Si toutes les femmes du monde voulaient bien se donner la main, les barbus disparaîtraient, par Wilhelminel

Quel beau message d’espoir ! Je pense souvent à cette union des combattants pour la Liberté mais de mon point de vue de femme.

 J’en avais déjà parlé ailleurs et je me permets de revenir à la charge ici…

 Je pense que cela peut être en partie par les femmes que le problème se réglera. Les femmes, par leur opposition franche aux mœurs liberticides de l‘islam et au machisme en général, pouvent faire avancer le problème grâce à leur courage. Nous devons dire haut et fort que nous refusons la misogynie en général, et en particulier celle sans égal de l’islam, au nom du droit des femmes.

 Ce que nos mères et grands-mères ont acquis pour nous, la Liberté, ne doit pas se perdre, nous devons rester fortes pour conserver nos droits.

 Tout slogan est bon à prendre, que ce soit « Ni voilées ni violées » ou « Ni putes ni soumises » ils sont ce que nous devons clamer et imposer si nous ne voulons pas revenir 50 ans en arrière… Au jour d’aujourd’hui, alors que nos aïeules se sont battues, et à grand prix, pour que nous ayons la Liberté, nous devons nous couvrir toujours un peu plus pour prendre les transports en commun, nous devons penser à rentrer tant qu’il fait jour, les femmes ont peur dans la rue, sont victimes de regards insupportables et de réflexions intolérables, la majorité du temps de la part d’hommes, mais aussi de femmes, presque toujours musulmans.

 Pour ma part je sens mon modèle de société menacé et ma sécurité avec. J’en arrive donc à penser que nous devons nous liguer entre nous pour soutenir notre civilisation mais aussi soutenir les femmes qui se battent au Maroc pour étudier sans voile, en Arabie Saoudite pour marcher seules dans la rue, en Afrique noire pour ne pas être excisées et partout ailleurs pour ne plus être traitées comme des objets. Si ces femmes-là se libèrent le monde musulman masculin sera pilonné de l’intérieur.

 Je pense que ce sont les femmes qui peuvent casser le schéma phallocrate qui est en grande partie responsable de ce que nous vivons. Si les femmes cessent d’être des inférieures, des possessions, des ventres, ces « hommes » ne valent plus rien. « Les ventres de leurs femmes » doivent se révolter et stopper cette expansion et nous devons les y aider et nous aider nous-mêmes. Je rêve donc qu’une opposition forte des femmes puisse naître, ici et ailleurs et ensemble, sinon dans 15 ans nous serons toutes voilées…

Wilhelmine

A nous de réfléchir pour mettre en oeuvre l’armée des femmes…

 97 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Le MLAC et le MLF sont bien loin! Et les femmes d’aujourd’hui doivent se battre pour simplement pouvoir circuler librement dans la rue, habillées comme bon leur semble. Quelle régression! L’avortement est devenu un contraceptif, les chirurgiens reconstruisent des hymens. Excès d’un côté, et de l’autre, les femmes sont déclarées impures et doivent se cacher comme au bon vieux temps de l’Inquisition au risque d’être brûlées, (lapidées ) en place publique.
    Je me suis battue pour les droits des femmes avec Simone Weil. A vous, maintenant de vous battre pour vous mêmes, pour vos filles, pour qu’elles puissent toujours marcher dans la rue sans raser les murs, déguisées en Fantomas, disposer de leur ventre comme elles le veulent. Rien n’est jamais acquis…Il faut sans arrêt être attentives, vigilantes, ne rien lâcher. C’est le lot des femmes depuis toujours. Mais ce qui a changé, mes amies, c’est que maintenant, beaucoup d’hommes sont à vos côtés, ce n’était pas le cas avant. Ne les négligez pas! Appuyer vous sur eux, ils sont et resterons vos meilleurs alliés.

    • entierement d accord avec eiram. je suis de la génération 68 et je suis heureuse de vivre en France, d’avoir choisi ma vie, mon mari, le nbre d’enfants que je voulais, d’avoir pu travailler, etre libre . Mais il faut etre vigilent car ce qui se passe en france me fait peur . il faut que les femmes issues de l’immigration resistent et comprennent leur chance de vivre en france. le gouvernement actuel était sensé etre pour la laicité et l’égalité des femmes mais à mon grand désarroi je vois qu’il fait tout le contraire et fait l’autruche. ou sont les féministes pourquoi ne réagissent elles pas comme elles l’ont fait contre la religion catholique en son temps ? réagissons il est temps !

  2. Bonsoir à tous et merci pour vos messages d’encouragements.
    Il y a des moments où je doute aussi que nous puissions rétablir notre société comme elle l’était il y a encore trente ans…
    Aujourd’hui j’ai pris le bus, comme d’habitude, et j’ai compté les femmes couvertes, certaines juste les cheveux et d’autres ne laissant apparaître que l’ovale du visage, il y en avait cinq, nous devions être vingt dans le bus, une dizaine d’hommes et une dizaine de femmes. La moitié des passagers était d’apparence maghrébine ou africaine.
    J’allais dans un centre de formation d’état, où je viens de valider mon diplôme, et là, dans la cour, j’ai regardé la population… Je dirais qu’une personne sur trois est d’apparence du continent africain.
    Je n’ai rien contre les gens du continent africain, mais alors rien du tout, je ne suis pas attirée par le Maghreb, certes, mais j’aimerais visiter le Gabon et le Congo Braza, j’aimerais découvrir la Côte d’Ivoire… Mais est-ce normal que je ne me reconnaisse plus dans ce que je vois dans une cour de campus ?
    Je n’ai plus de réponse à mes questions quand je me demande ce que je suis en train de devenir, ce que je sais c’est que je me renferme de plus en plus, que j’ai de plus en plus peur de tout ce qui ne me ressemble pas. Un peu comme si le mélange imposé produisait l’effet inverse…
    Je suis perdue pour la mixité, la communauté de destin et le vivre ensemble, je crois que c’est irréversible et que je n’y peux plus rien.

    • Merci Wilhelmine pour ce messsage qui dit exactement les angoisses de chacun de nous

  3. En ce qui me concerne ,je ne suis absolument pas optimiste quant à la situation des femmes et quant à leur capacité à s’émanciper des divers jougs .
    En effet,en France je constate -à regrets certes-que les femmes sont de plus en plus inféodées à des schémas divers et variés qui leur sont imposés et dont,pour la plupart,elles ne souhaitent apparemment pas s’extraire!!Le féminisme (non extrême et non radical)a régréssé voire a quasi disparu.

  4. Bonjour Wilhelmine,
    Que toutes les femmes puissent vous entendre !!! et grand merci pour cet engagement , cet appel du coeur de femme, qui d’autre que vous femmes pouvaient écrire ces lignes ? et relater ces faits ! mais est ce un hasard si c’est une femme qui est et restera la figure emblématique de notre mouvement !!! n’est ce pas Mme Tasin …….
    En tous les cas , je vous salue , Mesdames , Mesdemoiselles ! votre courage , votre volonté , ressemble a Marianne notre embleme National et c’est tout à fait légitime …..
    Bien confraternellement
    Serge

  5. J’ai toujours pensé que l’avenir du monde passait d’abord par les femmes, sans elles rien ne peut vivre.
    Aragon a bien dit que la femme est l’avenir de l’homme, Jean Ferrat l’a repris dans une de ses célèbres chansons et c’est la plus pure vérité fondamentale de la vie. Sans le principe féminin le mâle n’est finalement rien, il faut un juste équilibre entre le masculin et le féminin car ils sont complémentaires et inséparables et ainsi peut naitre la puissance et l’énergie de la vie qui est l’amour authentique.

  6. Je comprends la révolte de cette dame, mais je trouve très désagréable en tant qu’homme d’être assimilé aux « hommes  » que dépeint cette dame, Je ne suis pas mysogine, je ne suis pas tyrannique, je ne suis phallocrate, j’adore les femmes et ai même parfois ces vieux réflexes désuets de galanterie (mais je me soigne);je suis un homme français patriote et ne pense pas même une seconde à voir un être inférieur lorsque je suis en présence d’une femme (sauf quand elle conduit).
    Alors s’il vous plait mesdames, ciblez bien les personnages, NE NOUS MELANGEZ PAS avec ces attardés d’islamiques.
    De même, avant de s’occuper des femmes des autres pays aidont les femmes de France qui elles sont plus en danger, car elles ne voient pas pour la plupart leur espace de liberté se restreindre. Après, oui, il sera temps de s’occuper des autres. Ce n’est pas de l’égoïsme mais c’est une question de survie, car vous le savez bien vous êtes l’avenir de l’homme, tout passe par vous.
    Vive les femmes
    Vive la France
    PS: si vous avez besoin de main d’oeuvre dans votre armée, je suis volontaire.

    • Bonsoir Richard,
      Pas une seule seconde je n’ai pensé attaquer les hommes en général.
      J’ai un mari formidable et il pense exactement comme moi sur cette question.
      Non, j’ai voulu cibler les hommes qui veulent nous réduire, et ceux qui se réjouissent de cela.
      Car oui il y en a bien parmi « nos » hommes qui se délectent de notre éventuelle régression.
      Pas vous, je l’ai bien compris, et je vous assure que je ne suis pas une féministe revancharde du tout.
      Pourtant il y a deux jours je lisais un article d’une personne, que je lis souvent, et qui déclarait (je schématise) que l’islam pouvait prendre cette place dans notre société car les femmes musulmanes font beaucoup d’enfants et que nous, « par confort », nous n’en faisons plus.
      Dans un premier temps j’ai trouvé son affirmation sensée et puis je me suis posé des questions…
      Que voulait dire ce petit article ? Des reproches ? Une exaspération ?
      N’est-il pas normal que nous ayons voulu cesser d’être uniquement des mères ?
      N’avions-nous pas le droit au travail, aux loisirs, aux sorties entre copines ?
      Et si la « machisation » de la société, qui va à grande vitesse, se révélait en arranger certains ?
      Je ne suis pas une féministe comme l’a été ma grand-mère, acharnée (et il y avait de quoi à l’époque), j’en suis même très loin, mais je crois que nous avons le droit à l’égalité des chances, à l’égalité du respect, tout en étant conscientes de nos différences; droit de ne pas avoir plus mais de ne pas avoir moins.
      Alors non je n’ai aucun mépris pour les hommes, je peux même dire que je ne pourrais pas fonctionner sans eux.
      En fait il y a juste deux catégories, ceux qui vont vers la lumière et ceux qui vont vers les ténèbres.
      Constituons donc ensemble cette armée de ceux qui vont vers la lumière, je serais ravie de servir à vos côtés.

  7. Bravo pour ce message volontaire et optimiste.
    Dans une société musulmane, qu’auraient été Aliénor d’Aquitaine, Jeanne d’Arc, Jeanne Hachette, Diane de Poitiers, Marie de Médicis, Marie de Sévigné, Charlotte Corday, George Sand, Louise Michel, Alexandra David-Neel, Dolorès Ibarruri, Sabine Zlatin, Simone de Beauvoir, Lucie Aubrac, Jacqueline Auriol, Gerda Boyesen et Annette Monod?
    On a bien vu ce qu’ils ont fait de Bénazir Bhutto.
    Peut-être les femmes domineront-elles la prochaine civilisation, à chacun son tour…

    • Sans oublier « ma mère », car c’est quand même elle, simple anonyme , la plus importante…Et j’espère ne pas être le seul à penser celà!!!

  8. Nos féministes de la confusion des genres – hommes surtout, car principaux responsables – sont les coallahbos « de fait  » de la future disparition de notre civilisation européenne judéo-chrétienne ; la « complémentarité des sexes » des muzz est bien supérieur, pour amener à la victoire, que la confusionniste égalité des genres de nos abâtardi(e)s de souche Européenne. Les ventres des femmes sont les usines d’armement qui, au final, donneront la victoire au camp homme/femme le plus stratège par le concept de civilisation ET le plus primitif et instinctifs par les actes.

  9. Il est évident que les femmes jouent un grand rôle dans ce combat puisqu’elles sont les premières victimes.
    Le problème c’est que bien souvent, en tout cas en France, ce sont les femmes musulmanes qui sont les plus agressives et les plus intransigeantes sur leur religion.
    Quand on entend par exemple les femmes qui veulent porter le niqab c’est flippant. Les femmes qu’on entend s’exprimer contre l’islam sont uniquement celles qui en sont sorti.
    C’est d’ailleurs pour cela que les associations féministes ne parlent jamais contre l’islam car elles ne savent pas quelle posture adopter : défendre la liberté des femmes de porter le voile ou défendre leur liberté tout court.
    Pour nous, le choix est vite fait…

Les commentaires sont fermés.