La place des homosexuels est avec nous samedi prochain

Comme les juifs, les femmes non voilées, les nés musulmans apostats et même les non pratiquants, les mécréants et autres athées, les homosexuels sont terriblement menacés par le fascisme islamiste.

 Certes, on ne les pend pas encore comme en Iran, mais les agressions se multiplient, comme celle qu’ont subie quelques personnes dans le Marais, « au nom du Coran » et comme celles que subissent un peu partout dans les quartiers islamisés ceux qui ont l’air « différents ».

 Une fois de plus, les responsables nient la réalité, ne veulent pas la voir et trahissent ceux qu’ils représentent.

 Est-ce un hasard si, à Résistance républicaine, nous rassemblons des gens de tous bords, des citoyens de notre pays, venus pour se lever contre le cancer qui nous ronge ?

Est-ce un hasard si nous découvrons, au hasard des rencontres et des échanges, les engagements politiques des uns ou des autres, la religion ou les préférences sexuelles des uns et des autres ?

C’est ainsi que nous avons découvert peu à peu que bon nombre de musulmans apostats, de juifs, de chrétiens, d’homosexuels ou de lesbiennes ont adhéré à notre association, par amour de la France, de la République et  de nos valeurs,  souvent conduits à nous par leur expérience et l’éclairage que leur donne leur spécificité religieuse ou sexuelle. Ils savent ce qu’ils risquent, plus que les autres. Ils ont les yeux ouverts avant les autres, parce qu’ils ont appris à quel point l’islamisme ne fait pas de cadeau aux non musulmans et menace la vie même de ceux que le coran ou Mahomet menace.

 Et tous ces gens se désolent de voir les représentants de leurs cultes, les responsables d’associations qui sont censées les défendre et les protéger négliger le plus grand des périls.

 Le pompon appartient aux responsables des associations homosexuelles, qui se contentent de faire du lobbiyng, du commaunautarisme, à mille lieues de ce que demande le citoyen de base. Le citoyen de base, homo ou hétéro, n’a qu’une envie, c’est pouvoir vivre sa vie, tranquillement, sans brandir son homo ou hétéroséxualité, sans réclamer la prise en compte de spécificités. La sécurité semble le bien le plus précieux pour les homos ; et ils craignent par-dessus tout les agressions homophobes.

C’est là-dessus que les associations gay devraient se mobiliser, c’est pour cela qu’elles devraient être présentes le 10 novembre avec nous.

 Voeu pieux ? Les associations gay et lesbiennes sont-elles trop contaminées par le discours de la « fausse gauche » pour se ressaisir  ?

Christine Tasin

 123 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Un des jeux des fou d’ allah
    Bivouac-ID 12 mai 2009
    Des escadrons de la mort anti-gays chiites scellent l’anus des homosexuels avec une colle très puissante avant d’induire une diarrhée qui conduit à une mort lente et douloureuse.
    Yanar Mohammed, présidente de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OWFI), a déclaré à Al Arabiya que la substance utilisée pour cette torture “est une colle forte fabriquée en Iran et lorsque la peau est collée avec, elle ne peut être décollée que par une intervention chirurgicale. Après avoir collé l’anus des homosexuels, ils leur donnent une boisson qui cause la diarrhée. Et comme l’anus est fermé, la diarrhée, cause la mort. Des vidéos de cette forme de torture circulent sur les téléphones mobiles en Irak

  2. j’aurais bien aimé être en France pour vous accompagner ce 10 novembre, mais bon…
    si je peux me permettre, pour votre rassemblement armez-vous de saucissons et de jambons pour vous protéger des musulmans.
    Bon courage et heureusement qu’il y a des femmes pour sauver la France parce que les hommes Français sont devenu des poltrons des lâches et de gros fainéants.
    Montrez que l’islam ne nous envahira pas par le ventre de nos femmes, bien au contraire.
    Sylvain

  3. … »sans brandir son homo ou hétérosexualité »..; Tout est dit !
    les choses de l’intime doivent demeurer dans l’intime , c’est aussi ça le sacré . SACRE
    J’ai la sensation de vivre sous un gouvernement soviétique ; et la, PUDEUR , bordel !

  4. Hélas il existe chez beaucoup de « gays » une attirance certaine pour un romantisme « islamique ». Si ces personnes savaient le traitement atroce que la Ratp réserve aux leurs, peut-être se raviseraient-ils. De mon côté, je ne cesse d’informer les gens sur le fait que l’Islam est un danger mortel. Je rencontre beaucoup d’oppositions, même si elle faiblit.
    Je dirais que si l’homosexualité, qui n’est pas la norme, peut être considérée aujourd’hui comme étant une composante de la société dans la mesure où tout le monde respecte l’autre et ses différences, il en va tout autrement de l’Islam. Pour moi, cette « religion » constitue la vraie abomination.

Les commentaires sont fermés.