Apéro saucisson-pinard dans le Nord, le 17 novembre

Publié le 29 septembre 2012 - par - 9 commentaires

Samedi 17 novembre

16 heures, à Toufflers (59) conférence de Pierre Cassen et Christine Tasin. Thème : Pourquoi le gouvernement Hollande accélère l’islamisation de la France.  Comment  résister ?

On terminera par un apéro saucisson-pinard : participation 10 euros.

S’inscrire en envoyant un chèque à Résistance républicaine, 101, avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14 et en donnant courriel et téléphone pour communication de la salle avant le 12 novembre.

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Apéro saucisson-pinard dans le Nord, le 17 novembre”

  1. Avatar Delcroix dit :

    Bonne nouvelle ! D’après un article paru sur le site de L’Express, les musulmans seraient parfaitement intégrés car il n’y aurait « que » 2% d’entre eux qui « perturbent l’ordre public », d’après le ministère de l’Intérieur.
    Je vais extrapoler et considérer que lesdits troubles à l’ordre public ne concernent pas les automobilistes musulmans indélicats qui traversent le carrefour en trombe au moment où le feu passe au rouge. Si ce n’était que cela, il n’y aurait pas cette peur de l’Islam évoquée dans l’article. Les troubles sont plus à trouver du côté d’individus qui se rassemblent en meute menaçante lorsque des gendarmes s’efforcent de contrôler l’identité d’une femme entièrement voilée. Bref, des situations où les fauteurs de trouble sont susceptibles de comparaître devant la justice et encourent une peine de prison.
    Ce qui me fait marrer avec les idiots de gauche, c’est qu’ils nous balancent à longueur d’année des énormités sans être capable d’apporter la moindre preuve. Par exemple, « la grande majorité des musulmans se désolidarise des agissements des extrémistes, elle aspire à la paix et vit en totale conformité avec les lois de la République ». A combien au juste peut-on évaluer cette grande majorité ? J’ai entendu de tout, 75%, 80%, 90%, 95%. D’ordinaire, leur propagande est mieux huilée. Ils n’ont même pas été capables de s’accorder sur le chiffre des « bons » musulmans. Quel que soit ce chiffre, ils croient nous rassurer. En ce qui me concerne, je ne me sens en aucun cas rassuré à l’idée de savoir qu’il n’y a « que » 5 à 25% des musulmans de France qui, potentiellement, peuvent me jeter une bombe sur le nez. Et ces chiffres viennent de quelle(s) source(s) ? Mystère …
    Et quand enfin une source digne de foi publie une statistique qui leur paraît corroborer leurs idées fumeuses, ils s’empressent de la reprendre à leur compte, souvent sans s’être assuré au préalable du ridicule dans lequel une réflexion un peu poussée peut les jeter. Voilà, donc, le fameux chiffre des 2% de musulmans « seulement » qui créent du trouble à l’ordre public, preuve éclatante de la réussite de leur intégration.
    Il y a paraît-il 6 millions de musulmans en France. 2% d’entre eux, ça fait quand-même 120 000 individus. 120 000 individus qui créent du trouble à l’ordre public du seul fait de leur appartenance à la religion musulmane, sans quoi la précision n’aurait pas été apportée par le ministère de l’Intérieur. Ceux qui se sont empressés de limiter le nombre des méchants islamistes qui font rien qu’à nous embêter aux malheureux 250 qui se sont rassemblés sur les Champs-Elysées malgré l’interdiction, en sont déjà pour leurs frais. Pris isolément, les actes de ces 2% ne mènent pas tous directement à la prison. Mais nous connaissons les musulmans. Nous avons appris douloureusement, à maintes et maintes reprises, que s’ils étaient systématiquement les agresseurs et nous les victimes, ce n’était pas parce que, un jour, ils avaient, à titre exceptionnel, cédé au stress, à leur pulsion du moment, à la colère … Qu’ils avaient juste pété les plombs, qu’ils étaient désolés et que ça n’arriverait plus, monsieur le juge. Non. Nous avons appris qu’il est dans leur nature d’être violent. Il y a même un terme dans la langue arabe – hagra – qui n’a aucun équivalent en Français, ni en Anglais, ni d’ailleurs dans la langue d’aucune société civilisée, pour décrire cette violence gratuite : la hagra, c’est l’agression pour l’agression. L’agresseur n’espère pas nécessairement tirer un bénéfice de son agression, c’est juste qu’il a besoin de se défouler ; et il va pour ce faire, choisir une victime aussi éloignée de lui que possible – comprendre, un Gaulois – qu’il estime avoir les meilleures raisons du monde de haïr et de jalouser. D’où la fréquence à laquelle nos amis les chances pour la France demandent à être dépannés en cigarettes. La demande n’a d’autre but que de provoquer le refus de la personne sollicitée afin de donner à l’agresseur l’alibi moral dont il a besoin pour pratiquer la hagra. La violence inouïe perpétrée contre celui qui n’a pas cédé au racket est sans commune mesure avec la « provocation » que représente le refus de donner une cigarette.
    Quand les forces de l’ordre interpellent une des chances pour la France violente et que les médias en parlent, on n’est plus jamais étonné d’apprendre qu’il s’agit systématiquement d’un multirécidiviste.
    La violence inhérente aux musulmans est établie ; aussi, on sait que l’ensemble des 2% qui créent du trouble à l’ordre public, mériteront un ou plusieurs séjours derrière les barreaux à un moment où à un autre.
    Cela fait 120 000 personnes dont il faut prévoir l’incarcération. Et c’est à partir de là qu’on se rend compte de toute la bêtise de ce nouveau relativisme de gauche. La France compte moins de 60 000 places en prison ! Alors même si la France comptait 60 000 places de prison et si la totalité était occupée par des musulmans (on n’en pas très loin déjà, 70% des pensionnaires le sont déjà !), la moitié d’entre eux resteraient en dehors par manque de place !
    Il y a effectivement de quoi être très rassuré.
    Il y a autre chose qui me chiffonne. Les musulmans prétendent, eux, être non pas 6 millions, mais 10 millions, ce que je suis tout disposé à croire. Imaginez que ce chiffre de 2% ait été considéré d’après une base de 6 millions d’individus mais qu’il s’applique en fait à 10 ! Avec cette hypothèse, c’est 100 000 musulmans potentiellement dangereux qui sont en liberté.
    Une dernière chose enfin pour démontrer l’aberration de se « féliciter » qu’il n’y a « que » 2% de musulmans qui provoquent du trouble à l’ordre public : il suffit de rapporter ce pourcentage à la population française blanche, soit 50 millions d’individus. 2% de 50 millions, ça fait 1 million d’individus. Vous imaginez la société infernale dans laquelle nous vivrions avec une telle proportion de fauteurs de trouble ? Rapportez ce million de fauteurs de trouble aux 60 000 places de prison que nous n’avons même pas.
    Lutter contre la bien-pensance de gauche, ça commence par savoir démonter objectivement leurs magouilles intellectuelles.

  2. Avatar Eric D dit :

    J’ai la chance de vivre dans une ville fondée par Alexandre le Grand avec toute cette histoire qui en découla jusqu’à Cléopâtre la septième du nom. Ville qui a abrité une des sept merveilles du monde antique avec le phare dont les restes se trouvent au fond de la mer.

    Mais actuellement, je changerais bien ma situation pour pouvoir être avec vous le 10 novembre et le 17 novembre et vous aider dans le combat qui concerne mon pays la France. Chaque jour en me connectant à internet, je reçois des uppercut comme lors d’un combat de boxe tellement les nouvelles sont mauvaises.

    Je m’aperçois que le chemin sera long avant que les gens comprennent vraiment ce qui est en train de se mettre en place en France et plus généralement en Europe. Même si je ressens un frémissement sur les commentaires laissés par les gens sur les différents sites des journaux en ligne, et encore, beaucoup de ces commentaires sont censurés.

    Hier, je regardais le très beau film de René Clément « Paris brûle-t-il? Et je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement entre ces combattants de l’ombre et nous, même si la situation était différente. Mais il montre que rien n’est impossible et que si le peuple se lève tous les espoirs sont permis.

  3. Avatar Silvio MOLENAAR dit :

    La peine de mort.

    J’étais de passage ce dimanche matin, en fin de matinée pour être exact, chez des amis dont la télévision était allumée. Au programme, un documentaire sur les Ottomans, la Turquie, etc. Tu connais la Turquie ? C’est magnifique, et les gens sont adorables ! me dit-on alors, ce à quoi je réponds : je n’ai absolument aucune envie de m’y rendre, d’autant que le premier ministre Turc, M. Erdogan est venu haranguer ses troupes en France en comparant l’assimilation à « un crime contre l’humanité ». Bon, c’est vrai que dans ces pays-là il y a encore la peine de mort, me rétorque-t-on, mais c’est magnifique et les gens ne sont pas du tout comme tu sembles penser. L’idée me vint alors, ou plus exactement elle me sauta à la figure, de leur rappeler que la peine de mort avait été rétablie en France, de même que dans d’autres pays occidentaux, dans l’indifférence la plus absolue. Si au moins nous avions l’excuse de la discrétion… Ainsi il y a par exemple un condamné à mort en France, qui vit dans le couloir de la mort en attendant son éventuelle exécution, il s’agit de M.Redeker, auteur il y a quelques années d’un article critique sur la religion de paix et d’amour, comme l’a rappelé récemment Riposte Laïque. Ce citoyen français vit dans le maquis et sous protection policière constante, comme l’a rappelé également fort à propos M.Finkielkraut dans son émission « Répliques », il y a quelques semaines en accueillant M.Redeker. Pour M. Théo Van Gogh, aux Pays-Bas, la sentence a déjà été exécutée. A Madrid, il y a quelques années, pour des dizaines d’innocents, même tarif. Pour des dizaines de londoniens, il y a quelques années, pareil. Je ne vous parle plus du 11/9. Au Danemark vit également un dessinateur dans le couloir de la mort, et dont l’exécution fut brutalement interrompue, hélas pour l’envoyé plénipotentiaire de la religion de paix, à cause d’une malheureuse porte blindée donnant sur la salle de bains et installée traîtreusement par le koufar insoumis. On le voit donc ; la peine de mort est en voie de rétablissement en occident et c’est une chose. L’autre, c’est une pathologie à caractère psychiatrique, ou de celles qui accablent parfois les victimes de chocs violents : (états de choc donc) il s’agit d’une incapacité de renouer contact avec le réel, soit en refoulant, soit en fermant les yeux, soit en adoptant la position de l’autruche : offrir au regard du prédateur son arrière-train et l’innocente cible qui s’y trouve en plein centre. Ne pas voir ce que l’on voit, de manière à ce que l’on n’ait pas à l’affronter. Très prisé par la quasi-totalité des élites occidentales moyennant la perpétuation de leur petite carrière. Je ne suis ni un fanatique, ni un obsédé des anciennes croisades et des croisés, je le suis beaucoup moins sans doute que la plupart des sarrasins eux-mêmes. Toutefois je ne suis pas loin de penser que, si par la magie de l’espace-temps, une vieille troupe harassée de preux templiers, sur le chemin de retour de Jérusalem ou de Damas, se trouvait projetée dans l’Europe actuelle, elle passerait d’abord vigoureusement par fil de l’épée les politiciens européens avant même de s’occuper des sarrasins.

    Silvio Molenaar

  4. POLLETT Daniel POLLETT Daniel dit :

    Bravo, cette démonstration mathématique méritait d’être publiée.
    Cependant, il semble que 2% de 10 000 000, cela fait 200 000, ce qui est encore moins rassurant!

  5. Avatar Djill dit :

    Bonsoir,
    Ce serait sympa si on pouvait avoir un mini compte rendu de la reunion de Toufflers.
    Plus généralement des diverses manifestations de l agenda RL.

    C est beaucoup de boulot mais pourquoi pas déléguer a un des participants desdites réunions ?
    Qui vous serait soumis pour éventuelle correction.

    Djill

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Je vais vous poster un petit montage fait par un des participants ; vous avez raison en général on publie quand quelqu’un prend le temps et la peine de faire un petit compte-rendu

Lire Aussi