Le gouvernement s’attaque à la liberté d’expression sur Internet

Liberté d'expression Publié le 27 février 2013 - par - 16 commentaires

Tremblez, Riposte laïque, Observatoire de l’Islamisation, F de Souche, Minurne Résistance, Polémia, Boulevard Voltaire, Enquête et Débat, France Presse Infos, Révolte en Europe, Pascal Olivier, Gérard Brazon, Christine Tasin, Résistance républicaine et tant d’autres qui nous pardonneront de ne pas pouvoir les citer tous !

Le Sénat et le gouvernement sont très intéressés. On les comprend. La presse Internet est en train de détrôner les medias traditionnels et officiels dont le politiquement correct et la dhimmitude se voit comme le nez au milieu de la figure, faisant peu à peu fuir tous ceux qui ont envie de savoir ce qui se passe réellement dans notre pays.

Immense danger pour les islamo-collabos qui nous gouvernent et veulent nous imposer, à notre corps défendant, une nouvelle civilisation niant la nôtre et nos valeurs.

Usant donc de leur pouvoir (qui n’a servi, depuis mai, qu’à nous imposer une société et des discriminations positives dont nous ne voulons pas ; aux dépens des difficultés économiques, sociétales, éducatives et sécuritaires qui eussent mérité des mesures révolutionnaires mais politiquement incorrectes, bien sûr) les voilà partis à la chasse à l’internaute, ou, plutôt, à la chasse à la vérité.

Le loup sort chaque jour davantage du bois pour tenter de nous arracher, bribe par bribe, un doigt, un bras, un pied… et se goberger de tout le corps en train de disparaître sous ses crocs.

Sait-il qu’il nous rend un service insigne ? Sait-ils que nous sommes prêts et que ses attaques quotidiennes alarment de plus en plus même les défenseurs les plus convaincus des canidés et autres prédateurs ? Sait-il que, de la révolte de ceux qui, jadis se fiaient à leur berger et ont compris que ce dernier était leur plus terrible ennemi, jaillira un autre monde, aux antipodes de celui que les carnassiers qui nous gouvernent appellent de leurs voeux et de leurs lois liberticides ?

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
thierry1354
thierry1354
il y a 8 années

La chappe de plomb va encore s’alourdir. La soviétisation continue son chemin.

MAIDON Norbert
MAIDON Norbert
il y a 8 années

Trés Chère CHRISTINE TASIN: MERCI – MERCI – MERCI BEAUCOUP-
MERCI de nous tenir INFORMER de ce qui est en effet un ……LOUP dans la la bergerie Française:
l’ATTEINTE à la LIBERTE d’EXPRESSION en FRANCE, et sur Internet
Je me permet de RAPPELLER ICI l’adresse HTTP de l’ARTICLE si IMPORTANT que Vous citez,
pour que TOUS les RESISTANTS puissent bien en PRENDRE CONNAISSANCE

http://www.numerama.com/magazine/25157-le-gouvernement-compte-revoir-le-cadre-de-la-liberte-d-expression.html
A LIRE ABSOLUMENT

Ce n’est plus du………………..SOCIALISME, c’est de la……………… DICTATURE (appelons un chat, un CHAT)

Alain
Alain
il y a 8 années

Ça chocotte méchamment dans les rangs de ce traître de gouvernement, et décidément, ils ne comprennent rien ! Non, nous ne nous tairons pas, non ils ne nous font plus peur. Ils veulent chasser? Alors bon courage hein, et surtout s’ils s’avisent de chasser hors territoire : de plus en plus de compagnies d’hébergeurs de sites s’établissent hors de portée de ce genre de loups, justement pour que les sites du genre nommés ci-dessus puissent VRAIMENT bénéficier de la liberté d’expression qu’on voudrait leur retirer à tout prix. Si c’est là qu’il faudra en arriver alors soit car de toute manière, chose est certaine : LES CHASSEURS SE RETROUVERONT TOUS CHASSÉS !

Philippe
Philippe
il y a 8 années

Moi ce qui me fait le plus peur ce n’est pas le projet de museler la liberté d’expression dont ce gouvernement tente de se rendre coupable mais c’est en fait une possible et même très probable non réaction des patriotes due à leur dispersion ou à la peur.
Alors je dis n’oubliez pas qu’ensemble nous sommes plus forts mais quand je dis ensemble, ce n’est pas seulement réunis de façon plus ou moins virtuel sur les sites ou sur les forums, non, c’est physiquement que je l’entends. Il faut absolument que les gens se rencontrent, créent des groupes de discussion adhèrent à des des partis politiques ou des associations de préférence patriotes et souverainistes. La résistance au fascisme, car c’est bien de cela qu’il s’agit, n’oubliez pas que le fascisme est une émanation extrême de la gauche socialiste, ne pourra se faire que si nous nous rencontrons physiquement et que nous nous fédérons.
Adhérer à Résistance Républicaine comme moi ou commettre ponctuellement, comme je le fait, quelques articles sur Riposte Laïque c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Pendant la dernière guerre les résistants n’ont pas agi en s’envoyant des lettres ou en se passant des coups de fil. Il est absolument nécessaire de créer des situations ou des événements qui permettent aux gens de se rencontrer pour réfléchir à des actions qui conduiront peut-être, le jour venu, à sauver ce qui pourra encore l’être.

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 8 années
Reply to  Philippe

Mais c’est précisément ce que nous faisons, le maillage de terrain se fait avec les adhérents et tous les responsables de mouvements de Résistance sont en correspondance et se rencontrent régulièrement on ne part pas d erien !

Salazar
Salazar
il y a 8 années
Reply to  Philippe

Bien dit, Philippe. La dispersion et le manque d’organisation est un de nos pires ennemis. Ne nous limitons pas à râler!

Minona
Minona
il y a 8 années

Pourquoi ne pas organiser à travers le monde des manifestations à l’occasion de certaines journées symboliques? Le 12 mars, Journée mondiale contre la censure sur Internet, par exemple.

Autres dates intéressantes:

-le 3 mai, Journée mondiale de la liberté de presse

-le 15 novembre, Journée pour les Écrivains en prison

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 8 années
Reply to  Minona

Parce qu’on ne peut pas organiser trop de manifs, les gens ne suivraient pas et qu’il nous faut de l’argent et des bénévoles pour tout cela, rien ne se fait facilement et en plus et surtout il faut beaucoup de monde

foxcrow
foxcrow
il y a 8 années

Le gouvernement actuel ne sera pas éternel. Gare aux représailles le moment venu!

Juggernaut
Juggernaut
il y a 8 années

http://lejournaldusiecle.com/2013/02/21/vers-une-loi-encadrant-la-liberte-dexpression-sur-internet/

La sénatrice Esther Benbassa propose de réfléchir à une loi qui encadrerait Internet, remettant en cause celle sur la liberté de la presse de 1881.

Selon la collaboratrice parlementaire d’Esther Benbassa, la sénatrice a fait cette proposition au Sénat lors des débats en séance sur la proposition de loi relative à la suppression de la discrimination dans les délais de prescription prévus par la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet. La ministre Najat Vallaud-Belkacem aurait approuvé cette idée sans lui confier officiellement une mission.

Mais selon Médiapart, la sénatrice écologiste Esther Benbassa a été chargée d’animer un groupe de réflexion dont les travaux devraient déboucher sur le dépôt, à la rentrée prochaine, « d’une loi nouvelle sur la liberté de l’internet ».

Peut-on tout dire sur Internet et de n’importe quelle manière ? Jusque-là, il était difficile de répondre à cette question. Le web est mondial et, selon l’endroit d’où l’on publie et où se trouve les serveurs qui hébergent les informations, loi ne s’applique pas de la même manière. Pour preuve, l’affaire des tweets antisémites ou homophobes qui sont légaux aux États-Unis, où se trouve Twitter, et interdit en France par le code pénal.

Les dérapages des tweets antisémites ou homophobes qui sont légaux aux États-Unis, où se trouve Twitter, et interdit en France par le code pénal, et qui viennent de se régler devant les tribunaux, ont conduit le gouvernement à lancer une réflexion sur la liberté d’expression sur Internet.

« Domestiquer » la liberté d’expression en ligne
Parmi les pistes de réforme évoquées, figure une réforme en profondeur de la loi sur la liberté de la presse de 1881. En touchant à ce texte sacro-saint, il s’agit de :

« Faciliter la répression des propos sur les réseaux sociaux, ou encore l’obligation pour chaque site ou plateforme de se doter d’un « directeur de la publication » responsable devant la loi de tous les contenus publiés. »

Sur son blog, la sénatrice ne cache pas cette intention même si elle tente de rassurer les défenseurs de la liberté du Net :

« Il n’est pas question de limiter [la liberté], mais d’en tracer prudemment les contours, comme il est déjà en général d’usage dans la presse. »
Quant au premier amendement de la constitution américaine sur lequel s’appuient les réseaux sociaux pour expliquer qu’ils ne peuvent, ni ne veulent, filtrer certains propos, Mme Benbassa répond par les différences culturelles avec l’Europe.
« Nous ne sommes pas élevés de la même façon qu’aux États-Unis. On n’a pas la même société, on n’a pas la même vision. Nos enfants ne sont pas éduqués dans cette liberté d’expression. Nous n’avons pas su la domestiquer comme les Américains l’ont fait. C’est pour cela que nous avons besoin de légiférer. »
Face à cet aveu d’échec de la société française, la sénatrice ne dit pas si elle compte proposer un cours pour apprendre aux jeunes à mieux utiliser cette liberté.
Sources: Mediapart / 01net / Le Journal du Siècle

simard
simard
il y a 8 années

la femme moins vagualame a peur du bonheur

nini
nini
il y a 8 années

Mais est ce que cette nouvelle loi sera valable pour tous les sites ou seulement pour les sites patriotes ? Sera t-elle dirigée aussi vers les sites islamo fachistes intégristes terroristes? les sites racistes anti-français ou anti-européens ???

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 8 années
Reply to  nini

Nini à votre avis ? Les lois mémorielles protègent les religions et leurs adeptes, pas les patriotes c’est simple…

Minona
Minona
il y a 8 années

C’est simple: comme les religions ne sont pas des personnes, elles ne peuvent être protégées par les chartes qui protègent les droits de la personne. Leurs adeptes oui mais critiquer les religions ne contrevient pas à leurs droits alors qu’interdire aux gens de critiquer les religions contrevient au droit à la liberté d’expression.

Banro
Banro
il y a 8 années

Si « Le gouvernement compte revoir le cadre de la liberté d’expression » et qu’il met son projet à exécution comment pourrat-on lire de vrais infos ?

Christine Tasin
resistancerepublicaine
il y a 8 années
Reply to  Banro

Comme l’ont dit certains, l’hébergement sur des sites étrangers deviendra la règle, tant qu’ils ne chercheront pas à faire concurrence à la Chine et aux pays musulmans en restreignant l’accès à Internet, ils en sont capables… On reviendrait alors à 1940 radio, tracts, transmission d’infos de la main à la main. Raison de plus pour étoffer le réseau de résistants le plus possible.

Lire Aussi