Quand les Suisses disent non aux occupations illégales de terrain par les gens du voyage

Publié le 27 juillet 2012 - par

A l’UDC on ne mâche pas ses mots, on appelle un chat un chat et on ne prend pas de gants avec ceux qui se permettent, en Suisse comme en France, d’occuper illégalement des terrains publics ou privés.

 

Communiqué de l’UDC

 

======================================================================

24/07/2012

======================================================================

Dehors les gitans !

Vous souhaitez vous offrir des vacances bon marché ?
Vous aimez les passer en famille, de préférence nombreuse ?
Vous avez un événement particulier à fêter, mariage, anniversaire ou encore fête de famille ?
Vous vous sentez au-dessus des lois ?
Parfait !!! Alors pas de problème. Crochez votre Tabbert à votre Mercedes, venez chez nous et choisissez vous-même votre campement. Rien ne peut vous arriver.

Tel pourrait être le texte d’une petite annonce. Risible ? C’est pourtant ce que la population de Collombey-Muraz vit en réalité depuis aujourd’hui.

Pour l’UDC, ça suffit !

Combien de temps encore nos autorités, manifestement dépassées, et même notre police vont-elles se laisser ridiculiser par ces romanichels sans foi ni loi ? Combien de temps encore vont-elles laisser les gens de chez nous sans défense face à l’occupation illégale de leurs terres et face aux menaces de mort ? Attendront-ils que la situation dégénère et que les gens de chez nous fassent eux-mêmes la justice ?

Face à la politique permanente du fait accompli pratiquée de tout temps par ceux que l’on appelle pudiquement les « gens du voyage », la réponse ne doit pas, ne peut pas être, simplement, de jeter quelques pièces en guise de charité. L’heure ne peut pas être non plus à la négociation dont le porte-parole de la police parlait à la télévision. L’heure est bien plutôt à l’expulsion.

Ce qu’attendent les citoyens de Collombey-Muraz, ce qu’attendent tous les Valaisans et l’UDC avec eux, c’est du courage, et tout de suite, le courage, tout simplement, de faire respecter la loi, d’expulser immédiatement ces délinquants.

Pour l’avenir, l’UDC fera aux échelons politiques adéquats des propositions pour qu’on en finisse avec l’intolérable complaisance dont les « gens du voyage » profitent sans scrupules.

UDC Collombey-Muraz
Mikaël Vieux, président
Guillaume Vanay, deputé suppléant

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi