Ils veulent décider de vos consommations de gaz, électricité et eau…

Je n’arrive pas à croire que les Français ne se rendent pas compte que ce qui se prépare, c’est une attaque sans précédent contre la liberté individuelle et le concept d’égalité.

La société totalitaire la plus absolue s’installe et ni les medias ni les politiques ne pipent mot devant la proposition de loi du député PS François Brottes sur la « Tarification progressive de l’énergie » qui devrait être appliquée dès 2013.

 En effet, non seulement vous qui vous levez tôt et avez du mal à boucler votre budget vous allez en baver encore plus puisque vous allez payer encore plus cher à la place des « économiquement faibles », entendez, non pas ces travailleurs précaires courageux et ces chômeurs désespérés qui se mettent en 4 pour payer ce qu’ils doivent sans quémander  ces gens qui abusent des aides sociales dont ils vivent, et notamment les immigrés illégaux qui ont non seulement droit à l’AME et à la gratuité des soins que vous ne pouvez vous payer, qui ont non seulement droit à l’aide juridictionnelle qui leur permet de faire appel jusqu’à plus soif aux frais du contribuable des décisions de justice les concernant, qui sont non seulement logés des mois entiers à l’hôtel et bénéficient des soins attentifs et gratuits des travailleurs sociaux, toujours aux frais du contribuable, qui non seulement se font déjà payer leurs factures d’électricité et de gaz par les communes ou organismes sociaux mais vont pouvoir consommer autant qu’ils le voudront une énergie que les autres paieront pour eux.

 Mais tout cela n’est rien.

   Vous avez 80 ans, vous vivez seul dans la grande maison de famille que vous avez payée, avec un emprunt, pendant une bonne partie de votre vie. Vous recevez votre facture de gaz et d’électricité, vous y apprenez qu’étant seul vous ne devez pas dépenser plus de x kilowatt-heure, que vous aurez donc un tarif « normal » pour ces kilowatt-heure correspondant à votre situation et que tout ce que vous consommerez en sus vous sera facturé 2, 5,10, 100 ? fois plus cher. Vous aurez donc le choix entre continuer à vivre dans votre grande maison en vous gelant, n’ayant pas les moyens de payer le chauffage qu’elle requiert ou celui de vendre votre maison familiale pour aller vivre dans le studio de 25 mètres carrés auquel votre situation familiale vous donne droit. Sauf, naturellement, si vous êtes un héritier, un ancien PDG de multi-nationale ou un (ancien) député-maire-sénateur-conseiller-général-régional… qui cumule quelques indemnités et retraites et a les moyens de se chauffer comme il le veut…

Vous êtes 5 dans votre maison de 100 mètres carrés, un pavillon des années 70 pas très bien isolé mais vous n’avez pas les moyens de faire les travaux nécessaires pour obéir aux normes de 2012. Vous consommez donc bien plus que le quota énergétique qui vous a été alloué… Vous allez donc vous aussi être confronté à un choix cornélien : ne plus vous chauffer, éviter d’allumer télé et ordinateurs  et vivre dans votre pavillon comme dans une cabane au fond des bois ou déménager pour un petit deux pièces bien isolé où vous vous entasserez mais que vous pourrez chauffer…

 Evidemment on va avoir droit à l’alibi écologique, à la planète qui, que…

Discours irrecevable pour plusieurs raisons :

Les écologistes qui, dans leur haine de l’homme (blanc surtout) cherchent désespérément à imposer un modèle totalitaire de société sont les plus enthousiastes pour susciter et encourager la libre circulation des marchandises à l’échelle mondiale, qui entraîne une monstrueuse pollution et des déséquilibres écologiques dramatiques dans un certain nombre de pays en voie de développement.

Or, la planète est tout à fait capable de supporter le progrès et la modernisation nécessaires pour le bien des hommes et même le gaspillage d’énergie à condition… que l’on impose une limitation des naissances dans les mêmes pays en voie de développement.

Nous en avons les moyens parce qu’ils dépendent de nous et que l’aide versée pourrait l’être en échange d’une politique de limitation des naissances, comme ils l’ont fait en Chine. Et nous pourrions commencer en France en plafonnant les allocations familiales au montant prévu pour 3 enfants, ce qui découragerait tous ceux qui pondent à tort et à travers des 6 ou  8 enfants voire 15 avec la polygamie…

Au nom de quoi nous priverions-nous d’une vie agréable dont nous avons les moyens sous prétexte qu’ailleurs dans le monde, par ignorance, par volonté d’asservir la femme, par volonté politique de développer un peuple destiné à conquérir le monde par le ventre de ses femmes on fait naître des enfants qu’on n’a pas les moyens d’élever ? On est en 2012, il y a la pilule, il y a le stérilet et tout un tas de solutions pour gérer cela.Aucune raison de se priver du confort et de se faire plumer parce que ailleurs dans le monde ils n’utilisent pas les moyens de régulation des naissances dont nous disposons.

 On en assez que nos élites nous interdisent tout et nous mettent en cage pour mieux laisser des barbares maltraiter leurs femmes en leur imposant des grossesses à répétition qui vont nous conduire à manquer de tout et à serrer la ceinture à nos propres enfants.

Christine Tasin

 259 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. « Ventre affamé n’a point d’oreille » dit l’adage, qui va assurément s’appliquer aussi à l’énergie.
    C’est à se demander s’il ne veulent pas juste déclencher le chaos :
    http://actu.orange.fr/economie/gdf-suez-veut-de-nouveau-augmenter-ses-tarifs-debut-octobre-afp_1067626.html
    Gaz : une nouvelle hausse ?
    GDF Suez réclame une majoration et veut obtenir une nouvelle hausse des prix du gaz au 1er octobre, après celle de 2% intervenue cet été, et a transmis une demande en ce sens à la Commission de régulation de l’énergie (CRE), indique mardi le quotidien Le Figaro sur son site internet.
    Au titre de l’évolution de ses coûts d’approvisionnement, l’entreprise réclame une majoration de 1% des prix réglementés du gaz, qui concernent près de 11 millions de foyers, indique le journal, qui ne cite pas ses sources.
    Le groupe réclame aussi « une hausse de rattrapage de 6 points », poursuit Le Figaro. L’Etat a en effet validé cet été une revalorisation des tarifs de 2% mais « l’application de la loi, qui impose de répercuter l’évolution des coûts d’approvisionnement du groupe, aurait dû le conduire à accepter une hausse de 8% ».
    « Pour faire appliquer la formule, GDF Suez a d’ailleurs, une fois encore, saisi le Conseil d’État pour qu’il impose au gouvernement de lui accorder ce rattrapage au titre du début de l’année 2012 », précise le quotidien.
    Interrogé par l’AFP, le groupe s’est refusé à tout commentaire.

  2. Mon père est exactement dans la situation que vous décrivez, fort heureusement pour lui en soustrayant une de mes soeurs décédée et un de mes frères CONverti à l’islam nous sommes encore sept pour l’aider.
    Petit (quoi que) paradoxe, voila 15 ans l’état poussait à abandonner le chauffage bois ou charbon (fuel aussi mais moins) et aujourd’hui que bien des maisons sont dépendantes à 100% de l’électricité ou du gaz les prix grimpent en flèche, est ce un hasard ? J’en doute.

  3. Vous avez la chance de bien écrire, donc de parfaitement résumer ce que l’on pense sans bien le formuler. Merci pour ce travail.
    Pouvez vous alors, dans le meme registre, parler des ordures ménageres qui nous coutent la peau des fesses ?
    En effet, depuis qu’elles sont indexées sur les impots locaux, on asiste a une mutualisation de ce service.
    Seul dans une belle maison, dans un quartier correct, vous pyerey plus cher qu’une famille de 8 immigrés au Val fourré.
    Pourtant vous jetterez 8 fois moins de déchets non ?
    Cherchez l’erreur…..
    DJILL

    • Ma foi je traite les articles quand j’entends ou je lis une info qui me fait réagir, peut-être qu’un de des 4 je me pencherai sur le cas des ordures ménagères en effet…. Mais je suis débordée de sujets à traiter, de videos à faire….

    • Vous pouvez commencer par aborder vous même la gestion des ordures ménagères à partir de la commune où vous êtes domicilié.
      Si ce n’est pas déjà fait, procurez-vous le rapport du maire sur le prix et la qualité du service des ordures ménagères, ou plutôt, des déchets, présenté annuellement au conseil municipal, et destiné en fait à l’information du public (ce que ledit public ignore encore à ce jour, 15 ans après la mise en place du système). Ce rapport est souvent téléchargeable à partir d’internet sinon demandez au maire une photocopie, qui sera en principe à vos frais. Tapez sur Google « rapports annuels déchets » et vous verrez bien, ensuite vous peaufinez.
      Si vous commencez à zéro, il vaut mieux partir d’emblée sur les rapports des trois dernières années.
      Si vous n’êtes pas trop familiarisé avec toutes ces histoires, je peux prospecter moi-même, je sais où je mets les pieds, et on gagnera en rapidité. Quel est le nom de votre commune ? Si possible, population supérieure à 3.500 habitants…
      Ne vous attendez pas trop à trouver d’emblée dans cette littérature de quoi « casser la baraque » ; familiarisez vous avant avec ce domaine.
      Doivent figurer dans ces rapports annuels, au minimum :
      I. – Les indicateurs techniques.
      1. Indicateurs relatifs à la collecte des déchets :
      Territoire desservi (dans le seul cas d’un établissement public de coopération intercommunale).
      Collecte des déchets provenant des ménages :
      – nombre d’habitants desservis en porte à porte et, le cas échéant, à des points de regroupement (nombre de tels points) ;
      – fréquence de collecte (variations sur le territoire concerné ; variations saisonnières, le cas échéant ; fréquence de collecte pour les terrains de camping et caravanage s’ils existent) ;
      – nombre et localisation des déchetteries, si elles existent, et types de déchets qui peuvent y être déposés ;
      – collectes séparatives proposées : types de déchets concernés et modalités ;
      – types de collectes des déchets encombrants et paramètres afférents (nombre de lieux de dépôt et/ou fréquences de ramassage).
      Collecte des déchets ne provenant pas des ménages pris en charge par le service :
      – récapitulatif des tonnages enlevés au cours de l’exercice considéré ;
      – rappel des tonnages de déchets enlevés, au cours du précédent exercice, par ces différentes collectes ;
      – évolution prévisible de l’organisation de la collecte.
      2. Traitement :
      Traitement des déchets ménagers et assimilés collectés conjointement :
      – localisation des unités de traitement ;
      – nature des traitements et des valorisations réalisées (centre de tri, par exemple) ;
      – capacité de ces unités et tonnage traité dans l’année.
      Mesures prises dans l’année pour prévenir ou pour atténuer les effets préjudiciables à la santé de l’homme et à l’environnement des opérations d’élimination des déchets.
      II. – Les indicateurs financiers :
      Modalités d’exploitation du service d’élimination (régie, délégation, etc.) en distinguant, si besoin est, les différentes collectes et les différents traitements.
      Montant annuel global des dépenses du service et modalités de financement.
      Montant annuel des principales prestations rémunérées à des entreprises sur contrat.
      Ces indicateurs peuvent, éventuellement, être complétés par les indicateurs suivants :
      – coût global, ramené à la tonne de déchets enlevés, du service d’élimination des encombrants (collecte et traitement ou stockage) ;
      – modalités d’établissement de la redevance spéciale d’élimination des déchets assimilés si cette redevance a été instaurée ;
      – produits des droits d’accès aux centres de traitement et stockage dont la collectivité est maître d’ouvrage pour les déchets assimilés apportés directement par les entreprises elles-mêmes ou par des collectivités clientes ;
      – montant détaillé des aides reçues d’organismes agréés au titre du décret n° 92-377 du 1er avril 1992 relatif aux déchets résultant de l’abandon des emballages ou mandatés par des organismes agréés (investissements, soutien à la tonne triée, soutien aux tonnes de matériaux valorisés, soutien à l’information des usagers) ;
      – montant détaillé des recettes perçues au titre de la valorisation (valorisation matière hors organismes agréés, valorisation énergétique).
      Je suis tenté d’envoyer à Christine Tasin quelques précisions sur ces histoires-là, ce qui va malheureusement lui donner un peu de boulot en plus, pour le classement. Je ne sais pas.
      La manip. peut être appliquée à l’identique aux rapports annuels sur le prix et la qualité des services publics de l’eau et de l’assainissement.

      • Philippe je suis débordée de chez débordée… je n’ai pas le temps de lire tout ce qu’on m’envoie…

        • OK
          Je m’en doutais bien.
          Je suis très porté sur ce genre de choses (ou je l’ai été il y a 10 – 15 ans), mais çà peut presque devenir une activité à temps complet, qui risquerait fort d’être une cause de dispersion, d’éparpillement, de l’action de résistance républicaine.

  4. Les Ricains comme d’habitude montrent les objectifs :
    aux States, plus question de collecter les eaux de pluie qui appartiennent à l’Etat, ni d’avoir des marres privées, ni d’avoir des poules dans son jardin et bientôt les potagers seront aussi sous contrôle, donc les objectifs sont les mêmes que l’ex-empire soviétique : contrôle total.
    L’argent liquide n’existera plus, ni les livres sur papier (sauf les vieux que nous aurons sauvés) et ce qui traine sur Internet est tronqué, c’est déjà le cas…
    Quant à l’explosion démographique, il paraît que la Fondation Bill et Melinda Gates se sente concernée par le problème et y investisse leur fortune colossale pour trouver des remèdes scientifiques !!!

    • Dans le même ordre d’idée il est interdit d’acheter et de vendredu purin d’ortie qui fait de la concurrence déloyale à monsanto…

  5. Mme Tasin, vous avez mille fois raison et je vous assure me préoccuper et militer pour la protection de l’environnement (pas l’idéologie). Merci de votre commentaire, je le diffuse autour de moi, cette proposition de loi est scandaleuse.
    Républiquement votre

  6. la plupart des gens ne sont même pas au courant de cette loi, et quand les grands médias en parlent il est difficile d’en comprendre les tenants et les aboutissants.
    moi même quand j’en ai entendu parler sur BFM tv je n’ai rien compris c’est sur internet que j’y ai vu plus clair.
    le revers positif de la médaille c’est que cette fois on s’attaque a ce que chacun a de plus précieux et fondamental : le petit confort personnel.
    et ça ça peut déclencher la fureur du peuple qui sera peut être enfin disposé a se retrousser les manches contre la racaille au pouvoir.
    profitez de mon optimisme il est plutôt rare ^_^

  7. …. » en plafonnant les allocations familiales au montant prévu pour 3 enfants, ce qui découragerait tous ceux qui pondent à tort et à travers des 6 ou 8 enfants voire 15 avec la polygamie »…
    ———–
    Bravo Christine, voila un argument masse qui devrait réveiller certaines consciences !
    Tout est dit dans cette petite phrase, l’air de rien, cela semble tellement logique, tellement, comment dire ? « normal » (mais plus rien n’est normal maintenant, à part peut-être ce « président » de certains français) que cela devrait couler de source.
    Tout comme devrait être supprimées toutes les aides ci-dessus nommées, (c’est une autre histoire), ce qui serait vraiment très facile à mettre en place, ce serait de supprimer les CAF aux familles de nos chers « petits chenapans » qui commettent régulièrement des incivilités qui font presque sourire les juges ! « fô bien que jeunesse se passe » qu’elle a dit la madame taubira (sans majuscule !!!)
    Ne serait-ce que pour indemniser les victimes de « nos chères petites têtes brunes » ! Prendre à la source avant qu’elle ne se tarisse d’elle même !
    Bref…….

    • Nous sommes tout à fait d’accord !! Et pour la préférence nationale malgré nos élites européennes

      • En regard et dans le prolongement de votre commentaire , cet article sur le Projet de loi Emplois d’avenir présenté par le Gouvernement, qui sera examiné cette semaine à l’Assemblée nationale, et dont l’objet est de créer des emplois accessibles en priorité aux jeunes de nationalité française, et subsidiairement de nationalité européenne…
        la suite de l’article avec le lien ci-dessous :
        : //www.legaulois.info/2012/09/projet-de-loi-emplois-davenir-les.html

  8. ça c’est la nouvelle qui me choque le plus depuis tout ce que j’ai pu entendre ces dernières semaines de mesures débiles… ils voudraient une guerre civile qu’ils s’y prendraient pas autrement !

  9. malheureusement , je crains que tant que les frigos seront plein, les français dormiront, dormiront, dormiront …Ce peuple de guerriers est malheureusement devenus pathétique !!

Les commentaires sont fermés.