée :

 Article 10Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.
Article 11La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

 Bien entendu, on sait depuis les lois scélérates Pleven en 1972, la loi Gayssot, la loi de 1992 relative à la réforme du code pénal, la loi Taubira…  que les sophistes des différents gouvernements, des associations antiracistes, suivis par quelques magistrats, ont instrumentalisé la restriction de la fin de l’article 11 évoqué ci-dessus en dénonçant comme un « abus de liberté » la libre critique non pas des religions mais de l’islam, considérée, par un raccourci qu’aurait démonté n’importe quel élève de rhétorique il y a 60 ans, comme de l’incitation à la discrimination et à la haine !

 Staline ou Voltaire ?

N’en déplaise aux nouveaux Khmers j’ai choisi Voltaire. Et je suis prête à tout pour défendre cette liberté de penser, de parler et d’agir que le patriarche de Ferney a défendue toute sa vie.

Christine Tasin

 
 
 

 29 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Si votre religion vaut la peine qu on tue pour elle , commencez donc par vous meme , mais loin de nous svp
    … et vous feriez un bien immense à l humanité , messieurs dame adorateur de » l homme parfait »…C est ainsi
    que certain musulman qualifies leur prophete ! l homme parfait !!!!!!!!!

  2. INTOLERABLE, c’est le MOT, pour définir l’ISLAM, dans nos pays HISTORIQUO-CHRETIENS,
    Et c’est bien un chrétien qui vous parle, car TOLERANCE, est SYNONYME de PASSIVITE,
    et un chrétien, n’est pas, et ne doit pas être PASSIF: JAMAIS
    Rappellons ICI quand même une PRUDENCE NECESSAIRE dans Notre COMBAT de RESISTANTS REPUBLICAINS
    DIFFERENCIONS TOUJOURS….. l’ISLAM, et les islamistes, ……des Hommes et des Femmes.. musulmans:
    beaucoup parmi eux sont……nés, et ont été élevés …musulmans, mais n’ont pas eu le CHOIX INTELLECTUEL de COMPARER, ETUDIER les Autres RELIGIONS, et donc, éventuellement, d’en CHANGER, ou de ROMPRE avec Elle.
    Et le PIEGE MORTEL de l’ENDOCTRINEMENT RELIGIEUX a été subtilement glissé dans le CORAN, en ces termes:
     » TUEZ ceux d’entre vous ….qui voudrait SORTIR de l’ISLAM, …fusse-t’il de votre PROPRE FAMILLE ».
    Comment peut’on alors REPROCHER, à de nombreux musulmans, de ne pas trop vouloir ……bouger, dans leur FOI.
    Et où serions-nous?, et qui serions-nous?…… si nos parents avaient étés…….musulmans?
    Mais ce qui fait la « petite » différence, la ….DIFFERENCE…….ENTRE EUX, entre musulmans,
    est leur TAUX de TOLERANCE ..aux ACTES BARBARES ………….des ISLAMISTES .
    – Les « BONS » musulmans (POUR NOUS ), sont ceux qui ne TOLERENT PAS les CRIMES de leurs « frères musulmans », et les condamnent plus ou moins ouvertement autour d’eux: ceux-là……….sont en fait …….des HEROS
    – Et les « mauvais » (toujours pour nous), sont ceux parmi eux, qui sont…. HEUREUX des MASSACRES
    (même si ce n’est pas eux qui les ont commis directement), et revendiquent …AVEC les TERRORISTES…..
    les attentats: ceux-là, et ceux-là, SEULEMENT, sont EUX AUSSI, des…. ASSASSINS, par SIMPLE-CONNIVENCE.
    Car il est……….HUMAINEMENT INSUPPORTABLE, dans un MONDE dit  » CIVILISE « ,
    de POUVOIR, et de SE DONNER le DROIT…. de « TUER »( un autre être humain), au « NOM MÊME de DIEU ».
    DIFFERENCIONS donc TOUJOURS, les Hommes, d’avec les RELIGIONS auxquelles ils appartiennent,
    et APPRENONS à « SEPARER « …….l’IVRAIE, …..du BON GRAIN.
    DIEU, LUI, par PRINCIPE, SAURA BIEN……………….FAIRE la DIFFERENCE (entre les hommes)

  3. « Critiquer l’islam, « propager la haine de l’islam » c’est, pour les islamo-collabos du Monde, une vision raciste. »
    Il n’y a pas que Le Monde.
    Je vous invite à lire cet article… édifiant…
    L’erreur chrétienne islamophobe, par Jérôme Prékel
    PRÉAMBULE
    « La prise de position qui suit ne conteste pas qu’il existe un problème de société, de politique, de culture et de religion, en relation avec l’islam. Les actes de violence, de terrorisme — qu’ils s’exercent à l’extérieur ou à l’intérieur de la communauté musulmane — sont tous condamnables, ainsi que toute forme d’antisémtisme. Cet article n’a pas la prétention d’apporter des réponses au problème posé sur le plan sociologique, ou politique, mais d’attirer l’attention sur le phénomène de l’islamophobie (qui n’est pas une réponse digne de ceux qui professent la foi), et qui se répand de plus en plus, avec parfois une bienveillante absolution de certains responsables chrétiens. Le présent propos cherchera à rendre sa place à une considération biblique et spirituelle de cette question.
    INTRODUCTION
    Par ennui plutôt que par bêtise, par ignorance plutôt que par stupidité, beaucoup de chrétiens bien intentionnés nourrissent une vision du monde au cœur duquel l’islam est devenu le principal danger de nos sociétés modernes. Les églises organisent des séminaires et des formations sur le sujet : l’islam est identifié comme le grand défi chrétien du 21è siècle. C’est une vraie question, qui sensibilise un grand nombre de chrétiens et qui les pousse à se nourrir d’infos et de nouvelles qui sont souvent de qualités inégales. Et une bonne partie d’entre eux a glissé dans un comportement islamophobe (voir l’article précédent [1]). Je crois que nous pouvons dire ici que ceux qui ont la responsabilité d’enseigner, d’avertir, et de conduire se sont parfois laissés dépasser par le sujet, et que faute de temps pour le sonder, ils laissent plus ou moins sciemment leurs communautés glisser dans le sens du courant évangélique : après tout, si cette “légère” islamophobie peut contribuer à recréer une unité des troupes autour d’un thème mobilisateur, pourquoi pas ? Je pense que c’est à cet endroit précis que les erreurs se transforment en fautes spirituelles. Le message de l’Évangile doit rester prééminent sur toute autre considération du siècle, et particulièrement les peurs et les menaces. »
    http://www.blogdei.com/24374/l%E2%80%99erreur-chretienne-islamophobe-par-jerome-prekel/
    La naïveté de l’auteur est consternante.

    • Oui j’ai lu ça et partage complètement votre conclusion

  4. Lors du ramadan 2011 , une amie metis originaire de la Reunion , c etait faite agressé verbalement par
    deux femmes musulmanes car elle mangeait une patisserie dans le metro ! peut etre que les deux femmes
    pensaient que mon amie etait musulmane ! combien meme elle l aurait été ,cela ne change rien à l attitude
    intolerable des ces deux militantes de la religion de paix,d amour et surtout de tolerance !
    Si j avais été là au moment des faits , l affaire aurait sans doute mal tourné et on peut dejà deviner la suite , les
    malheureuses servantes de Mohomet se seraient depechés de jouer aux victimes et à la haine religieuse et bien
    entendu ce serait la vraie victime qui aurait été au tribunal……C est cela qu on veut dans ce pays et c est l intolerable
    qui deviendrait la regle !
    Il est dejà intolerable que les adeptes de cette religion ne cessent de passer pour des victimes ,alors que partout
    les violents, les intolerants ,viennent de leur rang !
    Innaceptable que pour cause de Ramadan ,la justice soit clemente (plus que d habitude pourrait t on dire) envers
    ces memes personnes.
    Intolerable de voir cette association scélérate ,le MRAP , se porter au secours d une musulmane qui nomme son
    fils Djihad et l envoi à l ecole avec le tee shirt que l on sait ! les parents des victimes de la plus lache forme
    de terrorisme qui soit ,le terrorisme islamiste ,apprecieront sans doute l humour
    Intolerable de devoir supporter des rites d abattages barbares ,et de voir que c est une religion archaique qui
    commande ce que vous devez manger dans nombres d endroits desormais en France.
    Intolerable de voir dans un journal , un musulman outragé parce que le recteur de sa mosqué à reçu une lettre
    avec deux tranches de jambon dedans ! et passer sous silence le fait que des croyants dans une eglise aient été
    cassaillés .
    Insupportable d entendre les eternelles lithanies sur la stigmatisation !
    Insupportable de voir ce pays heritier des lumieres et de la revolution de 1789 ,devoir subir une religion
    retrograde ,liberticide ,abrutissante ,insultante envers l intelligence humaine ..

  5. Je ne critique pas l’Islam, je ne critique que 65 sourates appelant au meurtre et celles ne respectant pas l’égalité homme/femme etc.

    • J’adore! On devrait lancer ce genre de réplique, d’un ton faussement innocent! C’est vrai quoi, mise à part les 1282 versets haineux envers les musulmans, les versets misogynes, les versets homophobes, les versets pro-djihad, les versets esclavagistes, les versets pro-torture (fouet et lapidation) sans parler de tout les hadiths sur les mêmes sujets (plus ceux sur la lapidation et le meurtre des apostats), l’islam est parfaitement pacifique…

  6. Il faudra surveiller de près le Processus d’Istanbul, qui n’est rien de moins qu’une convention internationale en préparation et qui criminaliserait le « blasphème » et les « insultes » aux figures religieuses. bien sûr dans les fais, il est à prévoir que seul l’islam sera mis à l’abri de la critique puisque s’il fallait interdire la critique des religions en générale, il faudrait interdire le Coran puisqu’il insulte copieusement les juifs, les chrétiens et les polythéistes.

  7. Il m’arrive quelquefois de transmettre au S.R.I. (Service de l’Eglise Catholique pour les Relations avec l’islam) des articles traitant de la barbarie de l’islam (massacres des chrétiens au Nigéria, en Syrie, Irak, Egypte…) et de leur demander leur position sur le sujet. Jamais de réponse sauf ce jour où le SRI me demande de ne plus leur adresser de message! Ils ne veulent pas voir la réalité, ils se font les complices de tous ces crimes. C’est terrible!

Les commentaires sont fermés.