Vivre en 2012 : éviter à tout prix les "chances pour la France" qui ne nous veulent pas que du bien ?

C’est curieux à quel point il est plus facile de trouver un beau texte décrivant une tristesse qu’un beau texte parlant de bonheur.

Cette fichue main jaune j’ai moi aussi refusé de la porter et en 85 j’avais à peine 12 ans mais ma famille (adoptive je le rappelle pour ceux qui me liraient pour la première fois) me donnait tellement de bonheur que franchement je ne comprenais pas ce besoin de chercher des « chances » en Afrique.

Notre petit village d’Alsace était un paradis, et, sitôt accueilli par ceux qui devinrent plus tard mes parents légaux, j’ai été adopté par tout le monde. Notre dialecte était notre patine à nous comme pouvait l’être le breton ou le nissard.

À 10 ans je pouvais sortir seul, prendre ma charrette à bras et aller chercher les récipients chez les gens pour lesquels j’allais à la ferme chercher le lait, les patates, les oignons…

J’entendais bien sûr les aboiements de sos racisme, les ordres d’ouverture à cet autre qui soi-disant allait nous inonder des bienfaits de sa culture, mais sans pouvoir l’expliquer je sentais que mon monde allait rejeter cette greffe contrainte et pire encore, que le greffon allait tuer l’hôte.

 Aujourd’hui, alors que par Amour j’ai quitté mon Alsace pour la Picardie c’est moi qui suis devenu un greffon.

Mais un greffon qui sait se faire aimer, se rendre utile et qui aime à entendre qu’il est indispensable même si personne ne l’est.
Mon camion remplace ma charrette à bras et je cherche bien plus que lait, patates et oignons. Des Anciens me confient leur liste de courses et des Amis travaillant en grande distribution préparent tout pour que je puisse le ramener ma journée finie.
Mais tout cela n’est pas un simple confort pour ces anciens, c’est une garantie d’éviter ces centres commerciaux où ils sont des cibles pour ces « chances » imposées, ces « Obligations Pour la France » comme le dit si bien Ma liberté de penser un peu plus haut (allusion à un commentaire déposé sur le site de Résistance républicaine, ndlr).

Notre vie est bonne et très heureuse, nous sommes chanceux mais c’est aussi une course permanente en voiture pour ma femme, ou en camion, moto ou voiture pour moi. Éviter que nos filles mangent dans les cantines halal et se fassent importuner après le dessert par ces CPF/OPF rares chez nous mais pourtant si présents et nuisibles.
Éviter à nos filles les transports publics pour les mêmes raisons.

Surveiller les devoirs de l’aînée, la pousser à être bonne en Francais, maths et tant d’autres matières mais lui dire que le E dans les contrôles d’histoire africaine n’ont pour nous aucune importance.

Nos politiques et leurs enfants chéris venus de loin ont transformé un pays doux et relativement sûr où les faits divers étaient rares, en une prison à ciel ouvert où les faits des divers sont devenus tellement banals que l’on entend des journaleux se féliciter quand quelques jours de ramadan sont calmes.

 À mon aînée qui me demandait pourquoi je detestais les politiques ma réponse fut  « parce qu’il ont tué ma France en lui disant je t’aime et je vais te rendre plus belle ».

Philippe

 35 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Merci pour ton témoignage Philippe qui résonne fortement en moi d’autant qu’on est de la même génération.
    Et j’imagine qu’on doit être nombreux à regretter cette ancienne France qui n’est pourtant pas si loin.
    La fameuse chance pour la France qu’ils nous ont importée (imposée !) poursuit son travail de démolition de nos valeurs, de notre culture et ils y sont tellement bien aidé.
    Nous ne devons rien lâcher mais que le combat sera difficile.

  2. Je vous signale le site oumma tv sur you tube, qui a déjà publié 360 (trois-cent-soixante !) videos. Parmi ceux-ci, un d’eux intitulé « Les confidences d’un ancien des R.G. sur l’islam de France », qui a été publié il y a moins de trois semaines.
    Cet ancien fonctionnaire des Renseignements Généraux, Bernard Godard, décrit platement qu’il « était passionné par la question musulmane », raison pour laquelle il a fait des études d’arabe et d’islamologie. Son interlocuteur, un journaliste du site, Saïd Branine, lui pose des questions sur l’état de l’islam en France.
    Les réponses de ce français (?) sont édifiantes.  » On sort de cinq ans de matraquage. Je ne veux pas utiliser le mot « islamophobie » que je n’aime pas. Mais un sentiment anti-musulman s’est développé, très pernicieux… Ils ont servi de boucs émissaires….. Cela est en voie d’être réparé, mais y a encore du travail… » Et le présentateur le remercie bien gentiment évidemment.
    C’est aussi hallucinant à regarder que les articles sur le mentor de Ben Laden, sur un site dont vous pouvez retrouver l’URL en quelques instants (lui, d’information du côté français, vraiment), qui aurait travaillé pendant un certain temps pour la CIA en Allemagne, puis se serait engagé dans l’armée américaine, collaborant encore avec la CIA.
    Bref, si ce….. français (physiquement, il en a bien l’air), des RG, collabore avec une telle aménité avec les principaux islamisants installés en France, qui est encore français ?!
    J’en suis ahuri, ou alors je n’ai rien compris. Christine, si vous connaissez déjà par coeur les salmigondis débités sur ce video de ce site, je vous prie de me le faire savoir, pour éviter de vous faire perdre votre temps à l’avenir.

Les commentaires sont fermés.