Croisades : quand l’islam menaçait, déjà, la chrétienté, 3. La Modernité, le Moyen-Age et leurs mythes.

Publié le 1 août 2012 - par - 8 commentaires

Troisième chapitre d’un ensemble de 3 articles  résumant deux ouvrages de Steven Runciman, History of the Crusaders et Thomas Madden, The real History of the Crusades, traduits par Alceste pour le premier et par Marwan al Kindi pour les deux autres.

La Modernité, le Moyen-Age et leurs mythes.

Pour lire le premier article, cliquer ici. Pour lire le deuxième, cliquer ici.

Cependant, à l’époque moderne un nouveau cynisme est apparu. Les gens ne peuvent pas croire que les « Barbares » médiévaux n’avaient pas une motivation peu noble. D’où ces notions d’un « Pape ambitieux » et de « rapaces Chevaliers », voilà les motivations imaginées au 20ème siècle et la naissance du mythe concernant le 11ème siècle. Examinons ceci attentivement.

Tout d’abord, cette notion que les Croisades étaient impérialistes. C’est une perspective compréhensible pour un esprit moderne, étant donné que le passé récent a été celui d’un Occident dominant et colonisant une partie du monde. Cependant, cette période est récente et relativement courte. Rappelez-vous comment Abdul Rahman Al Ghafiqi considérait les barbares européens du 8ème siècle. Ce n’était pas différent au 11ème siècle : le Dar al Islam était une civilisation dynamique, et elle était LA force impérialiste d’alors, et ceci a perduré pendant 600 ans.

Ensuite, nous avons deux mythes qui se contredisent mutuellement, même si, considérés séparément, ils semblent défendables. L’un d’eux est que malgré la religiosité affichée des Croisés, ils ne cherchaient au fond que des richesses par l’épée. L’autre mythe est qu’ils étaient si fanatiquement religieux qu’ils voulaient convertir les musulmans par l’épée. Il semble logiquement difficile de croire que les deux motivations étaient vraies, or, il s’avère que ni l’une ni l’autre de ces deux versions n’est juste.

De nos jours, on dirait « suivez l’argent ». Alors, si vous suivez l’argent au 11ème siècle, cela vous amène directement en Europe. La réalité, c’est que la plupart des Croisés étaient des « fils aînés » qui possédaient des propriétés terriennes et de la fortune- par conséquent, beaucoup à perdre, y compris leur vie- et très peu à gagner. Et de même que les Etats-Unis drainent l’argent du contribuable, de nos jours, pour financer leurs interventions au Moyen-Orient, les guerres médiévales étaient une affaire ruineuse. Les Chevaliers devaient souvent vendre ou hypothéquer leurs biens et leurs terres pour financer la Croisade, et beaucoup se sont en fait, appauvris. Il est impossible de croire que le Chevalier ordinaire s’imaginait qu’il deviendrait le roi d’une terre lointaine. Comme le remarquait Madden, dans une interview dans la revue Zénith en octobre 2004, « Comme les soldats de nos jours, la plupart des chevaliers médiévaux étaient fiers de remplir leur devoir mais éprouvaient la nostalgie de leur foyer ».

Quant à la conversion, les Croisés étaient des guerriers, pas des missionnaires. Convertir des musulmans ne les intéressait pas, en fait je doute que cette idée leur ait jamais traversé l’esprit. Ils considéraient les musulmans comme des ennemis de Dieu et de son Eglise et une menace pour la Chrétienté, ni plus ni moins. Traitant de ce sujet dans un article intitulé : « les Croisades : séparer le mythe et la réalité », Zenith  cite un historien spécialiste de l’Histoire médiévale, le Dr Franco Cardini qui affirme :

« Les Croisades, dit Cardini, n’étaient pas des guerres de religion, leur but n’était pas de convertir ou d’éliminer des infidèles »…. Décrire les Croisades comme des « Guerres Saintes » contre les musulmans est un anachronisme, soutient  Gardini : la véritable motivation de ces lointaines expéditions était de défendre leurs frères chrétiens menacés par les musulmans, de restaurer de la paix au Moyen-Orient, et la toute première idée le devoir de sauver des frères chrétiens au loin ».

Cependant, guerres de religion ou pas, les Croisades étaient animées par la foi religieuse, et quand le Croisé cherchait un trésor, c’était plutôt du genre de ceux obtenus au Ciel. Concernant la sincérité de la foi, Madden souligne que l’on trouve partout en Europe des milliers de chartes  médiévales, dans lesquelles les Chevaliers évoquent leur profonde dévotion religieuse et leur désir d’accomplir leur devoir de Chrétien.  Le professeur Rodney Stark, auteur d’un nouveau livre : God’s Battalions : The Case for The Crusades, nous apprend que les Croisés étaient certes des pécheurs mais également des hommes à la foi très vive. Anne Godlasky de  USA Today le cite ainsi : « Les Chevaliers commettaient tellement de péchés que leurs confesseurs leur répétaient : « Je ne sais pas comment vous pourrez jamais vous faire pardonner, vous feriez mieux d’aller à pied à Jérusalem pour faire pénitence », et ils se mettaient en route, ils prenaient leur foi très au sérieux. Par ailleurs, quand un Croisé rencontrait l’échec, les Européens avaient une explication religieuse toute faite : ils les blâmaient à cause de leurs péchés. Par la suite, en cherchant à se purifier du péché, des mouvements de piété sont apparus partout en Europe. C’est peut-être pour cette raison que l’historien d’Oxford, Christopher Tyerman, a appelé les Croisades « l’ultime manifestation de la conviction ».

Il convient de noter également que les Croisés ne se voyaient pas eux-mêmes comme des Croisés, le mot n’ayant été inventé qu’au 18ème siècle, ils se considéraient comme des pèlerins.

Ceci dit, il serait naïf d’affirmer que tous les comportements des Croisés étaient animés de pensées transcendantes. Certains prétendent que le Pape Urbain II aurait espéré regagner le contrôle de l’Eglise d’Orient, après le grand schisme de 1054. On dit aussi qu’Urbain et d’autres voulaient donner à ces remuants chevaliers un combat plus militant que leurs querelles stériles. Une fois sur place, les comportements devenaient très divers, le pillage et le butin furent aussi des réalités. En quoi cela serait-il surprenant ou inhabituel ? Les hommes sont des êtres très complexes. Dans un groupe et même dans un seul esprit, de multiples motivations coexistent, nobles et ignobles. Charles Martel a bien mérité la gloire gagnée sur le champ de bataille, mais il serait stupide de penser que sa motivation principale dans la vie était de battre les Maures. De même, si les Croisés étaient animés par la cupidité, là, n’était pas l’essentiel, car de telles impulsions se sont manifestées alors que le Pape appelait à l’aide, alors que l’Europe était de nouveau en péril, après 400 ans de conquêtes musulmanes qui n’avaient jamais été contrées.

 

Périple au cœur du Dar al Islam

Quelle que soit la profondeur de la foi des Européens, la première croisade fut une rude épreuve. Les soldats devaient effectuer un voyage de 2000 km à pied ou à cheval – franchissant des rivières, des vallées, des montagnes, bravant les éléments, faisant face à la faim et la soif et redoutant l’aventure inconnue qui les attendait- pour, une fois là-bas, combattre les forces musulmanes barricadées dans leurs forts. Pourtant l’aventure avait commencé par une croisade non officielle comprenant des paysans et des chevaliers de bas rangs qui furent tous massacrés par les Turcs Seldjoukides.

Nous voilà rendus le 15 août 1096, les armées officielles des Croisés quittent la France et l’Italie. Elles arrivent en Anatolie quelques mois plus tard et font le siège de Nicée, ville occupée par les musulmans, cependant l’empereur Alexis 1er négocie avec les Turcs, la ville lui est alors rendue le 1er juin 1097 et il en interdit l’entrée aux Croisés. Ils vont poursuivre leur chemin vers d’autres batailles, vers leur prochain objectif : libérer Antioche.  La prise de cette ville est un impératif : s’ils ne peuvent la libérer, ils ne pourront pas poursuivre leur route vers Jérusalem. Le siège a duré pendant sept mois et demi, pendant lesquels les Croisés ont souffert de la faim, de la soif, de la chaleur, et se sentirent découragés : les formidables remparts d’Antioche constituaient une barrière infranchissable. Le 2 juin 1098, ils entrent enfin dans la ville, grâce à un espion : elle est à eux.

Cependant les Croisés se trouvent vite assiégés et piégés dans Antioche, après l’arrivée de forces musulmanes en renfort. Finalement, ils réussissent une sortie le 28 juin, battent les Turcs, et après un délai dû à une querelle interne, ils se dirigent vers Jérusalem en avril 1099. Affamés par un long périple, ils parviennent enfin dans la Ville Sainte le 7 juin- avec seulement une partie de leurs troupes d’origine. Malgré tout, Jérusalem n’a pas posé les mêmes problèmes qu’Antioche, et ils pénètrent dans la ville le 15 juillet.

Traduction par Marwan al Kindi

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Croisades : quand l’islam menaçait, déjà, la chrétienté, 3. La Modernité, le Moyen-Age et leurs mythes.”

  1. Avatar 23bixente23 dit :

    c’est déjà fini, dommage, j’aimerais bien connaître la suite…! d’autant que je ne trouve pas les livre de référence de MM. Runciman et Madden sur amazon (même sur la version US)…

    pourquoi ne pas envisager une longue série d’articles de ce genre, articulés autour de différents thèmes (comme ici les croisades), et dans la mesure du possible traités avec un certain respect chronologique…? je suis sûr que ça intéresserait plus d’un(e) patriote !

    quelle que soit votre décision s’agissant de futurs articles dans le genre, merci pour ces trois là, fort intéressants !

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Je suis bien d’accord, avis à nos traducteurs et autres contributeurs. Dans le pire des cas il faudra attendre un an pour que paraissent les contributions de notre « contre-colloque » sur les apports de la civilisation arabo-musulmane à l’Europe… mais j’espère bien qu’on aura d’autres propositions avant pour votre plus grand plaisir

      • Avatar 23bixente23 dit :

        s’il ne s’agit que d’un problème de traduction (depuis l’anglais), je peux contribuer !
        tout ce dont j’ai besoin, c’est qu’on me prête le livre s’il n’est pas déjà dans ma bibliothèque, ou qu’on me fournisse une version numérique.
        j’ai mon bon vieux HARRAP’S en cas de besoin, et les outils du net complètent ce qu’il manque le cas échéant.

        en plus ça me ferait grave plaisir de contribuer à un tel projet…!!

        • Avatar resistancerepublicaine dit :

          Reste à définir de quel livre on veut se faire le thuriféraire, merci Al -Garad si tu as des idées

  2. Avatar Muriel dit :

    merci Christine pour la réhabilitations des templiers qui malmenés depuis bien trop longtemps, trouvent enfin le repos avec la vérité !!
    Loin de moi de cautioner leur cause , mais leur histoire ne doit pas être modifiée afin de privilégier la politique de notre ère contre le peuple de France avec des mensonges gros comme des maison et même des buildings d’ailleurs !! Le fait d’avoir retiré l’histoire de notre pays des bouquins scolaire , est crime contre le peuple de France ainsi que la déformation de cette même histoire qui ne sert qu’a des hommes avides , rempli de haine et d’ambitions malsaines !!!

  3. Avatar yoniii dit :

    hi

    vote initiative est bonne Mais je suis étonnée que vous ayez oublié une bonne idée que vous aviez vous meme proposée sans la traduction sur le terrain.

    vus l’islamisation a outrance et la dhimmitude d’une partie de la civilisation occidentale et qui contribura a sa destruction et sa disparition comme la civilisation juive et chretienne au moyen orient. sur le sol meme de l’occident.

    a l’heure actuel deux processus sont en oeuvre .

    1) l’islamisation civilisationnelle de l’occident ( demographie , remplacement etc … promotion de la civilisation islamiquen et d’une vision fausse propre a la taquya de la civilisation islamique )

    exemple les divers documentaire fallacieux télé , radio et ecrit sur la civilisation islamique passée , present et futur

    et

    2) éffacemement , élimination de la civilisation occidentale .( dissimulation de la civilisation judée-chretienne a l’ecole ‘(a l’encontre de la civilisation futur de l’occident ,les enfants ) et dans la civilisation occidentale a l’heure actuel les societe elle memes ( les adultes , les parents et futur parents , et futur adultes ).

    l’histoire , les civilisation , etc … des divers conflits mortels entres la civilisation judeo-chretienne et la civilisation islamique conquérante et remplacante d’ancienne civilisation autoctonne.

    cette éffacement ce deroule a tres grande echelle y compris dans le web. exemple « youtube » efface et donc élimine systématiquement toutes réalité dérangeante sur l’islame faschiste. mais aussi tous éléments qui pourrais permettre a la victimes ou futur victime de ce defendre. ( en l’occurence « NOUS » )

    affaiblir et éliminer la capacité de resistance , de survie et de maintien a travers le temps d’une civilisation futur encore de ce monde demain..

    et actuellment en oeuvre.

    vous aviez proposée et je suis d’accord avec vous de faire une partie du travail qui n’est plus faits par l’ecole et la civilisation occidentale actuel .apprendre a nos enfant ce que l’ecole dissimule par exemple.

    il faut transmettre tous . ce qui pemettra dans le present ( les adultes , parents )et futur (les enfants ) de la population de la civilisation judéeo-chretienne de ce maintenir dans le present et le futur.

    je pense que vous devriez penser a mettre en place divers sites ou l’ont pourrez acquerire ses savoirs.

    exemple : des professeurs, universitaire, citoyen ( en retraite , ou autres ) pourrais faire des cours a destination des adultes et enfants sur l’histoires civilisationnelle sur l’ismlame réel et la civilisation judeo-chretienne , exemple les divers conflit militaires et conquétes etc..

    des gens pourrais mettre en ligne des documentaires video enregistrée sur d’ancienne VHS et numeriser

    pour cela il suffirer de mettre plusieures serveurs dans lesquelles les gens pourrais envoyer leurs document video , ecrit , radio . qui serait stoker a accessible a tous a chacun.

    par ailleurs cela devrais etre fait a l’echelle europeenne et occidentale y compris avec les ameriques et l’asie.

    combien de choses dormes chez les gens et qui nous serait utile .dans notre combat pour la liberté.

    biensur cela pose le problement des droits d auteures mais je sius sur que des auteures accepterais peut etre de nous aides dans ce combat. car leurs propres avenir en depand aussi.

    par ailleurs il y a certainnement un moyen de contourner cela .

    je sius sur que cela aiderai les gens a ce defendre mieux. et donc serait utilie a notre combat pour la liberté presente et futur.

    c’est une piste que je lance. bien a vous

    .

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Mais je n’ai pas oublié au contraire, cela fait partie de pistes qui seront lancées à la rentrée et aussi d’une commission de travail sur laquelle travaillent quelques adhérents de Résistance républicanie

Lire Aussi