Quand un enfant de 5 ans invite à décapiter ceux qui insultent Mahomet…

Je vous invite à lire ci-dessous un commentaire posté sur le site de Résistance républicaine, fort intéressant…

 Tentons de continuer à dire ce que nos yeux voient, tant que (pour citer Alain Finkielkraut paraphrasant Charles Péguy) nos yeux seront en mesure de voir ce que nos yeux voient. Quelques faits bruts.

Dans le journal néerlandais « Telegraaf », je lis ce matin 20 septembre 2012 : ( extraits traduits par mes soins. Il faut préciser qu’il existe encore aux Pays-Bas une certaine liberté de ton ayant totalement disparu du paysage intellectuel français, où il n’aurait été question que de « jeunes »)
« Hilversum en a marre de la canaille turque. Ce mardi, deux frères turcs ont été arrêtés pour la seconde fois en peu de temps pour avoir malmené une fillette de 10 ans.
Les habitants d’une petite place de la ville d’Hilversum sont à bout à cause du climat de terreur et d’insécurité imposé par des jeunes traînant dans le quartier. (…) Bianca van den Busken promène régulièrement son chien dans le quartier près de Wegapleintje. Un de mes petits voisins de 10 ans, dit-elle, a dernièrement été menacé alors qu’il était entrain de jouer au foot. On lui a signifié qu’il devait mourir car il n’était pas musulman. Son ballon fut confisqué et il n’a pu le récupérer que moyennant une somme d’argent ». Fin de citation
Pour ceux qui doutent, le lien. http://www.telegraaf.nl/binnenland/12968615/__Hilversum_is_Turks_tuig_zat__.html

Dans le même journal, en date du même jour, je lis : « Sénateur australien : Wilders n’est pas le bienvenu.
Le Sénateur Richard Di Natale a affirmé ce mercredi que Geert Wilders n’était pas le bienvenu en Australie. C’est ce qu’ont annoncé différents médias australiens ». Fin de citation.

Deux ou trois jours auparavant dans divers médias, on a pu voir une photo prise précisément lors d’une manifestation en Australie, à Sidney le 15 septembre 2012. Y figure une femme voilée de dos, sur sa gauche une poussette avec un bébé entrain de dormir, et à gauche de la poussette un enfant d’a peine 5 ans tenant haut une pancarte face au photographe : « DÉCAPITEZ CEUX QUI INSULTENT LE PROPHÈTE ».

Le message que nous délivre donc Richard Di Natale, sénateur australien, et à travers lui la quasi-totalité des élites occidentales est : « Churchill n’est pas le bienvenu à Berlin en 1940 ». Merci monsieur le Sénateur pour cette grande leçon de courage et cet éclairage intellectuel novateur.

Du même acabit, (apparemment censuré par les médias français ?) ce message fort du président du parlement européen, M Schulz, condamnant il y a quelques jours sans équivoque l’existence et la diffusion de cet obscur navet anti-prophète fabriqué aux USA à l’origine de la troisième guerre mondiale. Je passe les détails, ci-joint le lien du « Telegraaf » vers la vidéo de M. Martin Schulz. Allez juste voir, ne serait-ce que pour l’image de ce président d’opérette entouré de deux musulmans en uniforme d’apparat, et leurs airs de pleureuses contrits.
Nous étions prévenus : la ruse y est un précepte. http://www.telegraaf.nl/binnenland/12968336/__Woede_om_woorden_Schulz__.html

 Un célèbre président américain visitant un jour Berlin s’exclama en des temps bénis où un chat s’appelait un chat : Je suis berlinois ! Sacré John.

50 ans plus tard, sous le coup du plus poltron et nauséabond caca nerveux tendance diarrhée de l’ensemble des élites de l’hémisphère nord, nous voilà donc en un sens de retour au point de départ, Munich : est-ce un hasard que le brun y soit indissolublement associé ? Si, au temps de Nuremberg, cette couleur était celle de chemises, aujourd’hui il s’agit hélas de la partie arrière des culottes de nos élites. Et ne venez pas me dire que cette image est sans fondement !

Silvio Molenaar

 

 115 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Concernant la fillette à la pancarte en Australie, rien d’étonnant quand on sait que ces courageuses troupes islamiques équipées de chars réquisitionnent de force les gamins dans les villages pour les faire courir devant les chars. Ces enfants servent à faire sauter les mines dans les champs de passage des blindés pour préserver ceux-ci.
    Churchill est cité, un grand homme de l’Histoire.
    JFK est repris à Berlin, c’est très bien, merci pour John.
    Quant aux autres, dans le fond (je reprends le jeu de mots), ce ne sont que des trouillards sans tripes, ils valent encore moins que rien.

Les commentaires sont fermés.