Egypte, sus à l'alcool… responsable des viols ?

Il vaut mieux en rire qu’en pleurer… Nous rappelions il y a peu que 80% des femmes, en Egypte, avaient déjà été victimes de harcèlement sexuel et que ni voile ni wagon séparé ne mettait les femmes à l’abri de la concupiscence animale que semble favoriser l’islam chez ses adeptes.

Concupiscence alliée à la volonté d’enfermer les femmes à la maison, comme le rappelle, dans le reportage de France 24, Sally Zohney qui vit au Caire et milite pour le droit des femmes : »L’objectif des violeurs, c’est qu’on ne descende plus dans la rue : en écoutant les médias parler de la série de viols du 25 janvier, on avait l’impression que les femmes n’avaient plus d’autre choix que de cesser de manifester place Tahrir. Mais c’est justement l’objectif des violeurs et des agresseurs. Nous avons donc voulu leur montrer que ça ne marcherait pas en allant manifester et en appelant le gouvernement à renforcer la protection des manifestants. Nous avons marché au cri de Tant que le corps des femmes ne vaudra rien, nous protesterons contre le président. Actuellement, la loi n’arrive pas à nous protéger. Les policiers expliquent aux femmes agressées qu’elles méritent ce qui leur est arrivé, car ce sont elles qui ont décidé de sortir manifester. Et comme le gouvernement laisse régner ce climat d’impunité, ça alimente le phénomène. »

Enfermer les femmes et les ramener au stade du VIIème siècle ne suffit pas, naturellement, à tous ceux qui, en Egypte, n’ont qu’une idée en tête, l’application stricte de la charia à tous. Il faut donc, naturellement, s’en prendre  à l’alcool, qu’on trouve en Egypte dans les quartiers résidentiels pour la consommation des touristes et des coptes. Que les touristes fuient l’Egypte, devant les menaces et la police des moeurs ne change rien. Que les coptes en fassent autant, devant les menaces et agressions dont ils sont l’objet, ne change rien non plus.

Ils pourraient dire clairement qu’ils veulent appliquer la charia intégralement mais ce serait trop simple, il vaut mieux faire porter le chapeau des agressions sexuelles aux rares coptes et touristes encore égarés dans ce pays…

Christine Tasin

 37 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. « Les policiers expliquent aux femmes agressées qu’elles méritent ce qui leur est arrivé, car ce sont elles qui ont décidé de sortir manifester. Et comme le gouvernement laisse régner ce climat d’impunité, ça alimente le phénomène. » »
    Le même phénomène s’applique en France avec d’autres mots et en manipulant les médias.
    Pas d’islamophobie on va avoir un Islam de France…peut-être dans deux siècles???
    C’est vrai on ne peut dire politique d’austérité mais restrictions, alors fortes pas fortes va savoir?

    • Pas de risque de vous convertir vous vous êtes diplômé :-))
      Les gobeurs de coräneries ont un problème cérébral c’est sûr.
      J’ai vu sur une TV arabe l’ecran coupé en deux, à gauche un homme d’une soixantaine d’années, vêtu à l’européenne, soutenir que la terre était plate parceque c’était écrit dans le coran, à droite un physicien du pays informait de l’existence de satellites prouvant le contraire! je n’ai pas vu si le mahomettant parlait sérieusement ou s’il faisait de l’humour! Mais l’abrutissement de certains me pousse à croire qu’il était certain dans son ignorance crasse!

  2. CE QUI SE PASSE AUSSI EN EGYPTE
    Égypte : Danser la peur au ventre
    Elles étaient des stars dans les années 50 en Égypte. Avec leurs tenues pailletées, elles occupaient les premiers rôles dans les films de l’époque. Aujourd’hui, avec la radicalisation de l’islam, les danseuses du ventre sont très mal perçues. De nombreux Égyptiens jugent indécentes les tenues de ces jeunes femmes qui laissent apercevoir quelques centimètres de peau et l’expression de leur féminité.
    Il n’y a pas que les islamistes radicaux qui s’offusquent de la danse du ventre. Les Frères Musulmans sont de plus en plus populaires en Égypte et leurs idées sont reprises par les autorités qui cèdent au conservatisme religieux. Le débat sur les danseuses du ventre est donc remonté jusqu’au plus haut sommet de l’État : le gouvernement oblige désormais les danseuses à se couvrir le ventre et interdit d’enseigner cette tradition dans les écoles de danse. Quelques passionnées osent braver l’interdit dans le plus grand secret. Marion Touboul les a rencontrées.
    Date de première diffusion : Lun., 27 déc. 2010, 11h35
    Egypte : Danser la peur au ventre – videos.arte.tv
    ??
    videos.arte.tv/…/egypte_danser_la…
    21 sept. 2012
    19/02/2013 à 16:56
    Par Armin Arefi
    VIDÉO. Égypte : une danseuse du ventre défie les islamistes
    Dans un titre endiablé intitulé « Oh ! Morsi », Sama al-Masri dénonce les risques que peut entraîner le nouveau texte de Constitution des Frères musulmans.
    Les islamistes du Caire viennent d’enregistrer l’arrivée d’une opposante pour le moins inattendue. Contre le texte de Constitution des Frères musulmans, jugé liberticide par l’opposition, une Égyptienne a choisi la danse du ventre pour se faire entendre. C’est le site du Courrier international qui rapporte l’histoire, publiée à l’origine sur le site d’informations arabe Elaph, basé à Londres. Sama al-Masri a posté sur les réseaux sociaux une vidéo… lire la suite de l’article sur Le Point

Les commentaires sont fermés.