Libération réhabilite l’islamophobie, incroyable mais vrai !

Publié le 28 septembre 2012 - par - 22 commentaires

Ils sont malades, à Libé, ou bien les violences liées au film l’Innoncences des musulmans leur a-t-elle ouvert les yeux ? A moins que des patriotes aient, en grand mystère, racheté le quotidien ? En tout cas ils publient un excellent texte de Pascal Bruckner sur l’islamophobie. Quand on vous dit que le vent tourne…

L’invention de l’islamophobie

 Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme. Cette création, digne des propagandes totalitaires, entretient une confusion délibérée entre une religion, système de piété spécifique, et les fidèles de toutes origines qui y adhèrent. Or une confession n’est pas une race, pas plus que ne l’est une idéologie séculière : l’islam, comme le christianisme, est révéré par des Arabes, des Africains, des Asiatiques, des Européens, de même que des hommes de tous pays sont ou ont été marxistes, libéraux, anarchistes. Jusqu’à preuve du contraire, on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer. Se méfier de l’islam comme on a pu en d’autres temps se méfier du catholicisme, juger inquiétant son prosélytisme agressif, sa prétention à la vérité unique, son penchant sacrificiel, c’est manifester un sentiment qu’on estimera légitime ou absurde, ce n’est pas faire preuve de racisme. Faut-il parler de «libéralophobie» ou de «socialistophobie» parce qu’on est contre le règne du marché ou la redistribution des richesses ? Ou faut-il rétablir le délit de blasphème, aboli en 1791 par la Révolution, comme le réclame chaque année l’Organisation de la conférence islamique ainsi qu’en France, en 2006, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, soucieux de punir tout ce qui bafoue ou calomnie «les sentiments religieux d’une communauté ou d’un Etat quel qu’il soit». Le pari des sociétés ouvertes, c’est de concilier la coexistence pacifique des grandes croyances avec le droit à la libre expression. La liberté de culte est garantie et la liberté de critiquer les cultes également. Les Français, échaudés par des siècles de domination cléricale, souhaitent un affichage discret des croyances. Réclamer des droits séparés pour telle ou telle communauté, imposer de strictes limites à l’examen des dogmes nous ramènerait directement à l’Ancien Régime.

Le terme d’islamophobie remplit plusieurs fonctions : nier pour mieux la légitimer la réalité d’une offensive intégriste en Europe, attaquer la laïcité en l’assimilant à un nouveau fondamentalisme. Mais surtout faire taire les musulmans qui osent remettre le Coran en cause, en appellent à l’égalité entre les sexes, au droit à l’apostasie et aspirent à pratiquer paisiblement leur foi sans subir le diktat de doctrinaires ou de barbus. Il faut donc stigmatiser ces jeunes filles qui refusent le voile, souhaitent marcher sans honte, tête nue, dans la rue, foudroyer ces Français, ces Allemands, ces Anglais d’origine maghrébine, turque, africaine, algérienne qui réclament le droit à l’indifférence religieuse, le droit de ne pas croire en Dieu, de ne pas jeûner pendant le ramadan. Il faut les désigner, ces renégats, à la vindicte de leurs coreligionnaires, les faire taire pour bloquer tout espoir d’une mutation chez les fidèles du Prophète (en France et de façon révélatrice, c’est un «Collectif contre l’islamophobie» qui soutient juridiquement les femmes verbalisées pour port du voile intégral). Nous assistons à la fabrication planétaire d’un nouveau délit d’opinion, analogue à ce qui se faisait jadis dans l’Union soviétique contre les ennemis du peuple. Et ce avec l’onction des médias et des pouvoirs publics. Notre président lui-même, jamais en retard d’une bourde, n’a-t-il pas comparé l’islamophobie à l’antisémitisme ? L’erreur est tragique : le racisme s’attaque aux personnes en tant qu’elles sont coupables d’être ce qu’elles sont, le Noir, l’Arabe, le Juif, le Blanc. L’esprit critique, à l’inverse, porte sur les vérités révélées, les écritures toujours susceptibles d’exégèses, de transformations. Cette confusion a pour objet de déplacer la question religieuse du plan intellectuel au plan pénal, toute objection ou moquerie étant passible de poursuites.

Quant aux profanations de tombes, de lieux de culte, si elles relèvent évidemment des tribunaux, elles touchent dans leur immense majorité en France les cimetières ou églises chrétiennes (1). On s’en veut de le rappeler : de tous les monothéismes, c’est le christianisme qui est aujourd’hui le plus persécuté dans le monde, surtout dans les pays musulmans, Algérie, Irak, Egypte entre autres. Il est plus facile d’être musulman à Londres, New York ou Paris que protestant, catholique au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord. Mais le vocable de «christianophobie» ne prend pas et c’est heureux. Imagine-t-on la Saint-Barthélemy condamnée par nos ancêtres sous l’angle de la discrimination plutôt que du fanatisme religieux ?

Il est des mots qui contribuent à infecter la langue, à en obscurcir le sens. «Islamophobie» fait partie de ces termes à bannir d’urgence du vocabulaire.

Pascal Bruckner

Print Friendly, PDF & Email

22 réponses à “Libération réhabilite l’islamophobie, incroyable mais vrai !”

  1. Avatar Ma liberté de penser dit :

    Oui, le vent tourne…

    Je ne sais pas à quoi je le sens, peut-être à cause de tous les mails « à faire suivre » que je reçois,(et que bien sur je fais suivre à mon tour !!!) , messages allant tous dans le même sens, peut-être à cause de tout ce que je lis, peut-être à cause de tout ce que j’entends autour de moi., des conversations que nous avons entre amis…..

    …… et surtout depuis l’arrivée au « pouvoir » de normal 1er et de sa clique , j’ai l’intime conviction que les langues commencent à se délier…

    Trop c’est trop, et là, je pense que nous arrivons à un point de non retour… Les français, les vrais, sont sur le point de découvrir l’horrible vérité, celle que depuis des années « on » tente de nous cacher, mais, fort heureusement pour nous, internet nous permet de savoir ce que la presse ne nous dit pas !

    « On ne nous dit pas tout » ! pour reprendre cette petite phrase tellement vraie !…..

    Bonne fin de journée à vous chère Christine….

  2. Avatar Resistant dit :

    Chère Christine, nous sommes nombreux à dénoncer ce mot, inventé de toute pièce pour empêcher la critique de l’islam…mais il est intéressant de noter que le vent semble se lever, en effet.. L’épuisement a gagné certains, depuis qu’on agite la vérité sous le nez des gens qui ne veulent pas voir….le marathon est épuisant.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Non je ne dénonce pas ce nom au contraire, tu le sais je le revendique et j’en suisfière !

      • Alain Alain dit :

        Effectivement, autant se servir de ce mot contre ceux qui l’on pondu. Mais perso, depuis un bail j’utilise plutôt un autre mot qui, sans équivoque, exprime mon rejet qui est bien plus fort que ma peur: islamoréfractaire.

        Ça aussi fièrement revendiqué de ma part!

  3. Avatar 23bixente23 dit :

    wouhaou, autant de vérités à la suite, sans contre-sens, omissions, mensonges, dissimulations etc ?! j’en reste pantois, vu la provenance du texte… comme on disait quand j’étais gamin: « il va neiger ! ».

    mais ne nous réjouissons pas trop vite non plus, il peut s’agir d’un auteur dissident marginal, ou d’un éclair de lucidité passager. mais surtout, l’auteur va peut-être être calomnié et descendu en bloc par les staliniens de service, comme d’hab’… on verra bien.
    néanmoins, il est clair que c’est plutôt un petit signe encourageant !

  4. Avatar Eric D dit :

    Comme vous le dites Christine, le vent tournerait-il?

    Après Copé et le racisme anti blanc, après des acteurs/actrices ou chanteurs connus qui osent dire tout haut leur rejet de ce dogme, j’ai l’impression que les yeux s’ouvrent petit à petit.

    Mais venant de libération, heureusement que j’étais assis quand j’ai vu votre article……

    • Avatar Nicolas dit :

      Oui m’enfin Copé ce n’est pas une référence hein ? 🙂
      En tout cas on ne peut lui faire confiance après ses positions girouettes sur l’ame et le racisme anti-blanc …

      • Avatar Eric D dit :

        Oui Nicolas, je suis d’accord avec vous, je aucune sympathie pour Copé. Mais au moins cela a le mérite de mettre ce le débat sur la place publique, car quand Marine Le Pen le dit, vous connaissez la suite….

  5. Avatar Jeanne dit :

    Bruckner est un intellectuel d’une grande intelligence et je crois, d’une grande probité. Moins tourmenté qu’Alain Finkielkraut (ce qu’on peut comprendre car il a été attaqué de façon souvent ignoble), il pose là une analyse concise, clairvoyante et incontestable. Il est étonnant en effet que Libération s’en fasse le relais. Tant mieux, pourrait-on dire…

  6. Avatar Jallade dit :

    Etonnant en effet de lire cela dans Libération.

    Il y a peut-être une explication : selon une rumeur, Libération a été racheté par Christine Tasin. L »Emir du Qatar en a attrapé la jaunisse.

  7. Avatar Delcroix dit :

    Je suis un gros consommateur de sites d’informations, de droite comme de gauche, et je constate qu’en dehors de l’irrécupérable Rue89, sur tous les sites les gens interviennent majoritairement de manière de plus en plus ouverte et virulente sur les questions se rapportant à l’immigration, à l’intégration, à la délinquance et à l’islam.
    Mais attention, comme l’a très justement rappelé Eric Zemmour à propos de l’opinion publique qui s’était retournée sur la question du droit de vote des étrangers, en l’absence d’actualité, les gens avaient tendance à ne pas avoir d’opinion ou à faire leur celle que la bien-pensance distille à longueur de journées dans les médias. Nous avons été gâtés ces dernières semaines avec l’affaire Innocence of Muslisms, puis avec les caricatures de Charlie Hebdo, puis avec la manifestation interdite sur les Champs-Elysées, puis avec la déclaration de Copé sur le racisme anti-Blancs puis enfin avec Valls qui passe ses journées à la mosquée. Mais que l’actualité passe à autre chose et nombre de nos concitoyens ne s’inquiéteront plus que pour leur pouvoir d’achat qui va baisser à cause de l’augmentation des impôts à laquelle ils n’échapperont pas. Tout cela est bien fragile.

  8. Avatar Richard dit :

    Bravo Christine pour tout ce que vous faites et merci…

    Pour en revenir à cet article, méfions-nous quand même que ce ne soit un pseudo retournement d’idées de la part des opposants à la France (UMPS) dans un but de récupération, sentant le vent tourner…

    Restons vigilant.

  9. Avatar Katouch53 dit :

    Enfin quelqu’un se « mouille' » et ose dire ce qu’on ose plus dire dans notre société. Et dans Libé en plus on croit rêver !
    Effectivement je crois que le ras le bol devient général.
    Je constate également autour de moi une montée de colère contre les musulmans de tous bords qu’ils soient « normaux » ou intégristes. Car le problème, c’est ce qui est relayé dans mes relations, c’est comment faire la part des choses entre un musulman dit « modéré » et un autre ?
    Comme me disait un copain il y a quelques jours « si un jour un politique musulman arrive au pouvoir et qu’il essaie d’établir la charia de quel côté seront ils ? » c’est vrai que c’est une TRES bonne question. Tant qu’ils sont dans un pays a majorité non musulmane ils se tiennent à carreaux mais …..
    Il me semble qu’il faudra développer ce thème dans un deuxième temps car il n’est pas assez abordé, ce qui me trouble particulièrement, c’est que, justement, les « modérés » s’il y en a, on ne les entend pas ou si peu … Il paraît qu’ils ont peur : Ok mais de quoi, et à ce point ? Au point de perdre leur liberté fondamentale… Sont-ils si pleutres qu’ils ne se révoltent pas contre une doctrine qui est officiellement une horreur. Mais où sommes nous ?

    Juste un truc : Imaginons que des Chrétiens, des Bouddhistes, des Juifs etc…aient commis ce genre d’exactions ? que n’aurait on pas entendu de la part des médias ?

    Un monde de fou je vous dis.

  10. Avatar Laure dit :

    En effet, tout cela fait plaisir à lire, surtout dans Libé.
    Il y en a un aussi qui m’a épatée récemment, c’est Philippe Torreton, dont vous avez fait suivre la lettre enflammée « De l’islamophobie, vous dites?!? » (suivi par un P.s. sur son blog tout aussi intéressant), car dans le genre « bobo de gôche », il est plutôt bien placé.

  11. Avatar Romuald dit :

    A lire de l’excellent Pascal Bruckner, son ouvrage intitulé « Le sanglot de l’Homme blanc ».

    Il y pourfend l’auto-flagellation, la repentance post-coloniale des gauchistes, le tiers-mondisme et la vision rousseauiste actuelle consistant à marteler que les peuples du Sud (comprendre, du continent africain) sont forcément sympas, enrichissent forcément l’Occident par leur diversité cultu(r)elle, tandis que les Occidentaux sont, eux, forcément des éternels colonisateurs assoiffés de sang, qu’il convient de culpabiliser jusqu’à plus soif.

    Si l’Occident est aussi criminel, génocidaire etc, on peut se demander pourquoi tant de monde tente de s’y réfugier, y compris en se planquant dans des trains d’atterrissage d’avion, des sièges d’auto (véridique !) ou des camions frigorifiques ou encore en se faisant passer pour des homos méritant l’asile…

    Pour en revenir au sujet, ce qui est surprenant, c’est que le quotidien gauchiste Libé ait accordé une tribune à M. Bruckner, notamment au sujet de l’escroquerie intellectuelle qu’est l’accusation d’« islamophobie » !

  12. Avatar DURADUPIF dit :

    2500 mosquées en peau de panthère sur notre pays, 200.000 musulmans de plus par an, des maternités qui ne désemplissent pas, des associations musulmanes pléthoriques sur notre territoire, des imams à chaque coin de rue, des accoutrements musulmans féminins et masculins dans toutes les rues, de plus en plus d’arabo-musulmans à des postes de responsabilités (pour mieux phagocyter), finances islamistes, des pays arabo-musulmans, Maroc, Algérie, Turquie, Arabie saoudite, Quatar, Barheim, Iran, Pakistan etc…qui font pression sur notre Pays pour la charria avec des « racailles cinquième colonnes » prêtes à répondre à toutes leurs injonctions pour provoquer, intimider, attaquer. Ces Pays protègent leurs frontières, nous elles sont passoires. Notre corde démocratique pour nous pendre est prête. Notre très molle démocratie occidentale européenne aura-t’ elle ce sursaut qui nous permettrait de sauver notre Civilisation, la meilleure du Monde ? Le doute est permis ! Notre nasse est, comme notre dette publique et sociale, abyssale. Quand tout est perdu, à qui fait-t’ on appel ? Y a t’ il encore quelqu’un qui entende des voix dans ce Pays ?

  13. Avatar jouvenot dit :

    bonjour a tous
    une simple question ,pensez vous que la france soit perdu,et que nous soyons entrain de vivre les dernier soubresaut de notre pays
    merci

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Non si je pensais cela je serais partie de France et ne consacrerais pas tout mon temps, toute mon énergie, aux dépens de ma santé même à ce combat ! Tout est encore possible et d’ailleurs le bateau tangue

Lire Aussi