Attali veut exterminer les vieux, les profs veulent-ils exterminer les jeunes ?

Pour la deuxième fois en quelques mois un professeur demande à ses élèves de se mettre dans la peau d’un futur suicidé. Cette fois c’est même en collège, dans une classe de 5°.

Nos bobos-gauchos-enseignants traînent-ils une telle haine de notre société, de notre pays, de nos valeurs qu’ils en arrivent à haïr la vie au point projeter leurs névroses sur leurs élèves ? Il y a là de la faute professionnelle.

Les suicides étant la première cause de mortalité entre 25 et 34 ans, c’est un vrai problème de société, tragique, qui risque de toucher, directement ou indirectement, une grande partie de nos adolescents. Leur demander de se mettre dans la peau d’un suicidé c’est les obliger à justifier un acte qui doit être mûrement réfléchi, par des adultes en pleine possession de leurs moyens et ayant déjà assez vécu pour être capable de peser ce à quoi ils renoncent. Ce n’est pas imaginable qu’un adolescent soit capable de faire la même chose, et l’y encourager, c’est le précipiter dans des idées toutes faites et  dangereuses.

Et qu’on ne vienne pas me dire, à moi, que l’extrait de texte étudié nécessitait  précisément ce sujet, quand il y a tant de prétextes possibles pour  faire écrire une lettre d’adieu, et de manière humoristique, un naufrage, un départ à l’étranger ou sur la planète Mars…

Mais non, il est tellement préférable de faire partager aux jeunes des soucis d’adultes en crise. C’est ainsi que depuis 30 ans, on voit fleurir des livres de littérature jeunesse, des pièces de théâtre et des mises en scène sinistres, avec des personnages se tirelipotant le cerveau devant les prétendues fautes de nos ancêtres et les nôtres, hommes blancs :  l’esclavage, la colonisation, la guerre d’Algérie, le racisme, les clandestins…

Marre de cette sinistrose. Marre qu’on nous abîme, délibérément, nos enfants, qui ont besoin de rire, de rêves, d’appétit de vivre, parce que ce sont eux qui vont faire le monde de demain. On est en train de les castrer à coups d’i-phone,  de jeux débiles et violents en ligne, de cours sur l’islam, les empires africains et l’esclavage, et d’incitation à la haine de soi.

Le jour de la Reconquista un certain nombre d’enseignants et autres intellectuels devront rendre des comptes.

Christine Tasin

 145 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Tout ce qu’entreprend la gauche-couscous mène à la mort : encourager la délinquance, l’immigration illégale, la drogue, l’islamisation de la France, les révisions de l’Histoire, la continuation de l’enlisement mondialiste, le maintien dans l’UE et la zone euro… Il n’y a que la mort de la sécurité, des organismes sociaux, de la jeunesse, de la démocratie, du devoir de mémoire, de l’épanouissement personnel, de la prospérité, en fait la mort de l’Humanité.
    Tous les droits fondamentaux de l’Humain sont bafoués au profit illusoire de la multiplication de droits mineurs, minoritaires, contre nature, financiers et apatrides. Des droits sans devoirs, évidemment. Il va falloir se réveiller!

  2. mon petit fils qui vit aux USA commence le matin vers 7 H 30, finit vers 13H30 rentre à la maison où il a 3 H30 de devoirs, sans concessions, le non respect d’une seule clause et c’est zéro, par contre il a appris l’histoire des USA en préambule et il est fier du pays qui le reçoit, il va sans dire qu’il n’a pas de portable, ne regarde pratiquement pas la télé, ordi sous surveillance des parents et lecture, lecture, lecture, quant aux profs il peut les voir à tout moment, leur envoyer un mail s’il n’a pas compris quelque chose et ils essaient de leur insuffler la vision du futur. Ecole gratuite mais entrée sur concours. Si on prenait en France des profs attirés par l’amour de l’enseignement et pas par celui du temps libre et des vacances, si on pouvait virer les trublions sans problème, si on punissait sévèrement les parents menaçants, s’il pouvait y avoir des classes de niveau et si on respectait aussi les différences des français et pas seulement celles des étrangers. Mais, je rêve !

    • Si… si le métier n’était pas devenu si difficile justement on accueillerait plus de profs par vocation… je vois autour de moi tous les excellents profs, tous ceux qui ont le feu sacré chercher à changer de métier. C’est plus que significatif !

  3. Merci de prendre la défense de nos enfants dans le milieu enseignant. Les enfants que je connais sont dégoûtés de l’école. Ils arrivent à aimer les mathématiques, les sciences, le sport, la géographie, mais sont rebutés par les langues, le Français, l’histoire….. Quoi de plus naturel ! Ils apprécient en fait les sciences exactes qu’ils peuvent maîtriser parce qu’elles sont exactes. Tout ce qui est manipulé par l’Education Nationale, par les professeurs et les instituteurs, par des philosophes orientés, perd sont intérêt pour eux. Les méthodes d’enseignement changent tellement, les programmes sont bouleversés d’un an sur l’autre, les enseignants n’ont plus la vocation tout occupés qu’ils sont à sauvegarder leurs droits, à essayer d’éduquer des enfants étrangers qui ne parlent pas le Français, tout en négligeant les enfants Français qui s’ennuient et lâchent prise.
    La culture française est si riche ; elle possède des trésors au niveau des textes et histoires à raconter aux enfants et à étudier à l’école. Mais non, mon neveu a étudié une poésie de Gérard de Nerval en CM2 ! Gérard de Nerval à des enfants de 11 ans. Et en histoire, le coran et la prière !
    Il y a de quoi pleurer. Pas étonnant que les élèves ne sachent pas lire en 6e et qu’ils ressortent du bac sans savoir écrire le Français.

    • Oui il y a de quoi pleurer mais tout est fait pour détruire ce qui est beau et qui pourait donner à sentir qu’on fait partie d’une nation

  4. Ce serait mieux de faire imaginer des farces, pour le carnaval, à nos jeunes. Par exemple ils se déguiseraient avec une chemise de nuit et coiffés d’une serpillère allant faire exploser un tonneau de un mètre cube de confettis dans une mosquée. Armés d’un revolver duquel sortirait le drapeau « PAN vous êtes chez Allah »

    • Ils seraient poursuivis en justice comme les identitaires… on ne rigole pas avec Allah en France

  5. J’ai toujours dit que ces gens-là sont des malades pervers totalement desaxés !

Les commentaires sont fermés.