Témoignage : non, je ne veux pas être un Indigène de la République, par Nordine.

Publié le 2 octobre 2011 - par - 9 commentaires

Un lecteur de mon blog  a laissé deux commentaires sur le communiqué de Résistance républicaine consacré aux enjeux du procès de Houria Bouteldja. Son témoignage dit mieux que toutes les argumentations à quel point les Indigènes de la République sont une imposture dangereuse mais il dit aussi, de façon lumineuse, les bienfaits de l’assimilation.  Les voici ci-dessous, merci à lui.

 Christine Tasin

Bonjour Christine et merci pour toutes ces informations. Je n’avais pas pris la peine de m’intéresser aux « indigènes de la république », mais ce que vous rapportez vaut vraiment le détour ! J’espère que le procès qui s’ouvre très prochainement verra l’appel à la haine condamné… Le discours de Houria Bouteldja montre sans équivoque que cette personne véhicule des idées racistes, haineuses et dangereuses. Si elle était intelligente et cultivée, elle saurait qu’elle est elle-même de type « blanc ». Elle saurait beaucoup d’autres choses : que la France nous a accueillis sans distinction de race ou d’origine ethnique, que la France nous a instruits et nous a apporté le savoir, gratuitement. Que la France nous a donné l’espoir d’une vie meilleure, dans une société laïque respectueuse de tous. Que la France et l’Europe, où nous sommes nés, nous offrent infiniment plus que tout autre lieu sur cette planète. Elle nous offre non seulement un confort matériel que jamais auparavant l’humanité n’avait pu connaître, mais elle nous offre aussi la liberté de nous épanouir. Si mon père n’était pas venu en France, aujourd’hui je serais dans la misère et dans l’ignorance la plus totale. Pour madame Bouteldja, je suis un « indigène de la république », et je clame haut et fort qu’elle se trompe. Plus encore, je dis que cette personne fait un mal terrible à tous les descendants d’immigrés parce qu’elle attise en eux une haine qui n’a pas de raison d’être, parce qu’elle les maintient dans l’aveuglement le plus stupide, et parce qu’elle érige des murs d’intolérance entre les êtres humains. 

J’aimerais apporter un complément à mon message du 01 octobre. Christine, durant une de vos interventions sur les liens entre islam et stagnation économique, vous dites qu’il serait « humiliant » pour les citoyens des pays musulmans et ex-colonies françaises d’avouer et de s’avouer que leur échec, sur le plan économique et social, est en très grande partie lié à leur culture, et donc à eux-mêmes. Je pense que vous avez raison, que certains aspects de la religion musulmane constituent un frein au progrès. Mais cela est un autre débat. En revanche, j’ai toujours pensé que l’agressivité de certains immigrés et descendants d’immigrés à l’égard de la France et de sa culture prenait racine dans l’impossibilité qu’ils ont d’admettre ce que j »admets moi-même, à savoir que la France leur apporte infiniment plus que les pays qui ont vu naître leurs ascendants. Comment résoudre intérieurement ce dilemme : d’un côté une religion, une culture qui méprise l’autre parce qu’il est dans l’erreur (le Chrétien, le Juif) ou le rejette parce qu’il est mécréant et pêcheur (l’athée, le polythéiste, l’homosexuel…), d’un autre côté une culture (la France, l’Europe) qui accepte tous les individus et les traite avec respect et égard, voire une générosité accrue. Et puis il faut ajouter à cela la rancœur, justifiée ou non,  liée à la colonisation. N’y a-t-il pas dans tout cela de quoi rendre fou de rage ? N’y a-t-il pas là de quoi se sentir profondément « humilié », pour reprendre votre terme Christine ? Je pense que la hargne, la rancœur qu’exprime Houria Bouteldja, c’est un peu l’expression pathétique de ce mal être intérieur, lié à l’auto-aveuglement, au refus d’accepter la réalité, à la rage d’avoir vu les siens échouer. Comment accepter cette générosité de l’autre qu’on méprise tant et qu’on jalouse, et les défaillances si graves de ceux qu’on considère comme ses pairs ?  Pourtant, dire que la France et l’Occident, c’est notre chance, comme ce fut celle de nos parents, cette acceptation non pas résignée mais enjouée, ne serait-ce pas un moyen d’avancer ensemble dans un monde plus fraternel ?

Nordine

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Témoignage : non, je ne veux pas être un Indigène de la République, par Nordine.

  1. Avatar Colombe Echar dit :

    Surtout lorsque l’on sait que Houria Bouteldja est née en 1974 en Algérie.
    Je me pose des questions :
    – mais qu’est-elle venue faire en France ?
    – Pourquoi n’est-elle pas dans son pays « libéré » ?
    – Pourquoi l’UMPS a-t-il favorisé des associations anti-France ?
    – Pour qui roule Houria ,
    – Qui tire les ficelles de ce parti le PIR ?
    – Pourquoi permettre à ces ennemis de la République, de créer leur parti pour nous cracher dessus, et plus quand ils seront en nombre supérieur, comme ils le disent si bien ?
    – Cela ne leur a pas suffit d’assassiner Harkis et Pieds-noirs ?
    Ils ont le pays, et bien qu’ils y restent./
    – Que leur faut-il de plus ?

  2. Avatar Ridel dit :

    De quelle République parle-t-on?
    Les indigènes de quelle République ?

    De Algérie,?
    Pendant la colonisation,
    Le statut de l’Indigénat, avait été rédigé , pour les habitants autochtones, dont les les ancêtres étaient de longue date, implantés sur le sol de ce qui n’était pas encore  » La République Algérienne »

    Que de confusion, chez Mme Houria Bouteldja…
    De quel pays se sent-elle , se vit-elle « INDIGENE ?
    En République Française l’Indigène, c’est… Moi
    De longues et profondes racines dans les Provinces Françaises…
    L’Indigène, ce sont aussi, ceux qui depuis plusieurs générations se sont implantés sur le sol de la France, ont vu leurs enfants, petits-enfants, grandir et Fiers d’être Français
    Bien sûr, ils se remémorent le temps passé; ils retournent au village de leurs ancêtres ( comme moi, dans les Provinces de France)
    Les temps étaient durs!
    Immigrés, dans la Famille ils sont venus d’Italie ( politique et économique oblige!)
    Polonais et Belges,!!!
    C’était vrai pour tous les ouvriers, salariés de l’époque; immigrés… ou autochtones!
    Les ancêtres, dans ma famille travaillaient, dans les champs, les usines
    Au XIX éme siècle….
    L’Ecole , Laique, à la même époque les virent devenir instituteur etc…

    L’intitulé de l’Association de la Personne citée, ci dessus est ambigu, à la limite de la malhonnété!

    Association déclarée , en Préfecture , de la République Française!,

    1) Quels sont les objectifs de la dite association?
    Dans la déclaration de création de cette association… en Préfecture, ils doivent y être écrits clairement.
    2) Financement ?
    3) Compte rendu de la dernière AG ?…

    J’ai vécu plus de cinquante ans dans le « 93 », ex : Seine, 75
    J’ai du partir…

    Une indigène de la République FRANCAISE,

  3. Avatar eyraud dit :

    Faut pas trop chercher, surtout ne pas chercher à être logique. Il y a plein de gens dans le monde qui ne pratiquent que la haine, ce n’est pas génétique ce serait du racisme et les associations débiles feraient leurs choux gras. L’homme digne de ce nom a voulu fabriquer ou a laissé se développer des hybrides humains. L’humanité connaitra sa perte par ce biais. L’homme ne sera plus l’homme, mais un rejeton d’humanoïde.
    Je les entends déjà les poussecacas phylodébiles nous parler de la recherche de la race pure imaginée par Hitler. Les hybrides dont je parle sont des créatures modelées par leur mentale, elles sont produites par le cerveau de gens qui ne respecte pas la nature des choses et don l’égo leur laisse croire qu’ils feraient mieux que le destin (pour les agnostiques) ou que le créateur (pour les croyants)
    L’homme qui resterait un homme de bonne volonté ou qui s’efforcerait de l’être (de bonne volonté), serait un débile un pelé un galeux coupable de tous les mots (pour parodier une fable bien connue)

  4. Avatar Suzanne dit :

    Bravo et merci à Nordine.
    Heureusement qu’il existe en France des personne de bon sens. Malheureusement on ne les entend que trop rarement.
    C’est devenu à la mode de cracher dans la soupe et les fausses associations anti-racistes font tout ce qu’elles peuvent pour nourrir ce serpent haineux. Tout cela parce-qu’elles n’ont pas le courage de regarder la vérité en face et n’acceptent pas leur échec personnel. C’est tellement plus confortable de rejeter la faute sur les autres. « c’est pas ma faute, c’est la faute de la société… ».
    Bravo encore à Nordine et bon courage. La société a besoin de personnes comme vous.

    • Avatar Nina dit :

      D’accord avec Suzanne, merci à Nordine d’exprimer avec force son appartenance au pays qui lui a donné les moyens pour devenir un homme debout….

  5. Avatar Crapulax dit :

    J’ai rarement lu un texte aussi fort…

  6. Avatar Nordine dit :

    Merci pour vos remarques. Les critiques infondées et donc injustes sur la France et les Français me mettent très en colère. Je suis Français, je me sens donc insulté par Mme Bouteldja et ses associés. Je n’aime pas que mon pays soit traîné dans la boue. Je ne comprends pas que les associations anti-racistes ne condamnent pas l’utilisation de termes comme « souchiens » ou « blancs », même si l’utilisation de ces mots montre le niveau intellectuel des personnes qui les emploient, même si ces insultes, au final, ne font que les rabaisser. De tels propos auraient dû provoquer un tollé. Dire que la France et les Français ont failli avec les immigrés, c’est un mensonge de la pire sorte. Parce qu’il trahit les faits. Parce qu’il vise à manipuler un auditoire qui n’attend qu’un mot pour expurger ses frustrations à travers la violence.
    Et non, n’en déplaise au parti des « indigènes » de la république, je n’accepte ce terme réducteur et mensonger ni pour moi ni pour les autres pour toutes les raisons que j’ai invoquées.

  7. Avatar UNIVERS.83 dit :

    Ho comme c’est réconfortant de la part d’un Français qui tout en respectant le pays de ses encêtres respecte le pays d’où il se sent issus de part entière et juste sont ses écrits qui reflète pour nous tous une fierté donc nous somment tout issus par notre descendances etnhiques de quelle origine quel soit le principal est le respect envers la nation ou nous somme née le drapeau auquel il flotte au vent et une reconnaissance envers nous mêmes et ceux qui nous respectes un grand merci et bien à vous NORDINE et pour cette personne (HB)qui nous insultes ce n’est pas à son honneur qui est pour moi personnellement au bas du gazon et sa cervelle un pois chiche à la place du cerveau c’est peu dire .UNIVERS.83

Lire Aussi