Non, messieurs les journaleux, il n'est pas normal que l'islam soit enseigné à des gosses de 9 ans !

Devant la levée de boucliers de la presse face à la révélation par Riposte laïque de ce qui est enseigné dans une école catholique de Lorraine, il convient de saisir au bond le titre du Nouvel Observateur, qui, sans l’avoir voulu, tape en plein dans le mille : Riposte laïque en croisade contre le programme de CM1.

Telle est bien la question en effet. On savait que l’islam avait la part belle dans les programme d’histoire de 5°, on ne savait pas que la manipulation mentale commençait à l’école primaire.

Il faut voir le programme d’histoire pour CE2, CM1 et CM2. On y découvre, à propos de la prétendue découverte « obligatoire » des 3 religions monothéistes revendiquées, pour sa défense, par la Directrice de l’école incriminée, de drôles de choses…

Le judaïsme ? Absent. Oui, le judaïsme, qui est à l’origine et du christianisme et de l’islam, auquel on doit l’Ancien Testament qui a nourri pendant des siècles nos imaginaires, nos peurs et nos désir… Disparu.

Le christianisme ? Présent, certes mais de façon détournée et révélatrice. On ne parle ni de son histoire, ni de ses origines, ni de ses conséquences énormes en terme civilisationnel, puisqu’il a modelé et modifié tout le monde occidental depuis 2000 ans. Non, rien de tout cela. Nos chères têtes blondes vont découvrir le christianisme… au travers de « la christianisation du monde gallo-romain ». C’est-à-dire que l’on va montrer les effets d’un système qu’on n’aura ni présenté ni expliqué et on peut douter que la dite christianisation soit montrée de façon systématiquement positive, pas plus que les croisades qui seront évoquées pour le Moyen âge.

Par contre, à l’islam on déroule le tapis rouge : « la découverte d’une autre civilisation, l’Islam ». Carrément. L’islam promu au rang de civilisation quand il ne s’agit, pour ses plus fervents thuriféraires eux-mêmes, que d’un système de lois imposées à ceux qui ont l’heur et le malheur de naître en pays musulman, c’est fort de café.

Et que cette « civilisation » soit à découvrir va forcément entraîner la présentation de ses origines pacifiques, l’évocation de son doux prophète, les mosquées et leur enseignement de paix et… le coran, sous la forme de versets qu’on a osé présenter aux enfants dans l’école lorraine.

Deux poids, deux mesures. C’est évident. Mais plus encore, quelle indifférence coupable à ce que sont nos enfants et au devoir de l’Etat et des enseignants de les protéger ?

Alors oui il faut faire le procès des programmes d’histoire de l’école primaire (et pas seulement de ceux-là, mais on y reviendra). Seulement, les articles parus dans la presse sur le sujet ignorent délibérément le problème. Il est tellement plus simple de taper sur les islamophobes pour éviter de faire son métier de journaliste.

D’abord, on relèvera la mauvaise foi du journaliste du Nouvel Obs qui, non content de nous interdire même la critique des programmes scolaires, prétend que l’auteur de l’article, Caroline Alamachère, « ferait mine d’ignorer que cette religion, tout comme le christianisme, fait partie du programme« .   Cela n’a jamais été mis en doute, la présence de versets proposés aux enfants a été notamment pointée du doigt, mais le vrai travail du journaliste ne consisterait-il pas à approfondir le sujet et à chercher si, effectivement, l’islam au programme de l’école primaire est une chose juste et bénéfique pour nos enfants ?

Par ailleurs le Nouvel Observateur trouve que l’accusation de prosélytisme, portée par Riposte laïque,  ne serait pas fondée. Parce que parler d’un système politico-religieux totalitaire qui, verset après verset, impose le prosélytisme et la conquête ce serait anodin ? Au hasard, voici une sourate très neutre, la  sourate 21 verset 44. « La vérité, c’est que Nous avons permis à ces gens-là et à leurs ancêtres de jouir par trop longtemps des biens de ce monde. Or, n’ont-ils pas remarqué que Nous portons Notre action sur la Terre et que Nous en réduisons les limites de toutes parts? Sont-ils donc, eux, les plus forts? »

On sourira devant le titre de BFM TV : « une école catholique menacée par des islamophobes  » qui laisse penser que les islamophobes sont des violents assiégeant l’école. Ma foi, j’invite les lecteurs à relire l’article de Caroline et à chercher les menaces…

Bien évidemment, l’Est républicain, qui, en son temps, avait démoli Fanny Truchelut pour avoir demandé à une voilée d’enlever son voile dans son gîte, joue le jeu de l’islam et évoque, lui aussi, les menaces que subirait la Directrice…

Tant il est plus facile de chercher à diaboliser celui qui dit la vérité que de la rechercher, Mais dire la vérité, pour ces journaleux, signifierait remettre en question leur dhimmitude établie, leur complaisance avec ceux qui, à la tête de l’Etat, imposent une nouvelle civilisation.

Alors n’ayons pas peur, continuons de protester, comme parents, comme citoyens, à chaque fois qu’on fait étudier l’islam dans notre pays. Qu’on se le dise. Les Français en ont assez de l’islam, comme l’a confirmé le dernier sondage du Monde  et ne veulent pas qu’il soit enseigné à leurs enfants.

Christine Tasin

 117 total views,  1 views today

image_pdf

35 Commentaires

  1. Bonjour à tous,
    Chacun sait que, pour peu d’avoir l’œil ouvert, le journaliste est embauché selon la courbure de sa colonne vertébrale. Le prétendant qui l’a bien droite ( la colonne vertébrale ) se contentera d’être indépendant, vaille que vaille.
    La plupart d’entre eux ne savent pas lire intelligemment, ajoutant de la ponctuation entre l’article et le nom, plaçant des e tous les trois mots et surtout bien imiter le collègue imbécile bien « assis » qui s’autorise de ce fait toutes les fantaisies souvent très douteuses.
    La Lorraine étant ma région d’origine, je serai curieux de connaître le nom de la ville et de l’école, si cela est possible.
    Et pour essayer d’être efficace, il serai bon de connaître la hiérarchie depuis le professeur des écoles jusqu’au ministre, afin de passer en jugement, le jour venu , le degré de responsabilité de chacun. Et chacun en a sa part plus ou moins. De le savoir ( cet état de fait ) peut donner à réfléchir à tout ce beau monde ( les intouchables ).
    Je sais; cela parait excessif, mais quand un malade se meurt on ne passe pas son temps à se réunir pour savoir s’il faut opérer.
    Cordialement.
    J’ai pris contact avec Jean et Mireille.merci pour le « tuyau » Christine.

  2. J’ai lu le Coran deux fois (les 50 dernières sourates une troisième fois), des centaines de hadiths (actes et paroles de Muhammad/Mahomet) et des dizaines de maximes de Muhammad. Je peux vous dire que l’intégrisme musulman ne résulte pas d’une mauvaise interprétation des textes fondateurs de l’islam mais bien au contraire de leur observance intégrale (d’où le mot « intégriste »).
    _____________________
    Je suis à 100 % d’accord avec vous, Minona.
    Merci pour les liens, que je vais faire parvenir à mon entourage, c’est très utile.

  3. J’ai lu le Coran deux fois (les 50 dernières sourates une troisième fois), des centaines de hadiths (actes et paroles de Muhammad/Mahomet) et des dizaines de maximes de Muhammad. Je peux vous dire que l’intégrisme musulman ne résulte pas d’une mauvaise interprétation des textes fondateurs de l’islam mais bien au contraire de leur observance intégrale (d’où le mot « intégriste »).
    Par sa doctrine, l’islam est une idéologie politique totalitaire, suprématiste, fasciste, misogyne et expansionniste, fondée par un homme atteint de troubles mentaux sérieux, ce qui me semble être une raison suffisante pour épargner les enfants de sa propagande trompeuse. L’islam de paix et d’amour est un mythe et la seule raison pour laquelle les musulmans ne sont pas tous intégristes c’est qu’ils n’obéissent pas à tout les versets coraniques et les hadiths. Il serait inconscient de la part de la communauté internationale de confier la paix sociale à la seule bonne volonté des musulmans de ne pas pratiquer leur religion correctement.
    J’ignore quel verset a ou ont été utilisé(s) en classe mais même dans l’hypothèse où il se serait agit de l’un des versets tolérants envers les non-musulmans, il faut savoir qu’en cas de contradiction entre deux versets, le plus récent abroge le plus ancien. Les versets tolérants envers les non-musulmans sont des versets Mecquois (révélés à la Mecque) qui ont tous été abrogés des années plus tard par des versets guerriers Médinois (révélés à Médine).
    Voici un exemple de verset abrogateur:
    Sourate 9, verset 29:
    9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier , ceux qui ne s’interdisent pas ce que Dieu et Son Prophète ont déclaré interdit , ceux qui, parmi les gens d’Écriture, ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils versent directement la capitation en toute humilité !
    Quant aux règles positives en islam (courtoisie, charité, solidarité, hospitalité, interdiction du vol et du meurtre), elles sont réservées aux rapports entre musulmans:
    4.92. Aucun croyant n’a le droit de tuer un autre croyant, si ce n’est par erreur.(…)
    9.71. Les croyants et les croyantes sont solidaires les uns des autres. (…)
    Selon Abou Hourayra, le Messager de Dieu a dit : « Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne le trahit pas, ne lui ment pas et ne se refuse jamais à le secourir. Tout Musulman est sacré pour tout autre Musulman : son honneur, ses biens et son sang. La piété est ici (et il fit signe trois fois à sa poitrine). Il suffit à quelqu’un pour être mauvais de mépriser son frère Musulman ». (hadith rapporté par Tirmidhi)
    Sur les liens suivant, vous trouverez des listes de versets violents. Rien que la première liste en contient 1282:
    Versets haineux envers les non-musulmans et apostats:
    http://textup.fr/30748bH
    Versets sexistes:
    http://textup.fr/36762Lr
    Versets violents ou injustes divers:
    http://textup.fr/36763Mx
    On cherche à protéger les enfants des influences et des produits néfastes (tabac, alcool, drogue, pornographie, publicité, produits nettoyants toxiques, dessins animés pour adultes, etc). Les forcer à apprendre des versets du Coran, même d’apparence innocente, équivaut à les forcer à apprendre des extraits de Mein Kampf.
    Il y a des musulmans modérés mais il n’y a qu’un islam et il est fort loin d’être modéré!

  4. L’école se doit d’être laique avant tout, donc aucune religion. Par contre, il serait plus judicieux de mieux enseigner aux enfants le savoir lire, écrire et compter correctement, sachant que le niveau régresse à tout va, que ce soit le primaire, secondaire et voire les grandes écoles, le classement de l’enseignement recule de plus en plus et concernant les grandes écoles, la Chine nous dépasse. Ces politichiens s’en moquent complètement, leurs enfants vont dans des écoles très sélectes comme j’ai pu voir en Suisse, 85 000 euros/an. Là encore si on ouvre trop les portes de l’interdit, la dérive prend le relais !

    • Bonjour Dorothée,
      Je crois qu’il serait très dangereux de ne pas enseigner l’histoire des religions à l’école.
      (j’ai bien dit l’histoire, et non pas des cours visant à rapprocher l’enfant de telle ou telle religion).
      La raison qui me fait dire ça est que tous les occidentaux que je connais et qui se sont convertis à l’islam ne connaissaient pas grand-chose sur l’histoire des religions. Il a donc été très facile pour les musulmans de les prendre en main, et de leur raconter tout un tas de salades, qu’il aurait été impossible de leur faire avaler s’ils avaient eu un peu plus d’informations sur l’islam, sur la manière dont il s’est répandu. Il est facile d’idéaliser ce qu’on ne connait pas.

  5. Apprendre l’ ISLAM aux enfants c’ est leur apprendre la violence : la question à poser à ces journalistes serait de leur demander pour quelles raisons ils ne listent pas toutes les obligations « noires » c’ est à dire agressives voir même criminelles que certaines religions font figurer dans leur documents officiels et exigent de leurs croyants :
    par exemple les CHRETIENS : liste noire ….
    les JUIFS : liste noire ……………………………….
    les ISLAMISTES : liste noire ……………………..
    les etc : liste noire ……………………………………
    … et après on en tire les conséquences pour savoir s’ il est bon d’ apprendre aux enfants une religion faisant la promotion de la violence pour s’ imposer comme cette religion …X , voilà ce que devrait être le métier de journaliste, encore faut il le vouloir car les plus pervers feront l’ inverse pour cacher la vérité, ce ne sont plus des journalistes mais des manipulateurs, en France il y a 2 sortes d’ information : celle de vrais journalistes et celle de vrai manipulateur… à chacun de choisir, voilà ce qu’ il faut apprendre aux enfants…

  6. islam est une doctrine comme le nazisme , les 2 livres qui devrais etre interdit en France est le coran et mon combat d’hitler. Toutes les doctrines d’hitler se retrouve dans le coran. et N’oublions pas que Mohamed etais un pedo, s’il avais vecu au 21 eme siecle il aurais etais juger pour acte de pedophilie, oublions cette religion qui a etais proner par des sauvages pour des sauvages,

    • Bonjour Nayrat,
      Je pense que tout est dit au travers de ces quelques phrases.
      Et donc, il est urgent d’interdire l’islam en Europe, au moins pendant quelques décennies, voire l’interdire définitivement. Mais il faut bouger.
      Pour ma part, à chaque fois que je croise une voilée ou une djelaba, je hurle « Charlie Hebdo ». Essayez, vous seraient surpris du résultat. Même si certains vous prennent pour un dérangé. Peu importe, je fais ma Résistance selon mes moyens.
      Cordialement.

  7. Monsieur Jallade,
    Il me semble que les chrétiens sont considérés par les musulmans comme des polythéistes pour une raison supplémentaire: le concept de la Sainte Trinité est vu par Mahomet comme l’adoration de trois Dieux différents.
    D’un autre côté, lorsqu’il est dit dans les livres d’histoire qu’au départ, il y avait des polythéistes, des juifs et des chrétiens, cela veut peut-être dire qu’avant Mahomet, il y avait ces communautés-là.
    Bien sûr, après la venue de Mahomet et à cause de lui, ces trois communautés, dont deux sont monothéistes, on été qualifiées par Mahomet comme des polythéistes.
    Personnellement, ce qui fait me fait enrager, c’est quand j’entends une personne (se disant calée au sujet de l’islam) dire: « Les TROIS religions du livre… »
    Enervant, non ?

    • Voir aussi ce gag coranique désopilant : rabbins et moines ont été pris pour divinités.
      Sourate 9 verset 31. « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. »
      Avec un tel scoop, de quoi rendre les musulmans -à qui il est fait obligation de tout gober- définitivement fous furieux.
      Petit détail que vous connaissez sans doute, le mot « Christ » de cette traduction (Hamidullah) n’existe pas dans le coran ; c’est soit Aissa (Jésus) soit, comme dans ce verset, el-Masîh, ??????????? (le Messie).

      • Bonsoir Monsieur Jallade,
        En effet, les musulmans que je connais me parlent de Jésus en disant « Issa », ce qui me m’énerve, car je ne reconnais pas le Issa du coran comme étant Jésus. Le Messie (al-Massih) me convient parfaitement, mais pas Issa.
        J’ai fini par trouver un bon moyen pour que mes interlocuteurs musulmans ne disent plus Issa quand ils discutent avec moi. Je leur dis: « le prophète Mouloud », et ils arrêtent immédiatement de dire Issa pour Jésus.
        C’est un système qui marche très bien, et dans d’autres cas d’espèces aussi.
        Ainsi, à ceux qui me demandent si je fais partie de la « facho-sphère », je réponds que ça peut être vu ainsi par ceux qui appartiennent à la « collabo-sphère ».
        Ca les calme définitivement.

  8. L’Est Républicain publie des photos d’un classeur de cette école, classe de CM1, dans lequel sont collés quelques supports pédagogiques D’emblée, ç’est mal barré.
    « LA NAISSANCE DE L’ISLAM
    Au VII ème siècle, l’Arabie est peuplée de polythéistes, de juifs et de chrétiens…
    Source : Histoire-géographie CM1 (Hachette-Education) »
    Les gens qui écrivent, éditent, utilisent ce type de littérature sont disqualifiés.
    Il faut être irrémédiablement inculte pour mentionner les polythéistes, puis, séparément, les juifs et les chrétiens. Il faut ne rien savoir du coran ni de ses exégèses pour ignorer que juifs et chrétiens font partie intégrante des polythéistes, donc à combattre jusqu’à la fin des temps, voués aux pires calamités non seulement au Jour du Jugement Dernier mais, ici-bas, de la main des « croyants », c’est-à dire des musulmans
    Certes, d’autres polythéistes sont mentionnés dans le coran, de manière marginale, Sabéens et Zoroastriens ; ces deniers, « madjus » ou « mazdéens » n’étant cités qu’une fois dans le coran (NOTE 1). Le gros problème du coran, de A à Z, c’est les juifs et les chrétiens, alors bien présents en Arabie d’où Mohammed les a fait disparaître. Les Zoroastriens, en déclin, étaient plus loin, en Iran.
    Juifs et chrétiens sont bel et bien visés tout au long du coran -et qu’Allah les anéantisse ! sourate 9 verset 30) par ces divers vocables rencontrés dans les traductions françaises du coran : associateurs, infidèles, mécréants (NOTE 2), polythéistes, impies, négateurs, pervers, hypocrites…
    A cet égard, piqûre de rappel récente sur internet, version actualisée aux communistes (alloh Mélanchon, bonjour !) et athées : Shaykh Abdul ‘Aziz Ar-Râjihi
    fatouba-lil-ghouraba.over-blog.com/article-tafsir-exegese-explication
    « Le « polythéiste » englobe l’ensemble des mécréants, juifs, chrétiens, idolâtres, communistes, athées, tous sont polythéistes, une seule chose les rassemble et c’est le polythéisme, l’association à Allah.
    Les juifs sont polythéistes, car ils ne croient pas en Mouhammad, et ceci est du polythéisme, et les chrétiens sont polythéistes car ils ne croient pas en Mouhammad, et parce qu’ils adorent ‘Îssâ (Jésus) et les idolâtres sont polythéistes, les Mazdéens sont polythéistes, les hypocrites sont polythéistes. »
    NOTE 1 : Sourate 22 verset 17 : Certes, ceux qui ont cru (les musulmans) , les Juifs, les Sabéens, les Nazaréens (les chrétiens), les Mages (Zoroastriens) et ceux qui donnent à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour de Jugement, car Allah est certes témoin de toute chose.
    NOTE 2 : Un traducteur style Hamidullah peut bien mettre à l’occasion une note de bas de page telle celle-ci « mécréants : païens idolâtres », afin sans doute d’éviter que juifs et chrétiens ne comprennent qu’ils sont visés au premier chef, mais quand on lit patiemment le coran, on n’est pas dupe.

    • Il convient d’ajouter ceci : trois divinités chez les Quraychites de la Mecque, « filles d’Allah », évoquées sourate 52 :
      19. Que vous en semble d’al-Lât, d’al-Uzzâ
      20. ainsi que Manat, cette troisième autre ?
      21. Sera-ce à vous le garçon et à Lui la fille ?
      22. Que voilà donc un partage injuste !
      27. Ceux qui ne croient pas en l’au-delà donnent aux Anges des noms de femmes,

  9. Bonjour Christine,
    Franchement je ne comprend pas cette action dans la méthode.
    Entre d’une part les faits relatés par l’article sur Riposte Laïque de Caroline Alamachère qui pointe le contenu très orienté du programme enseigné et la réaction d’inquiétude ou d’opposition de parents,
    et d »autre part leur amplification par des titres qui dénoncent « des enfants punis » pour ne pas avoir apris « DES versets » du coran par coeur, il y a une marge : celle des faits.
    Y a t-il eu réellement une telle demande de récitation de versets, des punitions ? Ceci n’est pas bien établit.
    Reprocher publiquement à un enseignant désigné nominalement un problème d’ordre général à poser à l’EN et aux politiques me semble déplacé et criticable. L’article de Josiane Filio me semble vraiment dépasser les bornes de la critique, du débats, du bon militantisme.
    On redoute dès lors légitimement la teneur des courriers/courriels envoyés à cette directrice, s’il procèdent de ce modèle.
    Pour en reparler ou en savoir plus sur les faits.

    • Pascal, RL c’est RL et non RR et même si je suis en direct les choses importantes je ne lis pas tout, et de loin, je manque de temps et les personnes qui sont chargées de choisir les textes et les publier le font selon leurs critères, loin de moi l’idée de m’en mêler. Je n’ai pas lu le texte de Josiane dont tu parles et ne sais donc pas quel est le problème. POUr le reste une info directe est arrivée à Caroline avec justement cette histoire de verset à apprendre, et que nie la Directrice. Je n’en sais pasplus et ne me positionne pas sur ce sujet dans mon article, posant celui du programme.

      • Non Josiane EST dans le ton. La troisième voie de la complaisance, du demi ton et de la ml mesure n’ont pas leurs places avec cette secte qui a réussie, qui ne se positionne que sur l’ INTRANSIGEANCE. Face à cette menace perfide il n’y a qu’un front à lui faire face : celui du refus.

  10. Bonjour Christine, amitiés du matin….
    Avertissement à ces « journalards » (néologisme, contraction de journaleux et de connard !), leur salaire, les avantages liés à leur carte de presse (fort galvaudée, il paraît qu’un bon tiers des bénéficiaires n’a rien à voir avec la presse, à part parfois de vagues liens familiaux, ladite carte servant souvent de récompense pour « services rendus ») : sans lecteurs, et surtout sans abonnés, tous ces avantages fondent comme neige au soleil. La presse papier(fortement subventionnée !!) va très mal, c’est un euphémisme. Faut-il en chercher la cause ailleurs que dans la désaffection des lecteurs « intelligents » devant la servitude gluante affichée par cette presse envers le pouvoir ??
    Il se trouve que le quotidien cité est celui de ma région. Je viens de résilier les quelques « abonnements » que j’y avais encore, en signalant bien que cette « représaille » était due à la prose fielleuse du sieur Galmiche. Plusieurs amis en ont fait autant, c’était un bon prétexte….Et si ce plumitif se fait virer cela ne nous fera pas pleurer. Ce qui est d’ailleurs très possible, ce quotidien appartient à une banque d’origine alsacienne qui n’a pas la réputation d’être à gauche…à moins que le qatar et ses pétrodollars n’y aient un doigt ou deux !!
    C’est ce qui s’appelle « voter avec ses pieds » . Et aussi bien en matière politique que commerciale cela peut-être redoutablement efficace.
    Bonne journée, et encore une fois meilleurs sentiments. Daniel.

    • Bravo Daniel, c’est exactement ce qu’il fau t faire et nul doute que si nous étion s plus nombreux à voter avec nos pieds on avancerait davantage ! amitiés

  11. oui! il faut l’avouer: nous sommes gangrénez mais…de l’intérieur! fermer les yeux sur ce fait serait mépriser la FRANCE.

  12. C’est formidable ce que vous faites, vraiment bravo.
    Mais ne dites pas « journaleux », c’est contre-productif de se mettre à dos les journalistes.
    Il faut « juste » faire évoluer les mentalités.
    Et en en parlant autour de moi, elles évoluent.

    • Certes mais on a déjà les journalistes à dos… et ceux qui écrivent qu’on est d’extrême droite et qui ne sont pas fichus de faire une enquête sont b ien d’extrême droite non ?

  13. Bonjour Madame Tasin,
    Merci pour cet article. Je viens de lire sur un autre site que la directrice de l’école va porter plainte pour diffamation à son encontre.
    Une petite remarque: enseigner l’islam comme si c’était une religion comme une autre me semble dangereux, bien entendu.
    Mais ne pas l’enseigner du tout serait dangereux également. C’est à cause de leur ignorance de cette religion qu’on arrive à convertir à l’islam des personnes qui ne sont pas issues de familles musulmanes.
    Personnellement, je suis pour l’enseignement de l’histoire de l’islam, ses conquêtes, sans l’édulcorer comme c’est la tradition en Europe, et sans faire retenir à des écoliers des sourates du coran (!!!)
    J’entends souvent dire qu’il faudrait que le coran soit interdit, à cause de l’idéologie fasciste qu’il prône.
    Mais si le coran était interdit, les musulmans pourraient se poser en victimes, se prétendre persécutés, et surtout, ils pourraient raconter à de jeunes naïfs que c’est une superbe religion: le coran n’étant plus en vente, ces jeunes qu’on cherche à convertir à l’islam ne pourront pas vérifier par eux-mêmes si cette religion est aussi magnifique qu’on le leur dit…

    • Sauf que ce n’est pas la réalité de l’islam qui est enseignée mais une version édulcorée et même fantasmée et que le mettre au rang des autres religions pose problème !

      • « une version édulcorée… »
        Pour illustrer, deux exemples d’édulcoration :
        1. Qu’Allah les anéantisse ! (ou : Qu’Allah les extermine !) (??????????? ?????? ) parfois traduit, c’est plus cool, par « Qu’Allah les maudisse », dans sourate 9 verset 30 visant juifs et chrétiens.
        « Qu’Allah les maudisse» se rencontre effectivement ailleurs dans le coran, mais le verbe arabe du texte n’est absolument pas le même, sans ambiguïté possible.
        2 . Concernant les femmes suspectes de désobéissance, il est dit sourate 4 verset : « frappez-les » (????????????? ) parfois édulcoré en « corrigez-les », « sévissez contre elles », « admonestez-les ». Le coran version « bobos »…Mais là encore l’arabe est sans ambiguïté, ce qui n’est pas toujours le cas. Il s’agit bien de frapper et pas d’autre chose.
        Mon affectation prochaine dans une école catholique de Lorraine sera propice à de plus amples explications sur ce qui précède. Auditeurs libres acceptés, de 7 à 77 ans. Petites filles non-pubères bienvenues pour travaux pratiques dans le cadre de sourate 64 verset 4, malheureusement omis à ce jour du programme officiel de l’Education Nationale. Mes heures supplémentaires passées avec les filles non-pubères ne seront facturées ni à l’Etat ni aux instances de l’enseignement catholique. Par contre, en application de la chariah (sourate 4 verset 24 codifiant prostitution/mariage de jouissance ou mariage temporaire), je remettrai à chaque fois aux parents et tuteurs une « dot » qu’il conviendra de me rembourser au fur et à mesure.

    • « J’entends souvent dire qu’il faudrait que le coran soit interdit à cause de l’idéologie fasciste qu’il prône »
      A ce propos, voir cette citation tirée d’un livre lu récemment (NOTE 1) mais datant déjà de quelques années :
      « (Le Coran) constitue un délit de provocation à crimes et délits contre les personnes ; l’auteur présumé de cet écrit échappe définitivement à l’action de la justice ; mais la publication de l’écrit a le caractère délictueux de provocation à crimes et délits contre les personnes ; l’acte de ceux qui impriment, diffusent, utilisent à des fins d’enseignement ou de prosélytisme a le caractère délictueux d’intention de provocation à crimes et délits contre les personnes. Le caractère délictueux de l’écrit est suffisamment caractérisé et grave pour appeler l’application des dispositions légales en matière de restriction de la liberté d’expression et de la liberté de religion, dispositions visant à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui. Le tour d’horizon législatif allant du pénal au constitutionnel, montre que l’Etat dispose de tout l’arsenal législatif requis pour contrer efficacement l’offensive anti-républicaine fondée sur le texte coranique».
      On ne peut mieux dire.
      QUE FAIT L’ETAT ?
      NOTE 1 : « Le Coran contre la République – Les versets incompatibles» – Laurent Lagartempe – Editions de Paris-2006 ; 180 pages, 20 euro. L’auteur a listé 400 « versets incompatibles », regroupés par thèmes (Provocation à la vengeance, Provocation à l’esclavagisme, etc…)

      • Effectivement !!! Et on peut assurément se demander pourquoi ce torchon n’est pas interdit (Question idiote !!)
        Dans ce cas on peut aussi se demander pour quelle raison « Mein Kampf » n’est pas proposé dans toutes les « bonnes » librairies ??? (encore que pour raison d’études, on puisse le trouver dans « l’enfer » de certaines bibliothèques…)
        Pour ce que j’ai pu en connaître il est pourtant nettement moins violent……
        « Les heures les plus sombres » qu’a subi notre pays ne sont rien à côté de celles qu’on nous promet….
        Cordialement Daniel.

    • « Personnellement, je suis pour l’enseignement de l’histoire de l’islam… »
      Pour ma part, en toute modestie, je suis volontaire pour donner des cours de coran, dans les écoles primaires, jusqu’au baccalauréat ; çà décoifferait, c’est sûr. Et avec mon sens inné de la pédagogie, les élèves n’auraient même pas besoin de se forcer à apprendre par cœur.
      Faire des émissions de télé sur ce thème me plairait plus encore, histoire de faire exploser l’audimat.
      Quelqu’un peut me pistonner ?
      Mon programme de base comprend 150 versets ; suggestions complémentaires bienvenues. Il faut mettre le paquet, l’heure est grave.

Les commentaires sont fermés.